Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE MONDE MINIATURE DE SASGARION
  • : Le monde miniature imaginaire de Sasgarion, qui vit depuis plus de trente ans. Tenté un moment par un diorama classique, une ville miniature au 1/87ème, je suis allé vers quelque chose de plus personnel, foisonnant, sans règles, toujours transformé et renouvelé, mais surtout moins cher ! Bon, c'est aussi, très clairement, une sorte de thérapie, de dérivatif, un moyen de survivre, sans doute...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens

26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 11:07

Résumé de l'épisode précédent : Le Sasgarion a été enlevé par des Grands qui ont l'intention de s'accaparer ses mini-trésors scientifiques. Le Commandant Hardy est mis hors course après l'écrasement de son appareil dans un poulailler. Et à Groffliers, dans le Jardin d'Arrochelle, les montvilliens évacués se préparent avec angoisse à une nouvelle vie qui commence mal... Bref, c'est un peu le bordel dans leur vie à tous. Qu'adviendra-t-il ?

 

A bord du Sasgarion - Poste principal – Vendredi 8 juillet - 8h45

 

S2-40A.JPG

 

- Commandant Brandoren (navigation) : Le vaisseau est toujours aveugle et sourd. Le brouillage nous empêche aussi d’utiliser le réseau de téléphonie mobile des Grands.

- Amiral Enondradel : Et ça durera au moins tant que le fourgon qui nous transporte roulera. Nous nous sommes arrêtés deux fois, mais le trajet continue. Où nous emmènent-ils ? Sûrement pas à Brocéliande, c’est trop évident et trop dangereux pour nos ravisseurs. C’est le premier endroit où nos Protecteurs chercheront. Monsieur Galkyron, vous avez pu faire un repérage de notre environnement immédiat ?

- Galkyron : Il fait naturellement très sombre dans ce camion, mais la vision infrarouge et l’échodétection nous permettent d’en savoir plus. La proue du vaisseau est tournée vers le hayon électrique et il occupe toute la longueur de l’espace de stockage. Nous ne sommes pas exactement au centre, ils ont laissé sur tribord un espace de 80 grands-centimètres pour faciliter leur passage. Au fond du camion, il y a quelques objets entassés : des bâches pliées, des sangles, deux jerricans d’essence et une longue boîte métallique qui pourrait être une caisse à outils… Le vaisseau est perché sur deux plateaux roulants, à l’avant et à l’arrière.

 

S2-41A.JPG

 

- Enondradel : Ah, Colonel, rejoignez-nous… Le Colonel Jollas, qui va beaucoup mieux, m’a exposé une idée. Il s’agit de tenter une contre-attaque au moment où les Grands seront arrivés à destination et voudront extraire le Sasgarion du fourgon.

- Jollas : Voilà… Il est certain qu’ils s’attendent à ce que le navire fasse usage de son artillerie au moment propice. Ils voudront à ce moment-là occulter, ou peut-être même détruire nos batteries. L’idée est de dissimuler des engins armés dans le fond du camion et de les faire intervenir par surprise.

- Brandoren : Quels engins ?

- Jollas : Je pensais à ces batteries mobiles, équipées d’un seul canon et manoeuvrées par un pilote. Ce sont des sortes de petits chars d’assaut destinés à circuler sur la passerelle axiale dorsale du vaisseau, pour faire fuir les oiseaux ou tout autre animal, lorsque le Sasgarion est à l’escale.

- Galkyron : …Ah.

 

S2-42A.JPG

 

- Enondradel : Oui… Moi non plus, je n’étais pas au courant de ça…

- Jollas : Ils n’ont jamais servi. Et ils ne sont pas dans l’inventaire du matériel roulant des opérations militaires extérieures. Ils peuvent être armés de charges anesthésiantes et se cacher dans le noir, au milieu des objets qui sont au fond du camion.

- Brandoren : Combien en avons-nous ?

- Jollas : Trois. C’est une action excessivement risquée, et je ne prendrai que des volontaires pour cette attaque.

- Enondradel : Ce n’est pas tout. Nous avons encore deux Geckos en réserve à bord. En fait, il s’agit d’appareils retirés du service pour réparation et par manque de place dans les hangars. L’évacuation ne nous a laissé que quatre techniciens des équipes de maintenance, mais ils ont pu, ces dernières heures, remettre Gecko 1 en état de vol. Le moment venu, il contribuera à la mission. Il devra aussi, si nous réussissons ce coup de force, localiser les chars et évacuer les pilotes…

 

S2-43A.JPG

 

- Enondradel : …Je vous vois tous aussi un peu perplexes… Ce sera une mission difficile, qui reposera sur la rapidité. La Navigation devra être prête à faire décoller le Sasgarion pour le mettre hors d’atteinte, si les circonstances provoquées par la confusion le permettent. L’objectif de tout ça est de nous rendre la capacité d’émettre un message d’alerte en indiquant notre position par le GPS, même si le délai n’est que de quelques minutes. Mais en tentant cela, nous mettons en danger la Cité volante et les 180 personnes dont nous sommes responsables. Nous risquons au mieux de graves dommages matériels et de nombreux blessés, peut-être des morts…

- Gytring : Nous n’avons pas tellement le choix. Notre but est de nous libérer et de retourner sur le site Arrochelle, bien loin d’ici. Si nous nous laissons faire à l’arrivée de ce camion, nous perdrons toute chance d’en sortir. Donnez-moi ne serait-ce que 30 secondes  « d’éclaircie » et nos Grands auront leur message. 

 

S2-44A.JPG

 

- Madame Erlyaond : Amiral ! Nous avons un rapport sur le général Diride et ses hommes ! Ils ont quitté la section C !

 

S2-45A.JPG

 

- Enondradel : Où vont-ils ?!

- Madame Erlyaond : Ils ont obligé nos équipes de surveillance à se replier et ont investi l’élévateur qui descend au saspod tribord 1. Ils sont à l’intérieur.

- Galkyron : Ne peut-on pas les bloquer dedans ?

- Madame Erlyaond : C’est inutile : Ils ont formé deux groupes.

- Enondradel : La fin du voyage est proche, ils se préparent à sortir. Jollas, comment comptiez-vous faire descendre vos chars ?

 

 

S2-46A

 

- Jollas : Par l’élévateur bâbord 4. Le hangar est juste devant. Puis par la grue coulissante arrière, à cause de ces plateaux roulants qui augmentent la hauteur et rendent les rampes inefficaces. Mais si Diride sort, il va remarquer ce remue-ménage, d’autant que nous aurons besoin de lumière. Il me faut plus de temps.

- Enondradel : Nous allons essayer d’en gagner. Allez-y... Gytring, je vous confie le commandement ici. Je descends au saspod 1 pour causer un peu avec les pirates…

  

 

Saspod Tribord 1 (structure de débarquement logée dans le « pied » avant-droit du Sasgarion)

 

 

S2-22A.JPG

 

S2-23A.JPG 

 

- Le garde : Ils sont là, Amiral, dans le sas. Et ils ont bloqué l’élévateur à ce niveau.

- Enondradel : Bon. Nous en sommes là… Laissons-leur le contrôle de la porte et de la rampe extérieure, ils pourraient soupçonner quelque chose…

 

S2-24A.JPG

 

- Le serveur : Bonjour Messieurs. Désirez-vous un café, ou un rafraîchissement ?...

- Enondradel : Pardon ?... Mais qu’est-ce que vous faites encore là, vous ? Vous n’avez pas entendu l’appel général à l’évacuation de la Liste 1 cette nuit ?...

 

S2-25A.JPG

 

- Le serveur : Si, Monsieur, mais moi on ne m’a rien dit de spécial…

- Enondradel : Etrange logique… Au fait, nous sommes dans une zone militaire, non ? Je ne connaissais pas ce salon…

- Le garde : C’est même un des lieux nocturnes alternatifs les mieux notés dans le guide « Sasgarion pas cher », Amiral !

 

 S2-26A.JPG

 

- Enondradel : …Je veux leur parler.

- Le garde : Ici. Borne-com 043.

- Enondradel : « tnit tnit-tnit »…Général Diride, ici l’Amiral Enondradel… Répondez-moi, je vous prie.

 

S2-27A.JPG

 

- Voix de Diride : Amiral ! Je suis heureux que vous n’ayez rien tenté de stupide depuis que nous voyageons sur les routes de France. Nous sommes au bout du chemin, il est temps pour nous de prendre congé.

- Enondradel : Je n’ai rien contre. Mais je vous demande de libérer dès maintenant vos otages !

 

S2-28A.JPG

 

- Voix de Diride : Je vous ai rendu la pleine jouissance de votre centrale énergétique. Vos techniciens sont là haut, convenablement bâillonnés et ligotés dans un appartement du village de repos. Vous voyez, je ne suis pas méchant…

- Enondradel : Qu’avez-vous fait, bon sang ?! Où sommes-nous ?

 

S2-29A.JPG

 

- Voix de Diride : Je peux bien vous le dire, car ça ne vous aidera pas beaucoup… Nous sommes en Sologne, à peine à une dizaine de grands-km du site que vous connaissez déjà. A Selles-sur-Cher, l’autre pays du fromage de chèvre. C’est dans ce lieu remarquablement secret que vos experts du Sasgarion pourront donner toute la mesure de leur immense talent. Au service de Grands qui savent se montrer généreux avec leurs collaborateurs.

 

S2-29A2.JPG

 

- Enondradel : « Tnit » …Il ne semble pas se douter que nous avons pu évacuer aussi le personnel scientifique. Nous avons au moins réussi quelque chose…

- Le garde : Amiral, ils déverrouillent la porte !

 

 

S2-30A.JPG

 

S2-31A.JPG

 

S2-32A.JPG

 

- Diride : C’est un peu ridicule de se parler à travers une porte close. Soyez… apaisés. Une nouvelle aventure commence pour vous, dans un nouveau monde. Naturellement, les mesures ont été prises pour interdire au vaisseau toute communication vers l’extérieur. Je regrette les malheureux incidents de cette nuit. Sachez qu’à partir de maintenant et plus que jamais, tout ce que vous tenterez pourrait se retourner contre vous avec les plus terribles conséquences. Votre intérêt est de collaborer avec nous, avec eux, dans la paix et la bonne humeur. Pour votre bien.

 

S2-33A1

 

- Enondradel : Cynisme bien déplacé !... Professeur Üwosien ?! Vous faites partie de ce complot là aussi ?

- Uwosien : Le détournement du Sasgarion avait un but bien précis, il faut bien le dire.

- Enondradel : Cette campagne d’opinion en faveur du retour du vaisseau en Montvillange était donc un leurre… Bien joué.

- Üwosien : Je suis l’interlocuteur scientifique auprès des Grands du réseau sellois. Nous sommes appelés à travailler ensemble, Amiral… Permettez-moi de vous présenter le Docteur Canche, qui nous vient d’Eléborance.

 

S2-33A2.JPG

 

- Enondradel : Il me semble que je vous connais…

- Canche : Je faisais partie de la Commission diplomatique internationale qui avait été invitée, il y a un an, sur le chantier du Sasgarion. Nous avions parlé ensemble des systèmes électroniques. J’ai rejoint le groupe du professeur dès le lendemain, à sa demande.

- Enondradel : Je vois… Belle brochette d’infâmes petites ordures… Je parle de vous tous ici, bien sûr, pas de la Commission.

- Diride : Bien. Le temps des présentations ne fait que commencer, on va le suspendre un moment. Il est 9h00 et si le timing est bon, ce camion va rejoindre sa base dans quelques minutes.

 

S2-35A.JPG

 

- Diride : Je vous souhaite un bon atterrissage, Amiral. Transmettez mon bon souvenir au Commandant Hardy, là haut, au Poste principal. A moins qu’il soit sorti… Lieutenant, fermez cette porte, nous débarquons. Au plaisir.

 

S2-36A.JPG

 

- Enondradel : Sergent, nous remontons au niveau A. Nous sommes en alerte rouge, bien sûr. Mais parce qu’une opération est en cours. Si ça tourne mal, si le vaisseau est endommagé ou perdu, vous dirigerez l’évacuation des gens qui parviendront dans ce secteur. Communiquez la même consigne aux autres saspods.

- Le garde : Entendu. Vous n’êtes pas inquiet de son allusion à l’absence du Commandant Hardy ?

- Enondradel : Je ne sais plus très bien, je vous avoue, où placer en priorité mon inquiétude... Qui sait ce qui peut bien se passer dans la tête de cet hurluberlu…

 

S2-37A.JPG

 

- Le serveur : Et maintenant, Monsieur ? Un café, peut-être ?...

- Enondradel : Oui, bonne idée, on n’est pas prêt de se coucher… Dans tous les sens du terme.

 

S2-38A.JPG

 

  

 

Quelque part dans un jardin du pas-de-Calais, près du Touquet, à bord de Gecko 14 – 8h57

 

S2-12A.JPG

    

S2-13A.JPG

 

- Sandra Matizet : Nous n’avons toujours pas de radio, ni de réseau téléphonique, mais la balise de détresse fonctionne. On pourra nous localiser… Si on nous cherche.

- Hardy : Nous n’avons disparu que depuis quelques heures. Monsieur Caudevelle et les autres ont dû passer une nuit blanche, eux aussi.  Je commencerai à être un peu rassuré quand nous aurons pu nous éloigner de ces poules…

- Sandra Matizet : C’est quand même une chance que l’appareil soit tombé juste derrière ce petit grillage qui nous protège d’elles…

- Hardy : Mais imaginez qu’elles décident de forcer ce petit grillage tout pourri pour nous gober !

- Sandra Matizet : …Monsieur, les poules ne font pas ça…

- Hardy : Pourvu que ça dure.

 

  S2-14A.JPG

 

- Hardy : Comment ça se présente ?

- Ludnerg : Nous pourrons décoller et avancer un peu, mais la direction va poser de gros problèmes.

- Hardy : Nous devrons seulement nous poser dans un endroit paisible assez proche, où nous serons facilement récupérables.

 

S2-15A.JPG

 

- Ludnerg : Je ne promets rien… Mais nous ferons un essai dans 5 minutes.

- Hardy : Je préviens les autres.

 

 S2-16A.JPG

 

- Hardy : Docteur Simon, comment ça se présente ?

- Docteur Simon : Par chance, nous n’avons eu qu’un seul blessé léger, et c’est moi. Je m’en occupe.

 

S2-17A.JPG

 

- Simon : Nous ne sommes pas experts en électronique, mais je pense que nous allons pouvoir émettre, avec une faible puissance. Ce sera suffisant pour être captés par la base mobile ou les Geckos du site Arrochelle…

- Hardy : On peut recevoir aussi ?

 

S2-18A.JPG

 

- Simon : Il y a du bruit, mais nous continuons les réglages.

- Hardy : Remontez le matériel à bord. Nous allons décoller et tenter de trouver une meilleure position.

 

S2-19A.JPG

 

- Hardy : On se sent bien seul, ici…

- Simon : C’est sûrement pire encore dans l’esprit de tout l’équipage du Sasgarion. Où peut-il bien être ?

- Hardy : …Pensons d’abord à notre propre sauvetage. Le vaisseau a de bonnes ressources et de solides compétences à son bord. Il faut pouvoir lui fournir une aide extérieure, mais pour ça nous devons être opérationnels.

 

S2-20A.JPG

 

- Ludnerg : Nous sommes prêts à faire un essai. Il y a une maison juste à côté, mais pas de signes de mouvements. Il y a peut-être un espace à la fois discret et accessible devant, côté rue… Un jardinet, une allée…

- Hardy : Tant qu’il n’y a pas de poules, ça me va.

 

S2-21A.JPG

 

- Ludnerg : …Puissance ascensionnelle… C’est bon… Stabilisation… ça marche…

- Sandra Matizet : J’ai une alerte secondaire sur le propulseur 2. Le voyant clignote.

- Ludnerg : Coupez-le. C’est peut-être juste un faux contact sur le tableau de bord, mais il vaut mieux vaut y aller doucement.

- Sandra Matizet : Altitude, 6,4 Grands-mètres. Le 1 ne répond plus !

- Ludnerg : On ne peut plus virer à gauche. Désolé, Commandant, mais nous allons droit sur la maison.

- Hardy : Attention, il y a une fenêtre grande ouverte !

- Ludnerg : Nous allons encore trop vite, on ne peut plus l’éviter ! C’est même la seule possibilité qui nous reste, sinon, on va se payer le mur. On entre et se pose !

- Sandra Matizet : Il y a une sorte de table à côté de la fenêtre…

- Ludnerg : Maintenant, c’est une piste d’atterrissage.

- Hardy : Il faut émettre sans tarder !

 

 P1010073vf56

 

- Sandra Matizet : Rien à signaler dans l’environnement immédiat. Pas de Grands, ni de chats, ni de poules… Mais j’ai un signal… Il dit répète « Le docteur arrive »…

- Hardy : C’est tout ? Pas d’identification ?

- Sandra Matizet : Non. Juste… « Le docteur arrive »… Une source d’énergie puissante et très localisée émerge à côté de l’appareil…

- Docteur Simon : On est sauvé ?...

 

 S2-15A

 

- Sandra Matizet : Difficile à dire… C’est tout près de nous et ça grandit…

- Hardy : Allons voir… Au point où on en est…

 

S2-50A.JPG 

 

S2-51A.JPG

 

 S2-52A.JPG

 

S2-53A-copie-1.JPG 

 

S2-54A.JPG

 

S2-55A.JPG

 

S2-56A.JPG

 

- L’inconnu : Bonjour et deux fois bonjour ? Et ça fait ?...

- Simon : Euh… Bonjour… ça le fait, oui…

- L’inconnu : Non. Et ça fait ?...

- Docteur Simon : …Et ça fait 3 ?...

- L’inconnu : Bravo ! Ah que je suis content de rencontrer enfin, physiquement, de vraies petites gens ! Jusque là, je ne vous connaissais que par l’intermédiaire du système d’intelligence artificielle M.I.M.I. de l’excellent Professeur Gélagnac ! Un délicieux petit exercice d’infiltration, je dois dire !

- Simon : Mais qui êtes-vous ?

- L’inconnu : Je suis le Docteur ! Enfin, pas le vrai, juste une duplication miniature et toute aussi interdimensionnelle du vrrrrai Docteur. Un « spin-off », en somme. Appelez-moi le Mini-Docteur, si ça vous met plus à l’aise. Je suis chargé tout spécialement d’étudier vos petits peuples pour en déterminer l’origine et les possibles dangers pour l’équilibre des univers.

- Simon : Rien que ça… Nous savons où et quand nous sommes apparus. Le pourquoi reste un mystère. Mais on fait des recherches génétiques sur le Sasgarion.

 

S2-57A.JPG

 

- Le Mini-Docteur : Je sais. Votre merveilleuse cité volante est un sujet d’études passionnant et plein de promesses. Mais il semble que vous soyez bien en peine en ce moment… Je suis là pour vous aider, le Mini-Docteur et là ! Et je SUIS le Mini-Docteur !

- Sandra Matizet : Je suis un peu perdue… Vous n’êtes pas vraiment un être humain, ni petit ni grand, et vous voyagez dans les dimensions…

- Le Mini-Docteur : Oui, grâce à ce véhicule et au générateur de glissements FFI, « Fast ans Furious Incoming »… C’est un téléporteur, si vous voulez. Comme vous le voyez, il fume un peu, mais il essaie d’arrêter.

- Simon : …Je crois qu’il est vain de vouloir tout comprendre tout de suite… Vous avez dit que vous alliez nous aider ? Comment ?

 

S2-58A.JPG 

  

- Le Mini-Docteur : J’ai localisé le Sasgarion. Il me suffit de glisser à bord pour remettre en état ses moyens de communication. Il est préférable de vous laisser le contact direct avec vos Grands protecteurs, question de timidité, sans doute. Non, de confidentialité, disons-le !

- Simon : Comme vous voudrez… Si vous êtes vraiment ce que vous dites…

- Le Mini-Docteur : Je commence à avoir une petite notoriété en Allemagne, auprès de vos semblables.

- Docteur Simon : Parce qu’il y en a aussi là-bas ?! Ce n’était qu’une hypothèse encore jamais sérieusement vérifiée, malgré nos recherches et l’intercession des Grands.

- Le Mini-Docteur : Il existe à Hambourg une fabuleuse installation qui reproduit sur une vaste surface des paysages urbains et campagnards de toute beauté !

- Simon : Nous connaissons ce diorama, mais c’est un décor, il n’est pas vivant.

 

S2-59A.JPG

 

- Le Mini-Docteur : En êtes-vous certains ?... N’est-ce pas l’endroit rêvé pour dissimuler un vrai petit monde miniature ?... Je vous y emmènerai, un jour. Nous irons en auto, ce sera plus rapide, je peux prendre 4 personnes ! Mon FFI est plus spacieux qu’il n’y paraît !

- Simon : Nous nous éloignons du sujet ! Le Sasgarion, Mini-Docteur !!

- Le Mini-Docteur : Ah oui !! J’y vais tout de suite. Je dois aussi réparer votre émetteur… Mmmmm… Voilà. C’est fait ! C’était 3 fois rien, en fait ! Je vous quitte, mes amis ! A trèèèès bientôt pour le prochain épisode !! 

 

S2-60A.JPG

 

S2-61A.JPG

 

- Docteur Simon : …Si quelqu’un a compris quelque chose à ce qui vient de se passer…

- Ludnerg : …Etrange personnage. Il a l’air très fier de lui…

- Simon : S’il a de bonnes raisons et s’il peut nous être utile, je veux bien lui pardonner cette exaltation et ce manque de modestie…

 

S2-62A.JPG

 

Les mini-aventuriers ne sont pas au bout de leurs peines. Le renfort inattendu du Mini-Docteur va-t-il sauver la situation ? Le fantasque personnage va-t-il devenir récurrent ? Vous le découvrirez dans la suite.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article

commentaires