Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE MONDE MINIATURE DE SASGARION
  • : Le monde miniature imaginaire de Sasgarion, qui vit depuis plus de trente ans. Tenté un moment par un diorama classique, une ville miniature au 1/87ème, je suis allé vers quelque chose de plus personnel, foisonnant, sans règles, toujours transformé et renouvelé, mais surtout moins cher ! Bon, c'est aussi, très clairement, une sorte de thérapie, de dérivatif, un moyen de survivre, sans doute...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens

21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 21:27

 

Résumé de l'épisode précédent : Le Sasgarion a mis la main sur un peuple miniature inconnu. Mais les Orkêmyons sont en stand by avant de pouvoir reprendre leur voyage vers un autre monde. Toute la population et ses bagages sont enfermés dans une bulle gazeuse, une soupe d'atomes naufragés qui n'attendait que le jour de cette rencontre hypothétique...

 

A bord du Sasgarion, Section Médicale - 9 novembre, 18h20 

 

 

SAS31.1.jpg

 

 

SAS31.2.jpg 

 

-          Dydrar : …Alors ?... Comment je vais ?

-          Docteur Simon : Plutôt bien, si j’en crois ma longue expérience.

-          Dydrar : Je n’arrête pas de vous le dire…

-          Docteur Simon : Nous ignorons de quelle façon vous avez pu être affecté en profondeur par l’osmose psychique des Orkêmyons. Vous dites que les symptômes que vous ressentez, vertiges, vision des couleurs dans les tons verts exacerbée, vont en s’estompant. Mais il est très possible que cette nuit, une fois au calme, vous ayez une résurgence de ces symptômes.

  

SAS31.3

 

-          Docteur Simon : Une petite période d’observation me paraît nécessaire, tant qu’on n’en saura pas plus. Vous ne piloterez pas pendant les 48 heures qui viennent.

-          Dydrar : Je ne peux plus voler ? Et vous allez me retenir ici ?

-          Docteur Simon : Non, vous pourrez très bien vous observer tout seul.

 

SAS31.4.jpg

 

 

-          Docteur Simon : Je sais que le pilotage est une affaire extrêmement sérieuse pour vous, mais ce n’est que très temporaire. Je ne crois pas que vos nerfs optiques ni votre cerveau soient endommagés. Que diriez-vous d’un  petit séjour dans le village de repos ?

-          Dydrar : Oui, ça me va !

-          Docteur Simon : Parfait. Si vous constatez la moindre anomalie, prévenez le médecin de garde. Et gardez bien votre bracelet OVMD sur vous. Je pourrai accéder à ses informations sur ce moniteur.

 

 

SAS31.5.jpg

 

-          Docteur Simon : Ne vous inquiétez pas et bonnes vacances, Lieutenant.

-          Dydrar : Merci. Dommage, je vais manquer les festivités en l’honneur de nos visiteurs demain…

-          Docteur Simon : Je crains de devoir les manquer aussi. Et d’ailleurs, ce ne sera sans doute pas aussi festif que ça…

 

SAS31.6-copie-1.jpg

 

-          Docteur Simon : Commandant ? Ici le Docteur Simon. Je retire le Lieutenant Diderot du service actif pour 2 jours.

-          Voix de Danlo : C’est grave ?

-          Docteur Simon : Non, pour autant que je le sache. Mais je ne peux pas encore faire de diagnostic précis. On peut juste penser que ce sont des effets secondaires qui vont passer d’eux-mêmes.

-          Voix de Danlo : Très bien. Il va y en avoir d’autres demain, des effets secondaires à cette histoire. Les délégations de toutes les colonies de la région vont se précipiter ici dans la matinée.

-          Docteur Simon : Bon courage !

 

La nouvelle de la découverte d’une civilisation inconnue et à ce point étrangère avait enflammé en quelques heures les 6 colonies miniatures de la région berckoise.

Ces communautés rassemblaient en 2015 moins de 30 000 personnes. Mais depuis le déclin de l’implantation fédérale en Savoie, le centre de gravité du mini-monde s’était déplacé sur la Côte d’Opale. Des rois, des présidents avaient établi là leur capitale, dans des colonies jusque là rustres et fragiles, autour du Jardin d’Arrochelle et sa République fondée par les gens du Sasgarion à l’été 2011.

 

SADS31.41.jpg

 

Arrochelle, petite mais puissante grâce à sa considérable avance technologique, était au centre de toutes les curiosités, et de toutes les jalousies.

Le soir du 9 novembre, tous les gouvernements étaient déjà prêts à rappeler fermement qu’ils existaient, qu’il fallait compter avec eux. Cette fabuleuse découverte ne pouvait pas rester l’exclusivité des Arrochelliens. L’obligation du partage des savoirs acquis en cas de nouveau contact était même inscrite dans les lois de la Fédération. 

 

 

SAS31.7.jpg

 

 

Pendant ce temps, L’équipage du Sasgarion accueillit de son mieux les visiteurs, avec une certaine fascination. Le Commandant Hédrone autorisa le Professeur Chardonville à faire visiter la Cité Volante, non pas pour montrer de la fierté mais plutôt pour familiariser les étrangers avec ce qui pouvait, peut être, devenir leur nouvel environnement. Mais les manières à la fois courtoises et distantes des visiteurs, leur quasi inexpressivité, ne permettaient pas de savoir s’ils étaient satisfaits ou non.

 

Le matin du 10, les délégations arrivèrent à bord du Sasgarion.

Le roi Dylan 95 d’Authiegane était là en personne, un Gecko était venu prendre Sa Majesté dans la colonie du Mini-Golf de Fort-Mahon, car les Authiegans ne possédaient pas d’engins volants ; il y avait aussi le turbulent et ambitieux Bernache Oyatoviche Calogine et son épouse Clématitsia Mouettovna pour le royaume Oyatsine de Nouvelle-Casteigne, mandatés par le roi Flaive III ; Le Duc de L’Herbier, Premier ministre du roi Réginar II d’Eléborance ; Monsieur Hilaire Derien, Président des Etats-Unis d’Howlakie, la plus forte des nations miniatures, et venu d’un jardin situé à Berck ; le gouverneur de la colonie montvillienne de Stella, candidat et favori à l’élection présidentielle de décembre...

Et bien sûr, Madame Sarah Porte, Présidente d’Arrochelle et de ses 4 200 habitants, ainsi que l’Amiral Enondradel, supérieur de Danlo Hédrone. 

Tous, et leur suite, étaient impatients d’écouter et d’interroger les Orkêmyons.  

 

Salle des fêtes du Sasgarion – 10 novembre 2015, 9h30

 

 

SAS31.8.jpg

 

-          Jaharod : …Le temps nous est compté. Notre peuple vit déjà loin de toute contingence matérielle et les existences individuelles sont fondues en une seule. Il risque la dissipation pure et simple si nous atteignons la limite de la Pensée qui le maintient dans cet état. Notre bulle est programmée pour effectuer la Transition d’elle-même en cas d’extrême urgence, mais pas dans les conditions actuelles. Et qui sait si le remède ne sera pas pire que le mal…

-          La Présidente Porte : La transition pour aller où, Monsieur Jaharod ?

 

 

SAS31.9.jpg

 

-          Jaharod : Nous l’ignorons. Ce sera la surprise, bonne ou mauvaise. 

-          Bernache Oyatoviche : Le plus sûr est que vous rameniez vos gens à la vie et les installiez dans notre monde, n’est-ce pas ?

-          Jaharod : Cette configuration serait la plus enthousiasmante, oui.

-          Le roi Dylan : Au nom de tous, je vous souhaite la bienvenue sur MON territoire.

-          Le Président Derien : Hein ?... Euh, d’abord, Monsieur Jaharod, vous aurez  à choisir parmi les nations qui seront prêtes à vous accueillir, à partir de critères précis. La République Howlaque dispose des moyens et des compétences qui vous permettrons une intégration réussie, mais plutôt dans notre colonie principale de Savoie… 

 

 

SAS31.10.jpg

 

-          La Présidente Porte : Vous allez un peu vite en besogne. Rien n’est encore décidé.

-          Le roi Dylan : D’autant plus que la bulle se trouve plus près de chez nous ! La loi nous donne un avantage en tant que tuteur officiel du nouveau peuple.

-          Bernache Oyatoviche : Je rigole. Les Orkêmyons ont sûrement besoin d’autre chose qu’un tuteur arriéré qui patauge dans ses marécages. C’est votre Grand Protecteur qui fait tout chez vous et pourtant, il n’en fait pas lourd !

-          La Présidente Porte : Monsieur Calogine, nous connaissons tous votre liberté de parole très débridée, mais ayez un peu de respect, s’il vous plaît. Et le tutorat implique un accompagnement dans l’intégration et non un quelconque droit de préemption sur de nouvelles technologies ! Encore faudrait-il avoir les capacités d’assimiler leur partage, et là, je suis d’accord avec vous, de ce point de vue, l’Authigane est franchement pouilleuse !

-          Le Duc de L’Herbier : Les nouvelles technologies ne doivent pas profiter qu’à ceux qui ont les moyens de les assimiler ! Nous aurions bien besoin, nous aussi, de nous développer, alors qu’on nous en empêche ! 

 

 

SAS31.11.jpg

 

-          Jaharod : En effet, nous aurons à choisir… Nous souhaitons le faire en toute liberté et rencontrer d’autres nations dans ce but. Cette conversation est instructive, mais nous nous attendions... à autre chose.

-          Bernache Oyatoviche : Vous êtes sans doute très évolués, vous et les vôtres, Monsieur Jaharod, mais vous ne pouvez pas vous permettre de faire les difficiles ! Nous avons des lois, ici. Notamment celles qui concernent la compétence géographique des nations et le partage des bénéfices technologiques proportionnel au degré de développement.

-          La Présidente Porte : Mais la découverte étant le fait des Arrochelliens, il est de mon devoir de garantir la protection de cette découverte et de la maintenir sous séquestre en cas de conflit.

  

 

SAS31.13.jpg

 

-          Le Président Derien : Vous ne ferez pas ça !!

-          Le roi Dylan : Nous sommes en compétition, pas en conflit !

-          La Présidente Porte : Si, je vais le faire, parce que je vois bien que nous ne sommes pas d’accord.

-          Le gouverneur montvilien : C’est inadmissible ! Arrochelle excelle vraiment dans la traîtrise ! 

 

  SAS31.12.jpg

 

-       La Présidente Porte : Pas dans la traîtrise, mais la sécession, Monsieur ! Il va bien falloir commencer à vous y habituer !!

-      Le gouverneur montvilien : Nous sommes en droit de revendiquer…

 

 

SAS31.14.jpg

 

-          La Présidente Porte : Rien du tout !! Si nous n’avions pas été là pour faire le ménage en Sologne à votre place il y a 2 mois, on serait bien marrons aujourd’hui ! On les a bien vues, vos capacités, là !! Et descendez de cette table !!

-      L'épouse du gouverneur : Salope !!

 

 

SAS31.15.jpg

 

-          Naharuto (les Orkêmyons communiquent entre eux discrètement, par la pensée) : Nous t’avions prévenu, Jaharod… Ils sont incorrigibles.

-          Jaharod : Et pourtant, nous avons besoin d’eux…

-          Myhirtyn : Nous pourrions aussi de ne pas leur demander leur avis, Jaharod… Il y a tant de gens sur ce vaisseau, plus qu’il n’en faut, Jaharod…

-          De nombreuses voix qui se mêlent en une seule et qui envahissent l’esprit de Jaharod : Quand ?... Qui ?... Jaharod… Quand ?... Qui ?...

-          Jaharod : Bientôt… Chhhuuut… 

 

 

SAS31.16.jpg

 

-          Jaharod : Amiral, si j’ai bien compris, nous ne sommes pas des invités, mais une « découverte ». Et vous, en tant que militaire, qu’en pensez-vous ?

-          L’Amiral Enondradel : …Euh, en tant que plus haut gradé d’Arrochelle, je fais partie du conseil de défense de la République, mais toute décision relève du pouvoir civil. Je suis avant tout le chef du programme « Sasgarion », qui est voué à l’exploration et à la science. Vous possédez un immense savoir, et il serait dommage de le voir inaccessible pour nous et de passer à côté d’une chance d’avancer. Mais il y a des choses que mes collaborateurs et moi plaçons au-dessus de la compétition quand le savoir devient pouvoir.

-          Jaharod : Et estimez-vous être… dignes de ce savoir ?

-          Enondradel : Dignes, je ne sais pas… Mais, malgré les difficultés que vous constatez, nous progressons et je crois que c’est dans le bon sens. Maintenant, c’est à vous de juger…

 

 Village de repos, Section Loisirs, niveau A – 11h50 

 

 

SAS31.35.jpg 

 

SAS31.36.jpg

 

SAS31.37.jpg

 

-          Danlo : Eh oooh !! Dydrar !!

 

 

SAS31.38.jpg

 

-          Dydrar : Qui va là ?!

-          Danlo : Tu dormais ou quoi ? Ca fait 8 secondes que je t’appelle ! Permission de monter à bord ?

-          Dydrar : Permission accordée, Commandant ! C’est gentil de venir me voir. 

 

 

SAS31.39.jpg

 

-          Danika : Tout va bien ? Comment vont ces beaux yeux ?

-          Dydrar : Eh bien, j’ai l’impression qu’ils se sont ouverts… Je ne dormais pas, je me suis réveillé plutôt, là, à l’instant, comme si je sortais d’une brume qui m’empêchait de revoir des souvenirs…

-          Danlo : Des souvenirs de ton séjour dans la bulle ?

-          Dydrar : Ecoute... Les Orkêmyons... J’étais au milieu d’eux… Des milliers !... Et ils sont entrés dans ma tête. Ils savent tout ce que je fais, tout ce que je dis… Et moi, je sais ce qu’ils veulent ! Danlo, c’est grave !...

 

 

SAS31.40.jpg

 

 

SAS31.42.jpg 

 

-          Danika : HAAA !! Qu’est-ce qu’on fait là ?!

-          Dydrar : Ce sont eux !! Nous sommes dans la bulle...

 

SAS31.43.jpg 

 

-          Jaharod : Veuillez une nouvelle fois me pardonner pour ces manières un peu brusques, Commandant… Nous avons dû intervenir à cause des souvenirs de ce jeune homme. Pour votre sécurité, il est indispensable que vous restiez ici, à l’écart.

-          Danlo : Pourquoi ?!

-          Jaharod : Vous saurez tout bientôt, et vous saurez pourquoi vous n’êtes pas concernés.

 

SAS31.44.jpg 

 

-          Danlo : « Pas concernés » ?! Vous nous enlevez, et ça ne nous concerne pas ?!

-          Jaharod : Ne me posez pas de question, et retenez ceci : Où que nous irons, nous vous serons à jamais reconnaissants. Votre attente ne sera pas longue. J’espère que cette reconstitution de l’environnement qui vous est familier vous plaira. Naturellement, tous ces appareils sont factices, ils ne vous permettront pas de communiquer avec l’extérieur.

-          Danlo : Evidemment… Vous n’avez pas mieux ? Sondez mon esprit…

-          Jaharod : Mieux ?... Ah bon.

 

 SAS31.49.jpg    

 

-          Jaharod : Et ça, ça vous va ?

-          Danlo : Ouiiii, très bien !

-          Danika : Le bureau de l’Amiral... Tu crois que c’est le moment ?...

-          Jaharod : Il a compris qu’il ne pouvait pas faire autre chose que rêver un peu, en attendant que ça se tasse. Peut-être aimeriez-vous visiter le monde fantasmatique peuplé de bonbons géants de votre ami Dydrar ? Il n’en sera que plus amusant si vous êtes 2 à le vouloir…

-          Dydrar : Danika… Dis oui. 

 

La conférence fut interrompue, le temps de calmer les esprits. Même quand les mini-gens se détestent, ils restent avant tout des bons vivants. L’Amiral Enondradel avait donc proposé à la Présidente Porte, encore fulminante, de convier tout le monde à un apéro déjeûnatoire dans le théâtre de la Section Loisirs. Les artistes du bord, membres de l’équipage, furent mobilisés pour adoucir l’ambiance.

 

Section Loisirs, midi. 

 

 

SAS31.17.jpg

 

(clin d'oeil à un jeune pianiste improvisateur de talent, et qui a maintenant son avatar dans ce Monde Miniature) 

 

SQS31.18.jpg

 

-          Enondradel : Que fait donc Hédrone ?! Tous les officiels sont là et le Commandant du Sasgarion se promène, il baguenaude, il visite des amis malades ! Ce n’est pas sérieux, enfin !

-          Chardonville : Oui… Je l’envie… Au fait, les mondanités diplomatiques ne sont pas dans mon profil de poste ! Est-ce que je peux dispos…

-          Enondradel : Nnnon !!

 

 

SAS31.19.jpg

 

SAS31.20.jpg

 

-          Le maître d’hôtel : La demi-Moule Marinière pour la 5 ! Le quart de frite arrive, Vos Excellences !

-          Bernache Oyatoviche : Et une goutte de champagne pour arroser tout ça, s’il vous plaît ! Non, DEUX gouttes !

-          Clématitsia Mouettovna : Oh, merci, mon chéri, mon petit tyran d’amour !!

-          Bernache Oyatoviche : Ah, quel beau métier que Ministre de Tout ! On n’est pas bien, là ?!

 

SAS31.21.jpg

 

-          Yvette Mini-Leglaire : Mesdames et Messieurs, Welcome, Wilkomen, Bienvenue !!

-          CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP !

 

 

SAS31.22.jpg

 

     Yvette Mini-Leglaire : En ouverture de notre inégalable revue du Sasgarion, voici venir un jeune homme aux multiples talents : stagiaire à la Section Hydroponique, c’est un grand savant en devenir ! Mais ce n’est rien à côté de l’émerveillement qu’il nous procure lorsqu’il se met au piano et chante ! Beaucoup d'entre vous, dans cette honorable assemblée, l'ont déjà vu en tournée cet été ! Je demande un triomphe pour…

 

 

SAS31.23.jpg

 

-          Yvette Mini-Leglaire : …Pour Jura Stupakowicz !!

 

 

SAS31.24.jpg

 

-          CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP !

-          BRAVOOOOOOO !!

 

SAS31.25.jpg

 

-          JU-RA !! JU-RA !! JU-RA !! JU-RA !!

 

 

SAS31.26.jpg

 

(Illustration sonore : "La groupie du pianiste", Michel Berger. 

 

http://youtu.be/NfA29PGW_6U

 

Mais soudain, au beau milieu de la chanson...) 

 

 SAS31.28-copie-1.jpg

 

-          HAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!! 

 

 

SAS31.29-copie-1.jpg

 

-          HAAAAAAAAaaaaaaaahhhhhhhh... 

 

 

SAS31.30.jpg

 

-          Enondradel : Mais qu’est-ce q… ?!

-          Chardonville : Eh bin, dites donc !! Où sont-ils tous passées ?!

 

SAS31.31.jpg

 

-          Jura Stupakowicz : …Euh… ça ne vous plaît pas ?....

 

 

SAS31.32.jpg

 

-          Madame Enondradel : Philippe !! Qu’est-ce que tu as encore fait ?!

-          Enondradel : Mais… Mais-mais-mais… Rien ! 

 

SAS31.33.jpg

 

-          Enondradel : Colonel Salicorne ! Il faut !… Il faut… Qu’est-ce qu’il faut faire, Salicorne ?!

-          Salicorne : Mettre le vaisseau en alerte rouge et informer les nations… Et il ne reste plus que vous pour faire ça.

-          Enondradel : C’est la bulle ! Ce sont les Orkêmyons qui ont fait ça ! Attaquez, Colonel ! Bombardez la plage !

-          Salicorne : On ne peut rien faire contre la bulle ! D’abord, elle est sous le sable, nous ne sommes pas armés pour ça. Et puis les gouvernements se sont empressés d’établir des campements sur la zone pendant la nuit, de peur qu’elle leur échappe ! 

 

 

SAS31.34.jpg

 

-          Enondradel : …Alors là… On n’est pas dans la merde…

 

Dans le noyau de la bulle…

 

 

SAS31.65.jpg 

 

-          Danlo : …C’est absurde ! Vous n’avez pas fait ça ?! C’est une agression, rien de moins !

-          Dydrar : Il fallait nourrir la bulle pour lui permettre d’effectuer la Transition vers une autre réalité, n’est-ce pas ? C’est bien ce que j’avais compris quand j’étais là…

-          Jaharod : Oui. Et si nous n’avions pas fait ce prélèvement de population, la bulle s’en serait chargé elle-même, automatiquement. Il s’en est fallu de quelques minutes seulement. Nous avions besoin d’un apport extérieur conséquent de mini-êtres pour poursuivre notre voyage, un apport ici d’autant plus riche qu’il est issu d’une autre Pensée.

 

SAS31.66.jpg 

 

-          Danlo : C’est d’une cruauté et d’un cynisme absolus !

-          Jaharod : Commandant, la bulle est programmée pour sa survie et celle de notre civilisation. Elle ne fait pas de sentiments. Si nous n’avions pas nous-mêmes désigné ceux qui allaient être les instruments du destin, ce sont des dizaines de membres de votre équipage qui auraient été aspirés, au hasard. Mais nous avons choisi de préserver le Sasgarion et ceux qui remplissent sa mission si importante. Nous avons opté dans l’urgence pour le moindre mal, et donc pour le prélèvement de vos dirigeants, qui nous ont paru si peu sages et si peu civilisés… Rassurez-vous, ils nourrissent la bulle mais elle ne les a pas digérés. Ils ont rejoint cette essence commune qui n’attend que le jour de sa rematérialisation et ils lui donnent l’élan nécessaire au passage délicat qui nous attend. Ces chefs d’Etat et leurs courtisans seront peut-être plus utiles là où nous allons qu’ils ne l’ont été ici… Mais après tout, cet exil forcé est de leur faute, ils auraient dû être plus sympathiques… Et moins près de la zone d’influence de la bulle.

 

SAS31.67.jpg

 

-          Jaharod : …J’entends ce qui se dit à votre bord… Les nations sont en alerte, elles réfléchissent à de dangereuses initiatives belliqueuses. Il est temps pour vous de regagner le Sasgarion et pour nous de partir vers l’Inconnu. Dans quelques minutes, le noyau va décoller et le sable gazéifié va se reformer. Il vaudrait mieux faire évacuer les campements…

-          Danlo : Alors, tout ce que l’on peut faire, c’est vous souhaiter bon voyage. Et c’est tout !

 

SAS31.68.jpg

 

-          Jaharod : Oui, mais la science, et le progrès qui va dans le bon sens, ne seront pas perdants : Autrefois, lorsque nous explorions la Normandie, nous avions installé une base dans une cavité de la célèbre Aiguille d’Etretat. Elle avait été évacuée au moment où la bulle arrivait dans les parages, la veille de la tempête qui nous a déviés. Et pour tout vous dire, j’étais le chef de cette base. Elle contient bien des trésors que vous saurez apprécier. Et c’est en cela que votre Gecko, celui que nous avons amélioré, vous sera utile : Il est maintenant équipé d’un système immatériel, une sorte de logiciel intuitif, qui lui permettra d’être reconnu par la caverne secrète, qui le guidera et lui ouvrira ses portes. Voilà, tout est dit, le moment est venu de nous quitter. Au revoir, mes amis…

 

SAS31.69.jpg

      

-          Jaharod : …Une grande mission vous attend... Bientôt. Bonne chance à vous tous. Nous ne vous oublierons pas. 

 

 

Dans les minutes qui suivent, sur la plage...

 

 

SAS31.70.jpg

 

-      Un ordre d'évacuation est arrivé sur tous les postes ! Il émanerait de la bulle !

-      C'est une ruse des Arrochelliens ! Ils veulent nous évincer !

 

SAS31.71.jpg

 

-      ...Euh... Le sable qui devient vert, ça fait partie de la ruse, vous croyez ?...

      

SAS31.72.jpg 

 

SAS31.73.jpg     

 

SAS31.74.jpg 

      

SAS31.80.jpg 

 

 

SAS31.45.jpg 

 

-          Sandra Matizet : Un grand trou s'est creusé sur la plage ! On signale de nombreux blessés dans la zone de l'épicentre du phénomène.

-      Enondradel : Faites décoller les secours ! ...Qu’est-ce que c’était ?

-          Chardonville : Les Orkêmyons sont partis, je pense…

 

SAS31.46.jpg 

 

-          Danlo : Et nous, nous sommes revenus !

-          Enondradel : Et la Présidente ?!

-          Danlo : Elle transite ! Il va falloir en trouver une autre.

-          Danika : Une autre peut-être plus sympathique.

 

 

EPILOGUE

 

SAS31.47.jpg

 

-          Enondradel : Quelle histoire de fous, Danlo… Ces gens étranges, si supérieurs à nous et si polis, qui s’en vont traverser les dimensions après avoir décapité les gouvernements de 6 Etats… 37 brillants échantillons de notre élite politique disparus, vaporisés, tous promus sauveteurs malgré eux d’un monde naufragé ! Le retour à la normale va être difficile. Mais au moins, les nations sont à présent égales dans la consternation, si ce n’est dans le développement, et elles ne songent plus à se tirer dans les pattes ! Il va falloir relativiser pas mal de choses… En attendant, me voilà Président par intérim.

-          Danlo : Oui. Mon sentiment est qu’on a tous l’air con après ça.

-          Enondradel : Merci pour moi… Enfin, la prochaine fois que vous trouverez des aliens sous la plage, je penserai à m’accrocher à mon fauteuil, ça fera peut-être contrepoids si je me fais enlever ! 

     

SAS31.48.jpg

 

-          Danlo : Dommage, j’aime bien votre fauteuil…

-          Enondradel : …Pourquoi vous dites ça ?

  

Deux semaines plus tard…

 

SAS31.60.jpg 

 

  SAS31.62.jpg

 

SAS31.61.jpg 

 

SAS31.50.jpg

 

-          Dydrar : Gecko 1 à Geckos 9 et 14. Nous sommes sur le vecteur d’approche, vous avez juste à nous suivre.

-          Bien reçu !

 

SAS31.51.jpg 

 

-          Chardonville : Danlo, c’est fantastique ! Le système de guidage des Orkêmyons marche du tonnerre !

-          Danika : L’entrée de la caverne est droit devant. Elle est ouverte.

-          Danlo : Puisque pour une fois c’est facile… Allons au fond des choses ! En souvenir de l’ultime grande œuvre publique de la Présidente Sarah Porte ! …En tout cas, dans cette réalité !

 

SAS31.63.jpg 

 

SAS31.64.jpg 

 

FIN

DE LA SAISON 4

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article

commentaires