Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE MONDE MINIATURE DE SASGARION
  • : Le monde miniature imaginaire de Sasgarion, qui vit depuis plus de trente ans. Tenté un moment par un diorama classique, une ville miniature au 1/87ème, je suis allé vers quelque chose de plus personnel, foisonnant, sans règles, toujours transformé et renouvelé, mais surtout moins cher ! Bon, c'est aussi, très clairement, une sorte de thérapie, de dérivatif, un moyen de survivre, sans doute...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens

9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 12:09

Le nouveau défi du jour : les clémentines trop mûres qui éclatent quand on les rattrape au vol.

 

CHAPEAU MOU ET BOTTES DE SKY

 

La nouvelle bande-annonce de Dan-Björn Krisprollsson, le réalisateur expérimental qui vient du rayon froid.

 

 

Le Monde miniature, près de Berck-sur-Mer, toujours… For ever.

 

 BJORNCLEM3.jpg

 

 BJORNCLEM2.jpg

 

BJORNCLEM4.JPG

 

Professeur Camomille : Mais qu’est-ce que c’est ?... Que faites-vous encore, Fraisier ?

Fraisier : Ce sont des pépins de melon…

Camomille : Je le vois bien !! Quelle nouvelle bêtise prétendez-vous faire avec ça ?!

Fraisier : C’est mon projet de fin d’études. Je voulais appliquer les excellents résultats que nous avons obtenus sur les clémentines, et j…

Camomille : Que NOUS avons obtenus ?! Ha ! Ha ! Ha ! Vous êtes décidément plein de prétention, mon garçon ! Vous réalisez seulement ce que peuvent être le poids et la taille d’un melon adulte ? Nous n’avons pas de local ici capable d’en contenir un seul ! Absurde ! Vous êtes vraiment consternant !

 

 BJORNCLEM5.JPG

 

Fraisier : Il suffira de planter les pépins en pleine terre dans le potager des Grands, après la manipulation.

Camomille : J’en ai plus qu’assez de vos fantaisies et de vos coups en douce ! Ici, c’est moi qui valide les projets ! Rappelez-vous que je fais partie de la commission d’experts chargée d’évaluer les assistants et que nous vous avons recalé déjà une fois !

Fraisier : Je ne l’oublie pas…

Camomille : Vous avez certaines petites compétences qui suffisent largement à votre niveau. Il y a chez vous un certain talent très exploitable, mais ne le gâchez pas en choses vaines et à l’insu de tous. Contentez-vous de faire ce qu’on vous dit, ce sera déjà bien ! Il n’y a pas de place pour les fortes têtes à PépinGène ! Et jetez-moi ces pépins de melon !

 

 BJORNCLEM6.JPG

 

Camomille : Je vais au labo 3 inspecter la dernière série, la Lady Clémentine PG-44. Réglez la température dans les hydroponiques avant de partir. . J’ai du travail, moi. Et mettez-moi  ma musique d’ambiance.

 

BJORNCLEM7.JPG

 

 boite-a-musique.jpg

  

 (« Clémentine », d’Yves Montand)

 

BJORNCLEM8.JPG 

 

Camomille : Je suis entouré d’idiots… Il n’y a que moi qui bosse, dans ce foutoir !

 

 BJORNCLEM11.JPG

 

Camomille : …Il y a quelqu’un ici ?... Allô ?...

 

 BJORNCLEM9.JPG

 

BJORNCLEM12.JPG

  

HAAAAAAAA !!!!

 

 BJORNCLEM13.JPG

 

 boite a musique

 

 BJORNCLEM10.JPG

 

LE SOURIRE DE LADY CLEMENTINE

 

 BJORNCLEM21.JPG

 

BJORNCLEM22.JPG 

 

…?…

 

BJORNCLEM23.JPG 

 

John Endive : …On a besoin de nous !

 

BJORNCLEM20.JPG 

 

Madame Prune : Où allons-nous ?

John Endive : Chez PépinGène, un groupe de scientifiques experts dans l’étude du génome des fruits et légumes, qui a ses installations près du potager. Manipulations génétiques en tous genres sur les agrumes, le raisin, les pommes, les framboises, pour les faire pousser juste avec un peu d’eau dans un bassin et leur assurer aussi une conservation très largement supérieure à la normale.

 

BJORNCLEM24.JPG 

 

Madame Prune : Vive le progrès. Et si nous y allons, c’est qu’ils ont eu un pépin ?

John Endive : Un gros, oui. L’un des chefs de projet a été tué cette nuit par l’explosion d’une clémentine.

Madame Prune : …Je l’ai toujours dit : L’abus de vitamine C nuit à la qualité du sommeil.

 

 

BJORNCLEM14.JPG 

 

Inspecteur Bean : Le Ministère des Trucs Bizarres tient à vous confier cette affaire. Comme je suis contre la guerre des services et pour la paix des ménages, je veux bien vous la laisser. Elle est trop… collante pour moi.

John Endive : Je disais ça aussi de mes ex-femmes, et pourtant on finit par les regretter… C’est un carnage, dites-moi...

Madame Prune : Mort étouffé dans un quartier de clémentine… Par où commençons-nous ?

John Endive : Pourquoi pas par la tête ?

Madame Prune : Je parlais des témoins, John. Il y en a, Inspecteur ?

Inspecteur Bean : Vous pouvez interroger Monsieur Fraisier, qui est ici. Le principal assistant de l’équipe de recherche. Il n’a pas vu ce qui s’est passé, mais il était encore dans les locaux. C’est lui qui a donné l’alerte.

 

 

 BJORN25.JPG

 

Fraisier : Les chercheurs ont aussitôt décidé de suspendre le projet Lady Clémentine, tant qu’on ne saura pas ce qui est arrivé.

John Endive : De simples manipulations génétiques sur des fruits peuvent-elles vraiment provoquer ça ?

Fraisier : Il n’y a rien de « simple » dans ce que nous faisons ici. Je ne suis qu’assistant, mais je peux vous en parler avec l’exactitude la plus scientifique. Je suis très impliqué dans ce projet, bien plus que certains vous diront… Les recherches ont généré de bons bénéfices, mais je n’ai pas pu me sucrer. Pourtant, Lady Clémentine est un peu ma fille cachée… Ce qui est arrivé au Professeur Camomille est affligeant. Un homme si érudit, si bon… Une très grande perte pour nous tous. Il était mon mentor.

 

BJORNCLEM26.JPG 

 

Fraisier : Savez-vous, Monsieur Endive, que les fruits ont une âme ? Nos recherches nous ont permis de l’atteindre. Les fruits nous parlent, mais nous ne les entendons pas… Un échange est possible avec eux, plus qu’avec beaucoup de mini-gens, d’ailleurs…

Madame Prune : Apparemment, ils ne font pas que parler, ils agissent également… Et c’est pour ça que vous leur avez donné une expression… Surprenant.

Fraisier : Les fruits ont des émotions. Il suffit de savoir les entendre, ou les canaliser pour rendre les arumes en particulier autonomes, leur rendre accessible une forme de libre arbitre..

John Endive : De libre arbitre ? On les cultive bien pour les manger, non ? Voulez-vous dire que cette clémentine a « éclaté » d’une sainte et juteuse colère ?...

Fraisier : …N’exagérons rien, cela dit… Oubliez ça, je me laisse un peu emballer… Un agrume reste un agrume quoi qu’on dise, n’allons pas trop loin dans l’anthropomorphisme…

John Endive : Bien-bien-bien… Madame Prune, le Professeur Bettraw, le spécialiste des tomates, semble très affecté par ce drame et il est rentré chez lui. J’ai son adresse. Nous irons, mais allons d’abord au labo, entendre ce que le légiste nous dit sur les deux cadavres : celui du professeur et celui du fruit… Merci, Monsieur Fraisier.

 

 

BJORNCLEM15.JPG 

 

Bettraw : Au secours !!... Aidez-moi !!... Aidez-moi !!

 

BJORNCLEM16.JPG 

 

Hh-hh-hh-hh-hh-hh… Au secours !! Il n’y a donc personne ?!

 

BJORNCLEM17 

 

 BJORNCLEM18

 

NOOON !!!... HAAAAAA !!!!

 

 BJORNCLEM19.JPG

 

John Endive et Madame Prune comprendront-ils ce qui motive les pulsions meurtrières des clémentines ?

 

Vous le saurez peut-être, si le film se fait un jour !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article

commentaires