Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE MONDE MINIATURE DE SASGARION
  • : Le monde miniature imaginaire de Sasgarion, qui vit depuis plus de trente ans. Tenté un moment par un diorama classique, une ville miniature au 1/87ème, je suis allé vers quelque chose de plus personnel, foisonnant, sans règles, toujours transformé et renouvelé, mais surtout moins cher ! Bon, c'est aussi, très clairement, une sorte de thérapie, de dérivatif, un moyen de survivre, sans doute...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens

11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 08:58

 

Cette nouvelle aventure de Gason Authienoüs s'étendra sur les épisodes 12, 13 et 14.

 

GASON4-107 

 

 

Printemps 2031.

La vie suit son cours dans le jardin secret qui abrite plusieurs peuples miniatures à Groffliers, près de Berck-sur-mer.

Le petit royaume d'Orchide vient de vivre quasiment une année entière de paix et de prospérité.

Mais à ses frontières, qui sont encore assez floues, il se produit des mouvements inquiétants...

 

GASON12-100.jpg

 

Le minuscule Duché de Tourbières, un des Etats les moins développés du Jardin, est en crise. Une faction décide de le quitter, sous la conduite de la jeune noble dissidente Kentika, et de squatter une petite maison à demi en ruine qui se trouve tout près de la Haie Nord.

 

GASON12-106.jpg


Cette maison sert encore de remise aux Grands Protecteurs, mais elle est surtout le point de ravitaillement de la tribu des Reulous, aidés par le Conseil des Nations Miniatures. Dans la journée qui suit leur arrivée, ils fondent la Cité de Carelage  et proclament reine leur chef, une jeune noble du nom de Kentika. 

 

GASON12-001.jpg

 

GASON12-002.jpg

 

GASON12-003.jpg

 

 

Entretemps, le Conseil, qui rassemble les 17 Etats, du plus puissant au plus pauvre, réfléchit au problème démographique que connaît le Jardin, victime de son succès après seulement 20 ans d'existence. 70 000 mini-gens y vivent et c'est trop. Il faut organiser des départs vers d'autres colonies. C'est mêùme une demande des Grands. Comme personne  n'est volontaire pour s'en aller, on commence par envisager le déplacement des peuples qui posent le plus de problèmes. Les premiers visés sont les Reulous...

Le petit territoire qui leur avait été laissé en concession suscite maintenant des convoitises. La reine de Carrelage voit là l'occasion de faire reconnaitre par le CNM son nouvel Etat, avec le soutien du roi Corbeillan d'Onagrie, vassal de l'Empereur Réginar d'Eléborance...

Mais le roi Gason Authienoüs s'interroge : cette alliance toute nouvelle présente-t-elle un risque pour l'Orchide ?

Le CNM lui promet que non.

 

 

GASON5-45

 

 

Un matin comme les autres : Le Lever du Roi Gason d'Orchide.

 

GASON12-A.jpg

 

GASON12-B.jpg

 

-      Le majordome : Bonjour, Sire. Il est 6h30. Avez-vous bien dormi ? Dois-je faire appeler l'oracle qui interprète les rêves ? Voulez-vous une pastille de menthe ?

 

 

GASON12-C.jpg

 

GASON12-D.jpg

 

-      Une servante : Le bouquet matinal de Votre Majesté, Votre Majesté ! Voulez-vous que je le change si vous le trouvez trop rose ?

-      La gouvernante : Que l'on prépare le petit-déjeuner du roi ! Des crèpes, du café et un grain de raisin, le plus petit et le moins acide que les cuisines trouveront !

-      Une autre servante : Madame, la lavandière du roi est en retard, Sire ! Nous en sommes désolés ! 

-      La gouvernante : Il doit rester des draps couleur anis dans la lingerie. Changez-les rapidement au cas où le roi voudrait faire une sieste après son bain. Mais retirez les taies mauves qui ne vont pas avec et mettez-en des bleues !

 

 

GASON12-E.jpg

 

-      Un serviteur : Votre bain est prêt, Sire. Désirez-vous de la lavande ou de l'ylang-ylang ?  

-      Le majordome : Sire, le favori du mardi s'est enrhumé cette nuit. Voulez-vous en changer pour la nuit prochaine ? Puis-je vous suggérer de décaler aussi celui du jeudi ?

-      Un autre serviteur : Les serviettes de Sa Majesté !

-      Un autre serviteur : Verrez-vous aujourd'hui un ambassadeur, Sire ? Si oui, je suggère pour votre tenue du jour une cape noire avec des bandes dorées et une coiffe de plume. Avez-vous une préférence pour la couleur de la plume ?

 

 

GASON12-G.jpg

 

-      Gason : Crèpes et café, ylang, pas de sieste, mettez les favoris en vacances cette semaine, je prendrai mon bain, je me sècherai et habillerai seul et pas de plume ! C'est assez ! Assez !! Il ya trop de monde ici quand on se lève le matin ! Tous dehors s'il vous plaît ! Laissez-moi me débrouiller seul ! Emmenez cet énorme bouquet, aussi !

 

 

GASON12-H.jpg

 

GASON12-J.jpg

 

-      La gouvernante : Voilà, ils sont tous partis. Tu vas avoir un peu de calme.

-      Gason : Vous deux aussi... Allez donc prendre l'air, baladez-vous, profitez de la vie, merde, quoi !

 

 

GASON12-K.jpg

 

GASON12-L.jpg

 

-      Gason : Hhhhhhhh...

 

 

GASON12-M.jpg

 

-      Gason : Ah ! Monsieur le Ministre, il ne manquait plus que vous ! Alors, quelles sont les nouvelles du jour ? Ou plutôt celles de la nuit, vu que les problèmes semblent ne jamais dormir.

-      Le ministre de la diplomatie : Bonjour, Sire. Avez-vous bien dormi ? ...Où sont passés les larbins ?...

 

 

GASON12-N.jpg

 

-      Le ministre : Alors voilà... Le CNM est sur le point de mettre au vote la reconnaissance officielle de la Cité de Carrelage. Ceci fâche beaucoup le Duc de Tourbières qui vous reproche de ne pas avoir occupé militairement la concession des Reulous... pour éventuellement la partager avec lui plus tard. Le roi Corbeillan, avec le soutien de l'Empereur Réginar, a mobilisé son armée et conclu une allainec avec la reine Kentika. Il est prêt à déclarer la guerre au Duc lacustrien. Par ailleurs, on s'étonnait de ne plus voir un seul Reulou dans leur concession depuis que le CNM a décidé de leur évacuation. On les a retrouvés ! Ils se sont regroupés dans le désert d'Authiegane et menacent en représailles nos campements. Les éléments de la IIIème Légion qui sont sur place étant insuffisants à rétablir l'ordre, le général Ypardanlêvôj demande des renforts.

 

 

GASON12-P.jpg

 

-      Gason : Et moi qui dormait paisiblement pendant ce temps--là... Nous voilà avec soudain beaucoup d'ennemis sur les bras. Heureusement, ils ne s'entendent pas tous entre eux. Donnons d'abord des gages aux CNM : il va falloir retourner faire campagne dans le désert et mater les Reulous pour les convaincre de déménager. Dans le même temps, préparez deux rencontres au sommet avec la reine Kentika et avec le roi Corbeillan. Tant que les Onagrois auront leur attention tournée vers les Lacustriens, on peut encore les considérer comme presque des alliés... et ça isolera Carrelage pour un temps. Faites rassembler les IIème et IVème Légions à Absynthios. Je ne veux aucune troupe orchidienne dans la concession Reulou pour l'instant, mais nous devons aussi être prêts à toute éventualité. Le quartier général de l'armée de réserve rejoindra Myrakénèse pour garder un oeil sur le Duc. Je prends la tête de l'expédition, avec joie d'ailleurs ! Madame Bulotricia assurera la régence en mon absence, comme d'habitude.

-      Le ministre : Quoi ? Sire, vous voulez y retrourner personnellement ? Ce sera encore assez mal vu par le Sénat... Et puis la IIIème Légion est certes devenue experte aux combats dans le désert des dunes de l'Authie, mais elle reste très en sous-nombre face aux Reulous...

 

 

GASON12-Q.jpg

 

-      Gason : Notre allié magique et secret comblera nos faiblesses, comme à San Pellegrino et à Opoponaxos, je suis confiant là-dessus, comme sur la qualité de notre armée. Je me doute bien qu'une mytérieuse panthère, ou une mouette complice ou quelque autre prodige viendra à point nommé nous porter secours. L'imagination du Mage Antonitali est inépuisable !

-      Le ministre : Et si malgré tout, les choses tournent mal et que le royaume est menacé ? Et si le Sénat vote la défiance de peur de voir revenir la catastrophe du passé ? Nous ferons quoi ?

 

 

GASON12-R.jpg

 

-      Gason : Nous ferons quoi ? Une République, mon cher ami, une République ! Allez, je dois me préparer à partir !

-      Le ministre : Comment ?!?

-      Gason : A partir en Authiegane ! Ne paniquez pas ! De toute façon, nous gagnerons.

 

 

Le jour même, quelque part sur une petite route du Jardin, sur le territoire de la République de Montvillange.

 

GASON13-1.jpg

 

GASON13-2.jpg

 

GASON13-3.jpg

 

GASON13-4.jpg

 

-      Antonitali : Bonjour Colonel !

-      Le Colonel : Bonjour, Mage Antonitali. Je suis surpris de ce rendez-vous, notre dernière rencontre avait été mois pittoresque...

-      Antonitali : J'aime ce petit côté mystérieux, espionnage, complots secrets...

-      Le Colonel : Secret ? Votre voiture est magnifique, mais elle n'a pas dû passer inaperçu...

-      Antonitali : Merci ! Elle ne fait pas que rouler. C'est une limousine interdimensionnelle. Avez-vous de nouvelles informations ?

 

 

GASON13-5.jpg

 

-      Le Colonel : Oui. Il se confirme que l'Empereur a une intention bien précise en faisant soutenir la Cité de Carrelage par son vassal, le roi Corbeillan d'Onagrie. Il cherche à provoquer le roi Gason d'Orchide pour vérifier si oui ou non il bénéficie d'alliances occultes.

-      Antonitali : Et il le fait de manière à se ne pas s'exposer directement en mettant en scène des pantins : Corbeillan, les Carrelaginois, les Reulous... Je croyais que l'Eléborance était alliée de l'Orchide.

-      Le Colonel : Les alliances n'empêchent pas la méfiance et la compétition. La protection magique que vous exercez sur le roi Gason déstabilise tout le nord du Jardin secret et l'Eléborance n'est plus le seul pays à soupçonner qu'il y a anguille sous roche. L'Hédonie et la Casteigne s'y mettent aussi et nous posent des questions. Mon gouvernement estime qu'il est prudent de cesser toute intervention magique et de laisser faire les choses de façon... naturelle. Pour éviter une nouvelle guerre qui impliquerait aussi les Lacustriens et d'autres Etats, le CNM songe sérieusement à proposer des déménagements vers d'autres colonies à plusieurs peuples faiblement développés. Bien que certains, comme les Reulous, n'auront pas le choix... De toute façon, cette colonie berckoise est maintenant trop peuplée et trop divisée. La République de Montvillange  souhaite un rééquilibrage. Mais pour ça, vous devez laisser l'Orchide vivre sa vie... Même au prix d'une importante remise en questions des Orchidiens eux-mêmes.

-      Antonitali : Je ne suis pas contre. Mais que faites-vous des autres interventions paranormales qui ne sont pas de ma compétence, comme le Mini-Docteur, qui a aidé votre cité volante le Sasgarion a sauver votre monde et à percer le secret de vos origines ?...

 

 

GASON13-6.jpg

 

-     Le Colonel : Cela fait déjà quelques années que nous sommes sans nouvelles du Mini-Docteur. Mais c'est lui qui nous avait alertés sur les risques de la surexploitation des ressources occultes sur la viabilité de notre mini-monde, qui repose sur un imaginaire contrôlé plus grand que nous mais fragile...

-      Antonitali : C'est entendu. Je n'interviendrai pas si Gason Authienoüs doit entrer en guerre contre tous ses voisins. J'imagine que vous avez prévu une autre forme de sauvegarde plus officielle pour éviter une grave dépression à ce royaume en cas de défaite... naturelle. 

-      Le Colonel : L'Orchide sera le premier pays à se voir proposer un territoire dans un autre jardin, là où elle n'aura plus d'ennemis et de tracas. Elle aura un mini-monde neuf à reconstruire. Mon gouvernement est réaliste, mais il ne veut pas être trop cynique. Nous sommes sans illusions, nous savonsque tous les problèmes ne se régleront pas comme ça... Mais nous avons une règle d'or à suivre : toutes les aspects paranormaux de nos aventures doivent rester inconnus du public. D'ailleurs, parmi les 17 gouvernements membres du CNM, seuls deux connaissent les secrets jusque là bien gardés : le mien et celui de l'Orchide. Voilà une autre raison qui motive un prudent éloignement de Gason Authienoüs et des siens... Merci de votre soutien, Mage Antonitali. Nous vous recontacterons dans quelques jours.

-      Antonitali : Avec plaisir, Colonel.

 

 

GASON13-7.jpg

 

GASON13-8.jpg

 

-      Antonitali : Allez, on rentre.

 

GASON13-9.jpg

 

  "PLOP !"

 

 

GASON12-16.jpg

 

Deux jours plus tard, la IIIème Légion orchidienne est en marche sur la plage pour rejoindre les positions occupées par les Reulous.

 

GASON12-6.jpg

 

GASON12-7.jpg

 

GASON12-8.jpg

 

GASON12-9.jpg

 

 

Les Orchidiens découvrent le lendemain une des nombreuses pyramides votives éphémères que les barbares érigent pour appeler la bonne fortune sur leur armes.

 

GASON12-10.jpg

 

GASON12-11.jpg

 

GASON12-12.jpg

 

GASON12-13.jpg

 

-      Chantalladçouss : Mon neveu, voilà nos ennemis. Voyez cette construction de sable... Cette tribu a manqué de peu l'occasion d'être une petite civilisation brillante et raffinée. Au liezu de ça, ils se sont contentés de zoner en vivant de rapines... Au fond, ils n'ont pas été aidés, ni par nous ni par personne.

-      La gouvernante : C'est magnifique... Tout ce travail harassant pour une chose que le vent va assécher et éroder inexorablement en quelques heures... Peut-on encore les considérer comme de simples barbares ?

-      Gason : Mon oncle, ils ont peut-être laissé passer leur chance, ça les a rendus méchants et je ne peux qu'être triste pour eux, ok. Mais cette fois, nous ne laisserons pas passer la nôtre. Il nous faut la paix à tout prix.

 

 

GASON12-14.jpg

 

GASON12-15.jpg

 

-      Gason  : Regagnons le campement et tenons notre conseil de guerre. La bataille aura lieu demain. C'est dommage... Mais avons-nous le choix ?

 

 

GASON12-101.jpg

 

GASON12-102.jpg

 

-      Yadêmokyblès : Selon nos informateurs, nous avons 120 à 130 Reulous devant nous. Et nous n'avons que 75 hommes à leur opposer.

 

 

GASON12-103.jpg

 

-      Gason : Je pense qu'ils vont livrer bataille de la manière habituelle : En installant un centre défensif solide et en attaquant sur les ailes. Dans un premier temps, nous jouerons le jeu... Nos archers et lanciers occuperont leur centre pendant que notre infanterie lourde attaquera au sud et l'infanterie légère au nord. A un signal convenu, si nous réussissons à ménager nos forces et à ne pas nous faire envelopper, notre centre sera volontairement affaibli et renforcera l'offensive au sud. Pendant ce temps, notre aile nord se repliera en courant sur cette position, en arrière, pour établir une nouvelle ligne qui nous permettra de maintenir nos communications. Il en résultera un basculement de 45 degrés de la totalité du front. Pour s'adapter et nous poursuivre, les Reulous vont devoir rompre leurs lignes et se disperser pendant un court moment. Ce sera celui où nous devrons redoubler d'efforts pour battre leur aile sud et contre-attaquer. Ce plan repose beaucoup sur l'énergie et le courage de ton bataillon, mon cher frère, et sur la cohésion des actions avec les deux autres, face à un ennemi en surnombre dont nous devrons entraver les capacités de manoeuvre.

 

 

GASON12-104.jpg

 

-      Le général Ypardanlêvôj : C'est un très bon plan, Sire. Et si jamais ils ne se déploient pas comme d'habitude ?

-      Gason : Nous improviserons, nous ferons travailler notre imagination, c'est pour ça que ça s'appelle l'Art de la guerre...

-      Le général : Et la magie, elle intervient à quel moment ?

-      Gason : ...Euh, ce sera une surprise pour nous aussi, j'imagine...

 

 

GASON12-105.jpg

 

-      Yadêmokyblès : Malgré tout, il vaut mieux prévoir deux voies de retraite bien dégagées qui nous permettront de nous regrouper plus loin si nous sommes débordés. Ici, par exemple... Qu'est-ce que c'est ?

-      Un officier : Une série de petites buttes de sable plus ferme avec des fleurs jaunes...

-      Gason : C'est sûrement un très joli point de repli. Mais je sais que nous  n'en viendrons pas là. Ayez confiance, la magie d'Antonitali nous aidera au moment critique !

 

 

L'après-midi est là. La région de Berck est baignée d'une lumière forte et chaude et elle fait exception ce jour-là avec l'essentiel du reste de la France. C'est THE place to be ce jour-là...

 

 

GASON12-20.jpg

 

GASON12-19.jpg

 

Gason est déjà en partie satisfait : Les Reulous ont adopté leur formation de combat habituelle.

 

GASON12-21.jpg

 

GASON12-22.jpg

 

Ils hurlent pour impressionner leurs adversaires : " REULOU !! REULOU !! REULOU !! REULOU !! REULOU !!"

 

GASON12-23.jpg

 

GASON12-24.jpg

 

Les chefs Reulous donnent le signal de la bataille.

 

GASON12-25.jpg

 

Comme prévu, elle s'engage sur les ailes des deux armées. Les Orchidiens chargent avec fougue.

 

GASON12-26.jpg

 

GASON12-27.jpg

 

GASON12-28.jpg

 

GASON12-29.jpg

 

GASON12-30.jpg

 

GASON12-31.jpg

 

GASON12-32.jpg

 

La bataille se stabilise. C'est le moment de renforcer l'aile sud, l'infanterie lourde conduite par Yadêmokyblès, le frère du roi, qui risque d'être débordée par le nombre des ennemis.

 

GASON12-33.jpg

 

Et comme prévu, l'aile nord orchidienne, séparée des autres unités royales, se replie soudain pour gagner sa nouvelle position et provoquer le basculement du front.

 

GASON12-34.jpg

 

GASON12-35.jpg

 

GASON12-36.jpg

 

GASON12-37.jpg

 

GASON12-38.jpg

 

Yadêmokyblès, surnommé "Le Mini-Lion du Jardin", porte sur ses épaules la partie la plus difficile de la bataille. Il met à cette tâche une énergie démultipliée qui épate tous ses compagnons.

 

GASON12-39.jpg

 

GASON12-40.jpg

 

GASON12-41.jpg

 

L'ail nord des Reulous s'est rabattue sur l'infanterie légère. Mais comme prévu, la ligne ennemie est rompue et dispersée par ce mouvement de bascule.

 

GASON12-42.jpg

 

GASON12-43.jpg

 

GASON12-44.jpg

 

Gason s'est posté au centre où il rameute quelques hommes. A ce moment précis, les Orchidiens sont sur le point de flancher...

 

GASON12-45.jpg

 

GASON12-46.jpg

 

Mais Yadêmokyblès réussit la percée qui doit couper l'ennemi en deux.

 

GASON12-47.jpg

 

GASON12-48.jpg

 

Les chefs Reulous sentent le vent tourner. Ils hésitent à engager leurs maigres réserves.

 

GASON12-49.jpg

 

Voilà. Les Reulous ont perdu toute cohésion et c'est la débandade.

 

GASON12-50.jpg

 

GASON12-51.jpg

 

Les Orchidiens ont réussi à rééquilibrer le rapport des forces. Mais il ont aussi pris un avantage psychologique décisif sur les Reulous qui ne font plus que reculer en se laissant assommer.

 

GASON12-52.jpg

 

Gason Authienoüs tient une nouvelle victoire sur les barbares, à son grand étonnement...

 

GASON12-53.jpg

 

-      Gason : ...Je ne comprends pas... Qu'est-ce qui s'est passé ?

-      La gouvernante : Bravo, mon chéri ! (Smac !)

-      Yadêmokyblès : Eh bien, mon cher frère ! Nous avons remporté une magnifique victore, voyons ! Grâce à ton plan !

-      Gason : Mais... Et la magie ?...

-      Yadêmokyblès : A part celle de la bêtise de nos adversaires, je n'en ai pas vu d'autre ! Nous avons gagné par nous-mêmes, Gason ! Et on dirait que tu es déçu !

 

 

Et le roi Gason commence à préparer dès le lendemain son voyage de retour vers le Jardin. Il laisse à son frère Yadêmokyblès et au général Ypardanlêvoj le commandement de la colonie avec une grande partie de la IIIème Légion.

 

DSCN3118 (1280x960)

 

Ce nouveau triomphe le laisse pensif : le problème est-il vraiment résolu ? Comment gérer les aux autres problèmes qui ont surgi ces jous-ci ? Peut-on prendre des vacances quand on est roi ?

 

DSCN3123 (1280x960)

 

 

Et surtout : comment se passera la rencontre avec kentika, la reine de Carrelage ?

 

 

A SUIVRE...

Partager cet article

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article

commentaires