Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE MONDE MINIATURE DE SASGARION
  • : Le monde miniature imaginaire de Sasgarion, qui vit depuis plus de trente ans. Tenté un moment par un diorama classique, une ville miniature au 1/87ème, je suis allé vers quelque chose de plus personnel, foisonnant, sans règles, toujours transformé et renouvelé, mais surtout moins cher ! Bon, c'est aussi, très clairement, une sorte de thérapie, de dérivatif, un moyen de survivre, sans doute...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens

5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 12:48

 

Résumé des épisodes précédents :

Le mini-monde montvillien et sa cité volante "Sasgarion" n'existent pas. Mais ses habitants l'ignoraient. Et lorsque la Pensée qui est leur source de vie menace de s'éteindre, ils veulent tout faire, avec l'aide d'un étrange et fantasque Mini-Docteur, directement issu d'une association d'idées lointaine, pour sauver leur petite place dans notre réalité de Grands. Réussiront-ils ? A quel prix ? Sauront-ils rester mini-humains ?...

La suite dans la fin, et c'est maintenant...

 

 

Le Sasgarion – Corridor transversal 1, niveau A, borne-com 37 - 20 décembre, 17h20

 

F30-copie-1.JPG 

 

- Le Mini-Docteur : …Allez… Parle donc, saleté de machine… 5… 5… 5… 3. Allô ?... Allô-allô…

 

F31.JPG

 

- Le Mini-Docteur : Sois gentille, Machine… Ok, je me doute bien que lorsque ça sonne dans le vide quand on appelle quelqu’un, ce n’est pas de ta faute, mais fais un effort…

- Sandra Matizet : Tiens, il est là…

 

F32.JPG

 

- Deuredeis : Mini-Docteur ! On vous cherchait. Plusieurs personnes vous ont vu dans le coin et il fallait qu’on vous trouve. C’est une chance que vous ne soyez pas mort samedi soir !

- Le mini-Docteur : Salut les filles ! Merci… C’est vrai, je suis toujours là, bien vivant, et j’en suis le premier étonné… J’essaie vainement d’appeler chez Jemmo, mais personne ne répond. Il était supposé se reposer à la maison après être sorti de l’unité médicale…

- Deuredeis : Il n’y est pas ! Il se passe quelque chose de grave !

- Sandra Matizet : Dis-lui… Il a laissé une lettre… 

 

F34.JPG

 

- Deuredeis : Jemmo me dit qu’il a accepté de se livrer à une nouvelle expérience dans cette installation. Je ne comprends pas bien, il s’agit de perpétuer la Pensée en attendant que tous les mini-gens puissent la prendre en charge… Et aussi en espérant que l’on trouve un moyen de vider sa tête de tout ce qui s’y trouve en trop… Sandra m’a confirmé qu’on avait construit quelque chose d’important dans des souterrains, sous cette maison.

- Le Mini-Docteur : …Que dites-vous là…

- Deuredeis : Jemmo écrit qu’il a accepté le risque, et tout ce que ça implique pour lui et pour le mini-monde… Il souffrait tellement… Sa mère l’a emmené à bord hier soir.

 

F341.JPG

 

- Le Mini-Docteur : Où est-il maintenant ?

- Sandra Matizet : Il s’agit d’un projet ultra-secret mais beaucoup de gens du Comité semblent y être allés à reculons… Le Commandant Hardy a lâché le morceau, je sais où c’est !

- Le Mini-Docteur : …Il a accepté le risque pour ce que ça implique… J’ai peur d’avoir fait un peu trop la promotion d’idées généreuses à la con… Le mini-monde est décidément trop grand pour ses épaules ! Qu’est-ce qu’ils lui font faire ?

 

 F342.JPG

 

- Deuredeis : Tout ce qu’on sait, c’est qu’il ne faut pas perdre de temps. On doit descendre dans la cave et encore à près de 8 Grands-mètres dans le sol. Suivez-nous !

- Le Mini-Docteur : A cette profondeur, dans cette région, c’est du sable. C’est évidemment plus pratique. Un projet aussi lourd et je ne suis pas au courant ?! Qu’est-ce que ça veut dire ?

 

 F35-copie-1.JPG

 

- Sandra Matizet : Il faut descendre au Saspod 1. Il y a là un a un ascenseur pour aller au fond de la cave et encore deux autres pour atteindre l’installation.

 

F36.JPG

 

- Le Mini-Docteur : Vous êtes sûre qu’on peut descendre comme ça, à la bonne franquette, sans que personne ne nous pose de questions ?

- Sandra Matizet : Je suis officier au Poste principal. Je suis accréditée pour aller partout. Même dans les douches des hommes.

 

F37.JPG

 

F38.JPG

 

- Le garde : Bonjour, Mademoiselle Sandra. Vous entrez dans une zone à accès sécurisé et limité.

- Sandra Matizet : Nous accompagnons le Mini-Docteur, qui est attendu au laboratoire par le Professeur Gélagnac. Et Mademoiselle Ywarnig est infirmière.

- Le garde : Je vous dis ça en pure forme. Evidemment, vous pouvez passer. Bonne descente.

 

F39.JPG

 

- Sandra Matizet : Vous voyez, ce n’était pas difficile. Il faut se méfier quand même. Il y a des gades partout.

 

 F40.JPG

 

F41.JPG

 

- Le Mini-Docteur : Plus j’y pense, et plus j’élimine ce qui hors sujet, plus je crois comprendre… Tout ça ressemble au projet 58…

- Deuredeis : Qu’est-ce que c’est ?

- Le Mini-Docteur : Une des nombreuses recherches mémorisées dans l’ordinateur de Gélagnac… Et je suis bien placé pour les connaître toutes, dans les moindres détails, y compris les moyens engagés et les procédures…

 

 E90

 

E91

 

E92

 

E93

 

- Le mini-Docteur : Oui !! C’set bien ça !! Le projet 58 !! Arrêtez !!

- Deuredeis : Qu’est-ce que vous faites à Jemmo ?!

- Hardy : Ah… J’espérais bien vous voir arriver, Mini-Docteur. Pas pour empêcher ce qui va arriver, mais au cas où vous auriez une meilleure idée dans les minutes qui viennent… Ce projet vous concerne aussi, vous aviez le droit de savoir.

 

E94

 

- Le Mini-Docteur : La recherche sur la mise en stase du métabolisme mini-humain… C’est donc ça votre solution pour soulager Jemmo ?

- Commissaire Hampföld : Il ne s’agit pas que de ça. Nos avions déjà résolu de tout faire pour, qu’un jour, nous découvrions le moyen de ne plus rendre la Pensée dépendante d’une seule vie humaine. Et développer sa sauvegarde à un niveau plus collectif. Mais nous avons besoin de temps pour ça. Et qui sait quelle sera la durée de vie de Jemmo ?... Bien sûr, il est jeune, mais un accident est si vite arrivé… Sa mise en hibernation volontaire doit nous permettre de gagner le temps dont notre civilisation a besoin pour inventer ce processus de collectivisation de la Pensée…  

- Le Mini-docteur : « Volontaire » ? C’est une plaisanterie ! Absurde ! Et rose ?! Et les murs sont roses ?! Du rose pur emballer de noirs desseins !

 

  E95

 

- Enondradel : Il a tout accepté en connaissance de cause. Ce que nous n’avions pas prévu, c’est le trop-plein de pensées que votre transmuteur a déversé dans son cerveau. Sa vie est en danger immédiat, vous le savez…

- Le Mini-Docteur : Oui, bien sûr… Mais je pensais bien me consacrer à trouver une vraie solution pour lui !

- Enondradel : Et le fait que vous soyez encore là montre que vous êtes vous aussi désolidarisé du créateur. Vous êtes un des nôtres à présent, et vous aurez donc le temps pour réfléchir à une solution. 

- Le Mini-Docteur : En tout cas une solution moins cruelle que celle-là !!

- Enondradel : Calmez-vous. Eloignez-le, je vous prie… 

 

  E96

 

- Le Mini-Docteur : Vous ne ferez pas ça !!

- Gélagnac : Nous n’avions pas le choix… La décision n’a pas été facile à prendre, elle ne nous rend pas spécialement fiers… Mais il faut en passer par là pour voir plus loin.

- Le Mini-Docteur : Et voilà comment les héros du mini-monde cessent d’en être ! Vous étiez tous des gens bien, sympathiques, courageux… Que vous est-il arrivé ?

- Gélagnac : Il est arrivé quelque chose qui nous dépasse tous : Notre réalité a failli s’éteindre, et avec elle ses 700 ans d’histoire et des milliers de gens qui n’avaient sûrement pas mérité ça. Et ça ne doit plus arriver, ni demain, ni dans 50 ans. C’était le prix de l’avenir.

 

 E97

 

- Deuredeis : …Il était donc volontaire pour ça… C’est qu’il m’a écrit.

- Le Mini-Docteur : Ils l’ont abusé ! Ils ont profité de sa faiblesse. Il ne pesait pas grand-chose face à ce qui est en jeu. Ils ont été aveuglés par le peur, l’un des pus puissants leviers qui soient.

- Gélagnac : Le caisson d’hibernation va maintenant être fermé. Allez-y…

 

E98

 

E99

 

E100

 

- Gélagnac : Le système est maintenant opérationnel. Madame Wilfrid, vous savez que votre fils pourra être ranimé à n’importe quel moment.

- Madame Wilfrid : Oui… Quand vous aurez trouvé… Vous ou les prochaines générations de savants fous qui travailleront dans ce lieu, à l’abri des Grands et du temps…

 

E101

 

- Gélagnac : C’est vrai, ça peut être très long… C’est pourquoi cette unité est enterrée si profondément : Il y a peu de chance pour que des travaux l’atteignent, même si, au fil du temps, le Jardin D’Arrochelle et la maison disparaissent…  Mais nous avons prévu des modifications dans la procédure initiale. Jemmo sera réanimé pendant deux jours chaque année, pour s’assurer de sa santé physique et mentale.

- Madame Wilfrid : Bien sûr… L’opération de réanimation est elle aussi une expérience intéressante pour vous. Elle vous donnera la clé du voyage dans le temps, et de toutes ces choses un peu magiques qui excitaient beaucoup mon fils.

- Enondradel : Disons que le Mini-Docteur a raison : Nous avons cessé d’être des héros, mais il en reste un. Nous l’avons envoyé vers l’avenir pour le bien d’une quantité de gens qui dépendent directement de lui pour leur survie. Nos semblables auront ainsi une meilleure chance d’exister pour faire mieux que nous…

- Le Mini-Docteur : Alors il me reste à vous souhaiter bonne chance… Surtout si vous décidez d’expliquer tout ça aux gens, en leur apprenant par la même occasion la responsabilité dont les investissez… Mais il est vrai aussi que seuls ceux qui connaissent Jemmo s’inquièteront de lui.

 

 E102

 

- Le Mini-Docteur : Je sais bien que vous êtes tristes… Et j’avoue que je n’ai pas de solution de rechange immédiate… Je vais prendre congé…

 

 E103

 

- Chardonville : L’Amiral a remarqué comme tout le monde que vous étiez maintenant un être vivant à part entière. Cela aussi a un sens. Vous serez toujours le bienvenu pour nous aider à arranger les choses.

- Le Mini-Docteur : Merci. J’apprécie. Etre humain est tout nouveau pour moi. Je suis devenu un mini-homme comme les autres, et mon FFI une mini-voiture comme les autres. Donc… Je vais aller faire un tour en voiture et trouver un coin sympa dans le jardin pour remettre mes idées en ordre… Je vais commencer par rendre visite à nos Grands pour les étudier un peu… Je reviendrai. Avant tout pour lui. Et je trouverai un moyen de le libérer, sans risques pour personne, de ce satané caisson de stase !

- Docteur Losleer : Bonnes vacances. Revenez-nous vite… You are needed.

 

 

 

Le Sasgarion – Appartement du commissaire Hampföld - 23 décembre, midi.

 

 

 F600.JPG

  

-          ZAP… Bienvenue dans le journal télévisé démocratique de notre belle République d'Howlakie. A l’heure où l’épidémie d’effacement se termine, il est temps de faire un point et de tenter de comprendre ce qui s’est passé. A midi, le ministre des Tranports, le Colonel Flaque, porte-parole du gouvernement, et son homologue de la Santé, le Major Amibe-Dadah, tiendront une conférence de presse… Notre rédaction a déjà félicité le gouvernement pour son intelligente gestion de la crise.

  

  F120.JPG

  

-          ZAP… Aucune explication officielle pour l’instant  sur ce qui s’est passé, après la réapparition de la Présidente Marynkell, qui vient d’être démandatée par le Conseil pour raison de santé. Le vice-président estime qu’à son avis, cette épidémie étrange et bouleversante n’était pas si terrible que ça en réalité, et que c’était seulement quelque chose de nouveau, peut-être inhérent à notre espèce quoiqu'encore sous-jacent, et qu ’il faudrait apprendre à maîtriser…  ZAP… De nouveau ce soir sur KBLMSGCFDTKF, Le Cardinal de Tourbières, qui était déjà notre invité ce matin dans les « Quatre Demi-Vérités », nous l’écoutons : « …Cet événement doit nous rappeler à l’humilité et à la spiritualité. Les voies de la Nature sont impénétrables et toute action mini-humaine pour les comprendre avec une exactitude scientifique et les contrôler est orgueilleuse et vaine… »



F122.JPG



-          Chardonville : …Le mini-monde comme il va…

-     Commissaire Hampföld : Ce qui nous manque, c'est un Mini-Voltaire.     

-          ZAP… Moi, je pense que les gouvernements nous mentent, ils savent ce qui s’est réellement passé !

 

F121.JPG

  

F601.JPG

 

 F602.JPG 

 

F603.JPG

  

-          ZAP… La réapparition soudaine de tant de gens au milieu de l’autoroute au sud de Radegondia a entraîné de graves accidents en cascades, et on déplore 3 morts et 20 blessés. Pas de chance…. Des bagarres très sérieuses ont également éclaté entre des gens qui venaient de racheter des maisons vides et leurs anciens propriétaires subitement revenus…ZAP...

  

F120.JPG

 

F604.JPG



-     Chardonville : Tiens ! C'est Deuredeis, l'infirmière qui est la copine de Jemmo !

 

F605.JPG

 

-         … Le Comité d’Arrochelle a reporté les élections au 1er février, le temps que l'émoi retombe. Ce truc a été énorme. Ici, tout le monde sait que l’étrangeté du phénomène dépasse très largement toutes les versions officielles qui ont cours dans les nations miniatures, car nous avons tous vu à l’œuvre le Mini-Docteur, ainsi qu’il se présentait. Par ailleurs, un grand nombre de gens de la colonie ont été employés à des travaux secrets, qui ne pouvaient le rester tant que ça…

 

F606-copie-1.JPG

 

...Cependant, personne n’ose aller au fond des choses. Au moins, faisons et exprimons clairement ce constat. Sommes-nous prêts en réalité à entendre ce qui s’est passé ? S’il faut beaucoup se réjouir de cette heureuse conclusion, peut-être vaut-il mieux ne pas trop savoir ?… Oui, la vie est revenue, mais la peur, elle, ne nous a pas quittés. Visiblement le gouvernement a peur, et on peut espérer que cela va le maintenir en vigilance. Il faudra quand même, assez rapidement, que l’ensemble de la colonie soit impliquée dans l’organisation de notre survie, jusque dans ses aspects les moins avouables…

 

F123.JPG



-     Hampföld : Ou bien elle est très habile, ou bien encore trop timide. Elle connaît bien, elle, la partie la plus inavouable de notre aventure... Elle pourrait être très dangereuse... Et elle est déjà à l'antenne !

-     Chardonville : Elle en est même charge, figurez-vous, de cette partie inavouable. Elle fait partie de l'équipe médicale qui surveille le caisson de stase... A sa demande, que nous avons satisfaite. Elle tient à être là si on peut, ou si on décide, de ranimer Jemmo dans un délai bref... Elle nous appelle à la réflexion et à la raison, mais sans haine ni violence... c'est bien.

 



 

Arrochelle, dans la maison des Grands Protecteurs – 30 décembre, 10h00

 

F800

 

F801.JPG

 

- Professeur Simon : Drôle d’idée de vous promener dans la maison des Grands en voiture…

- Le Mini-Docteur : Avec l’appui de l’Amiral, je me suis présenté comme un chercheur réalisant une thèse sur les Grands Protecteurs. Dans les prochains mois, je vais en visiter une bonne trentaine, en immersion totale. Je ne risque rien. Même le chien des Canlers m’adore ! Au-delà de ce bureau, il y a d’innombrables pièces merveilleuses et riches en enseignements sur leur mode de vie. J’aurai plus de soucis là où il y a de la moquette : Mon FFI ne se déplace plus qu’avec ses roues et il n’est pas tout-terrain !

 

F802.JPG

 

- Le Mini-Docteur : Salut à tous, mes petits amis. Je reviendrai !

 

F803.JPG

 

F804.JPG 

 

F805.JPG

 

Le Sasgarion - Poste principal – 31 décembre 2011, 22h30.

 

F900.JPG 

 

- Sandra Matizet : Commandant ?... C’est un peu triste de faire la permanence tout seul ici cette nuit…  

- Hardy : Seul ? Nooon… A une heure, je serai rejoint par Hellaindrie et Mademoiselle Perdriel. Bonne soirée, Sandra. Merci pour tout ! Et bonne année !

- Sandra Matizet : Bonne nuit, et bonne année.

 

F901.JPG

 

- SASGARION -

SECTION POSTE PRINCIPAL

ET CONTROLE DES MISSIONS EXTERIEURES

JOURNAL DE BORD

 

F902.JPG

 

- Hardy : « Commandant Jon-Garwis Hardy, le 31 décembre 2011... Cher Journal… Cette nuit va ponctuer une année de merde, où la joie de la découverte de notre nouveau monde, Arrochelle, ne suffit pas à faire oublier les drames et les frayeurs qui ont secoué la totalité des mini-nations. Nous pourrions encore espérer, une fois de plus, que le temps des difficultés et de l’incertitude est enfin derrière nous… Mais nous sommes vivants, nous l’avons voulu, nous avons tout fait pour mériter notre place dans cette réalité. Et cela implique un avenir ouvert à toutes les surprises, les meilleures comme les plus mauvaises. Le mini-monde poursuit son chemin et son futur repose en grande partie sur le Sasgarion. Et tant que le travail qui se fait ici ne nous fera pas perdre toute notre mini-humanité, nous pourrons croire, avec confiance, que ce futur a un sens… »

 

F903.JPG

 

F903BIS

 

F908.JPG

 

F909.JPG

 

F909BIS.JPG

 

F909TER.JPG

 

F909TERTER.JPG

 

F909TERTERTER.JPG

 

F909QUART.JPG

 

F909QUINT.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article

commentaires