Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE MONDE MINIATURE DE SASGARION
  • : Le monde miniature imaginaire de Sasgarion, qui vit depuis plus de trente ans. Tenté un moment par un diorama classique, une ville miniature au 1/87ème, je suis allé vers quelque chose de plus personnel, foisonnant, sans règles, toujours transformé et renouvelé, mais surtout moins cher ! Bon, c'est aussi, très clairement, une sorte de thérapie, de dérivatif, un moyen de survivre, sans doute...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens

2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 13:17

 

Résumé des épisodes précédents :

Alors que le Sasgarion effectue son vol trimestriel d’exercice, histoire de se dérouiller les jambes, Danlo Hédrone, son nouveau commandant, est capturé avec ses proches collaborateurs par des ressortissants howlaks venus s’installer clandestinement dans les dunes de la Baie d’Authie, non loin du Jardin d’Arrochelle. A lui seul, cet incident pouvait déjà  aggraver la guerre froide qui divise les Howlaks et les Montvilliens depuis des années. A la suite d’une intervention musclée du Sasgarion, les montvilliens prisonniers, loin d’être sauvés, se retrouvent à errer dans le désert hostile.

Et pendant ce temps, le ballet diplomatique commence…

 

Arrochelle, secteur militaire du Portail du Jardin - 24 avril 2015, 9h10

La Présidente de la colonie d’Arrochelle, présidente également de la Fédération des Colonies Internationales Péri-Berckoises, reçoit l’ambassadeur howlak.

 

 

SAS21-1.JPG

 

SAS21-2.JPG

 

SAS21-3.JPG

 

La Présidente : Cette rencontre intervient après le dramatique incident d’hier, dans l’ouest des dunes d’Authiegane. Son préalable était cependant la libération des Montvilliens retenus prisonniers, ce qui a été fait. Bien que quatre personnes, dont le Commandant Danlo Hédrone, soient encore portés manquantes. Les recherches sont en cours. Nous estimons que la discussion peut maintenant s’ouvrir sur des bases honnêtes et apaisées

L’ambassadeur : Madame la Présidente, nous sommes prêts à discuter de tout dans un esprit de paix. Je veux aussi rendre hommage aux 15 personnes, dont 7 civils, qui ont perdu la vie hier. La République d’Howlakie toute entière est la victime stupéfaite et pantelante de cette opération d’une violence bien injustifiée et qui a déployé des moyens disproportionnés. Et nous attendons de votre gouvernement un tout petit peu plus qu’un constat désabusé et vaguement fataliste.

 

 

SAS21-4.JPG

 

La Présidente : Nous exprimons à l’Howlakie nos regrets pour les conséquences affreuses et imprévues d’une intervention armée qui, elle, trouvait sa justification par l’enlèvement d’un de nos appareils et de son équipage, ce qui a été considéré comme un acte d’agression, faute de dialogue direct avec vous, puisque vous vouliez garder le secret de votre présence…

L’ambassadeur : Comme je vous l’ai dit hier soir, beaucoup de circonstances qui ont amené à ce drame résultent d’un enchaînement d’initiatives personnelles et non concertées, dont la responsabilité n’appartient pas à la représentation officielle de mon pays…

 

 

SAS21-5.JPG

 

La présidente : J’accepte de croire que la question des responsabilités est multiple. Et nous aurons largement l’occasion ce matin de l’approfondir sur tous ses aspects. Et notamment le premier de tous les aspects, celui dont découle tous les autres : mais qu’est-ce que vous fichez donc là ?!

 

SAS21-6.JPG

     

La Présidente : A la base de tout, il y a un sérieux problème de communication et de concertation entre les Grands Protecteurs eux-mêmes, et vous en avez bien su en profiter pour installer votre colonie ici à notre insu… Il va falloir les appeler à résoudre ce problème, c’est dans l’intérêt de tous, ça éviterait de commettre certaines erreurs et de laisser sans contradiction possible les demandes particulières. Si vous-mêmes aviez joué franc jeu avec nous, nous n’en serions pas là. Nous avons nous aussi notre mot à dire et on aurait pu s’épargner une confrontation directe.

L’ambassadeur : Ce pays nous intéresse aussi, Madame, il n’y a pas de raison que nous en soyons exclus… Vous voulez dire que si une instance des Grands existait pour valider les demandes de transferts émises par les mini-Nations, vous auriez plaidé pour ne pas autoriser la nôtre ?

 

 

SAS21-7.JPG

 

SAS21-8.JPG

 

La Présidente : Oui… Naturellement.

L’ambassadeur : Ce serait considéré comme un acte hostile par mon gouvernement.

La Présidente : Hostile, ça l’est toujours moins qu’un bombardement…

 

 

Ce matin-là, quelque part dans les dunes du désert d’Authiegane… 

 

 

SAS21-10.JPG

 

SAS21-11.JPG

 

SAS21-12.JPG

 

SAS21-13.JPG

 

Dydrar : Bonjour mes amis ! Je m’appelle Dydrar Diderot, merci Maman, merci Papa, et je suis un ancien des Forces Spéciales Montvilliennes. Le jour s’est levé dans ce pays de sable et de végétation sèche et souffreteuse, et c’est bien un foutu pays ! Mes camarades et moi-même marchons dans ce désert immense et implacable avec un minimum de provisions et je vais vous montrer comment nous allons survivre dans ce milieu auquel nous ne sommes plus du tout adaptés. Nous avons passé une nuit blanche, terrifiés par les sons étranges de la vie animale nocturne, anxieux de la proximité d’écoeurants insectes fouisseurs et pleins de pattes ; transis à l’idée de finir sous la dent d’un rongeur chafouin, qui viendrait nous cueillir à un moment où notre vigilance aurait baissé…

 

SAS21-14.JPG

 

Dydrar : …Nous avançons péniblement dans ce sable trop fin, même pour nous, vers le nord. En tout cas, dans la direction où nous sommes supposés trouver la route des Grands qui borde les dunes, laquelle route est jalonnée de postes de communication placés par le Sasgarion il y a quelques mois. Il fait déjà très chaud et nous n’avons presque plus d’eau. Nous allons bientôt être obligés de boire notre urine.

 

 

SAS21-15.JPG

 

Danlo : Oh, Dydrar !! Quand tu veux, tu nous aides, hein ?!...  

 

 

SAS21-16.JPG

 

Goreds : Etes-vous sûr que c’est la bonne direction ? Vous me semblez bien mal mener votre barque pour un capitaine, Commandant !

Professeur Sigillion : Goreds, tais-toi… Commandant, il serait opportun de faire une pause. Il a un peu raison, non ? Nous apercevons le bois de pins, là où se trouve la route, mais nous le laissons sur notre droite.

Danlo : Je sais. Nous voyons le bois parce qu’il est sur des dunes très hautes. Nous sommes obligés de faire un petit détour pour éviter des zones trop escarpées. Et vous avez raison, faisons une pause.

 

 

SAS21-17.JPG

 

Dydrar : Oh oui, bonne idée ! Pfouuuuuf !....

Sigillion : Pour ce qui est de vos préoccupations premières, Monsieur Diderot, nous pouvons nous en remettre à l’efficace Goreds. Bien qu’il n’ait plus la lumière à tous les étages et qu’il ait perdu l’essentiel de ce qui faisait ses talents passés, il en a développé d’autres bien utiles : il va nous trouver des plantes comestibles et désaltérantes. 

 

SAS21-18.JPG

 

Danlo : Oui, j’avais bien compris que son génie est devenu très spécialisé. Si nous devons errer dans le désert pendant les 7 prochaines années, nous deviendrons peut-être aussi géniaux.

Goreds : Chouette !! J’y cours !!   

 

SAS21-19.JPG

 

Sigillion : Commandant, je suis conscient que nous avons pris un mauvais départ, tous ensemble… Mais soyez assurés de notre aide sincère. Il est vrai que nous avons besoin de vous pour sortir enfin de cet enfer.

Danlo : Et je vous en remercie.

Sigillion : Vous me voyez confondu et mal à l’aise. Les Howlaks étaient furieux de vous savoir près de notre campement. Ils nous ont menacés de nous abandonner définitivement dans le désert si nous ne collaborions pas à votre capture.

Danlo : Pourtant, cela fait des mois qu’ils vous ont trouvés. Et vous ils vous ont laissés seuls… Et ce sont vos compatriotes, qui plus est. Ils auraient pu vous recueillir depuis longtemps.

 

 

SAS21-20.JPG

 

Sigillion : Il était furieusement question de nous emmener dans une base en construction, plus tard…

Chardonville : Donc… Les Howlaks se sont installés ici avec l’aide d’un Grand sans qu’Arrochelle soit au courant… Il y aurait encore de la concurrence et des cachotteries entre les Protecteurs ?

Danlo : Quand même, le sens pratique des Howlaks m’épate un peu. Leur installation ne pouvait pas rester secrète bien longtemps, il y avait trop de risques qu’on les découvre avant qu’elle soit finie… Ils ont observé l’approche du Sasgarion et ils nous ont capturés un peu dans l’urgence, sans plan précis. C’est à se demander qui décide de quoi chez eux… Et voilà : ils pensaient nous garder comme moyen de pression sur Arrochelle et maintenant, c’est la guerre…

 

SAS21-21.JPG

 

Sigillion : Le Docteur Rotofil nous a parlé de vous comme des ennemis, ce que nous ignorions depuis le temps que durait notre isolement. L’histoire des nations miniatures depuis 7 ans nous a complètement échappé, pensez donc !... Au moins, maintenant, vous êtes libres.

Danlo : Le reste de notre équipe ne se trouvait pas avec nous dans le bâtiment qui a été détruit.

Sigillion : …Oui, ça aussi, ça ne va pas arranger les choses… Le bombardement, la chute du bâtiment au bas de la dune et tous ces morts… Vous n’êtes pas près de gagner l’affection de mes compatriotes après ça

Dydrar : Personne ne pouvait prévoir que l’attaque aérienne aurait cet effet-là… C’est le bâtiment qui était mal construit !

Chardonville : En tout cas, nous voilà dans la même situation que vous auparavant, Professeur, et pourvu que ce soit moins long : nos deux pays sont peut-être en guerre et l’Histoire s’écrit sans nous…

 

 

SAS21-22.JPG

 

Danika : Est-ce qu’on ne ferait pas mieux de retourner sur les lieux de l’accident ? Le Sasgarion a dû y envoyer un contingent avec des équipes de secours.

Danlo : Ce n’est pas prudent. Nous ne savons pas qui est arrivé en premier sur les lieux et nous sommes déjà loin.

Chardonville : Au moins, nous aurons une chance d’apercevoir le Sasgarion, qui doit patrouiller dans la région pour nous chercher, et trouver aussi cette mystérieuse base ennemie cachée.

 

 

SAS21-23.JPG

 

Danlo : Oui, mais lui ne nous verra pas. Il ne sert à rien de spéculer, il faut juste avancer. Trouver la route.

Dydrar : Tu es conscient qu’elle doit être à trois jours de marche…

Danlo : Trois ? Ah, moi j’aurais dit cinq… Mais va pour trois !

 

SAS21-24.JPG

 

Danlo : Voilà notre repas. Reposez-vous. Départ dans une heure.

 

 

SAS21-25.JPG

 

SAS21-26.JPG

 

SAS21-27.JPG

 

SAS21-28.JPG

 

 

SAS21-29.JPG

 

Danika : Oooooooh ! Comme c’est beau !

Chardonville : Voilà un indice flagrant de la proximité de la civilisation des Grands. C’est rassurant ! La route n’est peut-être pas si loin que ça !

Sigillion : Ne vous faites pas d’illusions… La civilisation des Grands est trèèèèès envahissante… Mais c’est beau, j’en conviens.

Goreds : Eh, les copains ! Le plus beau, c’est le crottin de cheval !! Vous en avez déjà vu ?

 

 

SAS21-30.JPG

 

Danika : Euh… Non.

Goreds : C’est énoooorme !! Saviez-vous que si on rentrait par l’anus d’un cheval, nous pourrions nous promener dans des kilomètres d’intestins très confortablement, sans courber la tête ?... Ooooh, vous ne me croyez pas…

Danika : Si, je vous crois. Mais… J’en vois pas l’intérêt.

Goreds : C’est parce que vous n’avez pas l’esprit curieux, jeune fille !

Sigillion : …Tais-toi un peu… Commandant, il me semble que le temps change, qu’il tourne à l’orage. Si vous songez à vous arrêter un peu pour la nuit, il faudrait prendre le temps de construire un abri.

Danlo : Le temps change ?! Vous êtes sûr ? La pression atmosphérique me paraît bien un peu plus forte, mais le ciel est dégagé…

Sigillion : La vie en pleine nature réveille de vieux instincts endormis… Il va pleuvoir cette nuit et ce ne sera pas agréable.

Danlo : Bien… Faisons comme ça.

   

 

SAS21-31.JPG

 

SAS21-32.JPG

 

Danika : Danlo ?…

Danlo : Mmm ?...

Danika : Quelle chance de se retrouver ensemble à bord du Sasgarion, quand même…

Danlo : Tu en es encore là ? Mais mon p’tit cœur, nous ne sommes déjà plus à bord du Sasgarion. Nous sommes naufragés dans le désert pour une durée indéterminée.

Danika : Cette petite partie de campagne a aussi de bons côtés.

Danlo : Oui, je suis content, moi aussi, qu’on se soit retrouvé, tous ensemble. Je veux dire… Tous les trois.

Danika : C’est la première fois que tu m’appelles « mon p’tit cœur »…

 

 

SAS21-33.JPG

 

Dydrar : Oui… D’habitude, c’était moi, le p’tit cœur. Toi, tu es un animal, Danika, je crois… Un chaton, un lapin… Ou un ange, je sais plus…

Danlo : Hem !…

Danika : Oui, c’est ça ! « Mon p’tit chaton » !

Dydrar : Pourquoi, un « petit chaton » ? C’est un petit chat, donc un chaton, c’est tout.

Danika : Mais oui, tu as raison : « Mon p’tit chat »… Oui, c’est ça… C’est fou, tu t’en souviens mieux que moi ! 

 

SAS21-34.JPG

 

Danlo : ?…Ecoutez…

Dydrar : Champagne !! Le moment est venu où on doit écouter quelque chose d’important.

Danlo : Arrête un peu… Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? Oui, j’ai été amoureux de vous deux en même temps et je n’ai voulu faire de peine à personne.

 

 

SAS21-36.JPG

 

Dydrar : Tu ne donnes vraiment pas dans la facilité, toi. Une chance que Danika et moi on l’ait su tout de suite et qu’on ait réussi à ne pas se tirer dans les pattes et à devenir amis, en attendant que tu te décides si tu allais choisir la fille ou le garçon !

Danlo : Je sais, c’est con, mais à l’époque, je voulais les deux.

Danika : Au bout d’un an, on a fini par s’en douter. On a mis ça sur le compte d’une certaine faiblesse de caractère, une forme de carence du bulbe décisionnel…

Danlo : Je ne savais pas à ce moment-là que vous le saviez depuis le début…J’ignorais que ma double vie était à ce point transparente. Mais bon, j’ai pas su choisir, j’en suis désolé, on a finalement tous rompu il y a deux ans, c’est le passé, aujourd’hui tout est clair, je n'aime plus personne, je suis votre commandant, et puis voilà. 

 

 

SAS21-37.JPG

 

Danika : Pôv’ chéri… De quoi faudrait-il se plaindre, au fond ? On t’a surtout épargné d’avoir mauvaise conscience. Tu étais bien le seul à y trouver ton petit confort.

Danlo : « Mon petit confort » ? Tu dis ça comme si je ne vous respectais pas, alors que c’est par respect que j’ai voulu vous dire la vérité, et qu’on a finalement tout arrêté !

Dydrar : Je n’y crois pas ! Tout est simple avec toi ! Tu ne te rends même pas compte des dégâts que ça peut faire ! Après une histoire d’amour qui finit en couille comme ça, on n’y croit plus et c’est comme un feu à l’intérieur qui s’éteint définitivement !

 

 

SAS21-38.JPG

 

SAS21-39.JPG

 

Danlo : Attention ! Le feu !

 

SAS21-40.JPG

 

Danika : Crétin ! Tu vas nous brûler la baraque !

 

 

SAS21-41.JPG

 

Dydrar : Réveillez-vous les loufoques !!! Sortez de là !!!

 

SAS21-42.JPG

 

SAS21-43.JPG

 

SAS21-44.JPG 

 

Danlo : Bien joué, Dydrar !

Une voix : HALTE !!! IDENTIFICATION !!!

 

 

SAS21-45.JPG

 

Chardonville : Eeeeh ! Ce sont les nôtres ! La sécurité du Sasgarion !

Un sergent : …Commandant ?! Vous êtes là ?!

Danlo : …Messieurs… J’ai failli attendre.

 

 

20 minutes plus tard…

 

SAS21-45BIS.JPG

   

SAS21-46.JPG

 

Major Maineci : Bonsoir Commandant ! Heureux de vous retrouver tous en bonne santé.

Danlo : Merci, Major. C’est une chance que votre campement se soit trouvé à proximité.

Major Maineci : Vous aviez toutes les chances de passer à côté sans nous voir. C’était une bonne idée de faire un grand feu pour attirer l’attention d’une patrouille !

Danlo : Euh… Oui. Une bonne idée, en effet.

 

 

SAS21-47.JPG

 

Major Maineci : Nous sommes la principale équipe détachée du Sasgarion. Nous avons préféré nous replier loin du lieu de l’attaque, quand les hélicoptères howlaks sont arrivés. Mais les gouvernements ont conclu un accord : le reste de votre équipe a été libéré et nous prenons en charge les blessés graves. Celui-là est le dernier. Nous attendons un Gecko équipé d’un bloc opératoire avant de le transporter à Arrochelle.

 

 

SAS21-48.JPG

 

Danlo : Au moins on se parle, c’est déjà un progrès… Qu’est-ce qui s’est passé ?

Major Maineci : Bin… Pour faire simple, disons que votre second, Monsieur Gytring, a déclaré tout seul la guerre à l’Howlaquie…

Chardonville : Nous étions là. Les conséquences du bombardement préventif étaient imprévisibles.

  

SAS21-49.JPG

 

Major Maineci : Certes, mais 15 morts et 23 blessés, ça fait tache. Le gouvernement a failli rappeler le vaisseau à la base, mais l’Amiral Enondradel a fait valoir l’intérêt de sa position stratégique. Au cas où les howlaks lanceraient une attaque aérienne sur Arrochelle, il vaut mieux l’intercepter le plus loin possible.

Danlo : Leur base principale est-elle localisée ?

 

 

SAS21-50.JPG

 

Major Maineci : Toujours pas. Et nous ignorons ses moyens d’action. C’est pourquoi nous restons là. Pour l’instant, les diplomates essaient de calmer le jeu, mais tout le monde est très énervé par cette colonisation clandestine.

Danlo : Oui… Si les Howlaks vont trop loin, nous serons obligés d’y aller aussi...

 

 

SAS21-51.JPG

 

Danlo : Je dois communiquer avec le Poste Principal. Venez avec moi. Et pour ce qui est des appareils, vous n’en avez plus ?

Major Maineci : Non. Juste un hélicoptère de liaison. Toute la flotte des Geckos est en alerte, ce qui est bien compréhensible. Mais de toute façon, il ne se passera sans doute rien dans les prochaines 48 heures.

Danlo : Pourquoi ? 

 

SAS21-52.JPG

 

Major Maineci : La météo, Commandant. On attend une grosse perturbation, avec des pluies fortes et des vents violents, dans la nuit et les deux jours qui viennent. Et ça, c’est dangereux pour le Sasgarion : Il est posé sur le sable à 15 minutes de vol d’ici, sur ordre de l’Amirauté…

 

 

SAS21-53.JPG

 

Chardonville : Il a raison, Danlo. Vous savez que les hélices de propulsion et les boosters ventraux, sont les points faibles de la Cité Volante. Si elle reste posée au sol en pleine tempête dans le sable mouillé, on risque de griller les moteurs. 

 

SAS21-54.JPG

 

Danlo : Dans ce cas, notre position n’a plus rien de stratégique. Je vais faire revenir les Geckos ici. Rappelez vos équipes et préparez-vous à évacuer le campement. Je nous veux tous à bord dans l’heure qui vient. J’appelle Gytring. Nous allons rentrer ce soir à la base !

 

 

A SUIVRE…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article

commentaires