Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE MONDE MINIATURE DE SASGARION
  • : Le monde miniature imaginaire de Sasgarion, qui vit depuis plus de trente ans. Tenté un moment par un diorama classique, une ville miniature au 1/87ème, je suis allé vers quelque chose de plus personnel, foisonnant, sans règles, toujours transformé et renouvelé, mais surtout moins cher ! Bon, c'est aussi, très clairement, une sorte de thérapie, de dérivatif, un moyen de survivre, sans doute...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens

20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 09:37
   
Résumé des épisodes précédents (26 et 27) : L’équipage du Sasgarion est mandaté par la Fédération des Peuples Miniatures pour évacuer la colonie clandestine du château de Selles-sur-Cher. Mais la population, composée de civils oyatsines et de militaires montvilliens, est engagée dans un mouvement radical face aux Grands Protecteurs. Le Colonel Von Bulot est prêt à marquer les imaginations par de remarquables coups de force contre les propriétaires du château. Comme un problème ne vient jamais seul, un photographe rôde dans les ruines et capture des mini-colons dans un but cruellement artistique.
Bien que la démarche du Commandant Danlo Hédrone ait été dictée par la prudence et la diplomatie, le Sasgarion est victime d’une attaque aérienne lancée par Von Bulot, qui se rêve à la tête de la révolution des petites gens qui veulent se faire aussi grands que les Grands… 
 
A bord du Sasgarion – Cabine du Commandant, le 10 septembre 2015. 3h10 du matin
 
 
SAS28-1
 
 
SAS28-2.jpg 
   
-        TELEPHONE-MOI-A-A !! APPELLE-MOI ET DIS-MOI-A-A… TELEPHONE-MOI-A-A !! APPELLE-MOI… 
 
 SAS28-3.jpg  
 

-        …ET DIS-MOI-A-A… TELEPHONE-MOI-A-A !! APPELLE-MOI ET DIS-MOI-A-A…  

-        Danlo : Stupide sonnerie de merde !! Lumière ! Lu-mière !!

 
 SAS28-4.jpg    
 

- TELEPHONE-Mtnit !

- Voix de Gytring : Commandant ?

- Danlo : C’est vous Gytring ?... Qu’est-ce qui vous arrive ?

- Gytring : Nos informateurs oyatsines nous ont confirmé la position du canon de Von Bulot destiné à abattre le Grand photographe.

- Danlo : Et qu’est-ce que vous voulez que ça me foute ?!

- Gytring : …Euh… C’est une information importante… Nous avions décidé de l’empêcher de commettre cet horrible forfait, Commandant. C’est notre mission…

 

SAS28-5
 

-        Danlo : …Ah… Oui… Bien sûr, la mission… Excusez-moi, j’ai pas encore bien les yeux en face des trous. Mais moi, à 3 heures du matin… Je suis pas du matin. A-t-on des nouvelles des blessés ?

-        Gytring : Oui, ils vont tous s’en tirer. En revanche, la Section médicale est au bord de l’épuisement… Le département technique a bien avancé dans les réparations les plus urgentes. Mais il faudra 2 à 3 semaines pour rendre le Sasgarion totalement opérationnel. J’ai également programmé une cérémonie pour les victimes, le 12 à 10h30.

-        Danlo : Vous pensez à tout… Nous allons maintenir la Cité Volante à l’abri et organiser une expédition contre cette batterie. Réunion avec la Sécurité à 8 heures. Pour les Gerboises ?

-        Gytring : Nous avons localisé leur point d’entrée dans le bâtiment. Nous avons encore deux Geckos de combat en état de marche, ils pourront couvrir l’action du commando. Bon, je vais vous laisser dormir…

 

 SAS28-6 
 

-        Danlo : Très bien… Mais vous auriez dû finir votre service il y a une heure, non ?...

-        Gytring : Etant donné les graves circonstances et bien que je sois un subalterne, j’ai pensé qu’il était utile de rester à mon poste.

-        Danlo : Fayot !

-        Gytring : Oui, Commandant. Bonne nuit.    

 

Quelque part dans les broussailles de la cour du château, près des écuries, 7h45.

 
P1010045--800x600-.jpg  
 
 P1010046--800x600-.jpg  
 

-        HALTE-LA !! QUI VIVE ?!

-        Etrell : Bonjour-bonjour ! Je fais partie de l’équipage du Sasgarion. Je suis pilote. Mon hélicoptère s’est écrasé hier près de la vieille tour et je cherche la colonie.

-        L’équipage du quoi ?...

-        Il a l’air bizarre…

-        Je suis Antognogramchy, contremaître des débroussailleurs. Vous êtes un des amis du Seigneur Myrmécias, n’est-ce pas ? Il m’avait dit qu’il vous appellerait…

 
P1010047--800x600-.jpg  
 

-        Etrell : ...Euh... S’il vous plaît, aidez-moi à rejoindre la colonie. Je dois contacter les autorités. Et aussi mon vaisseau. On me croit sans doute mort.

-        Antognogramchy : En fait, nous errons, comme vous ! Nous avons autant peur de rentrer que de passer une nouvelle nuit dehors ! Les soldats du Colonel nous ont volontairement livrés à ce Grand photographe qui nous tue ! Soit-disant pour observer ses habitudes ! Nous avons réussi à nous échapper de la boîte en carton où il nous gardait, mais nous sommes les seuls survivants…

-        Etrell : … Je ne suis pas sûr de comprendre… Un photographe qui tue ?... 

 


P1010048 (800x600) 
 

-        Antognogramchy : Venez avec nous. Si vos amis sont ici, c’est qu’ils veulent nous aider. Mais nous n’allons pas voir les autorités.  Allons plutôt chez ceux qui les contestent.  

 

A bord du Sasgarion – Poste Principal, 8h40.

 

SAS28.75.jpg 

 

-        Danlo : Nous avons fait le tour… Colonel Salicorne, votre commando décolle dans 20 minutes et se met en position sous le porche gravé du monogramme de Philippe de Béthune, frère de Sully, etc… Dès que les Gecko 7 et 19 lanceront leur attaque contre la base des Gerboises, vous foncez sur ce canon et le faites taire.

 

SAS28.76.jpg

 

-        Salicorne : D‘après les dernières infos de la Résistance, Von Bulot organise un défilé à sa gloire dans la cave ce matin. Il faut s’attendre à des mesures de protection maximales : Les Gerboises seront peut-être déjà en l’air pour nous accueillir.

-        Danlo : Je ne m’attends pas à ce que ce soit facile. Mais le pire serait qu’en plus de ça, ce con de photographe se pointe pendant notre opération ! Malgré les monstruosités  qu’il commet benoîtement contre nous, nous avons le devoir de le protéger en priorité. Il n’y a pas que la Fédération qui nous regarde : Les Grands aussi.

 

 

 
 
P1010049--800x600-.jpg
 

-        Antognogramchy : Ah !! Qu’est-ce que je vous disais !

-        Etrell : Ils sont attachés ?!

-        Antognogramchy : Oui, ils sont là comme appâts pour le Grand.

 
P1010050--800x600-.jpg
 

-        Etrell : Tout ça pour l’étudier ?... C’est horrible, inhumain…

-        Antognogramchy : Oui et c’est aussi, depuis quelques semaines, un moyen pour le Colonel de se débarrasser des ouvriers un peu trop râleurs et des nobles rebelles… Vous êtes sauvés, mes amis ! 

 
P1010051--800x600-.jpg
 
  -     Restez où vous êtes et jetez vos armes ! Qui êtes-vous ?
 
 
P1010052--800x600-.jpg
 
-     Etrell : Eh bien, je suis pilote à bord du...
-     Antognogramchy : Ragondinoff ! Lieutenant de malheur ! Vous continuez à sacrifier des gens ! Vous n'avez donc aucune conscience ?! 
 
 P1010053--800x600-.jpg
 
    -      Et si on lui ouvrait le crâne, pour vérifier ? C'est vous qui allez lâcher vos armes ! 
 
 
P1010054--800x600-.jpg  
 
P1010055--800x600-.jpg  
 
P1010056--800x600-.jpg  
 

-        Etrell : Vous l’avez tué….

-        Antognogramchy : Je les hais pour ce qu’ils m’ont fait, et surtout pour ce qu’ils m’ont obligé à faire… Comment croyez-vous que j’ai survécu ? Grâce à la plus terrible peur de ma vie et en poussant d’autres malheureux devant le danger, dans l’espoir de grappiller une journée de plus…

 
P1010058--800x600-.jpg
 
  -     Vous êtes du Sasgarion, n'est-ce pas ? Je suis le Seigneur d'Aubépine, commandant de la Phalange anti-Bestioles de la Colonie. Et depuis quelques minutes, nous sommes en guerre contre le Colonel Von Bulot. Vous aussi, d'ailleurs. Suivez-moi, nous rejoignons Myrmécias et les partisans.   
 
 
dsc05384-3.jpg
 
dsc05371-1.jpg
 
dsc05218-1.jpg
 
Camouflée par la quiétude mélancolique du château mort, noyée dans une torpeur à la fois minérale et végétale qui réinvestit peu à peu les lieux, une forme de vie s’agite dans la cave secrète des écuries, sous des voûtes grises qui n’ont pas vu de Grands depuis une demi-douzaine de générations. Cette forme de vie s’appelle : Le Colonel Von Bulot et son état-major. Il est 9h50.
 

 dsc05343.jpg

 

SAS28.1.jpg   

 

-          Major Cinzano : Mon Colonel, tout est prêt pour le défilé. Quatre compagnies assurent la sécurité et les Gerboises ont pris l’air.

-          Von Bulot : Bien. Le public ?

-          Major Cinzano : Nous pouvons compter sur 300 personnes environ.

-          Von Bulot : A-t-on confirmation du retour de Myrmécias dans la colonie ?

       

SAS28.2.jpg

 

-          Major Cinzano : Oui, mon Colonel. Il se terre avec les autres séditieux contre le mur sud. Il y a beaucoup de trous où ils peuvent se cacher, mais nous devrions bientôt pouvoir localiser Myrmécias et l’arrêter.

-          Von Bulot : Ne l’arrêtez pas trop vite. S’il était là ce matin, ce serait même une bonne chose… A ce stade, nous avons encore besoin des contradicteurs.

-          Capitaine Manzana : Myrmécias est bien plus qu’un contradicteur… Il s’est allié aux gens du Sasgarion, venus à sa demande. Et après notre attaque d’hier soir qui semble avoir eu des effets bien plus destructeurs que prévu, nous sommes quasiment en état de guerre avec eux. Il serait sage de négocier. Nous devrions faire de la politique.

 

  SAS28.3.jpg

 

-          Major Cinzano : Faire de la politique ?! Mais c’est répugnant, la politique ! Le Colonel sait ce qu’il fait, voyons ! Le Sasgarion n’osera pas nous attaquer frontalement, au nom de la discrétion des activités des peuples miniatures. Et le temps que le Conseil Fédéral décide d’une ligne de conduite, nous aurons déjà convaincu d’autres colonies avec lesquelles nous sommes en contact de nous suivre ! Les rebelles seront seuls et alors, il sera facile de les soumettre !

-          Von Bulot : …Oui, je sais déjà que je n’aurai pas que des amis dans le public… Mais mon boulot, c’est de convaincre, de faire entendre ma voix… A propos ?...

 

 

 SAS28.4.jpg

 

-          Major Cinzano : Nous vous avons construit une belle tribune, mon Colonel. Vous y monterez seul et y serez accueilli par le Gouverneur-Président. Et une chanteuse de cabaret est en train de faire des essais de micro et de chauffer le public. Ecoutez…  

-          C’EST QUELQU’UN QUI M’A DIT QUE TU M’AIMAIS AUSSI !

-          Von Bulot : Parfait.

-          C’EST QUELQU’UN QUI M’A DIT… FUCK THE COLONEL !!

 

SAS28.5.jpg    

 

-          Von Bulot : Elle chauffe le public, hein ?...

-          Major Cinzano : …Euh…

-          Von Bulot : Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Allons-y, Messieurs !

 

      SAS28.6       

 

-          Von Bulot : Manzana, vous aurez bien assez de politique à faire si nous échouons dans notre merveilleux projet, pour sauver ce qui peut l’être ! Si ça foire, je serai arrêté, et Cinzano aussi, puisqu’il est notoirement mon lèche-cul préféré. Vous, en revanche, vous aurez sans doute une chance…

 

  SAS28.7.jpg

 

SAS28.8.jpg

 

 SAS28.9

 

  SAS28.10.jpg

 

 SAS28.11

 

 SAS28.12

 

 SAS28.13

 

SAS28.14.jpg

 

SAS28.15.jpg

   

-          Yvette Mini-Leglaire :

JE N'SAIS PAS COMMENT L'EXPLIQUER

MAIS DES QUE JE COMMENCE A CHANTER

TOUTE LA PLUIE SE MET A TOMBER

 

IL PLEUT DES CORDES SUR LE PIANO

DES TROMBES D'EAU SUR LA SONO

C'EST LA PANIQUE ET LE CHAOS !

 

LE VENT, LA GRELE ET LES ECLAIRS

L'ORAGE CLAQUE ET C'EST L'ENFER

L'APOCALYPSE SUR LA TERRE ! 

 

Y A PARTOUT DES INONDATIONS

C'EST LE DELUGE ET LA MOUSSON

DES QUE JE CHANTE UNE CHANSON !

 

ALLEZ, TOUS ENSEMBLE !!

 

LA-LA-LA-LA LA-LA-LA-LA LA-LA-LA-LA LA-LA-LA-LA...

TOUTE LA PLUIE TOMBE SUR MOI !

LA-LA-LA-LAAAA...

 

 

SAS28.16   

 

-          Yvette Mini-Leglaire : ...VOUS N'AUREZ PAS MA LIBERTE DE CHANTER !! JE REVIENDRAI !!

 

SAS28.17.jpg   

 

-          VIVE BULOT !!! VIVE BULOT !!! VIVE BULOT !!!

 

SAS28.18.jpg   

 

SAS28.19.jpg 

 

-          Von Bulot : Colons du château ! Vous avez beaucoup travaillé, jour et nuit, pour la sécurité et la prospérité de cette colonie ! Les autres implantations miniatures portent sur vous un regard lumineux et fier ! Nous allons continuer ce travail, au nom du Progrès des Mini-Hommes dans ce monde de Grands, au nom de notre civilisation et au nom de notre… EMANCIPATION !!... Oui, nous allons ensemble porter une nouvelle ambition ! Elle enthousiasme déjà des milliers de gens qui doivent contenir une colère impuissante, qui se sentent ligotés par les dogmes timides et absurdes de cette Fédération illégitime, car non démocratique. L’heure de votre récompense est venue !... Le moment où vous avez la chance inespérée de marquer l’histoire est proche ! Votre vie va changer ! Le voulez-vous ?

-          OUIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!

 

        SAS28.25.jpg

 

-          Von Bulot : Nous devons cesser de croire que nous sommes trop petits. Il nous faut affirmer, conquérir si nécessaire, notre juste place au milieu des Grands, dans ce monde qui est pour nous 75 fois plus vaste que pour eux !… Nous devons montrer notre génie, pour être en position de diriger les échanges. Nous devons montrer notre force, pour ne pas avoir à l’utiliser. Afin de créer les conditions d’un dialogue d’égal à égal et d’une protection des Grands non plus locale et privée mais ins-ti-tu-tion-nelle ! C’est ce à quoi nous travaillons tous si dur ici ! C’est cette lumière que nous sommes chargés de faire briller ici, ailleurs et maintenant ! Et de partout, nous recevons de la reconnaissance pour cette mission !

-          BRAVOOOOOOOO !!

 

  SAS28.20.jpg

         

-          Von Bulot : Vos efforts, vos sacrifices, votre épuisement, ils ont un sens, croyez-moi, un sens avant tout collectif. Et je dois vous rassurer là-dessus, avant de vous conduire vers notre triomphe : Ils ne seront pas vains ! Oui, vous êtes des grouillots ! Mais vous êtes les meilleurs grouillots des deux mondes, le grand et le petit ! Vous emmenez notre espèce encore inconnue vers une aube nouvelle pleine de promesses fabuleuses ! A ceux qui rechignent, à ceux qui râlent, à ceux qui doutent, à ceux qui pensent donner beaucoup et bien peu recevoir, je dis ! Vous avez raison ! Il est vrai qu’un mini-monde équilibré et juste est un mini-monde qui accorde autant d’importance au bien-être privé qu’à la  gloire collective. Vous avez tous droit au repos et aux loisirs ! Grâce à mon projet d’organisation du travail, approuvé par le Gouverneur-Président, vous gagnerez le droit d’être à la fois cigales et fourmis, fourmis et cigales ! Le voulez-vous ?!

-          OUIIIIIIIIIII !!! CI-GALE !!! CI-GALE !!! CI-GALE !!!

 

 SAS28.21

 

-          Von Bulot : Les cons… Ils gobent vraiment tout ce que je dis…

 

SAS28.22.jpg       

 

-          Von Bulot : Camar…

-          CI-GALE !!! CI-GALE !!! CI-GALE !!!

-          Von Bulot : ASSEZ !!... Camarades !... Prenez votre destin en main et aidez-moi à répandre notre beau message d’espoir, de renaissance et d’émancipation ! Devenons d’un coup d’un seul une espèce à la fois répertoriée et dominante et rejoignons au grand jour cette humanité dont nous faisons partie ! Dont nous sommes la marque de diversité la plus originale ! Ne regardons plus au ras du sol et voyons plus loin que le bout des fleurs et des poils de chenilles ! Demandons des élections fédérales libres et devenons majoritaires ! Changeons ce monde ! Nous avons commencé comme des aventuriers distants de tout, mais aujourd’hui, nous ne sommes plus seuls ! Des gouvernements ont déjà été conquis à Brocéliande, Commerly, Rians et Belle-Ile ! En Savoie, la Montvillange, mon pays, a pris la tête du mouvement ! Briançon et Luchon sont à notre portée ! L’Auvergne et son royaume oyatsine sont presque à nous ! Le succès est bientôt entre nos mains, et le temps n’est plus aux complaintes, aux atermoiements, aux hésitations, aux couinements… 

-          UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH !!!

 

SAS28.23.jpg   

 

-   UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH !!!

-  ...?...

 

SAS28.24.jpg 

 

-          Von Bulot : Qu’est-ce que c’est ?! Qui a fait ça ?!

-          Capitaine Manzana : C’est l’alarme, mon Colonel !

 

SAS28.26.jpg

 

-          Von Bulot : Ah bon ? Nous avons aussi un signal d’alarme ?

 

  SAS28.27.jpg 

 

-          Major Cinzano : Mon Colonel ! Le poste d’observation du porche au fronton gravé du chiffre de Philippe de Béthune, frère de Sully…

-          Von Bulot : Eh bien ?!

-          Major Cinzano : …Signale l’approche du Grand photographe ! Il sera à portée du canon dans quelques minutes tout au plus !

-          Von Bulot : Foutre-belette !! Déjà ?! Tout le monde à son poste ! C’est le moment capital qu’on ne doit pas rater, c’est l’événement clé que nous préparions et qui arrive enfin ! Nous ne devons pas laisser passer cette occasion !

 

 dsc05217-1-copie-1.jpg

 

SAS28.28.jpg   

 

-          Major Cinzano : Ce n’est pas tout ! Plusieurs Geckos sont entrés dans la cour du château ! Ils semblent vouloir s’en prendre au canon.

-          Von Bulot : Nos Gerboises sont en l’air pour les intercepter, non ?

-          Major Cinzano : Les deux appareils disponibles semblent avoir engagé le combat avec les Geckos…  

-          Von Bulot : « Semblent ! Semblent ! Semblent ! » Je veux du sûr, du certifié, du concret ! Au boulot, les officiers ! Et virez-moi ces peigne-culs d’ici, faites de la place !

-          Major Cinzano : Les micros, mon colonel…

 

 SAS28.29.jpg      

 

-          Von Bulot : Merciiii !! Merci à tous de votre confiance, maintenant, barrez-vous ! Et tous aux abris !! Exécution !! Je veux du courage et du silence ! L’heure de vérité est là !!

 

      Dissimulée dans un vieux mur, la batterie anti-Grand se prépare à son noir office…

 

SAS28.31.jpg 

  

-        Chargement effectué… Fermeture…

-        La cible est en approche. Contact visuel.

-     Nous pouvons y aller tranquillou : Nos appareils sont en train de distraire ceux du Sasgarion.

 

SAS28.32

 

SAS28.33.jpg

 

-        Hausse plus 6 degrés… Angle 35…

-        Attention ! Alarme de tir, évacuez la rotonde !

-        Nûitt-nûitt-nûitt-nûitt-nûitt-nûitt !

 

 SAS28.35.jpg

 

-        Feu !

 

 SAS28.36.jpg

 

SAS28.37.jpg

 

SAS28.72.jpg 

 

-        Capitaine Manzana : Le photographe est blessé ! Il vacille !

-        Major Cinzano : Incroyable ! Nous l’avons fait ! C’est historique ! Toutes mes félicitations, mon Colonel !

-        Von Bulot : Du calme… Ce n’est pas fini… Et ça ne fait même que commencer !

 

 

SAS28.71.jpg   

   

  SAS28.73.jpg

 

  -        Dydrar : Danlo !! On arrive trop tard !!

 

  SAS28.70.jpg

 

-        Danlo : Salicorne, bousillez-moi ce bazar !!

 

 

SAS28.38   

 

 SAS28.39.jpg

 

-        Il se rapproche, hausse plus 15... Angle moins 10… Moins 8… Plus 4… Moins 5… Mais il va pas arrêter de tituber ce con ?!

-        Cible acquise ! Alarme de tir, évacuez !

 

  SAS28.40.jpg

 

-        Feu !

 

SAS28.41.jpg

 

SAS28.42.jpg 

 

-      Rechargez, vite !!

 

 SAS28.77.jpg

 

-        Von Bulot : C’est bon… Ils vont l’achever…

-        Manzana : La batterie signale l’attaque d’un commando ennemi. Les Arrochelliens investissent la cavité !

-        Von Bulot : …Allez… Dépêchez-vous…

 

SAS28.44.jpg

 

 SAS28.46.jpg

 

 SAS28.47.jpg

 

 SAS28.49.jpg

 

  SAS28.50.jpg

 

-        Sortez-les tous de là ! Les charges à 60 secondes !

 

 SAS28.51.jpg

 

SAS28.52.jpg   

 

-        Nûitt-nûtt-nûitt-nûitt-nûitt !

-        Feu !

 

 SAS28.53.jpg

 

 SAS28.54.jpg

 

SAS28.55.jpg

 

 SAS28.56.jpg

 

SAS28.57.jpg

 

 SAS28.58.jpg

 

SAS28.59.jpg

 

SAS28.60.jpg

 

 SAS28.61.jpg

 

   (petites inspirations cinématographiques du jour : "Les canons de Navarone", et "La Chute", dans lequel Hitler, comme Cinzano, que "c'est répugnant, la politique") 

 

A SUIVRE... Dans l'épisode 29.  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article

commentaires