Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE MONDE MINIATURE DE SASGARION
  • : Le monde miniature imaginaire de Sasgarion, qui vit depuis plus de trente ans. Tenté un moment par un diorama classique, une ville miniature au 1/87ème, je suis allé vers quelque chose de plus personnel, foisonnant, sans règles, toujours transformé et renouvelé, mais surtout moins cher ! Bon, c'est aussi, très clairement, une sorte de thérapie, de dérivatif, un moyen de survivre, sans doute...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens

2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 21:14

Résumé des épisodes précédents :

Le Sasgarion vole toujours vers son destin, de nuit, pour ne pas être repéré par les Grands. La cité volante se dirige vers Berck-sur-mer, à la poursuite d'un signal radio mystérieux émanant d'une civilisation inconnue. Les habitants du Sasgarion, plus encore que les autres nations miniatures, connaissent déjà la région, ils en ont gardé un bon souvenir, au point que la capitale des montvilliens s'appelle même Authiebourg.

Depuis qu'ils ont quitté les Terres protégées par les Grands initiés, en Savoie, les choses ne font que tourner au bordel : les états rivaux se prennent de nouveau à la gorge et toute cette agitation est regardée de loin par plusieurs passagers du vaisseau qui rêvent de faire revenir le Sasgarion en Montvillange pour remettre un peu d'ordre dans tout ça.

Mais la mission de reconnaissance décidée par l'Amiral Enondradel est un fâcheux contretemps pour tous ceux qui, à bord, ont conçu un projet plus politique...

 

P1010007ff.JPG

 

P1010008ff.JPG 

 

Unité de transport Tribord, le matin suivant. Le professeur Chardonville, nommé responsable de la mission d'exploration, se rend à la Section Expérimentale n° 3 pour y faire son marché. Il a proposé à un jeune collègue, l'ingénieur Kovnic, de la maintenance des machines, de lui faire visiter cette zone de haute sécurité dans laquelle n'entre pas qui veut.

    

P1010016f.JPG

 

- Chardonville : C'est rare de te voir quitter le niveau C ! Il est temps que tu sortes un peu, que tu voies du pays !

- Kovnic : Merci pour la visite. La zone 3, pense donc ! Je ne connais le professeur Gélagnac que de vue. Il ne sort pas beaucoup, lui non plus.

- Chardonville : Son équipe travaille sur des projets très sensibles et très secrets. Si je n'avais pas éprouvé le besoin de m'équiper pour la mission, je n'aurais pas pu y entrer comme ça, en touriste, même si je connais Gélagnac de longue date...

 

P1010017f2.JPG

 

- ...L'équipe de la zone expérimentale 3 ne rassemble qu'une dizaine de techniciens, dont une bonne moitié de militaires. Ils sont très soudés, ont souvent travaillé ensemble dans les années passées, et ils donnent l'impression de vivre reclus et de bosser un peu en free-lance... Bonjour Sergent... C'est Gélagnac qui les a tous choisi, après d'impitoyables tests d'admission. Lui-même est un peu... Spécial. Hors du temps. Ou trop en avance, peut-être...

- Le sergent : Messieurs... C'est bon, allez-y, on m'a prévenu.

 

P1010015f.JPG

 

- Chardonville : Tiens, voilà Madame Losleer, le, médecin consultant de la zone 3. Une privilégiée ! Elle peut entrer ici à tout moment sans y être invitée.

- Kovnic : J'imagine que c'est important d'avoir sous la main un de nos meilleurs médecins compte tenu des implications médicales et sanitaires que peuvent avoir certaines expériences...

- Chardonville : Oui... Mais disons aussi qu'elle est tout petit un peu chargée de surveiller la santé mentale de notre nid de super-cerveaux...

 

P1010014f.JPG

 

P1010017f.JPG

 

Les deux visiteurs remontent l'unique corridor du service en longeant des labos mystérieux habités d'êtres indifférents à leur passage, plongés dans les profondeurs insondables de leur concentration. 

 

P1010019f.JPG

 

P1010013f.JPG

 

P1010012f.JPG

 

P1010018g.JPG

 

- Le Professeur Gélagnac : Cher ami, je suis bien content de vous voir ! Pourquoi ne venez-vous pas plus souvent, alors que vous ne travaillez qu'à 60 centimètres d'ici ?...

- Chardonville : Les démarches sont si compliquées !

- Gélagnac : Oui... C'est vrai... Nos règles de sécurité sont dures, mais il faut ça, j'imagine, sinon l'Amiral et le Comité ne les auraient pas décidées... Mais je comprends qu'on puisse penser "trop, c'est trop". Monsieur Kovnic, c'est ça ? On me dit beaucoup de bien de vous ! Un excellent élément ! Encore quelques lacunes en nano-électronique appliquée aux systèmes mécaniques de biorecyclage, mais assez compétent me dit-on. Soyez le bienvenu !

- Kovnic (pendant que Chardonville le regarde en souriant) : Merci... Merci, Professeur...

- Gélagnac : Alors... Chardonville... Vous voilà reparti à l'aventure ?!

- Chardonville : Exact. Je suis venu voir ce que vous aviez à me proposer pour qui est du matériel un peu innovant que je pourrais embarquer sur la base mobile Gecko 12 à l'occasion de cette mission. Des équipements permanents, même, ce serait bien. 

 

P1010020g.JPG

 

- Gélagnac : Par ici... Nous avons mis au point ce laser anti-mouettes, qui vient d'être homologué par la Commission de défense... Il peut être monté sans difficulté sur la base mobile ou sur un de nos Geckos de première catégorie. Il présente l'avantage d'être bien plus précis que nos canons à obus, ou nos fusées défensives garnies d'explosif ou de substance anesthésiante.

- Chardonville : Un canon laser !? Et... Il fait quoi ? Il tue ? il découpe ?

- Gélagnac : Oh ça, ce sera l'étape suivante de la recherche ! Pour l'instant, il se contente de leur infliger une très légère brûlure qui leur fait peur et les éloigne.

- Chardonville : Il les chatouille, quoi.

- Gélagnac : Mmmm... Oui, en gros, oui.

 

P1010025g.JPG

 

- Kovnic : ...Euh, Professeur... Sur ce bidon il y a écrit "Nitro-G variante 6"...

- Gélagnac : C'est en effet le sous-produit d'une des recherches que nous menons sur la nitroglyrécine, afin de la rendre plus stable, de lui donner de nouvelles applications. Mais nous n'y sommes pas encore parvenus, et nous cherchons toujours.

- Chardonville : Quel est ce curieux objet conique ?

- Gélagnac : Un petit loisir, une décontraction qui meuble nos heures perdues... Il s'agit d'un autocuiseur gyromagnétique à nano-ondes oscillantes. Je l'ai appelé le "Tajine". Un jour peut-être, il équipera les cuisines de nos bonnes ménagères... Quand nous aurons poussé encore un peu sa miniaturisation, car aucune ménagère-test n'a pour l'instant réussi à soulever le couvercle...

Kovnic : Un peu déconnant, l'objet conique... 

- Gélagnac : Vous êtes un comique. Tiens, mon jeune ami, là, venez voir, vous pourrez aller au bout du bout de la raillerie ! Enfin c'est la réaction que je reçois chaque fois que je parle de ma dernière invention...

 

P1010017g.JPG

 

- Chardonville : ...Whaoooo... Qu'est-ce que c'est que ça... 

- Gélagnac : C'est une Porte des Etoiles. Elle crée un vortex énergétique qui courbe le temps et l'espace et permet d'accéder instantanément à d'autres planètes qui peuvent, dans l'absolu, se trouver à des milliers d'années-lumière. Ses deux seuls défauts sont qu'à chaque connexion, elle aspire d'un coup jusqu'à 47 % de l'énergie du vaisseau et cause de multiples coupures et désagréments que vous avez dû constater...

- Chardonville : ...Pfiou... Rien que ça...

- Kovnic : Oui, on le constate régulièrement, en effet... C'était donc ça. Et son deuxième défaut ?

- Gélagnac : ...Nous en sommes encore au stade théorique. Et théoriquement, pour que cela fonctionne, il faudrait pouvoir installer des portes d'arrivée sur les planètes visées...

- Chardonville : Donc, en théorie, l'utilité d'un accès instantané à ces mondes hypothétiques reste mineure tant qu'on n'a pas trouvé ces planètes, si elles existent, tant qu'on a pas inventé d'abord un moyen d'y envoyer des montvilliens, et tant qu'on n'a pas perdu au préalable les quelques milliers d'années nécessaires pour rejoindre ces planètes...

- Gélégnac : Moquez-vous... La science prend son temps, c'est tout, et avant d'être appliquée et utilitariste, elle est réveuse, poètesse et exploratoire. Et ce que nous aurons fait aujourd'hui, même si c'est inutile pour le moment et si ça fait rire, ne sera plus à faire demain. Saviez-vous, Messieurs les rieurs, que le docteur Edandar Wallieg avait inventé le microprocesseur plus de quarante ans avant les Grands ? Et qu'il lui en a pris quinze à se demander à quoi ça pouvait bien servir ? Et ne parlons même pas de notre premier dirigeable à hydrogène en 1713, selon la datation des Grands... (il parle à ses assistants)... Messieurs, voulez-vous bien faire un peu de place pour un dernier essai de système de visée sur le canon anti-mouettes, avant de l'expédier au hangar... Oui, c'est ça, déplacez donc le tajine et la bonbonne...

 

P1010026g.JPG

 

...Ensuite, les amis, je vous montrerai l'atelier de montage... 

 

P1010027g.JPG

 

- "Scthonk" ! 

- Le technicien : attention !...

- Gélagnac : ...Où vous touverez du matériel de communication individuelle dernier cri qui devrait vous plaire... Euh ?...

 

P1010028g.JPG

 

- (roule-roule-roule-roule...)

- Le technicien : Merde, la nitro...

- L'autre technicien : oups !

- Gélagnac : ...Ah ! Et si on y allait tout de suite ?! Qu'en dites-vous ?...

 

P1010029g.JPG

 

- ...Bon, ben, les gars, je vous laisse gérer, hein ?... A plus tard pour les essais de visée... Je vais ensuite emmener mes invités prendre un pot à la zone de loisirs...  Ah oui ! L'alarme. Pensez à déclencher l'alarme, au cas où, mais ne soyez pas trop alarmistes si le Poste principal vous pose des questions... Finalement, ça a l'air d'aller... Laisser juste la bonbonne reposer un petit moment.

 

 

Niveau A, section Energétique n° 2. Ce matin-là, le Professeur Argawaen est toujours aussi troublé que la veille, tiraillé par des sentiments contradictoires, entre l'effroi imputable à sa propre audace de participer à une sorte de conspiration qui met à l'épreuve son humanisme inné, sa déontologie, autant que sa motivation de rentrer à a maison, et les inquiétudes sucitées par la découverte du signal inconnu. Il se rend chez le Professeur Üwosien, un autre chef de file du CRI (le Comité pour le Retour Immédiat).

 

P1010031h.JPG

 

P1010032h.JPG

 

- Argawaen : Bonjour, Mademoiselle Orties.

- La technicienne : Bonjour. Vous venez voir le vieux con ? Si vous voulez, je vais vous laisser conspirer tranquillou, comme d'habitude, moi je vais prendre ma pause.

- Argawaen : ...Euh...

 

P1010035h.JPG

 

- Üwosien : Je vous entends, Mademoiselle.

- Melle Orties : Et moi, je vous vois venir. Je vais au point d'eau avec les autres gnous. Vous voulez que je vous ramène du foin ?

 

P1010036h.JPG

 

- Üwosien : Vous n'oublierez pas de finir l'inventaire des composants, s'il vous plaît. Je le veux ce soir. 

- Melle Orties : Oui, oui, oui... refaites bien le monde. Bisou, à toute à l'heure !

- Üwosien (à un autre technicien) : Monsieur Polenges, allez-y aussi. Laissez-nous ! 

 

P1010039h.JPG

 

- Argawaen : ...Cette fille n'est vraiment pas commode...

- Üwosien : Elle est ingérable ! D'ailleurs, c'est l'ensemble de mon service qui est à la fois nul et agressif. Une vraie bande de gamins ! Pas le moindre sens du devoir, du travail en équipe ni de l'initiative ! En fait, il n'y a que moi qui travaille, ici !...

 

P1010005h.JPG

 

 

- ...Alors ?... J'ai appris que notre retour est compromis, à cause d'un vague signal intermittent et encore non idéntifié, sur lequel on veut bâtir un bon gros fantasme, un de plus ? 

- Argawaen : Ce signal fout tout par terre. Tant que l'équipage s'ennuyait, absorbé seulement par les tâches du quotidien sur ce vaisseau errant sans but précis, nos arguments avaient du poids. Maintenant, nous sommes peut-être à l'aube de découvrir une autre civilisation miniature, dans une région que nous pensions pourtant bien connaître... Ce genre de découverte est la finalité même du Sasgarion. Tout le monde est maintenant excité par la nouvelle...

- Üwosien : Il faut réfléchir à de vrais moyens d'action. Je verrai Houderlain ce midi. Serez-vous de l'expédition sur la base mobile ?

- Argawaen : Non. Et vous ?

- Üwosien : Ah, sûrement pas ! Il faut quand même laisser quelqu'un de compétent ici, sinon, ce n'est pas tenable !

 

P1010042h.JPG

 

- Un technicien (dans la zone de loisirs) : ...Et ça ne s'arrange pas, avec nos soucis de surcharge dans les réseaux auxiliaires. Üwosien et la Section Entretien se renvoient la baballe et on n'avance pas depuis deux jours !

- Polenges : Il faut commencer par faire un diagnostic relai par relai. Je peux te faire ça ce maintenant et on aura fini ce soir, si tu veux.

- Le technicien : Ce serait génial tout plein. Mais l'alimentation ne peut pas être coupée dans les unités de recyclage.

- Melle Orties : On peut faire une dérivation de la puissance par un des postes de secours et laisser le minimum dans le circuit principal pour trouver le problème. Il y en a un chez toi, non ? 

 

P1010040h.JPG

 

Le technicien : Il y a un tableau annexe dans chaque corridor.

- Polenges : Alors, on y va ? 

- Le technicien : Ben écoutez, les enfants, c'est formidable. Heureusement que vous êtes là !

 

 

Dans le Poste principal, où s'effectue le programme et le suivi des misions d'explorations, et qui assure également la défense du Sasgarion :

 

P1010020f.JPG

 

- "tnit-tnit"

- Monsieur, l'Unité Détection nous relaie un nouveau message non-identifié. Vous l'avez sur le poste Com-1.

 

P1010002h.JPG

 

- Ici l'Unité Détection. Un brouillage fréquentiel de nature ultrasonique nous empêche de localiser la source avec précision. Mais la zone supposée reste la même, au sud de la ville des Grands et tout près de la Baie d'Authie, à l'arrière des dunes.

 

base5

 

- Le Poste principal : Ici le vaisseau montvillien Sasgarion. Ici le vaisseau montvillien Sasgarion. Nous sommes en mesure de capter vos signaux et demandons à établir un contact. Nous appartenons à la même espèce que vous. Je suis le Commandant Hardy, responsable des misisons d'exploration. Nos intentions sont totalement pacifiques. 

- Une grosse voix caverneuse : Ici la voix du Gardien des Oyats ! Nous savons qui vous êtes ! Vous n'êtes pas les bienvenus ! Nous vous avons observés durant la période où vos peuple ont colonisé la Sablonie septentrionnale : nous n'avons vu que guerres, compétition et surconsommation. Votre arrivée risquerait de rompre le fragile équilibre de notre société miniature parfaite. Nous vous conseillons de passer votre chemin !

- Le Commandant : ...Mais... Que dites-vous là ?... Nous sommes absolument inoffensifs, polis et  respectueux, voyons ! ...Allô ?

- L'ingénieur des communications  : C'est inutile, Commandant. Le contact est coupé.

- Le Commandant : Mais qu'est-ce que c'est que ces putains de connards mal embouchés qui se la pètent ? Appelez le professeur Gélagnac : Il faut essayer de voir clair dans cette histoire de brouillage. 

 

P1010049h.JPG

 

- Ici le Poste principal. Le professeur Gélagnac est demandé d'urgence !

 

P1010047h.JPG

 

- Gélagnac : Oui... euh... Enfin excusez-moi, mais... Je suis un peu occupé, là...

- Le technicien : Vortex ouvert et stabilisé. Envoi de la sonde. Equipe de reconnaissance parée.

 

P1010048h.JPG

 

...Stupeur, consternation et gêne dans le poste principal du Sasgarion... Quelle est cette civilisation mystérieuse et si fière d'elle-même qui se permet de snober à ce point les courageux aventuriers montvilliens ? La mission va-t-elle quand même être lancée ? Est-ce que ça se fait de s'inviter de force chez les gens qui vous claquent la porte au nez, même avec les meilleures intentions du monde ? Le CRI va-t-il hausser le ton face au Comité directeur pour tenter de le convaincre une dernière fois de ramener le vaisseau et ses 449 habitants au pays, ou du moins ce qu'il en reste ?... Et si cette dernière fois ne donne aucun résultat, que risque-t-il donc de se passer ? La suite, prochainement, dans... Dans la suite.

Partager cet article

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article

commentaires