Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE MONDE MINIATURE DE SASGARION
  • : Le monde miniature imaginaire de Sasgarion, qui vit depuis plus de trente ans. Tenté un moment par un diorama classique, une ville miniature au 1/87ème, je suis allé vers quelque chose de plus personnel, foisonnant, sans règles, toujours transformé et renouvelé, mais surtout moins cher ! Bon, c'est aussi, très clairement, une sorte de thérapie, de dérivatif, un moyen de survivre, sans doute...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens

5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 11:59

 

Jardin d’Arrochelle – Dimanche 4 septembre 2011, 5h30

 

 

E1-MAISON-JEMMO-NUIT.JPG

 

Une maison isolée dans l’herbe, entre un buisson de mûres et des rosiers rendus à la vie sauvage. Jemmo Wilfrid essaie de trouver le repos, 3 jours après l’expérience de connexion psychique du Mini-Docteur. Il ne ressent pas d’effets secondaires véritables, mais un énervement mêlé d’exultation. L’aventure est si étonnante. Mais se retrouver le centre d’intérêt d’un si grand nombre de gens importants parce que l’on porte en soi la survie de toute une réalité, ça fait quand même un peu peur. Pourtant, on ne peut pas dire que sa responsabilité soit engagée de quelque manière que ce soit… En attendant que le dernier acte se joue, il se réveille 2 ou 3 fois par nuit, pour tenter de retrouver un délicieux état de semi-abrutissement devant les programmes télé des Grands…

 

 

A bord du Sasgarion – Salon d’accueil de la zone 1 – 6h40.

 

E2-copie-1.JPG 

 

E3.JPG

 

- Madame Ludnarwera : Bonjour. Il semble que nous soyons tous là.

- Frankel : Nous sommes les derniers…

- Madame Argawaen : Et pourtant, ce n’est pas faute de trépigner de joie en attendant de retrouver mon ex-mari !

 

E4.JPG

 

- Madame Argawaen : Bonjour toi !

- Argawaen : Pas aujourd’hui. C’est sérieux. Je crois qu’après cette réunion, tu trépigneras de retrouver le désert…

 

E5.JPG

 

- Enondradel : Mes amis… Désolé de vous faire venir de si bon matin, surtout pour ceux qui viennent de la base dunaire… Nous avons des décisions graves à prendre rapidement et de la façon la plus discrète possible. Ou « honteuse », comme diraient les époux Simon. Vous connaissez tous les données du problème. Et la réussite de l’expérience de l’autre jour ouvre certes de nouveau horizons plus optimiste, mais elle pose de nouvelles questions… Monsieur Chardonville ?...

 

E6.JPG

 

- Chardonville : Pour faire court, rappelons que l’objectif des opérations en cours est de sauver et restaurer la Pensée du Grands qui a provoqué notre existence, et de la transférer dans l’esprit du jeune Jemmo Wilfrid. Ainsi, nous serions nous-même, et plus spécialement la nation montvillienne, parce que c’est comme ça que les autres nations verront les choses, dépositaires de cette Pensée et capables de la contrôler. Mais sa pérennité reposera toujours sur une seule personne, ce qui rend limite par nature le concept même de pérennité… La survie de notre monde dépendra toujours d’une chose aussi aléatoire que le parcours d’une vie humaine. Un être miniature a une espérance de vie de 60 ans environ. Jemmo Wilfrid en a 16. On pourrait considérer que nous sommes sauvés pour les 30 ou 40 ans qui viennent. Pourtant… Un accident ou une fâcheuse maladie sont si vite arrivés… Notre problème se reposera à une échéance que l’on peut qualifier de brève sur l’échelle historique.

- Enondradel : Si le transfert réussit, la sauvegarde de la Pensée restera individuelle. Nous devons découvrir comment la rendre collective. Mais ça prendra du temps. Et même si notre petite civilisation est la plus avancée sur cette planète, à notre connaissance, au point de devancer même celles des Grands dans certaines innovations, certaines applications pratiques et techniques de la science pure, nous pouvons craindre que le temps de vie de Monsieur Wilfrid ne nous liasse pas un délai suffisant… Même avec l’aide du Mini-Docteur.

 

E7.JPG 

 

- Chardonville : Les compétences spéciales du Mini-Docteur nous ont fait faire un bond énorme. Mais lui-même ignore si le transfert de la Pensée et le possible décès de notre créateur ne risquent pas de compromettre sa propre existence, je devrais plutôt dire, son « essence »… Tout ceci nous amène à envisager le plus dur des compromis palliatifs, et aucun de nous n’aime cette idée, je le sais bien… Le vote autour de l’accélération du projet 58 et de son application au problème qui est le nôtre a donné une majorité de 27 voix sur 35, parmi les membres du Comité et les consultants impliqués de près dans le projet. Le Commandant Frankel s’est abstenu.

 

E8-copie-1.JPG 

 

- Gélagnac : Nous avons le site sécurisé. La cave qui est sous ce bâtiment où le Sasgarion fait relâche. Une installation parfaitement autonome peut y être aménagée en moins de deux mois, parallèlement aux essais finaux du projet 58.

- Commissaire Hampföld : De quand date ce projet ?

- Gélagnac : Il a commencé dans le centre scientifique du Mourhéal en 1997. Lorsque nous avons quitté la Montvillange ce printemps, toute l’équipe qui l’a développé a été embarquée, avec le matériel, remis en fonction dans mes labos de la zone expérimentale 3. D’ailleurs, le -  Mini-Docteur le connaît parfaitement aussi, puisqu’il a squatté en esprit mon ordinateur. Je m’étonnais aussi que mon intelligence artificielle soit aussi… Intelligente !

- Enondradel : J’espère qu’il ne fera pas le rapprochement… Bien… Le principe étant acquis et accepté par le Comité, je dois prendre la décision finale. Nous allons le faire. Mais pas à l’insu de Jemmo Wilfrid et de sa mère. Même si cela doit compliquer sensiblement les choses… Le chantier démarre immédiatement et il est bien sûr absolument secret. Quant au jugement de l’histoire, il est pour l’avenir. Mais nous  sommes obligés de sauver le présent en priorité. Merci à tous.

 

E9-copie-1.JPG 

 

- Professeur Simon : …Au moins, ceux d’entre nous qui ont voté contre le projet 58 ne sont pas suspectés et mis à l’écart. La confiance règne…

- Commandant Hardy : C’est normal, l’enjeu est grave et collectif, et nous en sommes tous conscient. Nous sommes tous dévoués et très professionnels… J’ai voté contre aussi…

 

E10-copie-1.JPG

 

- Hardy : Vous êtes déjà revenu de la base dunaire ? Vous ne partez que jeudi pour votre tournée des colonies, dans la voiture de Monsieur Caudevelle…

- Simon : Ma femme et moi avons pris quelques jours de vacances dans le jardin, chez les calogiens. Prendre l’air nous fera du bien. Ici, il devient lourd. J’admets que décider, dans un sens ou dans l’autre, est parfois une chose surhumaine…

- Frankel : Ne pas réussir à décider est tout aussi pénible.

 

 

 

Maison de Jemmo – Jeudi 12 octobre.

 

C9.JPG

 

F10-copie-1.JPG

 

- Le Mini-Docteur : Bonjour Madame Wilfrid !

- Madame Wilfrid : Bonjour… Vous vous habituez bien à cette maison. Vous y entrez comme dans un moulin.

- Le Mini-Docteur : …Ah. En fait…

- Madame Wilfrid : Vous cherchez mon fils. Tout le monde veut le voir, et moi aussi, on veut me voir, et d’ailleurs, je dois y aller. Cette histoire devient bien envahissante. Jemmo a rendez-vous avec Deuredeis à l’Ortie Blanche, l’hôtel-restaurant qui est dans le village. 

- Le Mini-Docteur : Merci, Madame…

- Madame Wilfrid : …De toute façon… Il préfère dormir là-bas, ces temps-ci…

- Le Mini-Docteur : …Merci… Bon courage.

 


E20A.JPG 

 

- Le Mini-Docteur : En fait, voyez-vous, je suis là parce que c’est le bordel !

- Le barman : Pas du tout, c’est un bar tout à fait normal et sage…

- Le Mini-Docteur : …Je parle du bordel contextuel.

- Le barman : Je ne le connais pas. Mais vous avez un troquet, dans le bois, sur cette route, où vous trouverez peut-être ce que vous cherchez. C’est soit disant un relais de chasse calogien, mais à mon avis, si vous voyez ce que je veux dire…

 

E21.JPG

 

- Le Mini-Docteur : Vous voilà ! Regardez, je vous ai précédés ! Bonjour Mademoiselle !

- Jemmo : J’attendais Deuredeis, qui arrive tout juste.

 

E22.JPG

 

- Deuredeis : Tout le personnel médical d’Arrochelle est en heures sup’. On s’attend à des complications.

- Le Mini-Docteur : Elles vont aller en s’accélérant. Les gens vont commencer à se sentir mal, décalés, agressifs, certains vont même trouver Marine Le Pen sympa. Puis ils vont sombrer dans un profond sommeil sans rêve.

- Le barman : Mais c’est effrayant !

- Le Mini-Docteur : Euh… Avez-vous des salons particuliers ?

- Le barman : Oui ! Pourquoi ?

 

E23.JPG

 

- Le Mini-Docteur : Jemmo, ce qui t’attend est troublant pour toi. J’ai encore 2 mois pour t’y préparer. Les travaux suivent leur cours, je pense que le transmuteur de Pensée sera prêt à temps. Il faudra faire de nombreux essais, y compris avec toi.

- Jemmo : Je suis prêt. Je sais ce qui est en jeu. Des gens du Comité m’en parlent aussi, avec les mêmes précautions…

- Le Mini-docteur : Nous sommes tous avec toi.

- Deuredeis : Mini-Docteur, je me posais une question… Admettons… Jemmo devient dépositaire de la Pensée fondamentale qui nous fait vivre et il sauve le mini-monde. Et il faut le faire avant le 17 décembre, avant que le lien avec notre créateur soit rompu, et on ne sait pas pourquoi ça se produira… Mais vous ?... Vous avez dit être son avatar subconscient. Si sa vie s’arrête, si sa propre conscience disparaît le 17 décembre… 

- Jemmo : …Vous allez disparaître aussi… Non !

 

E24.JPG

 

- Le Mini-Docteur : On n’en sait rien, Jemmo ! Je ne maîtrise pas tous les aspects de cette histoire, et en particulier ceux qui me concernent… Je ne sais pas si je serai encore là le 18 décembre, et ça n’a aucune importance. Parce que je ne suis pas vraiment vivant. Qui sait ce qui va se produire et à quoi ça tient ? Je n’ai pas de passé, pas d’enfance, pas de souvenirs de vacances, je suis une image, une étincelle allumée pour l’occasion, pour vous remettre sur les rails et vous permettre de continuer. Si le bouton est tourné, le programme va s’éteindre, tout simplement. Mais ça ne m’inquiète pas, je l’accepte. J’aurais eu le temps de faire quelque chose de bien avant.

- Jemmo : C’est pas juste !

- Le Mini-Docteur : Ce qu’on fait de bien pour les autres l’est toujours, même si ça ne se remarque pas tout de suite. Et parfois, les circonstances et l’enjeu nous en demandent beaucoup…

 

 

Poste principal - Lundi 5 décembre, 9h50.

 

F001.JPG

 

- Gytring : Le rapport des colonies des secteurs Ouest et Nord nous est parvenu. Il est actualisé au 4 décembre à midi. Les services de sécurité et de santé sont débordés. Il y a des centaines de gens en léthargie et 260 disparus. Leur… Dissipation survient après une durée de 2 à 6 jours.

- Docteur Losleer : Qu’est-ce qui peut bien différencier à ce point les gens touchés ?

- Gytring : Ce n’est pas en  fonction des personnes, mais des endroits. On disparaît plus vite à Brocéliande et en Sologne qu’à Ouessant, Montville ou Luchon…

 

F002.JPG

 

- Commandant Hardy : Et ici ?

- Docteur Ibüprofein : Pour l’instant, 23 cas ont été signalés à Arrochelle. Les sites les plus touchés sont aussi de très loin les plus peuplés : Aiguebelette et la colonie d’Auvergne. 69 000 habitants dans le premier, 16 000 dans l’autre. Si la panique s’empare d’un si grand nombre de gens, ce sera l’anarchie et notre drame va devenir très visible

- Hardy : Combien en tout ?

- Docteur Losleer : Ce ne sont que des chiffres et nous les répéter ne nous avancera pas à grand-chose… Parce que ça ne va qu’en s’aggravant… Plus de 3 700 malades, 682 disparus. L’évolution n’est ni constante, ni exponentielle.  Le phénomène explose à un endroit puis se calme, reprend ailleurs avec plus ou moins de force… Il y a eu une sorte de pause généralisée entre le 24 novembre et le 28.

 

F003.JPG

 

- Hardy : Voilà 3 semaines que l’équipe du Mini-Docteur effectue des essais du transmuteur de Pensée. Il va bien falloir y aller pour de bon, le temps presse.

- Docteur Losleer : Il reste 12 jours…

- Hardy : Et le projet 58 ?...

- Docteur Ibüprofein : De ce côté-là, tout va bien. On est dans les temps et ça fonctionne à merveille.

- Hardy : Derdrie, je n’aime pas beaucoup cet enthousiasme scientifique et désincarné.

 

F004.JPG

 

- Docteur Ibüprofein : Je sais que tu es contre. Et je déteste ça aussi, même si j’ai approuvé. C’est une responsabilité excessivement lourde, mais nous faisons le boulot, c’est tout.

- Hardy : …Même sa mère le fait…  

- Gytring : Excusez-moi… J’ai un appel de Monsieur et Madame Moulinbert, de Briançon, ils veulent vous parler…

- Commissaire Hampföld : Vous les connaissez ?

- Hardy : Oui. J’ai accompagné plusieurs fois une délégation d’administrateurs et de médecins de Montvillange et d’Howlakie chez eux. Que se passe-t-il là-bas ?

 

F006.JPG

 

- Gytring : Le tiers de la colonie est malade depuis avant-hier : Plus de 600 personnes et 90 disparus, dont la Présidente Marynkell… Les Grands commencent à poser des questions au sujet de cette étrange épidémie, et il devient difficile de dissimuler l’ampleur de la catastrophe.

- Commissaire Hampföld : Il faut au moins pouvoir continuer à en dissimuler la nature… Au fait, si nous gagnons, il est prévu qu’ils réapparaissent tous, non, c’est bien ça ?…

- Docteur Ibüprofein : …« Prévu » ?... Euh… Que dire ?... Enfin, à l’égard des Grands, la situation est encore gérable. Sur l’ensemble des 158 000 êtres miniatures recensés en août, le phénomène n’en a touché au fond que 2,8 %...

 

F007.JPG

 

- Hardy : …Hh-hhhh…Il faut vraiment qu’on parle de la façon dont nous pouvons faire converger nos sentimentalités…

- Docteur Ibüprofein : Oui… Eh ben espérons seulement pourra encore en parler dans 13 jours…

 

 

14 décembre, 17h20

 

E210.JPG

 

- Le Mini-Docteur : Nous y voilà ! Le générateur auxiliaire installé sur la piste 1, et qui doit soutenir le FFI, est opérationnel. Il est censé réguler la surcharge électro-magnétique, mais des pics incontrôlables sont à prévoir. Il serait plus prudent que l’on fasse évacuer tout le secteur A.

- Chardonville : C’est déjà fait. Seul le Poste principal est occupé, mais il dispose de bonnes protections, tout comme cette salle.

 

E211.JPG

 

- Le Mini-Docteur : Jemmo… C’est le grand moment. Quoiqu’il arrive, la chambre de confinement te protègera, parce que l’énergie psychique y sera toujours canalisée de façon efficiente. C’est autour qu’il faudra se méfier…

- Jemmo : Allons-y. Sauvons le mini-monde. J’ai déjà accepté toutes les conséquences…

 

E212.JPG

 

- Madame Wilfrid : Je suis fière de toi… Mais très en colère aussi. Ce que tu fais là ressemble trop au coup de folie qui a coûté la vie à ton père… Lui aussi avait des idées de sacrifice et de revanche sur les événements…

- Jemmo : Oui, mais ses idées n’étaient plus claires, à ce moment-là. Les miennes le sont. A bientôt, Deuredeis.

- Deuredeis ! Je ne te lâche pas. Je serai dans l’équipe de réanimation, au cas où…

- Jemmo : …Super.

 

E213.JPG 

 

E214.JPG

 

- Le Mini-Docteur : Tout le monde est en place ? Lancez le préchauffage du FFI, Monsieur  Chardonville. C’est l’heure de vérité !

 

E225.JPG 

 

E226.JPG

 

E228.JPG

 

E215.JPG

 

- Le Mini-Docteur : Les niveaux montent vite… Nous serons au maximum dans 20 secondes… C’est anormal.

- Argawaen : Comment ça, « anormal » ? La machine est en défaillance ?

- Le Mini-Docteur : …Les flux d’énergie s’entrechoquent avec une frénésie étonnante et inacceptable… Sauf si… Sauf si le Créateur dort ! Il est 17h50, mais il dort déjà ! Son cerveau est en sommeil paradoxal, il mouline à toute vitesse ! Et il rêve ! Il rêve peut-être même de vous ! Nos avons un sérieux problème !

 

E216.JPG 

 

- Gélagnac : Nous sommes en surcharge ! Les circuits commencent à fondre !

- Le Mini-Docteur : Basculez tout sur la centrale auxiliaire, elle compensera !

- Chardonville : Elle compensera ? Non, elle va exploser !

- Le Mini-Docteur : Oui, c’est ça ! Elle compensera !

 

E229.JPG

 

 F904-copie-2.JPG

 

E218.JPG

 

 F905-copie-1

 

E217.JPG 

 

« HAAAAAA !!!

 

F906.JPG

   

E219.JPG

 

- Le Mini-Docteur : Pas de panique ! Je contrôle sûrement la situation ! Je veux dire que c’est encore très probable ! 

 

E220.JPG

 

- Le Mini-Docteur : Le FFI est intact, par chance ! Le transfert continue !

 

E230.JPG 

 

 E222.JPG 

 

- Le Mini-Docteur : Monsieur Kovnic, lecture !

- Ingénieur Kovnic : Les niveaux montent toujours, très vite, le relevé est encore illisible !… Mais le FFI s’est arrêté !... Le décompte commence à ralentir…

- Le Mini-Docteur : Fascinant ! La chambre  de confinement et Jemmo sont autonomes. Il est en contact direct avec l’esprit du créateur et il absorbe les données… Etrange… Tout cela va sûrement bien au-delà de la seule Pensée qui vous concerne… Non, ça ne devrait être QUE ça, puisque Jemmo est lui-même un être miniature… Le reste ne peut PAS passer !

- Ingnieur Kovnic : Transfert terminé et complet. Le niveau est à… 6 376 %. Tout est éteint.

 

E223.JPG

 

- Docteur Losleer : Qu’est-ce que ça veut dire ? Que nous avons aspiré tout l’esprit de cet homme qui dort ?! Toute sa mémoire ? C’est physiologiquement absurde ! Le cerveau de Jemmo ne peut pas y résister !

- Le Mini-Docteur : Nooon !! C’est impossible, ça ne peut pas être vrai !!

 

E223BIS.JPG 

 

- Docteur Losleer : Quelle horreur ! Maintenant, on sait ce qui va lui arriver le 17 décembre ! Nous allons faire de lui un légume sans conscience ! Tout est de notre faute ! En voulant sauver LA Pensée, nous l’avons privé de toutes les autres !

- Le Mini-Docteur : Comment ai-je pu faire une erreur pareille ?!!!

- Chardonville : Ce n’est pas vous… Son subconscient voulait non pas sauver, mais perpétuer le mini-monde, et il vous a envoyé ici pour ça. Il vous a permis d'identifier Jemmo comme étant son avatar actuel. Le risque de voir la machine s’emballer était sans doute prévu… Et accepté. C’est l’hypothèse la moins déplaisante que je puisse émettre…

 

E224.JPG

 

- Le Mini-Docteur : …Je l’ai tué…

- Deuredeis : Jemmo !!

- Hardy : Il faut le tirer de là ! Envoyez la Sécurité et l’équipe médicale !

 

E231.JPG 

 

E232.JPG

 

- Le Mini-Docteur : Bravo, p’tit gars. Tu as été super ! Comment te sens-tu ?

- Jemmo : Est-ssssss… est-ce q… Que ça a marché ?

- Le Mini-Docteur : On va la savoir bien vite… Les réapparitions ont dû commencer, peut-être même ont-elles eu lieu toutes en même temps. Dis-moi ce que tu as dans la tête, Jemmo ! A quoi penses-tu ?

- Jemmo : A plein de choses… C’est insupportable ! Tout ce bruit ! Et c’est aveuglant !

- Deuredeis : On va bien s’occuper de toi !

- Docteur Losleer : Allons, nous devons l’emmener en observation, vous le verrez plus tard.

 

E233.JPG

 

- Le Mini-Docteur : Courage, Jemmo ! C’est énorme ce que tu as fait, c’est mémorable ! Tu as sauvé le mini-monde ! Tu es un héros !... Toi, tu l’es…

- Madame Wilfrid : Maintenant, laissez-nous, Monsieur !

 

E234.JPG

 

- Sandra Matizet : Ne soyez pas vexé… Elle réagit mal à tout ce qui se passe dans sa vie depuis quelque temps…

- Le Mini-Docteur : Je le comprends…

- Sandra Matizet : Et… Et pour vous ?

- Le Mini-Docteur : …Hein ?... Que va-t-il se passer dans ma vie ? Je serai fixé dans 3 jours…

 

Dans les minutes qui suivent...

 

E400.JPG 

 

Quelque part en Sologne…

 

E401.JPG 

 

- Ciel ! Mon mari !

 

E402.JPG

 

Quelque part en Savoie, République d’Orchisagne…

 

E403.JPG

 

- HAAAAAAAAA !!!

 

E404.JPG

 

- La sorcière : Mère Bédaoti, aide-nous à traverser cette épreuve, guide-nous dans le chaos !

 

E405.JPG

 

-         La sorcière : HAA !! Ils sont revenus !! Chef Dunemahon, réveillez-vous !!

-         Chef Dunemahon : Hhhh…Louée soit Bédaoti…

 

F609.JPG 

 

Quelque part dans la cité d’Arrochelle…

 

F610.JPG

 

 -         …Mmm… Il est quelle heure ?...

-         …Chais pahhhhh…

-         …Mmmmfffff… Alors il est sûrement trop tôt…

 

F611.JPG 

 

F607.JPG

 

Quelque part sur le Sasgarion, unité médicale d’urgence n° 3…

 

F608.JPG

 

-         L’infirmier : Docteur !! Votre patient est de nouveau prêt !!

 

 

 

F700A.JPG

 

- Commandant Hardy : On a des rapports ?

- Docteur Ibüprofein : Non… Pas depuis 2 semaines, tu sais bien…

- Hardy : Des rapports des colonies !!

 

F700.JPG

 

- Gytring : Les observateurs commencent à rendre compte. Les gens qui s’étaient effacés réapparaissent un peu partout. Et ça fait même une sacrée pagaille !

- Hardy : Alors le transfert de la Pensée a réussi…

- Commissaire Hampföld : Oui, et c’est maintenant Jemmo Wilfrid qui la détient…

- Hardy : Je sais, je sais…

 

F701.JPG

 

- Simon : Ici le Sasgarion. J’appelle la colonie de Porquerolles…

- Une voix : Bonsoir, Sasgarion… Je ne sais pas ce que vous avez fait, mais ça a été efficace. Les disparus sont tous revenus. Un jour, il va falloir être clair là-dessus, vous ne croyez pas ? Mon gouvernement n’acceptera pas d’être tenu à l’écart, si ce péril doit continuer, ou menacer se reproduire !

- Simon : C’est terminé, Seigneur Litarwik. Nous vous tiendrons au courant, c’est promis.

- Mademoiselle Perdriel : J’ai la colonie de Luchon en ligne, ainsi que le général Koxinel et le seigneur Myrmécias, de la République Oyatsine du Cantal...

- Voix de Myrmécias : Bonsoir, mon ami ! Alors, vous en avez fait de belles ! Notre cité est redevenue tout à coup plus agitée et babillante que jamais !

- Simon : Je suis très heureux de l’apprendre. Nous revenons de loin, je vous assure…

 

F702.JPG

 

- Enondradel : Quatorze colonies ont déjà donné de très bonnes nouvelles… Je crois que le 17 décembre va être un jour comme les autres…

- Hampföld : Il faut maintenant penser à la phase 2. Tant que Jemmo est d’accord.

- Hardy : Assez ! Nous ne sommes pas non plus à quelques jours ou quelques semaines près !

- Enondradel : Commandant ! Je vous rap…

- Hardy : Amiral, vous avez entendu Litarwik ! Il y a 24 colonies et 53 conseils et gouvernements qui attendent des explications. Vous allez avoir du travail !

- Enondradel : …Notre responsabilité doit être comme la Pensée : Collective. J’espère aussi votre aide dans la difficile phase diplomatique qui s’annonce.

 

 

 

...Le mini-monde est-il vraiment sauvé ? Ses habitants aussi ? La suite dans la fin, l'épisode 18 "Quand les héros cessent de l'être". 

Partager cet article

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article

commentaires