Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE MONDE MINIATURE DE SASGARION
  • : Le monde miniature imaginaire de Sasgarion, qui vit depuis plus de trente ans. Tenté un moment par un diorama classique, une ville miniature au 1/87ème, je suis allé vers quelque chose de plus personnel, foisonnant, sans règles, toujours transformé et renouvelé, mais surtout moins cher ! Bon, c'est aussi, très clairement, une sorte de thérapie, de dérivatif, un moyen de survivre, sans doute...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens

1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 22:17

Résumé de l'épisode précédent : Un événement historique vient de se produire. La colonie miniature du château de Selles-sur-Cher vient de tuer un Grand. Mais les choses ne se présentent pas si bien que ça pour le Colonel Von Bulot. Non loin, au dehors, les rebelles oyatsines se regroupent, sans intention bien définie pour le moment...

 

(cette saison 4 commence à l'épisode 26 : "Mission to Selles-sur-Cher, château interdit")

 

Les vues de la bataille des Ecuries sont largement inspirées de celle d'Isandlwana, parfaitement mise en scène dans "Zulu Dawn", "l'Ultime attaque" en français, film de 1979 avec Burt Lancaster, Denholm Elliott, que j'adore, et Peter O'Toole, que j'adore aussi. En Afrique du Sud, un siècle plus tôt, le roi zoulou se montre bien plus stratège que les Anglais et les conduit dans un des pires désastres qu'ai connue une armée moderne face à une armée indigène. Et pour ceux qui s'intéressent aux dioramas militaires, voici un beau blog où l'on retrouve de belles compositions sur ce thème, il y en a même avec des Playmobil :

 

  http://diorama-militaire-ho.over-blog.com/article-dioramas-de-guerres-anglo-zoulous-zulu-war-108900030-comments.html#anchorComment

 

 

Quelque part près du mur sud des écuries, 10 septembre 2015 à 15H00

 

mur-sud.jpg

 

SAS29.A.jpg 

 

- Myrmécias : Vous avez entendu, non ? Von Bulot vient de perdre son canon. Et son petit pouvoir va tomber avec ! Ne soyez pas si inquiet, Seigneur D’aubépine.

- D’aubépine : Il a réussi à tuer ce Grand photographe ! Et ce malgré l’intervention de vos amis réputés si puissants, qui ont toujours un train de retard, et qui s'en prennent plein la tronche depuis leur arrivée !

- Myrmécias : Je n’ai jamais dit non plus qu’ils pouvaient tout faire à notre place !

 

 SAS29.B.jpg

 

- D’Aubépine : Et nous, on fait quoi ? Qu’est-ce que nous avons ? 150 ouvriers, cueilleurs et débroussailleurs et la Phalange anti-Bestioles ! Pas un seul vrai militaire ! Les guetteurs signalent la sortie des soldats de Von Bulot qui marchent dans notre direction !

- Myrmécias : Ils marchent, dites-vous ? Tant mieux : Ils doivent traverser la zone des sables et pour cela, ils doivent abandonner leur matériel roulant et l’artillerie lourde. Moi j’y vois plutôt une bonne nouvelle.

- D’Aubépine : Vous surestimez les capacités combatives de nos hommes ! Ils sont un peu... Insouciants, dissipés...  

- Myrmécias : Moi, je les sens très motivés au contraire !

 

 SAS29.1.jpg

 

 SAS29.2.jpg

 

 SAS29.3.jpg

 

  SAS29.4.jpg

 

- Myrmécias : Qu’est-ce que c’est que ce bordel ici !?!

 

 SAS29.5.jpg

 

- Myrmécias : Camarades !

 

 SAS29.6.jpg

 

- Tu n’es pas notre camarade ! Tu es un noble de sang royal qui veut nous envoyer nous faire tuer pour la politique !

 

 SAS29.7.jpg

   

- Myrmécias : Je ne vous envoie nulle part… Les hommes de Von Bulot viennent ici, et ils ont la tête des mauvais jours ! Et puis leurs fusils sont chargés à la formicine, vous ne risquez qu’une brève et fulgurante paralysie.  

- Brrrrrrr !  

- Tu parles, Charles !! 

- Moi, je suis allergique à la formicine !

 

 SAS29.8.jpg

      

- Myrmécias : Nous avons besoin de gagner du temps pour le Sasgarion pendant que ses hommes investissent la colonie ! Parce qu’il est urgent de neutraliser Von Bulot ! Ses promesses sont chimériques et elles ne font pas cas des conséquences de ses actes ! Voyez ce qui s’est passé ce matin ! C’est ce qu’il vous promet pour l’avenir sans le dire : Plus de violence, plus de peur, plus de précarité et le résultat, c'est plus de pouvoir pour lui et les siens, l'instauration d'une dictature ! Von Bulot ne change pas notre mini-monde, il le compromet ! Et il vient de condamner votre colonie à l’exil quoiqu’il arrive à présent !

 

 SAS29.7.jpg

 

- Myrmécias : Il faut vous défendre contre ça… Et pour commencer, il faut désarmer le colonel ! Les soldats arrivent ! Et ils ne sont pas vos amis ! Ceux qui ont servi d’appât au Grand en savent quelque chose !

 

SAS29.9.jpg

 

- Antognogramchy : OUI !!!!! Ecoutez-moi, bande de caves !! Ils ont pris mon honneur, ma fierté, mais ils ne prendront ma liberté ! Et je sais que vous pensez tous comme moi ! Alors, tous dans la zone des sables ! Et si j’en vois un traîner, je le chatouillerai avec ma lance qui fait bien plus mal que la formicine !

 

 SAS29.10.jpg

      

- Myrmécias : …Voilà… Là, ils sont motivés…

 

   

  Le Sasgarion, Poste Principal. 

 

 

  SAS29.80.jpg

   

- Gytring : …Disons que c’est un demi-échec… Ou une demi-réussite…

- Danlo : Je ne voudrais pas discuter des proportions avec vous, mais si je mets en balance la destruction du canon et d'une Gerboise contre la mort de ce Grand et ses conséquences, je ne suis pas sûr qu’on soit gagnants, ni même à « kif-kif » !

 

  SAS29.81.jpg

 

- Colonel salicorne : Les Grands sont déjà en route pour nous aider à évacuer la colonie, mais nous sommes les seuls à pouvoir entrer dans les souterrains pour y faire le ménage… Hors, la Section Sécurité du vaisseau, c’est 86 hommes et femmes, encore faut-il enlever une vingtaine de morts, de blessés et de congés maternité depuis hier matin…

- Danlo : Oui, mais par chance, l’essentiel des troupes de Von Bulot est dehors, occupé à traquer les rebelles. Il faut en profiter et l’action doit être immédiate. Nous n’avons même pas le temps d’attendre les renforts…Entassez tout votre personnel et le matériel dont vous avez besoin dans les… Les…

- Gytring : 6.

- Danlo : …Dans les 6 Geckos qu’il nous reste. Commencez le rassemblement !

 

 

 

 SAS28-30.jpg  
 

Von Bulot : Il est bien mort, pas de doutes… Nous avons perdu le canon... Les gens commencent à douter, mais nous remporté une belle victoire, en un sens… Je ne suis pas satisfait... Il faut frapper un grand coup et reprendre en main la colonie. Et c'est votre boulot, Cinzano. La meute des gueux est à votre merci, bottez-leur le train ! Vous avez 60 hommes, ça devrait être largement suffisant !  

Major Cinzano : Je cours rejoindre la division, Mon Colonel ! Nous allons vite remettre au pas ces rebelles !

 

 SAS28-31.jpg  
 
Von Bulot : Bien. Mais je vois d’ici que nos hommes marchent contre le mur. Gagnez plutôt le centre du secteur sablonneux pour maintenir suffisamment d’espace de manœuvre, formez une ligne et ratissez tout en contournant l’angle sud-est. Manzana vous secondera. Moi je retourne dans la colonie pour surveiller ce que fait le Sasgarion. Allez, Messieurs ! Bonne chance !
      

  Dans la Zone des Sables, 15h30.   

 

 

P1010001 (800x600)

 

P1010002 (800x600)

 

P1010003 (800x600)

 

-        Major Cinzano : Capitaire Manzana, déployez l’avant-garde sur cette crête et rendez compte, s’il vous plaît.

-        Capitaine Manzana : Ce n’est peut-être pas très prudent de s’engager si loin dans la zone des sables sans avoir fait une reconnaissance aérienne avant. Nous avançons avec lenteur, même sans armes lourdes, et nous ne pourrons pas manœuvrer si un danger survient, que ce soit les rebelles, une poule, une chèvre ou autre chose. 

 

P1010004 (800x600)

 

-        Cinzano : Laissons de côté la basse-cour ! Les Gerboises sont déjà en l’air pour éloigner les animaux, le Colonel avait prévu ça, voyons !  Et auriez-vous peur d’une poignée de rebelles armés de bâtons ?

-        Lieutenant Suze : C’est une grosse poignée : On parle de 100 à 150 hommes ! Il aurait mieux valu nous faire suivre la corniche du bâtiment pour descendre sur eux. Et les ouvriers débroussailleurs-cueilleurs sont plus à l’aise sur ce terrain que nous.

 

 

P1010005 (800x600)

 

-        Cinzano : Que ne faisiez-vous ces objections au Colonel quand vous l’aviez devant vous !

-        Manzana : Vous savez bien que quand il joue au stratège, il n’écoute plus personne !

-        Cinzano : Nous n’allons pas refaire le plan de marche maintenant ! Nous sommes assez nombreux pour faire un boulot correct ! Manzana, vous êtes inquiet ? Allez donc en reconnaissance sur cette crête !

 

 

P1010006 (800x600)

 

P1010007 (800x600)

 

-        Manzana : Attrapez-les ! 

 

P1010008 (800x600)

 

P1010009 (800x600)  

 

-        Manzana : Mince… Il a pris la fléchette à la formicine en pleine nuque, dans la moelle épinière, ça commence bien…

-        Capitaine, ô mon capitaine ! Venez voir ! 

 

 

P1010010 (800x600)  

 

-        Manzana : Nous ne sommes pas là pour les tuer ! Soyez un peu à ce que vous faites !...

 

P1010011 (800x600)

 

P1010013 (800x600)

 

-        Manzana : Formez la ligne et soyez prêts à vous replier ! Vous, allez prévenir Cinzano !

 

 

P1010014 (800x600)  

 

-        D’Aubépine : Cette fois, on ne peut plus reculer… On lance les ouvriers dans une attaque de fixation sur les soldats et on fait un débordement sur la gauche avec la Phalange. Essayez de ne pas trop les massacrer, assommez-les, plutôt… N’oubliez pas que nous serons peut-être obligés de continuer à vivre avec eux après ça…

 

 

 P1010016 (800x600)-copie-1

 

-        Seigneur Louis-Charançon d’Erable : A l’attaque !

 

 

P1010017 (800x600)-copie-1

 

P1010018--800x600--copie-1.jpg

 

-        Formez les lignes ! On Marche-marche-march… On Court-court-court !! 

 

P1010019--800x600--copie-1.jpg

 

P1010020--800x600--copie-1.jpg

 

P1010021--800x600--copie-1.jpg

 

P1010022--800x600--copie-1.jpg

 

-        Cinzano : Monsieur Suze ! Allez renforcer Manzana, aidez-le à se dégager ! Au passage, dites à Calvados que ses canons couvriront votre retraite !

 

P1010023--800x600--copie-1.jpg

 

P1010024--800x600--copie-1.jpg

 

P1010025--800x600--copie-1.jpg

 

P1010026--800x600--copie-1.jpg

 

P1010027--800x600--copie-1.jpg

 

P1010029--800x600--copie-1.jpg

 

P1010030--800x600--copie-1.jpg

 

P1010031--800x600--copie-1.jpg

 

P1010032--800x600--copie-1.jpg

 

P1010033--800x600--copie-1.jpg

 

P1010034--800x600--copie-1.jpg

 

 P1010035--800x600-.jpg

-        Antognogramchy : Pas de quartiers !!

 

 P1010036--800x600-.jpg

 

P1010037--800x600-.jpg

 

-        Cinzano : Compagnies ! Reformez-vous !

 

 P1010038--800x600-.jpg

 

P1010039--800x600-.jpg

 

-        Cinzano : C’est foutu, Manzana ! Il ne reste plus qu’à sauver les couleurs !

-        Manzana : On n’en a pas !

-        Cinzano : Rassemblez autant que vous pourrez les fuyards et courez à la porte Sud ! Réquisitionnez la section de garde et organisez la défense !

-        Manzana : Mais, et vous ?

-        Cinzano : Je… Je vais essayer de les retenir encore un peu !

 

 

P1010040--800x600-.jpg

 

P1010042--800x600-.jpg

 

P1010043--800x600-.jpg

 

 -      Cinzano : Arrière, bande de catégories socio-professionnelles inférieures ! Vous ne m'aurez pas !

-      Etrell : Attention ! Derrière vous !

-      Phalange en formation !

 

 

SAS26-20.jpg

 

 

P1010044--800x600-.jpg

 

  -      Cinzano : AAAAAAAH !!! 

 

     Dans la colonie, 17h00. 

 

 

 SAS29.19.jpg

 

-        Von Bulot : …Qu’est-ce qui a bien pu se passer, Marsala ?... Pourquoi tout foire, d’un seul coup ?... Tout allait si bien ce matin encore…

-        Marsala : C’est une journée à la con, Monsieur…

 

SAS29.20.jpg

 

-        Marsala : Monsieur… Le Capitaine Manzana attend les ordres. Les rebelles n’ont pas forcé la porte Sud, ils sont passés devant pour entrer directement par le premier soupirail. Et les hommes du Sasgarion occupent déjà un bon tiers de la colonie sans rencontrer de résistance.

-        Von Bulot : Prévenez le lieutenant Cognac que sa compagnie de réserve doit prendre position ici pour protéger le palais.

 

SAS29.21.jpg

 

-        Le Gouverneur-Président : Bulot ! Sacré Bulot ! Tout part en couille, bougre de petit crétin ambitieux !

 

SAS29.22.jpg

 

-        Von Bulot : C'est extraordinaire... Faut-il que vous vous sentiez tout à coup sûr de vous à ce point pour oser me parler comme ça... On ne vous a pas beaucoup entendu, jusque là…

-        Le Gouverneur-Président : Je viens d’être déposé par un officier du Sasgarion ! Il y a un nouveau gouvernement et Myrmécias a été nommé administrateur provisoire ! Je suis arrivé ici escorté par Cognac !

 

SAS29.23.jpg

 

-        Marsala : Au moins une bonne nouvelle, Mon Colonel : Avec cette compagnie et les véhicules armés, nous pouvons tenter une sortie !

-        L’ex-Gouverneur-Président : Que vous dites !! Cognac s’est mis au service des rebelles ! Il n’est pas là pour nous protéger, mais pour nous garder ! Arrêtez de rêver, c’est fini, Bulot ! On saute tous !  

 

SAS29.24.jpg

 

 

 EPILOGUE

 

A bord du Sasgarion, le 13 septembre 2015.  

 

 

SAS29.12.jpg

 

-        Myrmécias : On ne voit plus les enquêteurs circuler dans le château. Les Grands de Sologne, nos hommes et les vôtres ont pu finir d’effacer toutes les traces extérieures de ces tristes péripéties… Que fait-on de la colonie ?

-        Danlo : Je ne sais pas. Monsieur Didier m’a demandé d’attendre et du coup, la Fédération ne sait pas non plus, comme d’habitude. Il y avait peut-être réellement quelque chose à changer dans tout ça… Mais pas de la manière choisie par le Colonel. Comment va notre passager de marque ?

 

 

SAS29.14.jpg

 

-        Chardonville : Il se morfond un peu… Mais il retrouvera d’ici quelques jours ses petits camarades apprentis dictateurs à la prison miniature d’Ouessant.

 

 

SAS29.13.jpg

 

-        Tnit-tnit ! Tnit-tnit !

-        Voix de Gytring : Commandant ? J’ai un appel de Monsieur Didier. Il me disait que les propriétaires du château sont rentrés et qu’ils vont bien. Les autres Grands de Sologne ont avec eux, paraît-il. 

 

SAS29.15.jpg

 

 SAS29.16.jpg

 

-    Danlo : C'est une bonne nouvelle. Passez-le moi, merci.

 

 SAS29.17.jpg

 

-        Voix de Monsieur Didier, un Grand Protecteur de Sologne : Commandant Hédrone ? Vous allez bien ?

-        Danlo : Comme ci comme ça… Le Sasgarion est sérieusement endommagé, nous avons perdu 13 des nôtres et je me sens mal de devoir supporter cette responsabilité.

-        Monsieur Didier : Vous avez fait au mieux, on le sait tous. C’est bien parce que tout le monde vous respecte que l’on préfère être en liaison avec vous qu’avec vos supérieurs et votre gouvernement…

-        Danlo : Oui, ils se la pètent un peu, c’est vrai… Pourtant, nous sommes si petits… Merci de votre aide. Je suis navré des soucis que nous vous causons. 

-        Monsieur Didier : Avec vous, on ne peut pas dire que nous avons une vie de famille ennuyeuse, même quand il n’y a rien de bien à la téloche ! Ah ! Monsieur Canlers est rentré à Berck. C’est ma femme qui vous reconduira à bord du fourgon du voisin.

-        Danlo : C’est gentil. Vous auriez été en droit de nous engueuler au lieu de nous rendre encore service ! Comment ça se présente avec les propriétaires ? Et qu’allez-vous faire de la colonie du château ?

-        Monsieur Didier : Malgré ce qui s’est passé, la façon dont les choses ont dérapé, la plupart des gens sont butés et veulent se maintenir ici…. Nous pourrions ne pas leur laisser le choix, bien sûr, mais cela pourrait aussi ne pas être un problème… Commandant, je vais vous passer quelqu’un qui est près de moi…

 

 

SAS29.16.jpg

 

-        Allô ?...

-        Danlo : Ici Danlo Hédrone, Commandant de la Cité Volante Miniature Le Sasgarion.

-        Euh... Je suis vraiment en train de parler avec un mini-être humain ?...

-        Danlo : Oui, Monsieur. Je préfère « miniature », mais oui.

-        C’est fantastique !

-        Danlo : Ne croyez pas cela. Ces jour-ci, des centaines de personnes ont eu une vie de merde, mais ça ne doit pas se savoir.  

 

 SAS29.18.jpg

 

-        C’est ce qu’on nous a expliqué à l’hôpital et depuis que nous sommes revenus. Nous avons eu de curieuses visites. J’ai tellement de questions à poser… De choses à voir… Quel choc ! Et la mort de Jean-Christian !

-        Danlo : Je comprends et j’aimerais revenir au moment où nous aurions eu une chance de parler avec lui, avant ce crime affreux… Mais si vous consentez à devenir un Protecteur et à maintenir la colonie des Ecuries, vous aurez tout le temps de faire la part des choses. J’espère que ça vous plaira, malgré un premier contact très douloureux… Nous vous aiderons de notre mieux à accepter cette nouvelle situation. La colonie de Sologne, comme toutes les autres, dispose d’une cellule d’experts capables de vous accompagner avec clarté et simplicité dans cette découverte. Ah ! Autre chose : Ne touchez pas au sachet d’amandes grillées qui est dans la cuisine, s’il est encore là. Mais vous le savez peut-être déjà…

 

Un peu plus tard dans la soirée, quartiers du Commandant.

 

 

SAS29.25.jpg

 

-        Danika : Comment la police des Grands va-t-elle expliquer le meurtre du photographe avec des balles artisanales et une arme de type inconnu ?

-         Danlo : Cela risque de rester longtemps un mystère. Et ça vaudrait mieux pour nous. Disons que c'est son art le meurtrier... En un sens, c’est assez injuste. Sa vie avait autant de valeur que celle d’un citoyen miniature, mais ça nous arrange bien qu’il ne soit plus là.

-        Docteur Simon : Pour lui, le respect de notre vie n’avait pas beaucoup de sens… Quel gâchis ! Il a vu, il a touché la vérité, il y a trouvé son intérêt… Mais il ne l’a pas comprise. Il a été incapable de voir plus loin. Il est complètement passé à côté du truc et il en est mort. Et c’est irréparable. 

 

 

SAS29.26.jpg

 

-        Docteur Simon : Oui. Quelle étrange et pénible aventure…

-        Danika : On s’en est sorti, une fois de plus… Non sans mal il est vrai.

-        Danlo : Myrmécias, nous vous laissons avec autre nouveau monde à construire. Ces Grands ont l’air dans de bonnes dispositions, malgré les torts que le Monde Miniature leur a causés.

-        Myrmécias : Ce sera plus dur de recoller les morceaux entre nous qu’avec eux, mais on y arrivera. Il fallait s’y attendre. Aucun lieu si magique qu’il soit n’est vraiment parfait. Il va falloir s’habituer à rester à notre place, c’est tout. Et retenir la leçon.

-        Danlo : Ces gens voulaient cesser d’être petits dans le regard des Grands. Mais ils ont été abusés par leur propre regard sur eux-mêmes. Cela fait des siècles que nous vivons à notre petite place et nos conditions de vie n’ont cessé de s’améliorer, tous nos efforts de progrès ont été tournés vers cet objectif. Autant continuer comme ça, non ? 

 

 

SAS29.27.jpg

 

-        Dydrar : Je suis d’accord. Il y a finalement quelque chose d’assez jouissif dans le fait d’être un secret bien gardé. Il faut que ça continue.

 

 

 

Fin des épisodes consacrés aux aventures miniatures à Selles-sur-Cher.

A bientôt pour la suite de la Saison 4 ! 

 

SAS29.E

 

 

 SAS29.F

 

-      Souriez !

-      C'est la CRIIIIIIIIISE !!

 

P1010002--800x600-.jpg

 

-      Mmm-mm-mm... Mm-mm-mm... Hhh... Mmmm...

 

 SAS29G.jpg

 

 -      Je reviendrai... Je reviendrai-ai...

Hhh... Je reviendrai, même à genoux

A chacun de nos rendez-vous...

 

Si vous m'êtes toujours fidèles

Même si je suis un peu moins belle

J'ai de beaux resteuuuu...

Hhh-Mm-mm-mm-mm-mm-mm-mm-mmmmm...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article

commentaires

daniel-wilfrid 18/09/2012 09:04


Bonjour et big merci. Les murs... Dans une de mes vies parallèles, j'ai été bouquiniste sur les quais parisiens, exposé à l'étrangeté de l'humanité quand elle joue les touristes et aux
intempéries. Un de mes livres, sur L'histoire de La Prusse, avait été un peu esquinté par la pluie et je l'avais gardé. Comme j'avais besoin d'un décor baroque pour les aventures de Clématitsia
Mouettovna Moulefritoroff (un peu plus bas dans le blog), j'ai découpé les plus belles pages de photos, qui ont resservi ensuite. Oui, je sais, c'est cruel. Mais ça tombe bien, j'aime beaucoup le
baroque allemand des XVII-XVIIIèmes siècle.

diorama-militaire-ho.over-blog.com 17/09/2012 18:11


Coucou c'est Lou 44. J'adore tes décors. Très Beau. En toute indiscrétion,Les murs du palais tu les as trouvé où ?