Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE MONDE MINIATURE DE SASGARION
  • : Le monde miniature imaginaire de Sasgarion, qui vit depuis plus de trente ans. Tenté un moment par un diorama classique, une ville miniature au 1/87ème, je suis allé vers quelque chose de plus personnel, foisonnant, sans règles, toujours transformé et renouvelé, mais surtout moins cher ! Bon, c'est aussi, très clairement, une sorte de thérapie, de dérivatif, un moyen de survivre, sans doute...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens

5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 13:29

 

 

 

SAS38.1.jpg

 

  -       Docteur Simon : Journal de bord de la Section médicale, suite... Nous étions donc face à un terrible dilemme : Devions prendre le temps de poursuivre nos recherches et mettre ainsi en danger la réalité dont les Mini-Guisards avaient le contrôle, risquer leur vie et aussi la nôtre dans un univers onirique instable ? Où bien devions-nous accepter de laisser les Juges appliquer seuls et immédiatement leur propre solution, nous en remettre à eux sans la moindre assurance de succès ?  Certes, nous aurions été expulsés de leur réalité, et cela lui rendrait son équilibre. Mais où allions-nous réapparaître au terme du transfert ? Il y avait toujours le risque d'arriver n'importe où sauf chez nous. Celui de n'arriver nulle part, d'être effacés du paysage, coprs et consciences simplement annihilés... Et il y avait aussi le risque qu'une si dramatique conclusion ne soit pas accidentelle : Les juges Guisards essayaient-ils de nous duper et de se débarrasser de nous d'une façon radicale, en apparence si hasardeuse ?  

 

SAS38.2-copie-1.jpg 

 

-      Docteur Simon : Quand les premiers éléments recueillis par le Commandant Hédrone furent connus à bord du Sasgarion, les conjonctures allèrent bon train. D'une manière générale, elles étaient pessimistes. Mais il était vrai que cette aventure avait déjà bien mal commencé... 

 

A bord de la nacelle du ballon-amiral, posé dans la forêt vosgienne.

 

SAS38.3-copie-1.jpg

 

-      Marnagon, le Juge Suprême : Depuis ce matin, la situation ne fait que se compliquer, estimé Harncaliu. Mais vous semblez être plutôt sûr de vous. Je vous confie donc la direction de cette pénible affaire.Comment vont-ils réagir, à votre avis ?

-      Harncaliu : Ce sont des scientifiques. Même s'ils sont bien armés, ils vont commencer par réfléchir et poser des hypothèses. Notre science les intrigue, mais ils ne nous feront pas aveuglément confiance, c'est certain. La journée a débuté par un horrible accident qui a coûté la vie aux 8 hommes de notre ballon de reconnaissance. Leur idée de capturer ce petit engin volant étranger était prématurée et ça a mal fini. Nous devrons prendre le temps de faire les choses nous aussi. Il y a un pli qui me gêne un peu derrière le cou...

-      Le juge -couturier : Vous gigotez trop. 

 

SAS38.4-copie-1.jpg

 

-      Harncaliu : Le savant Pontarloos a demandé audience au Conseil des Juges, il semble vouloir prendre les devants... Nous allons le recevoir. 

-      Le juge-couturier : Voilà, ça vous va à ravir !

-      Harncaliu : Merci. En revanche, on va oublier le chapeau.

-      Le juge-couturier : Pourquoi ? C'est le chapeau qui fait tout.

-      Harncaliu : Justement, il en fait trop. 

 

SAS38.5.jpg

 

-      Marnagon : Il ne faut pas non plus trop musarder, Harncaliu. Le Déterminateur est en charge, il sera bientôt prêt à expulser ces intrus. Les nouvelles ne sont pas bonnes, au Familistère, de même que dans le Jura et dans les Ardennes : Les cas de léthargie se multiplient, il y a déjà des morts... Et ici même, le Juge Dred est tombé fort malade. Le mal se répand ! Et bientôt c'est le vide qui nous aspirera !

 

Le Sasgarion, laboratoire du Professeur Edmond Gélagnac, 14 heures.

 

SAS38.6.jpg

 

-      Eva : Quand je pense que c'est notre arrivée qui est cause de tout ces dégâts... Nos recherches sur la Pensée fondatrice et la téléportation interdimensionnelle, celles de Pontarloos... Nous l'ignorions. Les choses s'accélèrent, d'après ce qui disent les Guisards, c'est grave.

-      Gélagnac : Eh oui. Nous pensions que notre science, nos technologies et nos gadgets nous donnaient une chance d'appréhender tous les mystères de notre existence et cela au bénéfice de tous. Nous avions tort ! Le mystère du Familistère nous remet brutalement à notre place. Ou plutôt, il va nous y ramener, si tout se passe bien.

 

 

SAS38.7.jpg

 

-      Eva : Justement, il y a quelque chose qui me gêne dans l'idée de remettre notre sort entre leurs mains expertes. Nous représentons un danger effroyable pour leur civilisation en tant que rêves étrangers. Il est normal de leur point de vue qu'ils veuillent nous chasser à tout prix. Mais nous ne le connaissons pas vraiment, ce prix. Ils se donnent le titre de "Juges" pour faire passer l'idée de justice, mais qui sait ce qu'il y a réellement derrière ? Qu'est-il advenu de ceux qui nous ont précédés dans cette réalité miniature, quand ils quittaient le Familistère dans un éclair de lumière bleue ?... Fiston, je m'étonne que tu ne sois pas plus prudent que ça !

-      Gélagnac : Je le suis. Je ne quitterai pas le vaisseau...

 

 

SAS38.8.jpg

 

SAS38.9.jpg

 

-      Pontarloos : Estimés Juges Guisards, je loue sans réserves le degré de pefection auquel vous avez porté la science du contrôle de la Pensée fondatrice des mondes miniatures. Vous avez toute mon admiration, moi qui ai travaillé presque toute ma vie à cette oeuvre ambitieuse et qui suis en capacité d'apporter aux vôtres le complément de mes recherches. Celles-ci ne sont point dangereuses puisque nous sommes du même monde.

-      Harncaliu : Honorable Pontarloos, elles le sont devenues à partir du moment où vous avez créé un pont entre notre réalité et celle des Arrochelliens. Il nous appartient de résoudre ce problème, sans en attendre de contrepartie.

-      Pontarloos : Et pourtant, il serait si facile d'en obtenir, des contreparties ! Les Arrochelliens sont un péril pour notre monde. Mais pas leur cité volante... Songez-y : Des technologies qui ont plus d'un siècle d'avance sur les nôtres, des matériaux inconnus, des sources d'énergies nouvelles, des moyens de communication révolutionnaires... Un vaisseau aérien qui renvoit vos placides ballons dirigeables au Moyen-Age !

 

 

SAS38.10.jpg

 

-      Pontarloos : Messieurs, je vous offre le Sasgarion !

-      Harncaliu : Comment pourriez-vous nous offrir quelque chose qui ne vous appartient pas ?

-      Pontarloos : Je vous apporte tout ce j'ai appris ces deux dernières semaines à bord. Je vous apporte l'idée de chasser ces rêves intrus en les écartant du vaisseau. Permettez-moi de vous rejoindre et de travailler avec vous ! J'ai encore assez d'influence dans le royaume mini-Suisse et autour pour vous aider à le rétablir et à le pacifier, pour vous aider à unir nos peuples trop dispersés et les faire avancer ensemble.

 

SAS38.11.jpg

 

-      Harncaliu : Votre idée est séduidante, mais dangereuse. Comment espérez-vous convaincre les Arrochelliens de se laisser transférer en abandonnant leur vaisseau ?

-      Pontarloos : C'est très simple : en leur faisant peur. Vous leur avez proposé une négociation ? Faites mine d'engager sans préavis le processus de transfert sur le Sasgarion. Par sécurité, ils feront évacuer presque tout le monde. Vous pourrez aisément cibler ces gens là où ils se regrouperont, au sol. Les derniers occupants du Sasgarion n'auront d'autre choix que de se rendre, je les en persuadrai. Le temps d'obtenir d'eux ce que vous avez besoin de savoir, vous les expulserez ensuite. Ils seront peu nombreux et plus en capacité de vous attaquer. Seulement, il faut agir avant que les Geckos aient fait descendre les membres de l'équipage et redécollé pour organiser une offensive.

 

 

SAS38.12.jpg

 

-      Harncaliu : Votre plan a des arguments intéressants, bien qu'il soit risqué.

-      Pontarloos : C'est le moment où jamais de songer qu'il n'y a pas que du négatif à tirer de cette expérience. De faire preuve d'audace et de voir plus loin que la seule urgence de l'explulsion. Vous avez le droit de tirer bénéfice de cette source constante d'inquiétude et des drames, si cela peut vous donner des chances d'en limiter les risques futurs ! Aidez-moi et je vous aiderai. Nos intérêts sont les mêmes. Moi aussi, je veux protéger mon monde. Je n'en ai pas d'autre...

-      Les juges : (brouhaha, ils parlent entre eux)

 

 

16 heures, à bord de Gecko 2.

 

SAS38.13.jpg

 

-      Harncaliu : Mademoiselle Diroise, je tiens à vous redire combien je suis navré de cette épreuve que vous avez subie dans la nacelle.

(Danika ne répond pas et se retourne)

 

 

 

SAS38.14.jpg

 

-      Harncaliu : Commandant... Je mesure toute la méfiance que vous devez nourrir envers nous. Tout ce que je vous ai dit est vrai : Le Déterminateur a pour vocation à identifier votre réalité miniature et à vous y renvoyer. Sans autres complications ou manoeuvres connexes... Mais le temps nous est compté, et vous devez retourner à bord de votre vaisseau et attendre que le processus de transfert démarre.

-      Danlo : Vous ne voulez plus de concertation avec nos scientifiques ?

-      Harncaliu : Je dois vous avouer que cette proposition n'avait d'autre but que de gagner du temps et de vous apaiser. Il est indispensable que vous ne fassiez rien et que vous laissiez les choses s'accomplir.

-      Danlo : Votre franchise est à géométrie variable !

-      Harncaliu : Croyez-le ou non, mais lorsque je vous ments, c'est parce que c'est dans votre intérêt. Tout comme vous, il est de ma responsabilité de définir un ordre des priorités. Et d'agir. Je dois tout faire pour vous convaincre de quitter pacifiquement ce monde sans que la peur ne conduise à des débordements. Et dans cet esprit... Il me paraît assez souhaitable que vous emmeniez Pontarloos avec vous...

 

SAS38.15.jpg

 

-      Danlo : Ecoutez... Je suis prêt à vous croire, même si ma logique a du mal à admettre la passivité dans cette situation. Nous avons besoin de certitudes, de faits, et vous n'en avez aucun à nous offrir. Nous demandons simplement un déai. Nous serons discrets, nous irons le plus loin possible.

-      Chardonville : ...L'éloignement neservira à rien...

-      Harncaliu : Il a raison... Vous devez renoncer à vous installer que ce soit ici ou n'importe où ailleurs dans ce monde. Votre présence ne ferait qu'apporter le chaos, et pour vous aussi. Nous sommes réunis dans une réalité qui est impitoyable, elle ne se partage pas. Tous ceux qui ne seront pas sur le Sasgarion quand il partira trouveront une mort sinistre... Nous avons déjà vécu cela trop souvent. Je ne souhaite pas que cela vous arrive.

-      Danlo : ...Très bien. Je fais rentrer mes appareils dans la Cité Volante. Je rassemble mon équipe et nous décollons bientôt. L'Amiral était en route pour rencontrer le Juge Suprême... Je le fais rappeler.

-      Harncaliu : Merci de votre aide, Commandant. De tout coeur, merci.

 

 

16H40

 

SAS38.16.jpg

 

-      Marnagon : Vous voilà revenu. Nous allons pouvoir commencer ?

-      Harncaliu : Oui. Dans un premier temps, tout pourrait se passer comme Pontarloos le prévoit. Selon les procédures de sécurité normales à bord du Sasgarion. Mais le Commandant Hédrone devrait garder le contrôle de la situaion...

 

SAS38.17.jpg

 

-      Harncaliu : Réunissons les juges.

 

SAS38.18.jpg

 

-      Marnagon : Concentrez-vous, mes frères ! Concentrez-vous sur la Cité Volante pour qu'elle franchisse le pont entre les réalités oniriques !

 

 

SAS38.20.jpg

 

-      Galkyron : Monsieur Gytring, les Geckos sont rentrés, excepté Gecko 2 et l'hélicoptère n° 1, qui vont bientôt décoller pour nous rejoindre.

-      Gytring : Soit... La consigne est de ne rien faire, mais de se tenir prêt à agir. Voilà un ordre qui n'est pas facile à interpréter !

-      Galkyron : Je crois qu'il fait appel à l'arbitrage du bon sens selon la situation qui se présentera...

 

SAS38.21.jpg

 

-      Sandra Matizet : Monsieur Gytring, ça s'agite en bas, on dirait... Un faisceau de lumière monte vers nous depuis la forêt.

 

SAS38.22.jpg

 

_      HAAAAAAAAAAAAA !!

 

SAS38.23.jpg

 

SAS38.24.jpg

 

SA38.25.jpg

 

SAS38.45.jpg

 

SAS38.46.jpg

 

SAS27-55.jpg

 

SAS38.26.jpg

 

-      Colonel Salicorne : Demandez un rapport des dommages à toutes les sections !

 

SAS38.27.jpg

 

-      Brandoren : Ici la Navigation. Les moteurs sont au minimum. Nous risquons de tomber !

 

 

SAS38.37.jpg

 

-      Argawaen : Ici la Section Energétique. Nous passons sur les batteries solaires de secours.

 

 

SAS38.28.jpg

 

-      Galkyron : Il y a un incendie dans le laboratoire de haute sécurité, celui de la machine de téléportation. J'ai isolé le secteur et la dépressurisation est en cours. Les communications avec l'extérieur sont coupées, ainsi que le radar. Pas d'autres dégâts majeurs signalés, mais nous sommes immobilisés dans le ciel. Je ne sais pas pour combien de temps.

-      Gytring : Si le vaisseau est en danger de s'écraser, on n'a pas le choix ! Donnez l'ordre d'évacuation pour toutes les personnes figurant sur les listes 1 et 2.  Seules restent à bord les équipes prioritaires. Envoyez les Geckos rejoindre le

commandant.

 

Evacuation

 

SAS38.29.jpg

 

SAS38.30.jpg

 

SAS38.31

 

-      Docteur Simon : Allez ! Tous ceux qui ne sont pas moi ni le Docteur Trocadéro doivent quitter le vaisseau !

 

SAS38.32.jpg

 

-      Docteur Simon : Vous aussi, Derdrie !

 

SAS38.33.jpg

 

SAS38.34.jpg

 

SAS38.35.jpg

 

SAS38.36.jpg

 

SAS38-00.jpg

 

SAS38.38.jpg

 

SAS38.39.jpg

 

SAS38.40.jpg

 

SAS38.41-copie-1.jpg

 

-      Gélagnac : C'est trop tard ! Celui-là s'en va aussi.

-      Valleuse : Eva !

 

SAS38.42.jpg

 

-      Eva : Qu'est-ce que vous faites encore là ? Je vous croyais partis avec le reste de la Section Scientifique !

-      Valleuse : Nous nous sommes perdus !

-      De Clères : C'est de sa faute.

-      Valleuse : Nous ne sommes pas encore très habitués à ce vaisseau...

-      Eva : Les Geckos sont tous partis ?

-      De Clères : On nous a dit qu'il en restait deux à l'avant.

 

SAS38.43-copie-1.jpg

 

-      Gélagnac : Allons-y, venez !

 

 

 

 SAS38.51.jpg

 

-      Dydrar : On attend quoi ? 

-      Danlo : L'Amiral. Son hélicoptère s'est pris une fougère, mais il a fini par atterrir entier. Je dois lui parler d'urgence, alors on le ramène à bord.

 

SAS38.52.jpg

 

-      Dydrar : Tiens... Il n'y a plus de contact avec le Sasgarion... Je ne capte même pas son signal automatique d'identification. Pourtant, si on en croit le radar, il est toujours là.

-      Danlo : Qu'est-ce qui se passe encore ?...

 

SAS38.53.jpg

 

SAS38.54.jpg

 

-      Danlo : Danika, avons-nous des rappports ?

-      Danika : Bin non, tu sais bien...

-      Danlo : ...Des rapports du Sasgarion... On n'a plus de contact.

 

SAS38.55-copie-1.jpg

 

-      Danika : C'est vrai... Il est dans une sorte de perturbation magnétique qui occulte les signaux. Mais tous les Geckos ont quitté le vaisseau !

-      Danlo : Evacuation totale. L'onde du Déterminateur agit déjà et elle a semé la panique ! On peut joindre les appareils ?

-      Danika : Maintenant, oui. A toi.

 

SAS38.56.jpg

 

-      Danlo : Ici le Commandant, je m'adresse à tous les pilotes ! Vous devez retourner à bord tout de suite !

-      Un pilote : L'ordre d'évacuation a été donné par le Poste Principal ! Il est aussi question d'attaquer ensuite le ballon.

-      Danlo : J'annule cet ordre ! Je vous en prie, faites-moi confiance et ramenez tout le monde à bord. Et ne faites rien d'autre tant que je ne suis pas revenu ! Dites à Gytring et Salicorne que tout danger est écarté ! Le personnel doit rentrer à la base et attendre les instructions.

 

SAS38.58.jpg

 

SAS38.59.jpg

 

SAS38.60.jpg

 

SAS38.57.jpg

 

-      Danlo : Rappelez les gardes qui sont dehors. On décolle maintenant.

-      L'officier : Pontarloos vient de sortir.

-      Danlo : C'est bien le moment d'aller se promener ! 

 

 

SAS38.47.jpg

 

-      Hello Professeur Gélagnac !

-      Hello Kitty !

 

 

SAS38.48.jpg

 

-      Ici le Poste Principal ! L'ordre d'évacuation est annulé ! Tout le personnel doit regagner son poste et attendre les instructions ! Les personnes se trouvant actuellement dans le Secteur C doivent y rester en raison d'un incendie qui s'est déclaré dans les niveaux inférieurs. Le secteur est hermétiquement clos jusqu'à la levée de l'alerte ! Merci.

 

SAS38-jpg

 

-      Gélagnac : Nous voilà bien ! On en a pour un moment.

 

SAS38.50.jpg

 

-      Eva : Tu fé koi ?

-      Gélagnac : J'appelle la Section Cantoche pour voir si on peut nous livrer des pizzas.

 

 

A SUIVRE...

 

 

 

Bientôt, la suite du programme...

Partager cet article

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article

commentaires