Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE MONDE MINIATURE DE SASGARION
  • : Le monde miniature imaginaire de Sasgarion, qui vit depuis plus de trente ans. Tenté un moment par un diorama classique, une ville miniature au 1/87ème, je suis allé vers quelque chose de plus personnel, foisonnant, sans règles, toujours transformé et renouvelé, mais surtout moins cher ! Bon, c'est aussi, très clairement, une sorte de thérapie, de dérivatif, un moyen de survivre, sans doute...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens

21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 21:27

 

Résumé de l'épisode précédent : Le Sasgarion a mis la main sur un peuple miniature inconnu. Mais les Orkêmyons sont en stand by avant de pouvoir reprendre leur voyage vers un autre monde. Toute la population et ses bagages sont enfermés dans une bulle gazeuse, une soupe d'atomes naufragés qui n'attendait que le jour de cette rencontre hypothétique...

 

A bord du Sasgarion, Section Médicale - 9 novembre, 18h20 

 

 

SAS31.1.jpg

 

 

SAS31.2.jpg 

 

-          Dydrar : …Alors ?... Comment je vais ?

-          Docteur Simon : Plutôt bien, si j’en crois ma longue expérience.

-          Dydrar : Je n’arrête pas de vous le dire…

-          Docteur Simon : Nous ignorons de quelle façon vous avez pu être affecté en profondeur par l’osmose psychique des Orkêmyons. Vous dites que les symptômes que vous ressentez, vertiges, vision des couleurs dans les tons verts exacerbée, vont en s’estompant. Mais il est très possible que cette nuit, une fois au calme, vous ayez une résurgence de ces symptômes.

  

SAS31.3

 

-          Docteur Simon : Une petite période d’observation me paraît nécessaire, tant qu’on n’en saura pas plus. Vous ne piloterez pas pendant les 48 heures qui viennent.

-          Dydrar : Je ne peux plus voler ? Et vous allez me retenir ici ?

-          Docteur Simon : Non, vous pourrez très bien vous observer tout seul.

 

SAS31.4.jpg

 

 

-          Docteur Simon : Je sais que le pilotage est une affaire extrêmement sérieuse pour vous, mais ce n’est que très temporaire. Je ne crois pas que vos nerfs optiques ni votre cerveau soient endommagés. Que diriez-vous d’un  petit séjour dans le village de repos ?

-          Dydrar : Oui, ça me va !

-          Docteur Simon : Parfait. Si vous constatez la moindre anomalie, prévenez le médecin de garde. Et gardez bien votre bracelet OVMD sur vous. Je pourrai accéder à ses informations sur ce moniteur.

 

 

SAS31.5.jpg

 

-          Docteur Simon : Ne vous inquiétez pas et bonnes vacances, Lieutenant.

-          Dydrar : Merci. Dommage, je vais manquer les festivités en l’honneur de nos visiteurs demain…

-          Docteur Simon : Je crains de devoir les manquer aussi. Et d’ailleurs, ce ne sera sans doute pas aussi festif que ça…

 

SAS31.6-copie-1.jpg

 

-          Docteur Simon : Commandant ? Ici le Docteur Simon. Je retire le Lieutenant Diderot du service actif pour 2 jours.

-          Voix de Danlo : C’est grave ?

-          Docteur Simon : Non, pour autant que je le sache. Mais je ne peux pas encore faire de diagnostic précis. On peut juste penser que ce sont des effets secondaires qui vont passer d’eux-mêmes.

-          Voix de Danlo : Très bien. Il va y en avoir d’autres demain, des effets secondaires à cette histoire. Les délégations de toutes les colonies de la région vont se précipiter ici dans la matinée.

-          Docteur Simon : Bon courage !

 

La nouvelle de la découverte d’une civilisation inconnue et à ce point étrangère avait enflammé en quelques heures les 6 colonies miniatures de la région berckoise.

Ces communautés rassemblaient en 2015 moins de 30 000 personnes. Mais depuis le déclin de l’implantation fédérale en Savoie, le centre de gravité du mini-monde s’était déplacé sur la Côte d’Opale. Des rois, des présidents avaient établi là leur capitale, dans des colonies jusque là rustres et fragiles, autour du Jardin d’Arrochelle et sa République fondée par les gens du Sasgarion à l’été 2011.

 

SADS31.41.jpg

 

Arrochelle, petite mais puissante grâce à sa considérable avance technologique, était au centre de toutes les curiosités, et de toutes les jalousies.

Le soir du 9 novembre, tous les gouvernements étaient déjà prêts à rappeler fermement qu’ils existaient, qu’il fallait compter avec eux. Cette fabuleuse découverte ne pouvait pas rester l’exclusivité des Arrochelliens. L’obligation du partage des savoirs acquis en cas de nouveau contact était même inscrite dans les lois de la Fédération. 

 

 

SAS31.7.jpg

 

 

Pendant ce temps, L’équipage du Sasgarion accueillit de son mieux les visiteurs, avec une certaine fascination. Le Commandant Hédrone autorisa le Professeur Chardonville à faire visiter la Cité Volante, non pas pour montrer de la fierté mais plutôt pour familiariser les étrangers avec ce qui pouvait, peut être, devenir leur nouvel environnement. Mais les manières à la fois courtoises et distantes des visiteurs, leur quasi inexpressivité, ne permettaient pas de savoir s’ils étaient satisfaits ou non.

 

Le matin du 10, les délégations arrivèrent à bord du Sasgarion.

Le roi Dylan 95 d’Authiegane était là en personne, un Gecko était venu prendre Sa Majesté dans la colonie du Mini-Golf de Fort-Mahon, car les Authiegans ne possédaient pas d’engins volants ; il y avait aussi le turbulent et ambitieux Bernache Oyatoviche Calogine et son épouse Clématitsia Mouettovna pour le royaume Oyatsine de Nouvelle-Casteigne, mandatés par le roi Flaive III ; Le Duc de L’Herbier, Premier ministre du roi Réginar II d’Eléborance ; Monsieur Hilaire Derien, Président des Etats-Unis d’Howlakie, la plus forte des nations miniatures, et venu d’un jardin situé à Berck ; le gouverneur de la colonie montvillienne de Stella, candidat et favori à l’élection présidentielle de décembre...

Et bien sûr, Madame Sarah Porte, Présidente d’Arrochelle et de ses 4 200 habitants, ainsi que l’Amiral Enondradel, supérieur de Danlo Hédrone. 

Tous, et leur suite, étaient impatients d’écouter et d’interroger les Orkêmyons.  

 

Salle des fêtes du Sasgarion – 10 novembre 2015, 9h30

 

 

SAS31.8.jpg

 

-          Jaharod : …Le temps nous est compté. Notre peuple vit déjà loin de toute contingence matérielle et les existences individuelles sont fondues en une seule. Il risque la dissipation pure et simple si nous atteignons la limite de la Pensée qui le maintient dans cet état. Notre bulle est programmée pour effectuer la Transition d’elle-même en cas d’extrême urgence, mais pas dans les conditions actuelles. Et qui sait si le remède ne sera pas pire que le mal…

-          La Présidente Porte : La transition pour aller où, Monsieur Jaharod ?

 

 

SAS31.9.jpg

 

-          Jaharod : Nous l’ignorons. Ce sera la surprise, bonne ou mauvaise. 

-          Bernache Oyatoviche : Le plus sûr est que vous rameniez vos gens à la vie et les installiez dans notre monde, n’est-ce pas ?

-          Jaharod : Cette configuration serait la plus enthousiasmante, oui.

-          Le roi Dylan : Au nom de tous, je vous souhaite la bienvenue sur MON territoire.

-          Le Président Derien : Hein ?... Euh, d’abord, Monsieur Jaharod, vous aurez  à choisir parmi les nations qui seront prêtes à vous accueillir, à partir de critères précis. La République Howlaque dispose des moyens et des compétences qui vous permettrons une intégration réussie, mais plutôt dans notre colonie principale de Savoie… 

 

 

SAS31.10.jpg

 

-          La Présidente Porte : Vous allez un peu vite en besogne. Rien n’est encore décidé.

-          Le roi Dylan : D’autant plus que la bulle se trouve plus près de chez nous ! La loi nous donne un avantage en tant que tuteur officiel du nouveau peuple.

-          Bernache Oyatoviche : Je rigole. Les Orkêmyons ont sûrement besoin d’autre chose qu’un tuteur arriéré qui patauge dans ses marécages. C’est votre Grand Protecteur qui fait tout chez vous et pourtant, il n’en fait pas lourd !

-          La Présidente Porte : Monsieur Calogine, nous connaissons tous votre liberté de parole très débridée, mais ayez un peu de respect, s’il vous plaît. Et le tutorat implique un accompagnement dans l’intégration et non un quelconque droit de préemption sur de nouvelles technologies ! Encore faudrait-il avoir les capacités d’assimiler leur partage, et là, je suis d’accord avec vous, de ce point de vue, l’Authigane est franchement pouilleuse !

-          Le Duc de L’Herbier : Les nouvelles technologies ne doivent pas profiter qu’à ceux qui ont les moyens de les assimiler ! Nous aurions bien besoin, nous aussi, de nous développer, alors qu’on nous en empêche ! 

 

 

SAS31.11.jpg

 

-          Jaharod : En effet, nous aurons à choisir… Nous souhaitons le faire en toute liberté et rencontrer d’autres nations dans ce but. Cette conversation est instructive, mais nous nous attendions... à autre chose.

-          Bernache Oyatoviche : Vous êtes sans doute très évolués, vous et les vôtres, Monsieur Jaharod, mais vous ne pouvez pas vous permettre de faire les difficiles ! Nous avons des lois, ici. Notamment celles qui concernent la compétence géographique des nations et le partage des bénéfices technologiques proportionnel au degré de développement.

-          La Présidente Porte : Mais la découverte étant le fait des Arrochelliens, il est de mon devoir de garantir la protection de cette découverte et de la maintenir sous séquestre en cas de conflit.

  

 

SAS31.13.jpg

 

-          Le Président Derien : Vous ne ferez pas ça !!

-          Le roi Dylan : Nous sommes en compétition, pas en conflit !

-          La Présidente Porte : Si, je vais le faire, parce que je vois bien que nous ne sommes pas d’accord.

-          Le gouverneur montvilien : C’est inadmissible ! Arrochelle excelle vraiment dans la traîtrise ! 

 

  SAS31.12.jpg

 

-       La Présidente Porte : Pas dans la traîtrise, mais la sécession, Monsieur ! Il va bien falloir commencer à vous y habituer !!

-      Le gouverneur montvilien : Nous sommes en droit de revendiquer…

 

 

SAS31.14.jpg

 

-          La Présidente Porte : Rien du tout !! Si nous n’avions pas été là pour faire le ménage en Sologne à votre place il y a 2 mois, on serait bien marrons aujourd’hui ! On les a bien vues, vos capacités, là !! Et descendez de cette table !!

-      L'épouse du gouverneur : Salope !!

 

 

SAS31.15.jpg

 

-          Naharuto (les Orkêmyons communiquent entre eux discrètement, par la pensée) : Nous t’avions prévenu, Jaharod… Ils sont incorrigibles.

-          Jaharod : Et pourtant, nous avons besoin d’eux…

-          Myhirtyn : Nous pourrions aussi de ne pas leur demander leur avis, Jaharod… Il y a tant de gens sur ce vaisseau, plus qu’il n’en faut, Jaharod…

-          De nombreuses voix qui se mêlent en une seule et qui envahissent l’esprit de Jaharod : Quand ?... Qui ?... Jaharod… Quand ?... Qui ?...

-          Jaharod : Bientôt… Chhhuuut… 

 

 

SAS31.16.jpg

 

-          Jaharod : Amiral, si j’ai bien compris, nous ne sommes pas des invités, mais une « découverte ». Et vous, en tant que militaire, qu’en pensez-vous ?

-          L’Amiral Enondradel : …Euh, en tant que plus haut gradé d’Arrochelle, je fais partie du conseil de défense de la République, mais toute décision relève du pouvoir civil. Je suis avant tout le chef du programme « Sasgarion », qui est voué à l’exploration et à la science. Vous possédez un immense savoir, et il serait dommage de le voir inaccessible pour nous et de passer à côté d’une chance d’avancer. Mais il y a des choses que mes collaborateurs et moi plaçons au-dessus de la compétition quand le savoir devient pouvoir.

-          Jaharod : Et estimez-vous être… dignes de ce savoir ?

-          Enondradel : Dignes, je ne sais pas… Mais, malgré les difficultés que vous constatez, nous progressons et je crois que c’est dans le bon sens. Maintenant, c’est à vous de juger…

 

 Village de repos, Section Loisirs, niveau A – 11h50 

 

 

SAS31.35.jpg 

 

SAS31.36.jpg

 

SAS31.37.jpg

 

-          Danlo : Eh oooh !! Dydrar !!

 

 

SAS31.38.jpg

 

-          Dydrar : Qui va là ?!

-          Danlo : Tu dormais ou quoi ? Ca fait 8 secondes que je t’appelle ! Permission de monter à bord ?

-          Dydrar : Permission accordée, Commandant ! C’est gentil de venir me voir. 

 

 

SAS31.39.jpg

 

-          Danika : Tout va bien ? Comment vont ces beaux yeux ?

-          Dydrar : Eh bien, j’ai l’impression qu’ils se sont ouverts… Je ne dormais pas, je me suis réveillé plutôt, là, à l’instant, comme si je sortais d’une brume qui m’empêchait de revoir des souvenirs…

-          Danlo : Des souvenirs de ton séjour dans la bulle ?

-          Dydrar : Ecoute... Les Orkêmyons... J’étais au milieu d’eux… Des milliers !... Et ils sont entrés dans ma tête. Ils savent tout ce que je fais, tout ce que je dis… Et moi, je sais ce qu’ils veulent ! Danlo, c’est grave !...

 

 

SAS31.40.jpg

 

 

SAS31.42.jpg 

 

-          Danika : HAAA !! Qu’est-ce qu’on fait là ?!

-          Dydrar : Ce sont eux !! Nous sommes dans la bulle...

 

SAS31.43.jpg 

 

-          Jaharod : Veuillez une nouvelle fois me pardonner pour ces manières un peu brusques, Commandant… Nous avons dû intervenir à cause des souvenirs de ce jeune homme. Pour votre sécurité, il est indispensable que vous restiez ici, à l’écart.

-          Danlo : Pourquoi ?!

-          Jaharod : Vous saurez tout bientôt, et vous saurez pourquoi vous n’êtes pas concernés.

 

SAS31.44.jpg 

 

-          Danlo : « Pas concernés » ?! Vous nous enlevez, et ça ne nous concerne pas ?!

-          Jaharod : Ne me posez pas de question, et retenez ceci : Où que nous irons, nous vous serons à jamais reconnaissants. Votre attente ne sera pas longue. J’espère que cette reconstitution de l’environnement qui vous est familier vous plaira. Naturellement, tous ces appareils sont factices, ils ne vous permettront pas de communiquer avec l’extérieur.

-          Danlo : Evidemment… Vous n’avez pas mieux ? Sondez mon esprit…

-          Jaharod : Mieux ?... Ah bon.

 

 SAS31.49.jpg    

 

-          Jaharod : Et ça, ça vous va ?

-          Danlo : Ouiiii, très bien !

-          Danika : Le bureau de l’Amiral... Tu crois que c’est le moment ?...

-          Jaharod : Il a compris qu’il ne pouvait pas faire autre chose que rêver un peu, en attendant que ça se tasse. Peut-être aimeriez-vous visiter le monde fantasmatique peuplé de bonbons géants de votre ami Dydrar ? Il n’en sera que plus amusant si vous êtes 2 à le vouloir…

-          Dydrar : Danika… Dis oui. 

 

La conférence fut interrompue, le temps de calmer les esprits. Même quand les mini-gens se détestent, ils restent avant tout des bons vivants. L’Amiral Enondradel avait donc proposé à la Présidente Porte, encore fulminante, de convier tout le monde à un apéro déjeûnatoire dans le théâtre de la Section Loisirs. Les artistes du bord, membres de l’équipage, furent mobilisés pour adoucir l’ambiance.

 

Section Loisirs, midi. 

 

 

SAS31.17.jpg

 

(clin d'oeil à un jeune pianiste improvisateur de talent, et qui a maintenant son avatar dans ce Monde Miniature) 

 

SQS31.18.jpg

 

-          Enondradel : Que fait donc Hédrone ?! Tous les officiels sont là et le Commandant du Sasgarion se promène, il baguenaude, il visite des amis malades ! Ce n’est pas sérieux, enfin !

-          Chardonville : Oui… Je l’envie… Au fait, les mondanités diplomatiques ne sont pas dans mon profil de poste ! Est-ce que je peux dispos…

-          Enondradel : Nnnon !!

 

 

SAS31.19.jpg

 

SAS31.20.jpg

 

-          Le maître d’hôtel : La demi-Moule Marinière pour la 5 ! Le quart de frite arrive, Vos Excellences !

-          Bernache Oyatoviche : Et une goutte de champagne pour arroser tout ça, s’il vous plaît ! Non, DEUX gouttes !

-          Clématitsia Mouettovna : Oh, merci, mon chéri, mon petit tyran d’amour !!

-          Bernache Oyatoviche : Ah, quel beau métier que Ministre de Tout ! On n’est pas bien, là ?!

 

SAS31.21.jpg

 

-          Yvette Mini-Leglaire : Mesdames et Messieurs, Welcome, Wilkomen, Bienvenue !!

-          CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP !

 

 

SAS31.22.jpg

 

     Yvette Mini-Leglaire : En ouverture de notre inégalable revue du Sasgarion, voici venir un jeune homme aux multiples talents : stagiaire à la Section Hydroponique, c’est un grand savant en devenir ! Mais ce n’est rien à côté de l’émerveillement qu’il nous procure lorsqu’il se met au piano et chante ! Beaucoup d'entre vous, dans cette honorable assemblée, l'ont déjà vu en tournée cet été ! Je demande un triomphe pour…

 

 

SAS31.23.jpg

 

-          Yvette Mini-Leglaire : …Pour Jura Stupakowicz !!

 

 

SAS31.24.jpg

 

-          CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP !

-          BRAVOOOOOOO !!

 

SAS31.25.jpg

 

-          JU-RA !! JU-RA !! JU-RA !! JU-RA !!

 

 

SAS31.26.jpg

 

(Illustration sonore : "La groupie du pianiste", Michel Berger. 

 

http://youtu.be/NfA29PGW_6U

 

Mais soudain, au beau milieu de la chanson...) 

 

 SAS31.28-copie-1.jpg

 

-          HAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!! 

 

 

SAS31.29-copie-1.jpg

 

-          HAAAAAAAAaaaaaaaahhhhhhhh... 

 

 

SAS31.30.jpg

 

-          Enondradel : Mais qu’est-ce q… ?!

-          Chardonville : Eh bin, dites donc !! Où sont-ils tous passées ?!

 

SAS31.31.jpg

 

-          Jura Stupakowicz : …Euh… ça ne vous plaît pas ?....

 

 

SAS31.32.jpg

 

-          Madame Enondradel : Philippe !! Qu’est-ce que tu as encore fait ?!

-          Enondradel : Mais… Mais-mais-mais… Rien ! 

 

SAS31.33.jpg

 

-          Enondradel : Colonel Salicorne ! Il faut !… Il faut… Qu’est-ce qu’il faut faire, Salicorne ?!

-          Salicorne : Mettre le vaisseau en alerte rouge et informer les nations… Et il ne reste plus que vous pour faire ça.

-          Enondradel : C’est la bulle ! Ce sont les Orkêmyons qui ont fait ça ! Attaquez, Colonel ! Bombardez la plage !

-          Salicorne : On ne peut rien faire contre la bulle ! D’abord, elle est sous le sable, nous ne sommes pas armés pour ça. Et puis les gouvernements se sont empressés d’établir des campements sur la zone pendant la nuit, de peur qu’elle leur échappe ! 

 

 

SAS31.34.jpg

 

-          Enondradel : …Alors là… On n’est pas dans la merde…

 

Dans le noyau de la bulle…

 

 

SAS31.65.jpg 

 

-          Danlo : …C’est absurde ! Vous n’avez pas fait ça ?! C’est une agression, rien de moins !

-          Dydrar : Il fallait nourrir la bulle pour lui permettre d’effectuer la Transition vers une autre réalité, n’est-ce pas ? C’est bien ce que j’avais compris quand j’étais là…

-          Jaharod : Oui. Et si nous n’avions pas fait ce prélèvement de population, la bulle s’en serait chargé elle-même, automatiquement. Il s’en est fallu de quelques minutes seulement. Nous avions besoin d’un apport extérieur conséquent de mini-êtres pour poursuivre notre voyage, un apport ici d’autant plus riche qu’il est issu d’une autre Pensée.

 

SAS31.66.jpg 

 

-          Danlo : C’est d’une cruauté et d’un cynisme absolus !

-          Jaharod : Commandant, la bulle est programmée pour sa survie et celle de notre civilisation. Elle ne fait pas de sentiments. Si nous n’avions pas nous-mêmes désigné ceux qui allaient être les instruments du destin, ce sont des dizaines de membres de votre équipage qui auraient été aspirés, au hasard. Mais nous avons choisi de préserver le Sasgarion et ceux qui remplissent sa mission si importante. Nous avons opté dans l’urgence pour le moindre mal, et donc pour le prélèvement de vos dirigeants, qui nous ont paru si peu sages et si peu civilisés… Rassurez-vous, ils nourrissent la bulle mais elle ne les a pas digérés. Ils ont rejoint cette essence commune qui n’attend que le jour de sa rematérialisation et ils lui donnent l’élan nécessaire au passage délicat qui nous attend. Ces chefs d’Etat et leurs courtisans seront peut-être plus utiles là où nous allons qu’ils ne l’ont été ici… Mais après tout, cet exil forcé est de leur faute, ils auraient dû être plus sympathiques… Et moins près de la zone d’influence de la bulle.

 

SAS31.67.jpg

 

-          Jaharod : …J’entends ce qui se dit à votre bord… Les nations sont en alerte, elles réfléchissent à de dangereuses initiatives belliqueuses. Il est temps pour vous de regagner le Sasgarion et pour nous de partir vers l’Inconnu. Dans quelques minutes, le noyau va décoller et le sable gazéifié va se reformer. Il vaudrait mieux faire évacuer les campements…

-          Danlo : Alors, tout ce que l’on peut faire, c’est vous souhaiter bon voyage. Et c’est tout !

 

SAS31.68.jpg

 

-          Jaharod : Oui, mais la science, et le progrès qui va dans le bon sens, ne seront pas perdants : Autrefois, lorsque nous explorions la Normandie, nous avions installé une base dans une cavité de la célèbre Aiguille d’Etretat. Elle avait été évacuée au moment où la bulle arrivait dans les parages, la veille de la tempête qui nous a déviés. Et pour tout vous dire, j’étais le chef de cette base. Elle contient bien des trésors que vous saurez apprécier. Et c’est en cela que votre Gecko, celui que nous avons amélioré, vous sera utile : Il est maintenant équipé d’un système immatériel, une sorte de logiciel intuitif, qui lui permettra d’être reconnu par la caverne secrète, qui le guidera et lui ouvrira ses portes. Voilà, tout est dit, le moment est venu de nous quitter. Au revoir, mes amis…

 

SAS31.69.jpg

      

-          Jaharod : …Une grande mission vous attend... Bientôt. Bonne chance à vous tous. Nous ne vous oublierons pas. 

 

 

Dans les minutes qui suivent, sur la plage...

 

 

SAS31.70.jpg

 

-      Un ordre d'évacuation est arrivé sur tous les postes ! Il émanerait de la bulle !

-      C'est une ruse des Arrochelliens ! Ils veulent nous évincer !

 

SAS31.71.jpg

 

-      ...Euh... Le sable qui devient vert, ça fait partie de la ruse, vous croyez ?...

      

SAS31.72.jpg 

 

SAS31.73.jpg     

 

SAS31.74.jpg 

      

SAS31.80.jpg 

 

 

SAS31.45.jpg 

 

-          Sandra Matizet : Un grand trou s'est creusé sur la plage ! On signale de nombreux blessés dans la zone de l'épicentre du phénomène.

-      Enondradel : Faites décoller les secours ! ...Qu’est-ce que c’était ?

-          Chardonville : Les Orkêmyons sont partis, je pense…

 

SAS31.46.jpg 

 

-          Danlo : Et nous, nous sommes revenus !

-          Enondradel : Et la Présidente ?!

-          Danlo : Elle transite ! Il va falloir en trouver une autre.

-          Danika : Une autre peut-être plus sympathique.

 

 

EPILOGUE

 

SAS31.47.jpg

 

-          Enondradel : Quelle histoire de fous, Danlo… Ces gens étranges, si supérieurs à nous et si polis, qui s’en vont traverser les dimensions après avoir décapité les gouvernements de 6 Etats… 37 brillants échantillons de notre élite politique disparus, vaporisés, tous promus sauveteurs malgré eux d’un monde naufragé ! Le retour à la normale va être difficile. Mais au moins, les nations sont à présent égales dans la consternation, si ce n’est dans le développement, et elles ne songent plus à se tirer dans les pattes ! Il va falloir relativiser pas mal de choses… En attendant, me voilà Président par intérim.

-          Danlo : Oui. Mon sentiment est qu’on a tous l’air con après ça.

-          Enondradel : Merci pour moi… Enfin, la prochaine fois que vous trouverez des aliens sous la plage, je penserai à m’accrocher à mon fauteuil, ça fera peut-être contrepoids si je me fais enlever ! 

     

SAS31.48.jpg

 

-          Danlo : Dommage, j’aime bien votre fauteuil…

-          Enondradel : …Pourquoi vous dites ça ?

  

Deux semaines plus tard…

 

SAS31.60.jpg 

 

  SAS31.62.jpg

 

SAS31.61.jpg 

 

SAS31.50.jpg

 

-          Dydrar : Gecko 1 à Geckos 9 et 14. Nous sommes sur le vecteur d’approche, vous avez juste à nous suivre.

-          Bien reçu !

 

SAS31.51.jpg 

 

-          Chardonville : Danlo, c’est fantastique ! Le système de guidage des Orkêmyons marche du tonnerre !

-          Danika : L’entrée de la caverne est droit devant. Elle est ouverte.

-          Danlo : Puisque pour une fois c’est facile… Allons au fond des choses ! En souvenir de l’ultime grande œuvre publique de la Présidente Sarah Porte ! …En tout cas, dans cette réalité !

 

SAS31.63.jpg 

 

SAS31.64.jpg 

 

FIN

DE LA SAISON 4

 

 

 

 

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 01:03
 
Près de Quend-Plage (80) - 9 novembre 2015 
 
 
 
A bord du Sasgarion... 
 
SAS30.20
 
SAS30.21 
       
-        Tnit-tnit !
-      Une voix douce et joyeuse qui sort de la borne de communication :  Bonjour Technicien Galwenn Dumûrier ! Il est 4h50 ! Lumière !
-        Mmmmmmm !?
 
 SAS30.22
   
-        Mmmmgzesgueuzê !?
-        La douce voix : Je vous rappelle que vous commencez votre service à… Oh, pardon !! A 8h00 !! Je suis désolée !! C’est mon premier jour !
-        Mmm… Vous commencez bien… Et je ne suis pas non plus le technicien Galwenn Dumûrier… 
 
 SAS30.23
 
-        Dydrar : Bon, bin… Levé pour levé…   
 
 SAS30.24
 
  Niveau B, Corridor transversal 3 – 7h15
 
SAS30.30
 
-        Bonjour Technicien Galwenn Dumûrier ! Je vous rappelle que vous…
-        Vous êtes sur une borne-com publique, Mademoiselle ! Vous avez coupé mon appel !
-        Désolée ! C’est mon premier jour !  
 
Section Alimentaire, Unité Confiserie 
 
SAS30.25 
 
-      Dydrar : Bonjour les gens !
-      Olansie : Bonjour Lieutenant !
-      Padraig : Tu es bien matinal.    
 
SAS30.26.jpg 
 
-        Madame Olansie Enondradel : Oui, dites donc, ça faisait bien trois jours qu'on ne vous avait pas vu traîner par ici !
-      Dydrar : Je veux être là au bon moment pour les bonnes occasions ! Qu’est-ce qu’on a, ce matin ?      
 
 SAS30.27
 
  -       Padraig : Que du bon ! Hier soir, un petit malin qui revenait de Berck dans son hélicoptère personnel a réussi à faucher ce truc-là dans un chariot, sur le parking de l’Intercasinauchanmarché… Bien sûr, c'est très dangereux et c'est interdit. On aurait pu le faire arrêter, mais on a préféré lui racheter le bazar.
-      Dydrar : "On a préféré" ? Hé hé, il serait pas un peu venu pour ça, non ? On donne dans le recel, maintenant ? Eeeh, salut, Monlapin !
-     John Monlapin : S'lut.
-     Padraig : Si ça peut faire plaisir et mettre un peu de fantaisie dans cette caserne volante...  
 
 SAS30.28
       
-        Dydrar : ...Rien que ça ! De quoi gâter toutes les dents de l’équipage sur plusieurs générations !
-        Padraig : Et les tiennes en premier, j’imagine ! N’y compte pas, on vient à peine d’ouvrir le tube. On est en plein inventaire. Euh... John, si tu veux bien me les classer par couleurs, aussi... 
-      John : ...Pourquoi faire ?...  
-        Dydrar : Je décolle en mission dans une heure et ça va durer toute la journée. J’ai besoin d’un truc qui m’aide à tenir… Allez, quoi… Allez…
 
SAS30.29
 
-        Padraig : Bon, d’accord… Mais un seul !
-        Dydrar : Je te revaudrai ça !
-        Padraig : Alors Lieutenant, tu vas cette nuit me faire un joli petit trou bien rond dans la vitrine du Succès Berckois et tu me ramènes un sachet de 100 grammes de berlingots à la violette ! Ha ! Ha ! Ha ! J’ai de la demande… Non officielle, si tu vois ce que je veux dire ! Bonne chance !
-        Dydrar : Merci !!
dunes.jpg 
medium_mouettes.jpg
 
Poste principal, Contrôle des Missions Extérieures  - 9h25 
 
SAS30.1
 
-        Ici Gecko 19 à la base, je suis en position.
-        Gytring : Bien reçu. Gecko 5, il vous reste 20 secondes !
-        J’y suis presque.  J’arme le laser anti-mouettes.
-        Gytring : Parfait ! Bien reçu ! Tout à l’air de bien se présenter, Commandant, nous sommes dans les temps. 
 
SAS30.2.jpg
 
-        Chardonville : Mais non ! Qu’est-ce qui arrive à Gecko 1 ? Il est en retard ! 
 
SAS30.3.jpg
     
-        Danlo : Dydrar ? Tout va bien ?...
 
 SAS30.50.jpg  
   
-        Dydrar : Euh… Pas trop ! Mon appareil dévie sur la droite et je n’arrive pas à corriger ! Les réacteurs viennent de se mettre à toussoter à un point que c’en est inquiétant… 
 
SAS30.4.jpg
 
-        Chardonville : Nous avons besoin du maximum de la puissance de feu, et selon le plan prévu, pour faire fuir cet énorme vol de mouettes qui squatte la plage, c’est capital. Tant que les volatiles seront là, notre équipe de recherche au sol sera en grand danger !
-        Danlo : On devra se passer de lui ! Monsieur Gytring, retardez la mission de 15 minutes et faites décoller un Gecko de réserve. Dydrar, peux-tu rentrer à la base ? 
 
SAS30.51.jpg 
- Dydrar : Pas sûr du tout ! Je perds l’alimentation des moteurRRRRRRRRRRs !... J’amorce mon virage et diminue l‘altitude… J’ai détecR-CRcté la balise du campement du professeur Argawaen juste en dessous ! Je vais me poser, ou plutôt me laisser doucement tomber dans le sable. CRRRRRRRRRRRRRRRRR ! 
 
 
SAS30.5.jpg
     
-        Gytring : Qu’est-ce qu’il raconte ? D’après son transpondeur, il est au moins à 70 grands-mètres du camp… 
 
SAS30.75.jpg
SAS30.52.jpg
 
-      Dydrar : Aïe !!

SAS30.76.jpg 
 
SAS30.77.jpg
 
SAS30.60--2-.jpg
 
 -      La puce de sable : Oooh-ooh ! Merde, quoi ! Y a des gens qui dorment !
 
SAS30.53.jpg 
 
SAD30.6.jpg
 
-        Sandra Matizet : Contact radio perdu, Commandant. L’appareil est sur la plage et il semble intact. L’OVMD indique que le pilote est en vie et dans un état physique convenable.
-        Danlo : « Convenable » ?... Dydrar… Envoyez tout de suite l’unité de secours.
-        Gytring : L’ordre est déjà transmis.
-        Chardonville : Ne vous inquiétez pas, Danlo. On le retrouvera vite et en pleine forme.
 
Quelques minutes plus tard…
   
  SAS30.7.jpg
 

-        Gytring : …Au risque de me répéter, je répète que le problème vient du vent. Il soulève  une quantité de ce sable trop fin qui bousille la mécanique et les circuits. Les Geckos sont trop sollicités depuis une semaine, la technique s’en ressent…

-        Danlo : C’est justement parce qu’il est nécessaire de maintenir tous nos appareil en service que nous avons mis une procédure spéciale en place ! Les brillants cerveaux du Département Technique sont supposés réviser chaque Gecko tous les 3 jours pour éviter ce genre d’accident ! Je pense que quelqu’un, quelque part, a bâclé son boulot et  maintenant, nous avons peut-être perdu Dydrar !

-        Chardonville : Voyons, il n’est pas perdu. Nous avons sa position exacte sur la plage, et le Gecko de secours s’apprête à le rejoindre.

 

 SAS30.8

 

-        Danlo : Que s’est-il passé au moment de son atterrissage forcé ? Il a parlé d’une balise.

-        Chardonville : Je crois qu’il a capté par hasard ce mystérieux signal, faible et intermittent, dont nous recherchons la source depuis une semaine par ce vent d’automne merdique, et il s’est guidé sur lui. Si c’est le cas, on peut penser que cette source est localisée sous le sable. Allons dans mon labo. Mes assistants sont en train de décrypter les données télémétriques de la zone.

 

SAS30.54.jpg

 

-      Danlo : Je suis inquiet pour Dydrar.

-      Chardonville : Bien sûr. Si vous ne l'étiez pas, c'est moi qui serais inquiet pour vous. Il est quand même votre meilleur ami.

 

 

 SAS30.55.jpg

 

-    Chardonville : Dydrar a de la ressource ! Il va s'en sortir.

-     Danlo : En attendant, cette opération de sauvetage passe avant toute autre considération. Votre mini-monde caché, si c'est bien de ça dont il s'agit, devra patienter encore un peu qu'on le découvre.

 

 

SAS30.56.jpg

 

-      Danlo : Et puis ce vent constant qui balaie la plage depuis 6 jours nous met tous en danger. Je veux bien accepter de croire que les techniciens sont épuisés... Alors dans ce cas, faisons une pause et surveillons les prévisions météo sur la télé des Grands.

-      Chardonville : Justement... France 3 Nord-Pas-de-Calais-Picardie n'annonce pas franchement une accalmie pour les prochains jours...

-      Tnit-tnit ! Tnit-tnit !

-      Voix de Gytring : Poste Principal, appel prioritaire pour le Commandant !

 

 SAS30.57.jpg

 

-      Danlo : Je suis au niveau E. Quoi, encore ?

-      Gytring : L'équipe de secours est bien arrivée sur le lieu de l'accident, mais... Il n'y a plus rien ! Ils ont bien trouvé de la chute de Gecko 1 dans le sable, mais aucune trace de lui... Ni du pilote.

-      Danlo : ...Suspendez la mission anti-mouettes et mettez tous les appareils sur les recherches ! Je veux un quadrillage minutieux de la surface du sable et aussi un sondage de ce qui est en-dessous ! Et faites évacuer Madame Argawaen et son équipe d'exploration. J'arrive.

 

SAS30.58.jpg

 

-      Danlo : Si un Grand ou un animal assez gros était passé par là et avait enlevé Dydrar, on l'aurait focément vu ! Non, il y a une vraie menace cachée par ici, et elle est peut-être bien à notre échelle. Une fois de plus, nous allons faire une mauvaise rencontre, je le sens !

-      Chardonville : Oui, oui... Je sais, nous aimons tous être pessimistes et nous faire peur... Le signal inconnu et l'accident de Dydrar ne sont pas forcément liés.   

 

 

SAS30.59-copie-1.jpg

 

  -      Danlo : Cette disparition a sûrement un rapport avec ce mystérieux signal radio, que vous aussi pensez venir d'une intelligence miniature. Votre boulot, c'est de le rechercher et d'en étudier l'origine, la technologie qui est derrière ; mais vous n'êtes pas payé pour imaginer que ce signal est peut-être aussi un piège qu'on nous tend ! Moi si !  

-       Chardonville : Ah bon ? On est payé ?...

 

 

 Laboratoire du Professeur Chardonville - 11H00  

 

 

SAS30.79.jpg

 

SAS30.80.jpg

 

 

SAS30.81.jpg

 

-      Danika : ...Qu'est-ce que c'est ?... D'où sort cet objet ?

-      Chardonville : Ce n'est pas un objet. Eh non, ç'aurait été trop simple... C'est un immense vide ! Une sphère parfaite remplie d'air, qui mesure 8,2 grands-mètres, soit près de deux fois la longueur du Sasgarion, et son sommet est à environ 40 gcm de la surface de la plage.

 

SAS30.82.jpg

 

 -      Danlo : De l'air ?! Sous le sable ?! Comment cette... Cette bulle peut-elle résister à une telle pression exercée par le sol ?

-      Chardonville : C'est bien de l'air ! Et cette bulle, comme vous dites, doit sans doute résister à tout : la pression du sable, l'humidité, les p'tites bêbêtes... L'analyse IRM révèle qu'elle est formée de couches gazeuses concentriques de densités différentes, mais pas assez denses en principe pour résister à des corps solides. Et pourtant, elle est là... On y retrouve tous les éléments de l'air très nettement séparés : oxygène, azote, gaz carbonique, ainsi que des particules de silice et aussi divers autres encore non identifiées.

 

SAS30.83 

 

-      Chardonville : Sans aucun doute, c'est artificiel. Et peut-être même commandé de l'intérieur. Le noyau central est la seule partie qui combine tous les éléments pour former une atmosphère respirable. Par ailleurs, il émane de la sphère une énergie intense, qui doit sûrement en maintenir la cohésion. Et bonne nouvelle, le signal radio inconnu y trouve bien sa source. Si cette chose est habitée, il s'agit peut-être d'un signal de détresse...

-      Danlo :  Ne nous emballons pas... A propos de bonne nouvelle, sait-on si Gecko 1 pourrait se trouver à l'intérieur ? Est-ce possible ?

-      Chardonville : En dehors d'une analyse simple des masses gazeuses, nous ne sommes pas en mesure de tracer une topographie précise de la sphère et des ses structures solides, si elle en a. Nous ignorons si elle est creuse ou si elle comporte des niveaux. Quelque chose nous empêche de voir.

 

SAS30.84.jpg 

 

-      Danlo :  ...Mouais... ça ne me rassure pas trop. Mais je suis sûr que vous avez tous envie d'aller voir de près de quoi il s'agit.

-      Tous : Oh oui ! Oh oui !

-      Danlo : Danika, veux-tu former le reste de l'équipe ? Rendez-vous sur la piste 2 dans 30 minutes.

 

 

  Pendant ce temps, coincé dans la bulle...

 

 

SAS30.90.jpg

 

 

(Plusieurs voix off, calmes, posées, presque sans intonations)

 

 -      Le sujet est prêt pour l'examen visio-hypnotique.

 

SAS30.91.jpg

 

SAS30.92.jpg

 

-      Cela devrait suffire, Jaharod. Son esprit n'est pas habitué à ce genre d'exercice.

-      Sans doute. Nous connaissons maintenant leur civilisation. Ils sont ce que nous cherchons.

-      Oui, Jaharod. Mais cherchons-nous ce qu'ils sont ?  

-      Nous n'avons pas le temps pour ça. Voici la bonne nouvelle que nous espérions, c'est tout. Nous ne sommes pas là pour les éduquer.

 

SAS30.93.jpg

 

-      Je pense que nous ferions mieux de les éviter, Jaharod. Ils sont dangereux. Tu joues avec le feu. En allant trop loin dans l'osmose avec leur esprit, nous risquons un fâcheux retour d'influence, Jaharod.

-      Je suis de l'avis de Myhirtyn, Jaharod. Un seul, ça va encore, c'est quand ils sont plusieurs que ça pose des problèmes... Jaharod.

-      Faites-moi confiance. Il est nécessaire d'entrer en contact avec eux. Nous irons sur leur Cité Volante. Naharuto, sonde l'esprit de cet homme pour trouver ce qui lui fera plaisir et le détendra quand il se réveillera.

-      Oui, Jaharod.

 

SAS30.94.jpg     

 

-      C'est fait. Est-ce que ce n'est pas un trop rose, Jaharod ?

-      Non, je ne crois pas... Naharuto, Myhirtyn... J'aime quand vous prononcez mon nom.

-      Dydrar : ...Mmmff... Ici Gecko Unhhhhh... Quelle est ma position ?...

 

SAS30.95

 

      -      Dydrar : Des Tagada Pink ?!... Je sais : Je suis au Paradis...

 

       

 

SAS30.90-copie-1.jpg

 

-      Danlo : Allons-y !  

 

SAS30.91-copie-1.jpg

 

-      Danlo : Qu'est-ce qui se passe, encore ?

-      Chardonville : ...Une petite baisse de tension ?...

-      Danlo : Il ne peut pas y avoir de baisse de tension dans un vaisseau de ce genre quand il est mis en vol statique au-dessus des dunes !   

 

 

SAS30.92-copie-1.jpg

 

-     Danlo : Le Commandant appelle le Poste Principal... Allô ?... Monsieur Gytring !!

-      CRRRRRRRRRRRRRRRRRR...  

 

 

 SAS30.93-copie-1.jpg

 

-      Chardonville : ...Euh, Danlo ? C'est tout vert, par ici !

 

 

SAS30.94--1-.jpg

 

-      Danlo : Soyez prêts à flinguer le lézard si jamais il y en a un !

 

 

SAS30.94--2-.jpg

 

-      Jaharod : Chers amis Arrochelliens, le peuple d'Orkêmyone vous salue.

 

 

 SAS30.95--2-.jpg

 

-      Danlo : Qui que vous soyez, restez où vous êtes, ne faites pas de gestes brusques ! Vous vous êtes introduits sans autorisation à notre bord et nous sommes prêts à nous protéger si nécessaire.

-       Jaharod : Je comprends vos préventions, mais elles sont inutiles, je vous l'assure. Nous vous apparaissons ainsi parce que c'est notre façon de nous déplacer hors de cette sphère qui vous intrigue tant. Et pour faire la preuve de notre bonne foi, Commandant Hédrone, permettez que je fasse aussi apparaître votre pilote, qui est en parfaite santé, comme vous pourrez en juger.

-      Danlo : Vous connaissez mon nom ?... 

 

 

 SAS30.96.jpg

 

-      Dydrar : Ha !!

-       Danlo : ...Dydrar !... Merci pour lui...

-       Jaharod : Il semble avoir apprécié son séjour parmi nous. Et pour être complet, j'ajoute que vous retrouverez également sur la plage votre petit vaisseau autonome, que nous avons réparé... Et même un peu amélioré... Je vous en reparlerai.

-      Danlo : Merci pour vos attentions, Jaharod... Dois-je comprendre que vous désirez établir un dialogue avec nous ? 

 

 

SAS30.97.jpg

 

-      Jaharod : C'est la vérité. Nous demandons en effet un dialogue, mais aussi l'aide de votre civilisation. J'appartiens au mini-monde d'Orkêmyone. Notre peuple vient d'un pays lointain que nous appelons "La Normandie".

-      Danlo : ...Oui... Nous l'appelons comme ça aussi... Toutes les civilisations miniatures connues trouvent leur origine dans ce pays, le savez-vous ?

-      Jaharod : Certes oui, mais cela fait bien des siècles que nous n'avons plus fréquenté les montvilliens. Nous étions trop en avance pour eux. Et notre existence procède d'une autre Pensée Fondatrice que la vôtre, celle d'un aure Grand de l'Ancien Temps. Mais cela ne doit pas nous empêcher de nous comprendre. En gage d'amitié sincère, veuillez accepter ce présent. C'est un diamant perdu sur la plage de Cabourg par une jeune Grande un peu cruche il y a bien des années.

-      Danlo : Ah oui ? Parce que vous venez de Ca...    

 

 

SAS30.98.jpg

 

-      Danlo : ...Bouuuuuurghh !!

-      Jaharod : Oui, c'est peut-être un peu lourd. Vous devriez le confier à quelqu'un doté d'un physique moins chétif que le vôtre.

-      Danlo : Mmoui... Faisons comme ça.   

 

 

 SAS30.99.jpg

 

-      Jaharod : Nous avons tant de choses à nous dire, et si peu de temps pour le faire. Notre rencontre était faite pour se produire et elle arrive à point nommé.

-      Danlo : Vraiment ? Alors, accompagnez-moi, je vous prie. Nous allons faire le point sur la situation.  

-      Danika : Dydrar, lâche la Tagada... Lâââche... 

 

 

Unité Expérimentale de Haute Sécurité, niveau C.

 

 

SAS30.AA.jpg

 

-          Jaharod : …Vous vous méfiez  de nous… Nous le ressentons et le comprenons. J’admets que nous aurions pu vous contacter d’une façon plus franche et directe. Nous avions détecté votre présence, mais nous voulions en apprendre plus à votre sujet avant de nous dévoiler. L’occasion s’est présentée lorsque votre pilote s’est écrasé sur la plage, juste au-dessus de notre abri. Notre technique d’osmose psychique nous a permis d’explorer son esprit afin de découvrir son environnement. Donc vous, votre civilisation issue de l’ancienne Montville.

 

 

SAS30.BB.jpg 

 

 

-          Danlo : Les contacts avec un peuple inconnu ne sont jamais faciles à envisager.

-          Jaharod : D’autant plus, Commandant Hédrone, que nous n’avions pas le droit à l’erreur. Cette tentative était la première et la dernière depuis 9 longues années. Oui, c’est le temps que nous avons passé enfouis sous le sable, dans cette bulle construite par la seule force commune de la Pensée Fondatrice de notre peuple. Nous, les Orkêmyons, vivions également sous la protection de Grands, à Cabourg. Mais la dernière génération d’entre eux  a disparu, et le domaine a été mis en vente. Dans l’urgence, nous avons rassemblé tout notre pouvoir psychique pour condenser cette sphère, qui contient tout ce que notre civilisation a produit au cours des âges. Elle transporte également tout notre peuple, soit 6 438 personnes, dont les corps mis en stase sont déstructurés et mêlés à cette vaste nébuleuse du souvenir de notre monde perdu. Seuls 200 d’entre nous ont été laissés en vie sous forme physique pour conduire la bulle dans son voyage. Nous sommes donc partis en quête d’une autre civilisation miniature ayant un degré d’évolution compatible avec notre mode de vie.

 

 

SAS30.CC.jpg

  

-          Jaharod : Mais rien ne s’est passé comme prévu. Nous avions pris la direction de Montville, seule autre colonie miniature connue. Nous avions parié sur le fait qu’elle avait progressé après tout le temps passé depuis les derniers contacts. Mais une tempête a fortement malmené notre arche au-dessus de la Baie de Seine et a failli la pousser au naufrage en mer. Nous avons sollicité nos forces mentales jusqu’au maximum pour voler jusqu’à la côte et avons enfoui la bulle sous le sable, le temps de nous remettre. Depuis ce temps, nos forces sont mobilisées pour assurer la solidité et l’étanchéité de notre abri immatériel et maintenir notre peuple entre la vie et la mort. Mais pour cela, nous devions renouveler cette force subtile et y affecter régulièrement certains membres de l’équipage, afin de nourrir la bulle. Aujourd’hui, nous ne sommes plus que 11 compagnons, nous atteignons la limite de cette force. Dans peu de temps, la bulle va devenir plus dense puis s’effondrer et tout dissiper... Nous ignorions notre position exacte, mais un jour, il y a 2 semaines, nous avons capté et écouté des émissions radio du Sasgarion. Nous avons alors compris que nous étions près du but et avons commencé à émettre un signal. Mais comme toute chose à notre bord, il s’affaiblit. Notre situation requiert votre compassion et votre aide.

-          Danlo : Pouvez-vous ramener votre peuple à la vie ? Ici, vous aurez un refuge sûr, les Grands Protecteurs berckois vous aideront. Il y a dans la région plusieurs colonies, plusieurs gouvernements qui seront intéressés de vous accueillir et de partager nos savoirs…

 

 

SAS30.DD.jpg

 

-          Jaharod : Je le sais… Le jeune Dydrar nous a appris beaucoup de choses sur vos colonies et les relations souvent conflictuelles qu’elles entretiennent. Je vous remercie de vos encouragements, mais comme vous n’êtes pas décisionnaire, Commandant, il serait utile que je parle en personne à ces gouvernements.

-          Danlo : Oui… Ils ne manqueront pas de le demander, d’ailleurs…

-          Jaharod : Nous saurons alors si nos peuples pourront vivre ensemble ou si les Orkêmyons devront se soumettre à la Transition.

-          Danlo : La transition ?

 

 

 SAS30.EE.jpg

 

 

-          Jaharod : Le passage de notre sphère d’énergie psychique dans une autre réalité où notre peuple et sa civilisation auront une chance de retrouver une forme matérielle durable. Mais cet acte consommera nos ultimes forces et nous perdrons à jamais tout contrôle de la Pensée Fondatrice. Tout ceci est un peu abscons pour vous, car votre peuple est encore très novice dans cet apprentissage de ce qu'est la Pensée, l'Imagination première à laquelle nous devons tous la vie. Comprenez simplement que la Transition volontaire est une décision d'une extrême gravité. Ce sera un voyage sans retour vers un but incertain.

-          Danlo : Les colonies préféreront vous garder avec elles... Je pense que votre problème pourra se résoudre dans l’intérêt de chacun.

-          Jaharod : ...Dans l’intérêt… Eh bien essayons. Je suis à votre disposition, Commandant Hédrone.

-          Danlo : Bien. Jaharaod, je vous prie de m’accompagner au Poste Principal. Nous parlerons ensemble à mes supérieurs.

 

 

La civilisation d'Orkêmyone, endormie sous une forme gazeuse, va-t-elle renaître au grand jour sur une terre d'accueil qui n'était pas prête à la recevoir ? Les arrochelliens et les autres Etats berckois vont-ils, pour une fois, réussir à se mettre d'accord sur quelque chose, face à un enjeu et une urgence aussi surprenants ? Dydrar parviendra-t-il à surmonter sa soudaine addiction aux Tagada Pink ? Vous le saurez dans l'épisode 31.

 

Bientôt.  

 
 
 
 
 
Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 22:17

Résumé de l'épisode précédent : Un événement historique vient de se produire. La colonie miniature du château de Selles-sur-Cher vient de tuer un Grand. Mais les choses ne se présentent pas si bien que ça pour le Colonel Von Bulot. Non loin, au dehors, les rebelles oyatsines se regroupent, sans intention bien définie pour le moment...

 

(cette saison 4 commence à l'épisode 26 : "Mission to Selles-sur-Cher, château interdit")

 

Les vues de la bataille des Ecuries sont largement inspirées de celle d'Isandlwana, parfaitement mise en scène dans "Zulu Dawn", "l'Ultime attaque" en français, film de 1979 avec Burt Lancaster, Denholm Elliott, que j'adore, et Peter O'Toole, que j'adore aussi. En Afrique du Sud, un siècle plus tôt, le roi zoulou se montre bien plus stratège que les Anglais et les conduit dans un des pires désastres qu'ai connue une armée moderne face à une armée indigène. Et pour ceux qui s'intéressent aux dioramas militaires, voici un beau blog où l'on retrouve de belles compositions sur ce thème, il y en a même avec des Playmobil :

 

  http://diorama-militaire-ho.over-blog.com/article-dioramas-de-guerres-anglo-zoulous-zulu-war-108900030-comments.html#anchorComment

 

 

Quelque part près du mur sud des écuries, 10 septembre 2015 à 15H00

 

mur-sud.jpg

 

SAS29.A.jpg 

 

- Myrmécias : Vous avez entendu, non ? Von Bulot vient de perdre son canon. Et son petit pouvoir va tomber avec ! Ne soyez pas si inquiet, Seigneur D’aubépine.

- D’aubépine : Il a réussi à tuer ce Grand photographe ! Et ce malgré l’intervention de vos amis réputés si puissants, qui ont toujours un train de retard, et qui s'en prennent plein la tronche depuis leur arrivée !

- Myrmécias : Je n’ai jamais dit non plus qu’ils pouvaient tout faire à notre place !

 

 SAS29.B.jpg

 

- D’Aubépine : Et nous, on fait quoi ? Qu’est-ce que nous avons ? 150 ouvriers, cueilleurs et débroussailleurs et la Phalange anti-Bestioles ! Pas un seul vrai militaire ! Les guetteurs signalent la sortie des soldats de Von Bulot qui marchent dans notre direction !

- Myrmécias : Ils marchent, dites-vous ? Tant mieux : Ils doivent traverser la zone des sables et pour cela, ils doivent abandonner leur matériel roulant et l’artillerie lourde. Moi j’y vois plutôt une bonne nouvelle.

- D’Aubépine : Vous surestimez les capacités combatives de nos hommes ! Ils sont un peu... Insouciants, dissipés...  

- Myrmécias : Moi, je les sens très motivés au contraire !

 

 SAS29.1.jpg

 

 SAS29.2.jpg

 

 SAS29.3.jpg

 

  SAS29.4.jpg

 

- Myrmécias : Qu’est-ce que c’est que ce bordel ici !?!

 

 SAS29.5.jpg

 

- Myrmécias : Camarades !

 

 SAS29.6.jpg

 

- Tu n’es pas notre camarade ! Tu es un noble de sang royal qui veut nous envoyer nous faire tuer pour la politique !

 

 SAS29.7.jpg

   

- Myrmécias : Je ne vous envoie nulle part… Les hommes de Von Bulot viennent ici, et ils ont la tête des mauvais jours ! Et puis leurs fusils sont chargés à la formicine, vous ne risquez qu’une brève et fulgurante paralysie.  

- Brrrrrrr !  

- Tu parles, Charles !! 

- Moi, je suis allergique à la formicine !

 

 SAS29.8.jpg

      

- Myrmécias : Nous avons besoin de gagner du temps pour le Sasgarion pendant que ses hommes investissent la colonie ! Parce qu’il est urgent de neutraliser Von Bulot ! Ses promesses sont chimériques et elles ne font pas cas des conséquences de ses actes ! Voyez ce qui s’est passé ce matin ! C’est ce qu’il vous promet pour l’avenir sans le dire : Plus de violence, plus de peur, plus de précarité et le résultat, c'est plus de pouvoir pour lui et les siens, l'instauration d'une dictature ! Von Bulot ne change pas notre mini-monde, il le compromet ! Et il vient de condamner votre colonie à l’exil quoiqu’il arrive à présent !

 

 SAS29.7.jpg

 

- Myrmécias : Il faut vous défendre contre ça… Et pour commencer, il faut désarmer le colonel ! Les soldats arrivent ! Et ils ne sont pas vos amis ! Ceux qui ont servi d’appât au Grand en savent quelque chose !

 

SAS29.9.jpg

 

- Antognogramchy : OUI !!!!! Ecoutez-moi, bande de caves !! Ils ont pris mon honneur, ma fierté, mais ils ne prendront ma liberté ! Et je sais que vous pensez tous comme moi ! Alors, tous dans la zone des sables ! Et si j’en vois un traîner, je le chatouillerai avec ma lance qui fait bien plus mal que la formicine !

 

 SAS29.10.jpg

      

- Myrmécias : …Voilà… Là, ils sont motivés…

 

   

  Le Sasgarion, Poste Principal. 

 

 

  SAS29.80.jpg

   

- Gytring : …Disons que c’est un demi-échec… Ou une demi-réussite…

- Danlo : Je ne voudrais pas discuter des proportions avec vous, mais si je mets en balance la destruction du canon et d'une Gerboise contre la mort de ce Grand et ses conséquences, je ne suis pas sûr qu’on soit gagnants, ni même à « kif-kif » !

 

  SAS29.81.jpg

 

- Colonel salicorne : Les Grands sont déjà en route pour nous aider à évacuer la colonie, mais nous sommes les seuls à pouvoir entrer dans les souterrains pour y faire le ménage… Hors, la Section Sécurité du vaisseau, c’est 86 hommes et femmes, encore faut-il enlever une vingtaine de morts, de blessés et de congés maternité depuis hier matin…

- Danlo : Oui, mais par chance, l’essentiel des troupes de Von Bulot est dehors, occupé à traquer les rebelles. Il faut en profiter et l’action doit être immédiate. Nous n’avons même pas le temps d’attendre les renforts…Entassez tout votre personnel et le matériel dont vous avez besoin dans les… Les…

- Gytring : 6.

- Danlo : …Dans les 6 Geckos qu’il nous reste. Commencez le rassemblement !

 

 

 

 SAS28-30.jpg  
 

Von Bulot : Il est bien mort, pas de doutes… Nous avons perdu le canon... Les gens commencent à douter, mais nous remporté une belle victoire, en un sens… Je ne suis pas satisfait... Il faut frapper un grand coup et reprendre en main la colonie. Et c'est votre boulot, Cinzano. La meute des gueux est à votre merci, bottez-leur le train ! Vous avez 60 hommes, ça devrait être largement suffisant !  

Major Cinzano : Je cours rejoindre la division, Mon Colonel ! Nous allons vite remettre au pas ces rebelles !

 

 SAS28-31.jpg  
 
Von Bulot : Bien. Mais je vois d’ici que nos hommes marchent contre le mur. Gagnez plutôt le centre du secteur sablonneux pour maintenir suffisamment d’espace de manœuvre, formez une ligne et ratissez tout en contournant l’angle sud-est. Manzana vous secondera. Moi je retourne dans la colonie pour surveiller ce que fait le Sasgarion. Allez, Messieurs ! Bonne chance !
      

  Dans la Zone des Sables, 15h30.   

 

 

P1010001 (800x600)

 

P1010002 (800x600)

 

P1010003 (800x600)

 

-        Major Cinzano : Capitaire Manzana, déployez l’avant-garde sur cette crête et rendez compte, s’il vous plaît.

-        Capitaine Manzana : Ce n’est peut-être pas très prudent de s’engager si loin dans la zone des sables sans avoir fait une reconnaissance aérienne avant. Nous avançons avec lenteur, même sans armes lourdes, et nous ne pourrons pas manœuvrer si un danger survient, que ce soit les rebelles, une poule, une chèvre ou autre chose. 

 

P1010004 (800x600)

 

-        Cinzano : Laissons de côté la basse-cour ! Les Gerboises sont déjà en l’air pour éloigner les animaux, le Colonel avait prévu ça, voyons !  Et auriez-vous peur d’une poignée de rebelles armés de bâtons ?

-        Lieutenant Suze : C’est une grosse poignée : On parle de 100 à 150 hommes ! Il aurait mieux valu nous faire suivre la corniche du bâtiment pour descendre sur eux. Et les ouvriers débroussailleurs-cueilleurs sont plus à l’aise sur ce terrain que nous.

 

 

P1010005 (800x600)

 

-        Cinzano : Que ne faisiez-vous ces objections au Colonel quand vous l’aviez devant vous !

-        Manzana : Vous savez bien que quand il joue au stratège, il n’écoute plus personne !

-        Cinzano : Nous n’allons pas refaire le plan de marche maintenant ! Nous sommes assez nombreux pour faire un boulot correct ! Manzana, vous êtes inquiet ? Allez donc en reconnaissance sur cette crête !

 

 

P1010006 (800x600)

 

P1010007 (800x600)

 

-        Manzana : Attrapez-les ! 

 

P1010008 (800x600)

 

P1010009 (800x600)  

 

-        Manzana : Mince… Il a pris la fléchette à la formicine en pleine nuque, dans la moelle épinière, ça commence bien…

-        Capitaine, ô mon capitaine ! Venez voir ! 

 

 

P1010010 (800x600)  

 

-        Manzana : Nous ne sommes pas là pour les tuer ! Soyez un peu à ce que vous faites !...

 

P1010011 (800x600)

 

P1010013 (800x600)

 

-        Manzana : Formez la ligne et soyez prêts à vous replier ! Vous, allez prévenir Cinzano !

 

 

P1010014 (800x600)  

 

-        D’Aubépine : Cette fois, on ne peut plus reculer… On lance les ouvriers dans une attaque de fixation sur les soldats et on fait un débordement sur la gauche avec la Phalange. Essayez de ne pas trop les massacrer, assommez-les, plutôt… N’oubliez pas que nous serons peut-être obligés de continuer à vivre avec eux après ça…

 

 

 P1010016 (800x600)-copie-1

 

-        Seigneur Louis-Charançon d’Erable : A l’attaque !

 

 

P1010017 (800x600)-copie-1

 

P1010018--800x600--copie-1.jpg

 

-        Formez les lignes ! On Marche-marche-march… On Court-court-court !! 

 

P1010019--800x600--copie-1.jpg

 

P1010020--800x600--copie-1.jpg

 

P1010021--800x600--copie-1.jpg

 

P1010022--800x600--copie-1.jpg

 

-        Cinzano : Monsieur Suze ! Allez renforcer Manzana, aidez-le à se dégager ! Au passage, dites à Calvados que ses canons couvriront votre retraite !

 

P1010023--800x600--copie-1.jpg

 

P1010024--800x600--copie-1.jpg

 

P1010025--800x600--copie-1.jpg

 

P1010026--800x600--copie-1.jpg

 

P1010027--800x600--copie-1.jpg

 

P1010029--800x600--copie-1.jpg

 

P1010030--800x600--copie-1.jpg

 

P1010031--800x600--copie-1.jpg

 

P1010032--800x600--copie-1.jpg

 

P1010033--800x600--copie-1.jpg

 

P1010034--800x600--copie-1.jpg

 

 P1010035--800x600-.jpg

-        Antognogramchy : Pas de quartiers !!

 

 P1010036--800x600-.jpg

 

P1010037--800x600-.jpg

 

-        Cinzano : Compagnies ! Reformez-vous !

 

 P1010038--800x600-.jpg

 

P1010039--800x600-.jpg

 

-        Cinzano : C’est foutu, Manzana ! Il ne reste plus qu’à sauver les couleurs !

-        Manzana : On n’en a pas !

-        Cinzano : Rassemblez autant que vous pourrez les fuyards et courez à la porte Sud ! Réquisitionnez la section de garde et organisez la défense !

-        Manzana : Mais, et vous ?

-        Cinzano : Je… Je vais essayer de les retenir encore un peu !

 

 

P1010040--800x600-.jpg

 

P1010042--800x600-.jpg

 

P1010043--800x600-.jpg

 

 -      Cinzano : Arrière, bande de catégories socio-professionnelles inférieures ! Vous ne m'aurez pas !

-      Etrell : Attention ! Derrière vous !

-      Phalange en formation !

 

 

SAS26-20.jpg

 

 

P1010044--800x600-.jpg

 

  -      Cinzano : AAAAAAAH !!! 

 

     Dans la colonie, 17h00. 

 

 

 SAS29.19.jpg

 

-        Von Bulot : …Qu’est-ce qui a bien pu se passer, Marsala ?... Pourquoi tout foire, d’un seul coup ?... Tout allait si bien ce matin encore…

-        Marsala : C’est une journée à la con, Monsieur…

 

SAS29.20.jpg

 

-        Marsala : Monsieur… Le Capitaine Manzana attend les ordres. Les rebelles n’ont pas forcé la porte Sud, ils sont passés devant pour entrer directement par le premier soupirail. Et les hommes du Sasgarion occupent déjà un bon tiers de la colonie sans rencontrer de résistance.

-        Von Bulot : Prévenez le lieutenant Cognac que sa compagnie de réserve doit prendre position ici pour protéger le palais.

 

SAS29.21.jpg

 

-        Le Gouverneur-Président : Bulot ! Sacré Bulot ! Tout part en couille, bougre de petit crétin ambitieux !

 

SAS29.22.jpg

 

-        Von Bulot : C'est extraordinaire... Faut-il que vous vous sentiez tout à coup sûr de vous à ce point pour oser me parler comme ça... On ne vous a pas beaucoup entendu, jusque là…

-        Le Gouverneur-Président : Je viens d’être déposé par un officier du Sasgarion ! Il y a un nouveau gouvernement et Myrmécias a été nommé administrateur provisoire ! Je suis arrivé ici escorté par Cognac !

 

SAS29.23.jpg

 

-        Marsala : Au moins une bonne nouvelle, Mon Colonel : Avec cette compagnie et les véhicules armés, nous pouvons tenter une sortie !

-        L’ex-Gouverneur-Président : Que vous dites !! Cognac s’est mis au service des rebelles ! Il n’est pas là pour nous protéger, mais pour nous garder ! Arrêtez de rêver, c’est fini, Bulot ! On saute tous !  

 

SAS29.24.jpg

 

 

 EPILOGUE

 

A bord du Sasgarion, le 13 septembre 2015.  

 

 

SAS29.12.jpg

 

-        Myrmécias : On ne voit plus les enquêteurs circuler dans le château. Les Grands de Sologne, nos hommes et les vôtres ont pu finir d’effacer toutes les traces extérieures de ces tristes péripéties… Que fait-on de la colonie ?

-        Danlo : Je ne sais pas. Monsieur Didier m’a demandé d’attendre et du coup, la Fédération ne sait pas non plus, comme d’habitude. Il y avait peut-être réellement quelque chose à changer dans tout ça… Mais pas de la manière choisie par le Colonel. Comment va notre passager de marque ?

 

 

SAS29.14.jpg

 

-        Chardonville : Il se morfond un peu… Mais il retrouvera d’ici quelques jours ses petits camarades apprentis dictateurs à la prison miniature d’Ouessant.

 

 

SAS29.13.jpg

 

-        Tnit-tnit ! Tnit-tnit !

-        Voix de Gytring : Commandant ? J’ai un appel de Monsieur Didier. Il me disait que les propriétaires du château sont rentrés et qu’ils vont bien. Les autres Grands de Sologne ont avec eux, paraît-il. 

 

SAS29.15.jpg

 

 SAS29.16.jpg

 

-    Danlo : C'est une bonne nouvelle. Passez-le moi, merci.

 

 SAS29.17.jpg

 

-        Voix de Monsieur Didier, un Grand Protecteur de Sologne : Commandant Hédrone ? Vous allez bien ?

-        Danlo : Comme ci comme ça… Le Sasgarion est sérieusement endommagé, nous avons perdu 13 des nôtres et je me sens mal de devoir supporter cette responsabilité.

-        Monsieur Didier : Vous avez fait au mieux, on le sait tous. C’est bien parce que tout le monde vous respecte que l’on préfère être en liaison avec vous qu’avec vos supérieurs et votre gouvernement…

-        Danlo : Oui, ils se la pètent un peu, c’est vrai… Pourtant, nous sommes si petits… Merci de votre aide. Je suis navré des soucis que nous vous causons. 

-        Monsieur Didier : Avec vous, on ne peut pas dire que nous avons une vie de famille ennuyeuse, même quand il n’y a rien de bien à la téloche ! Ah ! Monsieur Canlers est rentré à Berck. C’est ma femme qui vous reconduira à bord du fourgon du voisin.

-        Danlo : C’est gentil. Vous auriez été en droit de nous engueuler au lieu de nous rendre encore service ! Comment ça se présente avec les propriétaires ? Et qu’allez-vous faire de la colonie du château ?

-        Monsieur Didier : Malgré ce qui s’est passé, la façon dont les choses ont dérapé, la plupart des gens sont butés et veulent se maintenir ici…. Nous pourrions ne pas leur laisser le choix, bien sûr, mais cela pourrait aussi ne pas être un problème… Commandant, je vais vous passer quelqu’un qui est près de moi…

 

 

SAS29.16.jpg

 

-        Allô ?...

-        Danlo : Ici Danlo Hédrone, Commandant de la Cité Volante Miniature Le Sasgarion.

-        Euh... Je suis vraiment en train de parler avec un mini-être humain ?...

-        Danlo : Oui, Monsieur. Je préfère « miniature », mais oui.

-        C’est fantastique !

-        Danlo : Ne croyez pas cela. Ces jour-ci, des centaines de personnes ont eu une vie de merde, mais ça ne doit pas se savoir.  

 

 SAS29.18.jpg

 

-        C’est ce qu’on nous a expliqué à l’hôpital et depuis que nous sommes revenus. Nous avons eu de curieuses visites. J’ai tellement de questions à poser… De choses à voir… Quel choc ! Et la mort de Jean-Christian !

-        Danlo : Je comprends et j’aimerais revenir au moment où nous aurions eu une chance de parler avec lui, avant ce crime affreux… Mais si vous consentez à devenir un Protecteur et à maintenir la colonie des Ecuries, vous aurez tout le temps de faire la part des choses. J’espère que ça vous plaira, malgré un premier contact très douloureux… Nous vous aiderons de notre mieux à accepter cette nouvelle situation. La colonie de Sologne, comme toutes les autres, dispose d’une cellule d’experts capables de vous accompagner avec clarté et simplicité dans cette découverte. Ah ! Autre chose : Ne touchez pas au sachet d’amandes grillées qui est dans la cuisine, s’il est encore là. Mais vous le savez peut-être déjà…

 

Un peu plus tard dans la soirée, quartiers du Commandant.

 

 

SAS29.25.jpg

 

-        Danika : Comment la police des Grands va-t-elle expliquer le meurtre du photographe avec des balles artisanales et une arme de type inconnu ?

-         Danlo : Cela risque de rester longtemps un mystère. Et ça vaudrait mieux pour nous. Disons que c'est son art le meurtrier... En un sens, c’est assez injuste. Sa vie avait autant de valeur que celle d’un citoyen miniature, mais ça nous arrange bien qu’il ne soit plus là.

-        Docteur Simon : Pour lui, le respect de notre vie n’avait pas beaucoup de sens… Quel gâchis ! Il a vu, il a touché la vérité, il y a trouvé son intérêt… Mais il ne l’a pas comprise. Il a été incapable de voir plus loin. Il est complètement passé à côté du truc et il en est mort. Et c’est irréparable. 

 

 

SAS29.26.jpg

 

-        Docteur Simon : Oui. Quelle étrange et pénible aventure…

-        Danika : On s’en est sorti, une fois de plus… Non sans mal il est vrai.

-        Danlo : Myrmécias, nous vous laissons avec autre nouveau monde à construire. Ces Grands ont l’air dans de bonnes dispositions, malgré les torts que le Monde Miniature leur a causés.

-        Myrmécias : Ce sera plus dur de recoller les morceaux entre nous qu’avec eux, mais on y arrivera. Il fallait s’y attendre. Aucun lieu si magique qu’il soit n’est vraiment parfait. Il va falloir s’habituer à rester à notre place, c’est tout. Et retenir la leçon.

-        Danlo : Ces gens voulaient cesser d’être petits dans le regard des Grands. Mais ils ont été abusés par leur propre regard sur eux-mêmes. Cela fait des siècles que nous vivons à notre petite place et nos conditions de vie n’ont cessé de s’améliorer, tous nos efforts de progrès ont été tournés vers cet objectif. Autant continuer comme ça, non ? 

 

 

SAS29.27.jpg

 

-        Dydrar : Je suis d’accord. Il y a finalement quelque chose d’assez jouissif dans le fait d’être un secret bien gardé. Il faut que ça continue.

 

 

 

Fin des épisodes consacrés aux aventures miniatures à Selles-sur-Cher.

A bientôt pour la suite de la Saison 4 ! 

 

SAS29.E

 

 

 SAS29.F

 

-      Souriez !

-      C'est la CRIIIIIIIIISE !!

 

P1010002--800x600-.jpg

 

-      Mmm-mm-mm... Mm-mm-mm... Hhh... Mmmm...

 

 SAS29G.jpg

 

 -      Je reviendrai... Je reviendrai-ai...

Hhh... Je reviendrai, même à genoux

A chacun de nos rendez-vous...

 

Si vous m'êtes toujours fidèles

Même si je suis un peu moins belle

J'ai de beaux resteuuuu...

Hhh-Mm-mm-mm-mm-mm-mm-mm-mmmmm...

 

 

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 09:37
   
Résumé des épisodes précédents (26 et 27) : L’équipage du Sasgarion est mandaté par la Fédération des Peuples Miniatures pour évacuer la colonie clandestine du château de Selles-sur-Cher. Mais la population, composée de civils oyatsines et de militaires montvilliens, est engagée dans un mouvement radical face aux Grands Protecteurs. Le Colonel Von Bulot est prêt à marquer les imaginations par de remarquables coups de force contre les propriétaires du château. Comme un problème ne vient jamais seul, un photographe rôde dans les ruines et capture des mini-colons dans un but cruellement artistique.
Bien que la démarche du Commandant Danlo Hédrone ait été dictée par la prudence et la diplomatie, le Sasgarion est victime d’une attaque aérienne lancée par Von Bulot, qui se rêve à la tête de la révolution des petites gens qui veulent se faire aussi grands que les Grands… 
 
A bord du Sasgarion – Cabine du Commandant, le 10 septembre 2015. 3h10 du matin
 
 
SAS28-1
 
 
SAS28-2.jpg 
   
-        TELEPHONE-MOI-A-A !! APPELLE-MOI ET DIS-MOI-A-A… TELEPHONE-MOI-A-A !! APPELLE-MOI… 
 
 SAS28-3.jpg  
 

-        …ET DIS-MOI-A-A… TELEPHONE-MOI-A-A !! APPELLE-MOI ET DIS-MOI-A-A…  

-        Danlo : Stupide sonnerie de merde !! Lumière ! Lu-mière !!

 
 SAS28-4.jpg    
 

- TELEPHONE-Mtnit !

- Voix de Gytring : Commandant ?

- Danlo : C’est vous Gytring ?... Qu’est-ce qui vous arrive ?

- Gytring : Nos informateurs oyatsines nous ont confirmé la position du canon de Von Bulot destiné à abattre le Grand photographe.

- Danlo : Et qu’est-ce que vous voulez que ça me foute ?!

- Gytring : …Euh… C’est une information importante… Nous avions décidé de l’empêcher de commettre cet horrible forfait, Commandant. C’est notre mission…

 

SAS28-5
 

-        Danlo : …Ah… Oui… Bien sûr, la mission… Excusez-moi, j’ai pas encore bien les yeux en face des trous. Mais moi, à 3 heures du matin… Je suis pas du matin. A-t-on des nouvelles des blessés ?

-        Gytring : Oui, ils vont tous s’en tirer. En revanche, la Section médicale est au bord de l’épuisement… Le département technique a bien avancé dans les réparations les plus urgentes. Mais il faudra 2 à 3 semaines pour rendre le Sasgarion totalement opérationnel. J’ai également programmé une cérémonie pour les victimes, le 12 à 10h30.

-        Danlo : Vous pensez à tout… Nous allons maintenir la Cité Volante à l’abri et organiser une expédition contre cette batterie. Réunion avec la Sécurité à 8 heures. Pour les Gerboises ?

-        Gytring : Nous avons localisé leur point d’entrée dans le bâtiment. Nous avons encore deux Geckos de combat en état de marche, ils pourront couvrir l’action du commando. Bon, je vais vous laisser dormir…

 

 SAS28-6 
 

-        Danlo : Très bien… Mais vous auriez dû finir votre service il y a une heure, non ?...

-        Gytring : Etant donné les graves circonstances et bien que je sois un subalterne, j’ai pensé qu’il était utile de rester à mon poste.

-        Danlo : Fayot !

-        Gytring : Oui, Commandant. Bonne nuit.    

 

Quelque part dans les broussailles de la cour du château, près des écuries, 7h45.

 
P1010045--800x600-.jpg  
 
 P1010046--800x600-.jpg  
 

-        HALTE-LA !! QUI VIVE ?!

-        Etrell : Bonjour-bonjour ! Je fais partie de l’équipage du Sasgarion. Je suis pilote. Mon hélicoptère s’est écrasé hier près de la vieille tour et je cherche la colonie.

-        L’équipage du quoi ?...

-        Il a l’air bizarre…

-        Je suis Antognogramchy, contremaître des débroussailleurs. Vous êtes un des amis du Seigneur Myrmécias, n’est-ce pas ? Il m’avait dit qu’il vous appellerait…

 
P1010047--800x600-.jpg  
 

-        Etrell : ...Euh... S’il vous plaît, aidez-moi à rejoindre la colonie. Je dois contacter les autorités. Et aussi mon vaisseau. On me croit sans doute mort.

-        Antognogramchy : En fait, nous errons, comme vous ! Nous avons autant peur de rentrer que de passer une nouvelle nuit dehors ! Les soldats du Colonel nous ont volontairement livrés à ce Grand photographe qui nous tue ! Soit-disant pour observer ses habitudes ! Nous avons réussi à nous échapper de la boîte en carton où il nous gardait, mais nous sommes les seuls survivants…

-        Etrell : … Je ne suis pas sûr de comprendre… Un photographe qui tue ?... 

 


P1010048 (800x600) 
 

-        Antognogramchy : Venez avec nous. Si vos amis sont ici, c’est qu’ils veulent nous aider. Mais nous n’allons pas voir les autorités.  Allons plutôt chez ceux qui les contestent.  

 

A bord du Sasgarion – Poste Principal, 8h40.

 

SAS28.75.jpg 

 

-        Danlo : Nous avons fait le tour… Colonel Salicorne, votre commando décolle dans 20 minutes et se met en position sous le porche gravé du monogramme de Philippe de Béthune, frère de Sully, etc… Dès que les Gecko 7 et 19 lanceront leur attaque contre la base des Gerboises, vous foncez sur ce canon et le faites taire.

 

SAS28.76.jpg

 

-        Salicorne : D‘après les dernières infos de la Résistance, Von Bulot organise un défilé à sa gloire dans la cave ce matin. Il faut s’attendre à des mesures de protection maximales : Les Gerboises seront peut-être déjà en l’air pour nous accueillir.

-        Danlo : Je ne m’attends pas à ce que ce soit facile. Mais le pire serait qu’en plus de ça, ce con de photographe se pointe pendant notre opération ! Malgré les monstruosités  qu’il commet benoîtement contre nous, nous avons le devoir de le protéger en priorité. Il n’y a pas que la Fédération qui nous regarde : Les Grands aussi.

 

 

 
 
P1010049--800x600-.jpg
 

-        Antognogramchy : Ah !! Qu’est-ce que je vous disais !

-        Etrell : Ils sont attachés ?!

-        Antognogramchy : Oui, ils sont là comme appâts pour le Grand.

 
P1010050--800x600-.jpg
 

-        Etrell : Tout ça pour l’étudier ?... C’est horrible, inhumain…

-        Antognogramchy : Oui et c’est aussi, depuis quelques semaines, un moyen pour le Colonel de se débarrasser des ouvriers un peu trop râleurs et des nobles rebelles… Vous êtes sauvés, mes amis ! 

 
P1010051--800x600-.jpg
 
  -     Restez où vous êtes et jetez vos armes ! Qui êtes-vous ?
 
 
P1010052--800x600-.jpg
 
-     Etrell : Eh bien, je suis pilote à bord du...
-     Antognogramchy : Ragondinoff ! Lieutenant de malheur ! Vous continuez à sacrifier des gens ! Vous n'avez donc aucune conscience ?! 
 
 P1010053--800x600-.jpg
 
    -      Et si on lui ouvrait le crâne, pour vérifier ? C'est vous qui allez lâcher vos armes ! 
 
 
P1010054--800x600-.jpg  
 
P1010055--800x600-.jpg  
 
P1010056--800x600-.jpg  
 

-        Etrell : Vous l’avez tué….

-        Antognogramchy : Je les hais pour ce qu’ils m’ont fait, et surtout pour ce qu’ils m’ont obligé à faire… Comment croyez-vous que j’ai survécu ? Grâce à la plus terrible peur de ma vie et en poussant d’autres malheureux devant le danger, dans l’espoir de grappiller une journée de plus…

 
P1010058--800x600-.jpg
 
  -     Vous êtes du Sasgarion, n'est-ce pas ? Je suis le Seigneur d'Aubépine, commandant de la Phalange anti-Bestioles de la Colonie. Et depuis quelques minutes, nous sommes en guerre contre le Colonel Von Bulot. Vous aussi, d'ailleurs. Suivez-moi, nous rejoignons Myrmécias et les partisans.   
 
 
dsc05384-3.jpg
 
dsc05371-1.jpg
 
dsc05218-1.jpg
 
Camouflée par la quiétude mélancolique du château mort, noyée dans une torpeur à la fois minérale et végétale qui réinvestit peu à peu les lieux, une forme de vie s’agite dans la cave secrète des écuries, sous des voûtes grises qui n’ont pas vu de Grands depuis une demi-douzaine de générations. Cette forme de vie s’appelle : Le Colonel Von Bulot et son état-major. Il est 9h50.
 

 dsc05343.jpg

 

SAS28.1.jpg   

 

-          Major Cinzano : Mon Colonel, tout est prêt pour le défilé. Quatre compagnies assurent la sécurité et les Gerboises ont pris l’air.

-          Von Bulot : Bien. Le public ?

-          Major Cinzano : Nous pouvons compter sur 300 personnes environ.

-          Von Bulot : A-t-on confirmation du retour de Myrmécias dans la colonie ?

       

SAS28.2.jpg

 

-          Major Cinzano : Oui, mon Colonel. Il se terre avec les autres séditieux contre le mur sud. Il y a beaucoup de trous où ils peuvent se cacher, mais nous devrions bientôt pouvoir localiser Myrmécias et l’arrêter.

-          Von Bulot : Ne l’arrêtez pas trop vite. S’il était là ce matin, ce serait même une bonne chose… A ce stade, nous avons encore besoin des contradicteurs.

-          Capitaine Manzana : Myrmécias est bien plus qu’un contradicteur… Il s’est allié aux gens du Sasgarion, venus à sa demande. Et après notre attaque d’hier soir qui semble avoir eu des effets bien plus destructeurs que prévu, nous sommes quasiment en état de guerre avec eux. Il serait sage de négocier. Nous devrions faire de la politique.

 

  SAS28.3.jpg

 

-          Major Cinzano : Faire de la politique ?! Mais c’est répugnant, la politique ! Le Colonel sait ce qu’il fait, voyons ! Le Sasgarion n’osera pas nous attaquer frontalement, au nom de la discrétion des activités des peuples miniatures. Et le temps que le Conseil Fédéral décide d’une ligne de conduite, nous aurons déjà convaincu d’autres colonies avec lesquelles nous sommes en contact de nous suivre ! Les rebelles seront seuls et alors, il sera facile de les soumettre !

-          Von Bulot : …Oui, je sais déjà que je n’aurai pas que des amis dans le public… Mais mon boulot, c’est de convaincre, de faire entendre ma voix… A propos ?...

 

 

 SAS28.4.jpg

 

-          Major Cinzano : Nous vous avons construit une belle tribune, mon Colonel. Vous y monterez seul et y serez accueilli par le Gouverneur-Président. Et une chanteuse de cabaret est en train de faire des essais de micro et de chauffer le public. Ecoutez…  

-          C’EST QUELQU’UN QUI M’A DIT QUE TU M’AIMAIS AUSSI !

-          Von Bulot : Parfait.

-          C’EST QUELQU’UN QUI M’A DIT… FUCK THE COLONEL !!

 

SAS28.5.jpg    

 

-          Von Bulot : Elle chauffe le public, hein ?...

-          Major Cinzano : …Euh…

-          Von Bulot : Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Allons-y, Messieurs !

 

      SAS28.6       

 

-          Von Bulot : Manzana, vous aurez bien assez de politique à faire si nous échouons dans notre merveilleux projet, pour sauver ce qui peut l’être ! Si ça foire, je serai arrêté, et Cinzano aussi, puisqu’il est notoirement mon lèche-cul préféré. Vous, en revanche, vous aurez sans doute une chance…

 

  SAS28.7.jpg

 

SAS28.8.jpg

 

 SAS28.9

 

  SAS28.10.jpg

 

 SAS28.11

 

 SAS28.12

 

 SAS28.13

 

SAS28.14.jpg

 

SAS28.15.jpg

   

-          Yvette Mini-Leglaire :

JE N'SAIS PAS COMMENT L'EXPLIQUER

MAIS DES QUE JE COMMENCE A CHANTER

TOUTE LA PLUIE SE MET A TOMBER

 

IL PLEUT DES CORDES SUR LE PIANO

DES TROMBES D'EAU SUR LA SONO

C'EST LA PANIQUE ET LE CHAOS !

 

LE VENT, LA GRELE ET LES ECLAIRS

L'ORAGE CLAQUE ET C'EST L'ENFER

L'APOCALYPSE SUR LA TERRE ! 

 

Y A PARTOUT DES INONDATIONS

C'EST LE DELUGE ET LA MOUSSON

DES QUE JE CHANTE UNE CHANSON !

 

ALLEZ, TOUS ENSEMBLE !!

 

LA-LA-LA-LA LA-LA-LA-LA LA-LA-LA-LA LA-LA-LA-LA...

TOUTE LA PLUIE TOMBE SUR MOI !

LA-LA-LA-LAAAA...

 

 

SAS28.16   

 

-          Yvette Mini-Leglaire : ...VOUS N'AUREZ PAS MA LIBERTE DE CHANTER !! JE REVIENDRAI !!

 

SAS28.17.jpg   

 

-          VIVE BULOT !!! VIVE BULOT !!! VIVE BULOT !!!

 

SAS28.18.jpg   

 

SAS28.19.jpg 

 

-          Von Bulot : Colons du château ! Vous avez beaucoup travaillé, jour et nuit, pour la sécurité et la prospérité de cette colonie ! Les autres implantations miniatures portent sur vous un regard lumineux et fier ! Nous allons continuer ce travail, au nom du Progrès des Mini-Hommes dans ce monde de Grands, au nom de notre civilisation et au nom de notre… EMANCIPATION !!... Oui, nous allons ensemble porter une nouvelle ambition ! Elle enthousiasme déjà des milliers de gens qui doivent contenir une colère impuissante, qui se sentent ligotés par les dogmes timides et absurdes de cette Fédération illégitime, car non démocratique. L’heure de votre récompense est venue !... Le moment où vous avez la chance inespérée de marquer l’histoire est proche ! Votre vie va changer ! Le voulez-vous ?

-          OUIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!

 

        SAS28.25.jpg

 

-          Von Bulot : Nous devons cesser de croire que nous sommes trop petits. Il nous faut affirmer, conquérir si nécessaire, notre juste place au milieu des Grands, dans ce monde qui est pour nous 75 fois plus vaste que pour eux !… Nous devons montrer notre génie, pour être en position de diriger les échanges. Nous devons montrer notre force, pour ne pas avoir à l’utiliser. Afin de créer les conditions d’un dialogue d’égal à égal et d’une protection des Grands non plus locale et privée mais ins-ti-tu-tion-nelle ! C’est ce à quoi nous travaillons tous si dur ici ! C’est cette lumière que nous sommes chargés de faire briller ici, ailleurs et maintenant ! Et de partout, nous recevons de la reconnaissance pour cette mission !

-          BRAVOOOOOOOO !!

 

  SAS28.20.jpg

         

-          Von Bulot : Vos efforts, vos sacrifices, votre épuisement, ils ont un sens, croyez-moi, un sens avant tout collectif. Et je dois vous rassurer là-dessus, avant de vous conduire vers notre triomphe : Ils ne seront pas vains ! Oui, vous êtes des grouillots ! Mais vous êtes les meilleurs grouillots des deux mondes, le grand et le petit ! Vous emmenez notre espèce encore inconnue vers une aube nouvelle pleine de promesses fabuleuses ! A ceux qui rechignent, à ceux qui râlent, à ceux qui doutent, à ceux qui pensent donner beaucoup et bien peu recevoir, je dis ! Vous avez raison ! Il est vrai qu’un mini-monde équilibré et juste est un mini-monde qui accorde autant d’importance au bien-être privé qu’à la  gloire collective. Vous avez tous droit au repos et aux loisirs ! Grâce à mon projet d’organisation du travail, approuvé par le Gouverneur-Président, vous gagnerez le droit d’être à la fois cigales et fourmis, fourmis et cigales ! Le voulez-vous ?!

-          OUIIIIIIIIIII !!! CI-GALE !!! CI-GALE !!! CI-GALE !!!

 

 SAS28.21

 

-          Von Bulot : Les cons… Ils gobent vraiment tout ce que je dis…

 

SAS28.22.jpg       

 

-          Von Bulot : Camar…

-          CI-GALE !!! CI-GALE !!! CI-GALE !!!

-          Von Bulot : ASSEZ !!... Camarades !... Prenez votre destin en main et aidez-moi à répandre notre beau message d’espoir, de renaissance et d’émancipation ! Devenons d’un coup d’un seul une espèce à la fois répertoriée et dominante et rejoignons au grand jour cette humanité dont nous faisons partie ! Dont nous sommes la marque de diversité la plus originale ! Ne regardons plus au ras du sol et voyons plus loin que le bout des fleurs et des poils de chenilles ! Demandons des élections fédérales libres et devenons majoritaires ! Changeons ce monde ! Nous avons commencé comme des aventuriers distants de tout, mais aujourd’hui, nous ne sommes plus seuls ! Des gouvernements ont déjà été conquis à Brocéliande, Commerly, Rians et Belle-Ile ! En Savoie, la Montvillange, mon pays, a pris la tête du mouvement ! Briançon et Luchon sont à notre portée ! L’Auvergne et son royaume oyatsine sont presque à nous ! Le succès est bientôt entre nos mains, et le temps n’est plus aux complaintes, aux atermoiements, aux hésitations, aux couinements… 

-          UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH !!!

 

SAS28.23.jpg   

 

-   UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH !!!

-  ...?...

 

SAS28.24.jpg 

 

-          Von Bulot : Qu’est-ce que c’est ?! Qui a fait ça ?!

-          Capitaine Manzana : C’est l’alarme, mon Colonel !

 

SAS28.26.jpg

 

-          Von Bulot : Ah bon ? Nous avons aussi un signal d’alarme ?

 

  SAS28.27.jpg 

 

-          Major Cinzano : Mon Colonel ! Le poste d’observation du porche au fronton gravé du chiffre de Philippe de Béthune, frère de Sully…

-          Von Bulot : Eh bien ?!

-          Major Cinzano : …Signale l’approche du Grand photographe ! Il sera à portée du canon dans quelques minutes tout au plus !

-          Von Bulot : Foutre-belette !! Déjà ?! Tout le monde à son poste ! C’est le moment capital qu’on ne doit pas rater, c’est l’événement clé que nous préparions et qui arrive enfin ! Nous ne devons pas laisser passer cette occasion !

 

 dsc05217-1-copie-1.jpg

 

SAS28.28.jpg   

 

-          Major Cinzano : Ce n’est pas tout ! Plusieurs Geckos sont entrés dans la cour du château ! Ils semblent vouloir s’en prendre au canon.

-          Von Bulot : Nos Gerboises sont en l’air pour les intercepter, non ?

-          Major Cinzano : Les deux appareils disponibles semblent avoir engagé le combat avec les Geckos…  

-          Von Bulot : « Semblent ! Semblent ! Semblent ! » Je veux du sûr, du certifié, du concret ! Au boulot, les officiers ! Et virez-moi ces peigne-culs d’ici, faites de la place !

-          Major Cinzano : Les micros, mon colonel…

 

 SAS28.29.jpg      

 

-          Von Bulot : Merciiii !! Merci à tous de votre confiance, maintenant, barrez-vous ! Et tous aux abris !! Exécution !! Je veux du courage et du silence ! L’heure de vérité est là !!

 

      Dissimulée dans un vieux mur, la batterie anti-Grand se prépare à son noir office…

 

SAS28.31.jpg 

  

-        Chargement effectué… Fermeture…

-        La cible est en approche. Contact visuel.

-     Nous pouvons y aller tranquillou : Nos appareils sont en train de distraire ceux du Sasgarion.

 

SAS28.32

 

SAS28.33.jpg

 

-        Hausse plus 6 degrés… Angle 35…

-        Attention ! Alarme de tir, évacuez la rotonde !

-        Nûitt-nûitt-nûitt-nûitt-nûitt-nûitt !

 

 SAS28.35.jpg

 

-        Feu !

 

 SAS28.36.jpg

 

SAS28.37.jpg

 

SAS28.72.jpg 

 

-        Capitaine Manzana : Le photographe est blessé ! Il vacille !

-        Major Cinzano : Incroyable ! Nous l’avons fait ! C’est historique ! Toutes mes félicitations, mon Colonel !

-        Von Bulot : Du calme… Ce n’est pas fini… Et ça ne fait même que commencer !

 

 

SAS28.71.jpg   

   

  SAS28.73.jpg

 

  -        Dydrar : Danlo !! On arrive trop tard !!

 

  SAS28.70.jpg

 

-        Danlo : Salicorne, bousillez-moi ce bazar !!

 

 

SAS28.38   

 

 SAS28.39.jpg

 

-        Il se rapproche, hausse plus 15... Angle moins 10… Moins 8… Plus 4… Moins 5… Mais il va pas arrêter de tituber ce con ?!

-        Cible acquise ! Alarme de tir, évacuez !

 

  SAS28.40.jpg

 

-        Feu !

 

SAS28.41.jpg

 

SAS28.42.jpg 

 

-      Rechargez, vite !!

 

 SAS28.77.jpg

 

-        Von Bulot : C’est bon… Ils vont l’achever…

-        Manzana : La batterie signale l’attaque d’un commando ennemi. Les Arrochelliens investissent la cavité !

-        Von Bulot : …Allez… Dépêchez-vous…

 

SAS28.44.jpg

 

 SAS28.46.jpg

 

 SAS28.47.jpg

 

 SAS28.49.jpg

 

  SAS28.50.jpg

 

-        Sortez-les tous de là ! Les charges à 60 secondes !

 

 SAS28.51.jpg

 

SAS28.52.jpg   

 

-        Nûitt-nûtt-nûitt-nûitt-nûitt !

-        Feu !

 

 SAS28.53.jpg

 

 SAS28.54.jpg

 

SAS28.55.jpg

 

 SAS28.56.jpg

 

SAS28.57.jpg

 

 SAS28.58.jpg

 

SAS28.59.jpg

 

SAS28.60.jpg

 

 SAS28.61.jpg

 

   (petites inspirations cinématographiques du jour : "Les canons de Navarone", et "La Chute", dans lequel Hitler, comme Cinzano, que "c'est répugnant, la politique") 

 

A SUIVRE... Dans l'épisode 29.  

 

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 12:05

 

     Résumé de l'épisode précédent : ...Ah oui, vous parlez de l'article "Episode 26", celui qui est juste en dessous de celui-ci et qui inaugure la Saison 4 ?...  Eh bien, pour faire court, disons que les mini-gens installés dans les parties abandonnées du château de Selles-sur-Cher sont prêts à tout pour défendre leur clandestinité, jusqu'à la mettre en péril en tuant les Grands qui les menacent... Le Sasgarion se trouve à nouveau au coeur de l'action, et il s'en serait bien passé... 

 

 

 A bord de Gecko 1, en route vers la pavillon nord du château. 9 septembre 2015. 

 

 

SAS27-9 

 

-        Danlo : Si un attentat de Von Bulot contre les Grands du château est avéré, cela fera peut-être bouger les gouvernements. Et nos propres Grands aussi. On ne peut pas tout régler, nous sommes trop petits…

-        Professeur Argawaen : En un sens, je le comprends, ce colonel… C’est peut-être seulement dans la tête que nous sommes trop petits…

-        Danlo : Essayez de soulever une canette de Pepsa Coli de 33 cl et on en reparlera…

 

 

56141

 

 

029

 

ALMONDS ARE FOREVER

BE MY FRIEND AND EAT WITH ME

IF YOU HAVE EVER LIED TO ME

ALMONDS WILL BE TELL ME

ALL THE TRUTH

AND KILL YOU ! 

 

I-Grande-6414-1kg-de-dragees-aux-amandes-catalanes-vert-ani

 

 

ALMONDS ARE FOREVER

HOLD ONE UP AND CARESS IT

TOUCH IT, LICK IT, AND CROCK IT

I'LL CAN SEE BY THIS WAY

IF YOU HIDE SOMETHING THAT

COULD HURT ME !

 

 

5767068167 b3c78098de

 

 

I DON'T NEED SOME

LET THEM FOR THE VISITORS

GIVE THEM WITH A SMILE IN ORDER

TO LEARN WHAT'S WRONG

WITH THEIR FREINDSHIP !

 

 

0290017105214436-c2-photo-oYToyOntzOjE6InciO2k6NjU2O3M6NToi

 

ALMONDS ARE FOREVER

THREATENING UNDER MY FINGERS

AND YOU WILL LIE NO LONGER

MEN ARE MERE MORTALS WHO

ARE NOT WORTH GOING TO

YOUR GRAVE FOR !  

 

1145229399

 

I  DON'T NEED SOME

OR WITHOUT POISON FOR ME

ALMONDS ARE ALL FOR YOU, SWEETY

FOR WHEN LOVE'S GONE

LIFE COULD GO ON !

 

dragees argent-z   

 

 

 ALMONDS ARE FOREVER

 ALMONDS ARE FOREVER

 

 

I-Grande-15797-1kg-de-dragees-amandes-diva-turquoise net

 

AND FOREVER, AND FOREVER  

FOREVER...

AND EVER !

 

 

 

 

27059d93

 

 

 

 

SAS27-10

 

-        Danlo : ...Ah bon ?... Nous avons un générique, maintenant ?... Il y a une chanson ?...

-        Argawaen : Ah, ne me regardez pas, je ne suis pas au courant. 

 

 

SAS27-11

 

 

  -      Danlo : Dydrar, fais-nous passer par le pavillon sud, histoire de faire un peu de tourisme... Et de voir s'il n'y a personne.

 

 

  selles-sur-cher_100941--800x606-.jpg

 

SAS26-A2

 

chateau-de-selles

 

DSCN1177--1024x768-.jpg

 

DSCN1178--1024x768-.jpg

 

DSCN1180--1024x768-.jpg

 

DSCN1190--1024x768-.jpg

 

DSCN1192--1024x768-.jpg

 

DSCN1181--1024x768-.jpg

 

DSCN1182--1024x768-.jpg

 

DSCN1189 (1024x768)

 

DSCN1175--1024x768-.jpg

 

DSCN1173--1024x768-.jpg

 

DSCN1176--1024x768-.jpg

 

SAS26-D5

 

SAS26-D1

 

SAS26-D2

 

dsc05205-1.jpg 

 

SAS26-D3

 

SAS27-12

 

 -     Danlo : J'ai vu. Cap sur l'autre pavillon.  

 

37879072.jpg 

 

DSCN1156--1024x768-.jpg

 

 SAS26-D4

 

DSCN1197--1024x768-.jpg

 

DSCN1195--1024x768-.jpg

 

DSCN1188--1024x768-.jpg

 

-    Danlo : Les proprios avaient installé une ferme, pour amuser les petits Grands. Depuis que les visites sont arrêtées, les animaux errent en liberté. C'est d'autant plus dangereux pour les colons lorsqu'ils vont à l'extérieur.

 

DSCN1157--1024x768-.jpg

 

DSCN1158--1024x768-.jpg

 

DSCN1194--1024x768-.jpg

 

DSCN1159--1024x768-.jpg

 

DSCN1161--1024x768-.jpg

 

DSCN1163--1024x768-.jpg

 

DSCN1168--1024x768-.jpg

 

DSCN1169--1024x768-.jpg

 

DSCN1170--1024x768-.jpg

 

SAS27-91.jpg 

 

-     Madame Meurmenigs : C'est magnifque...

-     Danlo : Ouihhh... Mais si le public veut revoir ces merveilles rapidement, c'est peut-être à nous de jouer les Protecteurs, pour une fois.

-     Dydrar : Casseroles à dix heures. On doit être dans la cuisine.

-     Danlo : Il y a plein de choses sur la table... Pose-toi là.      

 

DSCN1162--1024x768-.jpg

 

 

 

   A bord du Sasgarion, laboratoire du Professeur Gélagnac - 15h30.  

 

 

 

 SAS27-1

 

-        Chardonville : …C’est pire que je pensais… Affolant !

-        Danika : Horrible !

-        Gélagnac : J’adore !

-        Kernogel : Votre intuition était bonne.   

 

SAS27-2

 

-        Danika : C’est hallucinant ! Comment peut-on faire une chose pareille ? Il sait pourtant que ces mini-gens sont vivants ! Comment de ne pas le voir ?!

-        Gélagnac : Il est trop enthousiasmé par ce qui le préoccupe. Dans son esprit, il y a un lien qui ne se fait pas…

-        Danika : …C’est un peu gros, non ?...   

 

SAS27-3

 

-        Gytring : Chardonville, vous m‘avez appelé. Il y a du nouveau ?

-        Chardonville : Oh oui. Cette histoire de photographe m’a envoyé sur une piste qui semblait un peu décalé, au premier abord… 

 

SAS27-4

 

-        Kernogel : Mais votre intuition était bonne !

-        Danika : Vous l’avez déjà dit. 

 

SAS27-5

 

 

-        Chardonville : Il y a quelques années, il existait une mode chez de nombreux artistes  photographes : Utiliser des petites figurines en plastique à notre échelle dans des mises en scène assez drôles, fondées sur le décalage des dimensions entre ces personnages  et les objets qui les entouraient. Ces œuvres présentaient l’avantage d’être faciles à faire et de ne pas coûter cher, et certains de ces artistes, déjà connus ou pas, ont fait des expositions,     vendu des albums ou des badges, travaillé pour la pub… Mais comme ils faisaient tous la même chose, cette mode a vite atteint une sorte de limite et elle est passée…

-        Gytring : Vous allez me dire que cet intrus qui hante le château est un artiste ?...   

 

SAS27-6

 

-        Chardonville : Partant cette idée, j’ai demandé à l’ingénieur Kernogel, notre spécialiste de l’internet des Grands, de faire une recherche sur les sites d’actualité des arts et de la mode, et sur des réseaux sociaux comme Faceplook. Et voilà ce que nous avons trouvé… Montrez-lui.

 

  SAS27-95.jpg

 

 SAS27-94.jpg

 

SAS27-99.jpg 

 

SAS27-98.jpg

 

JEAN-CHRISTIAN B. ET L’ENVELOPPEMENT DU RAB

« Si vous avez des restes sur la table après un bon dîner, ne jetez rien ! Invitez Jean-Christian B. pour leur donner une nouvelle raison d’être. Voici une nouvelle série de photographies, actuellement exposées à la galerie Créativia à Châlons. L’horreur essentielle et pure, mise en scène avec des petits personnages de sa fabrication, à l'aide de plastique domestique fondu et moulé par ses soins, et qui sont d’un réalisme saisissant.

Il prend un malin plaisir à nous provoquer en décomposant la dimension réelle et celle de l’imaginaire dans ses mini-drames à portée symbolique. On oscille ente fascination et répulsion dans ces tableaux inspirés par une poésie maudite, qui mettent en perspective notre rapport démesuré à la nourriture. Il va bien au-delà de la question classique : "Et si un jour, nous n'avions plus rien à manger ?". En fait, il nous renvoie à notre propre petitesse : Et si, un jour, nous devenions nous-même des aliments de supermarché pour quelque espèce plus « civilisée » ? » 

 

SAS27-93.jpg

 

MINIGORE, IL FAIT LE MAXIMUM

« Le célèbre photographe écologiste et yourtophile a encore frappé très fort ! Découvrez sa nouvelle et passionnante réflexion qui a déjà attiré l'attention de plusieurs grands groupes qui se rendiquent de l'éco-responsabilité. Il met en accusation notre société moderne qui abuse des bonnes choses et reste indifférente à ses propres inégalités, et qui aime se faire peur au travers de toutes les visions artistiques possibles, même par les plus cheap et les plus ratées de ces visions (et la production audiovisuelle ne manque pas d’exemples). Oui, le genre « mini-gore » se taille une place intéressante et il a de l’avenir ! »

 

SAS27-90.jpg 

 

SAS27-96.jpg

 

UNE VIE DE PLASTIQUE RECYCLEE : UN EFFET BOEUF !

« Sur fond d’éléments à échelle humaine, Jean-Christian B. réalise, avec ses petits figurants inertes mais si parfaits, une approche axée sur l’effroi et l’humour noir. Il en résulte des shoots terribles et magiques. La pensée marketing avait besoin de cette intervention salutaire, en particulier quand il s'agit de vendre de la viande sous vide avec l'argument de la qualité, tout en appelant les clients à une consommation raisonnée. Sans conteste, Jean-Christian B. renouvelle le genre et crée un autre mode d’expression publicitaire très impactant, sous des dehors d'une fausse facilité… »

 

SAS27-6

 

-        Gytring : …Quelle horreur… Je ne comprends pas…  Il découvre et capture des humains miniatures... Et au lieu de s’extasier sur ce petit miracle de la nature et d’essayer de communiquer sur ce seul fait ahurissant, il joue avec et il les tue ?...

-        Chardonville : Oui, hélas, et plusieurs de ces personnes ont bien été identifiées par nos visiteurs oyatsines... Cet homme ne semble pas avoir de grands états d'âme... Ses mises en scène gore ont relancé sa notoriété à cause de l’expressivité de ses personnages… Tout le monde croit que ce sont des figurines peintes à la main qu’on ne trouve pas dans le commerce. Au-delà du message « philosophique », Il se fait déjà un fric fou avec ça depuis 2 mois grâce à de la publicité pour des grandes entreprises de l’agroalimentaire.  Il a gardé sa découverte pour lui et il en profite à fond. Il a bien vu que ses sujets sont civilisés et qu’ils parlent, mais il n’a pas dû beaucoup les écouter. Il croit avoir trouvé quelque chose d’unique et local et Il ne sait pas tout ce qu’il y a derrière. Du moins tant qu’il n’aura pas trouvé la colonie cachée dans les ruines… Pour l'instant, il se comporte un peu comme un gamin qui joue cruellement avec des fourmis... Mais avec un vrai enjeu professionnel à la clé. Peut-être même réellement artistique...

 

SAS27-7

 

-        Gytring : Si c’est le cas, tout le secret de notre civilisation est en danger. Mais pourquoi ici, par quel hasard ?

-        Chardonville : Nous avons appris sur sa page Faceplook qu’il est un ami proche des propriétaires du château. Il a participé à sa restauration en 2O12. Il est une sorte d’invité permanent.

-        Gytring : Il faut mettre fin à cette folie. Pouvons-nous essayer lui montrer les choses telles qu’elles sont et le convaincre de rejoindre les Protecteurs ?

-        Danika : C’est mal barré. Et la première urgence, c’est aussi d’essayer de l’empêcher de se faire tuer par Von Bulot ! c’est sûrement lui qui a tenté d’éliminer les proprios !

-        Gytring : Exact. Allons tout de suite informer le Commandant. 

 

SAS27-8

 

-        Kernogel : Et en tout cas, bravo, votre intuition était bonne !

 

 

A bord de Gecko 1. 

 

 

SAS27-92.jpg

 

-        Danlo : Merci, Monsieur Gytring. Inspectez le château, essayez de voir de quelle façon Von Bulot veut mettre ce Grand hors d’état de nuire. Nous sommes dans la cuisine du pavillon nord et nous commençons notre enquête.

 

  Dans la cuisine du château de Selles-sur-Cher...   

 

P1010016--800x600---2-.jpg

-     Danlo : Ne perdons pas de temps. On collecte le maximum d'échantillons et on les analyse. On n'est pas chez nous quand même...   

-    Madame Meurmenigs : Nous allons essayer de percre ces bouteilles.

 

P1010018--800x600---2-.jpg

     P1010017--800x600---2-.jpg

  -      Danlo : Un peu de sérieux, s'il vous plaît ! On n'est pas là pour prendre l'apéro ! Et puis ce n'est pas très prudent.

-        Le garde : Ha ! Ha ! L'analyse est négative sur les prélèvements en surface. Un p'tit bout d'amande, Commandant ?  Les Grands ne vont quand même pas les compter en revenant. 

 

P1010019--800x600---2-.jpg

    -      L'infirmier : Rien à signaler dans les crackers. Qu'est-ce qu'on cherche, en fait ?

    -      Danlo : Si je le savais... Continuez.

 

P1010020--800x600-.jpg

  -     HAAAAAAAA !!

  -     Danlo : Qu'est-ce qui se passe, encore ?!

 

P1010022--800x600---2-.jpg

 -      Ils sont morts !! Ils sont tous morts !!

 

P1010023--800x600---2-.jpg

 -   Danlo : Ne touchez plus à rien !! Ce sont les amandes ?

-    La femme : oui !! ils ont été pris de convulsions et ils sont tombés d'un seul coup !!

-    Danlo : Calmez-vous ! Eloignez-la ! ...Les amandes sont empoisonnées...

 

P1010024--800x600---2-.jpg 

  -      Madame Meurmenigs : Il faut rentrer ! Nous avons trouvé ce que nous cherchions, malheureusement...

 -       Danlo : Emportez-les à bord et remballez tout. La mission est terminée... 

 

Section médicale d'urgence - 17h40

 

 P1010015 (800x600)

P1010016 (800x600)

 

 P1010017 (800x600)

 

 P1010018 (800x600)

-     Danlo : Vous allez bien ?... Vous avez trouvé ?

-     Docteur Simon : Strychnine... La plupart des amandes en étaient impreignées. Ils en ont analysé une bonne, mais rongé une mauvaise... Hh-hhh... Je suis un peu découragée, tout à coup. Cette mission de routine est en train de devenir l'une des plus mortifères. 

-      Danlo : Je crains que nous ne soyons pas au bout des difficultés, maintenant que nous avons prouvé l'empoisonnement d'un sachet d'amandes par Von Bulot. Et pour les Grands ?

 

 P1010019 (800x600)

-     Docteur Simon : La dose qu'ils ont ingérée est insuffisante pour les tuer. Mais sur les nôtres, l'effet a été radical et instantané.

-      Danlo : Les Grands ont été emmenés par des ambulances. Ils devaient être bien malades... lls auraient dû sentir au goût rien qu'en mangeant la première que ça n'allait pas...

-      Docteur Simon : Quand on est un Grand, on ne mange ps qu'UNE amande : On les prend par poignées...

 

P1010021 (800x600)

-     Danlo : Bien... Vous devriez vous reposer, vous avez assez de monde autour de vous pour prendre la suite.

-    Docteur Simon : Ce... Ce colonel Von Bulot, il ne va pas se laisser faire, hein ?

-    Danlo : Sans doute que non...

-   Docteur Simon : Si vous avez l'occasion, Danlo, foutez-lui la pâtée, à ce petit pourri !

 

P1010022 (800x600)

-    Myrmécias : Tel que je me connais, je vais encore vous dire que je suis désolé, Commandant. Les choses ont pris un bien mauvais tour. Vous ne pouvez plus assumer tout ça seul ! La Fédération va faire intervenir son service de sécurité.

-    Danlo : Nous allons tenter pour la dernière fois l'arme de la diplomatie et de la persuasion... Voyez-vous, je n'aimerais pas trop que les militaires prennent le contrôle de la mission.

-     Myrmécias : Mais vous êtes un militaire.

-     Danlo : Oui... Mais moi, je suis un gentil.

 

P1010027 (800x600)

-       Danlo : Du nouveau ?

-       Gytring : Von Bulot reste totalement sourd à nos appels. Et les contacts de Myrmécias dans la colonie parlent de mouvements de troupes et de matériel... Nous avons également trouvé un gros canon mis en batterie sur un pan de mur, braqué sur l'allée qui longe les écuries. C'est peut-être l'arme destinée à abattre le Grand photographe...

 

P1010028 (800x600)

-     Danlo : Je veux bien être gentil militaire, mais...

-    Gytring : Pardon ?...

-    Sandra Matizet : Commandant ! Alerte détection ! Deux engins volants motorisés sont en approche rapide. 

 

 P1010024 (800x600)

 

 P1010029 (800x600)

  -       Gytring : Ce sont des Gerboises de classe B ! Ces engins ont plus de quinze ans, ce sont les ancêtres des Geckos.

-         Danlo : Vieux ou pas, ils m'ont l'air un peu trop armés ! Alerte rouge pour tout le vaissseau !

 

P1010030--800x600-.jpg

-     Gytring : Ils arrivent vite et par au-dessus.

-      Danlo : C'est une attaque ! Lancez les Geckos 7 et 11 d'interception ! 

 

 

   SAS27-50.jpg

 

-       Ici Gecko 11. Je décolle.

 

 

P1010025 (800x600) 

 

 

SAS27-51.jpg

 

 

SAS27-52.jpg

 

 

SAS27-53.jpg

 

SAS27-54

 

SAS27-55.jpg

 

P1010031--800x600-.jpg 

 

-      Gecko 7 à Poste Principal ! La piste 3 est touchée ! 

 

SAS27-80.jpg 

 

 

 

SAS27-81.jpg

 

COT2.77.jpg

 

SAS27-83.jpg

 

P1010026--800x600-.jpg 

 

P1010023 (800x600)

 

 

SAS27-85.jpg

 

-      Allez !! Sortez de là !!

 

P1010032 (800x600) 

 

-         Gytring : L'élévateur de la piste 2 est bloqué à cause de l'explosion de l'arsenal de surface ! Gecko 7 n'a pas pu décoller ! Nombreuses avaries signalées dans tout le niveau A et panne générale d'alimentation. Nous fonctionnons sur les réserves

-        Danlo : Priorité aux équipes de secours et à la section médicale. Maintenant que les Gerboises ont tiré leur coup, elles vont s'en aller ! Faites monter un Gecko sur le plan 1, je veux qu'on les poursuive !

 

 

SAS27-84.jpg

 

  -      Docteur Simon : Il veut que je me repose ?! Mais quand ?!

 

Le Sasgarion, après l'attaque - 19h00.

 

 

 P1010033--800x600-.jpg

 

-       Gytring : La situation n'est pas brillante. En dehors de la porte latérale bâbord, nous n'avons plus qu'une piste en fonction. Les réparations les plus urgentes sont en cours, mais l'énergie disponible est à 20 % et nous avons du mal à la redistribuer. Nous avons 6 morts et encore 2 hommes dont le sort est incertain... Et 29 blessés en plus. Les pertes sont spécialement accablantes dans la section technique et la sécurité. J'ai du mal à croire que la colonie nous ai déclaré la guerre !

-       Danlo : ...Le prix de vouloir rester gentil... Mais ce n'est plus d'actualité ! Je vais voir le Colonel Salicorne pour préparer un débarquement. Von Bulot a sans doute cherche à nous intimider, mais il est allé bien au-delà. Myrmécias avait raison, il n'a plus de limites.

-      Gytring : Et pour la Cité Volante, quels sont les ordres ?

 

 

P1010034--800x600-.jpg

 

    -     Danlo : Il faut la déplacer et lui trouver un terrain d'atterrissage discret. De l'autre côté du Cher, par exemple, dans cette prairie parsemée de jolis arbustes fleuris... Et j'appelle les Grands Protecteurs de Sologne.

 

 

Le Sasgarion sortira-t-il encore plus esquinté de cette mission ? Danlo parviendra-t-il à sauver la vie du méchant Grand photographe qui tue les mini-gens pour le bien de sa carrière ? Les Grands Protecteurs finiront-ils par en avoir marre de ces petites créatures qui leur causent tant de soucis ?...

 

Vous le saurez dans l'épisode 28, bientôt ! 

 

 

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 11:52

 Avant-propos

 

Je connais le château de Selles-sur-Cher depuis 2008 et j'y suis retourné pendant 3 ans, lors de plusieurs séjours dans cette jolie petite ville endormie, davantage sinistrée encore par la quasi disparition des Céramiques de Touraine. Il était abandonné, beau, mélancolique, excitant, dégradé... Et interdit. Je faisais donc partie de ces visiteurs clandestins, mais respectueux.

 

D'autres visiteurs se sont servis dans une réserve où l'on trouvait des ardoises ou des pierres de tuffeau, dans un intérêt purement domestique. C'est un peu le sort de tous les châteaux morts qui, au cours des âges, ont été démantibulés pour construire les maisons qui sont autour, genre Pierrefonds avant la reconstruction fantasmagorique de Viollet-le-Duc.

 

Aujourd'hui, le château de Philippe de Béthune, frère de Sully, revit. Pourvu que ça dure. Les trois épisodes suivants (26, 27 et 28, mais surtout le 27) lui rendent hommage. Il est plus qu'un décor en différé, il est le vrai héros de l'histoire (un peu comme le Titanic est le vrai héros de "Titanic" pour ceux qui s'en foutent un peu de Léonardo...). Dans cette histoire, les nouveaux propriétaires sont un peu malmenés par mes mini-gens. Euh... Désolé, mais tout se terminera très bien pour eux.

 

Etant donné que j'avais fait peu de photos et que beaucoup ne sont pas terribles (je ne suis pas photographe, et ça se voit...), j'en ai pris d'autres sur plusieurs sites, dont celui du château. Je trouve sa renaissance émouvante et utile, et si par hasard des lecteurs passent par ici, je leur dis : Maintenant, allez voir le château de Selles-sur-Cher, rouvert au public depuis avril 2012. 

 

http://www.chateau-selles-sur-cher.com/credits_mentions_legales.html

 

Les 2 premiers épisodes de cette saison 4 ont été entièrement réalisés à Paris, pendant ce week end caniculaire. Au moins, j'ai transpiré pour quelque chose ! Samedi matin, désespéré d'avoir passé une nuit blanche à cause de la chaleur, je suis parti à 6 heures du matin dans le Bois de Vincennes, qui est à 5 stations de métro de chez moi. L'occasion de faire quelques photos en décors naturels, à l'aube, dans une agréable fraîcheur qui n'a pas duré...

 

Enfin, ces épisodes sont aussi inspirés par la mode actuelle des petites figurines dans la photo d'art et la pub. Histoire de désacraliser quelques un des ces artistes qui, il faut le dire, se la pètent grave pour pas grand-chose (mais il y en a d'autres plus sympas, heureusement), j'en ai imaginé un que son travail poétique rend très méchant... C'est bien sûr à cause de lui que la situation va partir violemment en sucette. Une fois de plus, la Cité Volante Miniature "Sasgarion" va vivre des heures terribles...   

 

Daniel   

 

 

 SAS26-A1.jpg

 

A bord du Sasgarion…

 

 SAS26-SASGARION.jpg

 SAS26-1.jpg

SAS26-2

    -        Docteur Simon : …Section médicale d’urgence, rapport de situation du 8 septembre 2015, journal de bord du Docteur Gentiane Simon, enregistrement fait à 22h10. Cher Journal… Le service est très calme, nous n’avons aucun eu malade ou blessé admis depuis plus d’une semaine. La Cité Volante Montvillienne vit dans une tranquillité routinière et les signes vitaux des 296 membres de l’équipage passés en revue régulièrement par l’OVMD (Ordinateur de veille médicale à distance) sont tous excellents.

 

   SAS26-3.jpg

  -        Docteur Simon : Je ne dirai pas, toutefois, que le vol depuis Berck s’est bien passé. En réalité, nous avons été transportés dans le fourgon de Monsieur Canlers. Les Grands Portecteurs berckois sont décidément formidables et toujours prêts à nous aider, dans la limite des compétences définies par la convention établie entre eux et la Fédération des Mondes Miniatures. Le Sasgarion est actuellement au repos dans la grange des Grands de Sologne, non loin de Selles-sur-Cher, le lieu de notre nouvelle mission, qui débutera demain matin.

 

  SAS26-4.jpg

  -        Nous savons que la colonie locale court un danger certain, mais personne ici n’est encore véritablement inquiet de ce que nous allons trouver… Le vaisseau est largement pourvu en personnels de sécurité et de soins, nous sommes prêts à faire face aux situations d’urgence qui pourraient survenir…

 

Zone d’accueil de la piste avant 1 – Le 9 septembre 2015, 9h45

 

 SAS23-30-copie-1

SAS26-5.JPG

 

 SAS26-6.jpg

 SAS26-7.jpg

-        Commandant Danlo Hédrone : Ah ! Merci de me rejoindre, Docteur.

-        Docteur Simon : Je vous en prie. Je ne suis pas vraiment overbookée…

 

 SAS26-8.jpg

  -        Danlo : Je m’en doute. Mais vous êtes une des rares personnes ici à bien connaître le Seigneur Myrmécias. Je tiens à ce qu’il soit bien accueilli.

-        Docteur Simon : Il a été la première personne sympathique que nous ayons rencontrée en arrivant dans la région berckoise, sur le territoire des Oyatsines (Episodes 7 à 11). C’est un vieil homme très noble, très savant et très déluré. Je suis contente de voir qu’il a confiance en nous au point de nous appeler en priorité.

 

  SAS26-9.jpg

-        Le garde : Gecko 4 est en approche.

-        Danlo : Merci. Je suis content aussi. Un peu moins d’apprendre que votre ami déluré dirige une colonie clandestine. Pas étonnant qu’il y ait des problèmes…

 

  SAS26-10.jpg

SAS26-11.jpg 

-        Myrmécias : Chers amis d’Arrochelle ! Vous êtes les bienvenus !

-        Danlo : …Mais… Vous aussi, Seigneur Myrmécias, vous aussi.

 

   SAS26-12

-        Myrmécias : Et voici la ravissante Madame Simon ! C’est toujours un réel enchantement de vous retrouver ! Où est votre mari, le remarquable Professeur ? Vous vous en êtes enfin débarrassée ? La voie est donc libre pour votre enlèvement par un seigneur vieille-petite-France qui aime s’entourer de beautés rares ?

-        Docteur Simon : Voyons, vous allez me donner des extrasystoles, cher ami. Non, mon mari est resté en Baie d’Authie. Il dirige la formation et l’entraînement d’une équipe d’exploration. Permettez que je vous présente Danlo Hédrone, le Commandant du Sasgarion.

-        Danlo : Seigneur Myrm…

 

  SAS26-13BIS.jpg

-        Myrmécias : Ne vous embarrassez pas avec les grades, mon garçon. Je suis juste Myrmécias, le plus vieux et le plus fou des vieux fous que compte le peuple oyatsine… Ouihhh… Le Sasgarion… La merveilleuse Cité Volante, la fierté des Mini-gens… Quelle fascinante et lourde responsabilité, n’est-ce pas ?

 

 

SAS26-14.jpg 

 

-        Danlo : En effet… D’accord pour oublier les grades, mais pas le brunch prévu en votre honneur. Si vous voulez bien nous suivre…

-        Myrmécias : Suivre Madame Simon ? Oh oui, avec plaisir !

 

    SAS26-15.jpg 

  -        Myrmécias : C’est une excellente chose que le Sasgarion soit là, Danlo, excellente. Cela va un peu rebattre les cartes et simplifier le jeu.

-        Danlo : Parce que votre problème a une cause interne ? Je croyais que vous redoutiez surtout les incursions des Grands dans votre colonie.  Vous avez parlé de disparitions d’habitants. Dans mon idée, je suis venu organiser l’évacuation de plus de 700 personnes, rien de plus.

 

  SAS26-17.jpg

-        Myrmécias : Même la vie à la campagne n’est jamais aussi simple qu’elle en a l’air…

-        Danlo : Si vous vouliez faire simple, il fallait emménager dans la colonie solognote qui existe déjà. Elle est largement plus confortable qu’un château abandonné…

-        Myrmécias : Je sais bien ! Mais voyez-vous, depuis que les Oyatsines ont appris, grâce à vous, que le monde était bien plus vaste et divers qu’ils le croyaient, ils sont saisis d’une bougeotte insasiable. Les plus aventuriers ont donc choisi, dès la fin de l’année 2011, de quitter l’Auvergne pour le Château de Selles-sur-Cher, qui faisait partie des relais sécurisés répertoriés par la Fédération. Un cadre immense, magnifique, avec des cachettes à foison, cette ruine est devenue pour nous une sorte de nouvelle frontière pour les pionniers, avec l’aide des Grands de Sologne qui vivent à côté.

 

  SAS26-18.jpg

-        Docteur Simon : La Fédération a émis un avis défavorable. Mais vous y êtes allés quand même.  

-        Myrmécias : Tout se serait bien passé si quelques mois plus tard, le château n’avait pas été racheté par des Grands qui l’ont rouvert au public dès le mois d’avril 2012. Dès lors, la colonie a dû se cacher un peu plus et se faire toute petite. Le projet passionné de ces Grands de faire revivre le château a capoté, et je sais que certains d’entre nous y sont pour quelque chose, plus exactement le contingent de l’armée montvillienne chargé d’assurer notre sécurité.

-        Danlo : Comment ?

-        Myrmécias : Ils sont peu nombreux, une centaine, mais très équipés et déterminés. C’est pour ça que le Président Koxis m’a envoyé ici, il y a six mois : pour convaincre les Oyatsines de rentrer en Auvergne. Et là, je dois vous avouer mon échec, d’où mon appel désespéré vers Arrochelle… Là-dessus, est arrivé le signalement régulier d’une présence grand-humaine dans le château. Les mini-gens ont été découverts, c’est certain, mais pas encore la colonie.

 

   SAS26-16

-        Danlo : Pour ce que j’en sais, l’unité montvillienne est commandée par le Colonel Von Bulot, ancien officier du général Diride et muté, ou plutôt éloigné, par la nouvelle République Montillienne. Arrochelle est indépendante depuis plusieurs années, mais nous pouvons intervenir au nom de la Fédération.

-        Myrmécias : Je connais bien Von Bulot, nous l’appelons entre nous « Bubul ». J’ai parfois du mal à le prendre au sérieux, mais face au danger, je crains que cet homme n’ait plus de limites.

 

     SAS26-19

  -        Danlo : Nous allons simplifier tout ça, comme vous dites… Suivez-moi au Poste Principal. Une mission de reconnaissance est en cours aux abords de la colonie. Il s’agit de repérer une éventuelle présence, hostile ou trop curieuse, et aussi de trouver un site d’atterrissage pour le vaisseau. J’ai ordre de faire évacuer la colonie et d’en effacer toute trace dans les trois jours et je vais le faire.

-        Myrmécias : C’est tout ce que j’attends et ce que j’espère.

 

 

SAS27-74.jpg 

 

DSCN1099--1024x768-.jpg

 

  DSCN1098--1024x768-.jpg

 

DSCN1100--1024x768-.jpg

 

DSCN1101--1024x768-.jpg

 

DSCN1185--1024x768--copie-2.jpg


SAS26-E1-copie-1.jpg 

 

DSCN1186--1024x768-.jpg

 

DSCN1189--1024x768--copie-1.jpg

 

DSCN1198--1024x768-.jpg

 

 SAS26-21--1024x768-.jpg    

 -        Gytring : La base à Colibri 5. Couvrez maintenant la section A-9.

 

 SAS26-22--1024x768-.jpg

-        Docteur Simon : Nous avons envoyé un hélicoptère. C’est plus discret qu’un Gecko. Nous pouvez suivre la mission sur cet écran.  

 

DSCN1172--1024x768-.jpg

 

DSCN1174--1024x768-.jpg


 SAS26-D5

 

DSCN1200--1024x768-.jpg

 

DSCN1203--1024x768-.jpg

 

DSCN1202--1024x768-.jpg

 

dsc05336-1.jpg

 

 SAS26-A6

 

SAS26-25--2-.jpg

 -        Le pilote : Colibri 5 à la base. Le vent est soutenu ce matin et les nuages passent vite. J'ai un peu de mal à tenir le cap... Rien à signaler dans la section A-9. Nous sommes sortis du pavillon sud. Nous survolons à présent les broussailles près de l’étang et de l’ancienne tour.

-        Voix de Gytring : Vous êtes hors zone, Etrell. Revenez sur la dépendance qui sert d’entrepôt.

 -     Le pilote : Il me semble qu'il y a du mouvement, par là.

 

Pendant ce temps, quelque part au ras du sol...

 

SAS27-60.jpg

 

SAS27-61.jpg

 

-    A l'aide !! Hh-hh-hh-hh-hh-hh-hh EEEEH !!


  SAS27-63.jpg

 

SAS27-64.jpg 

 

    -    NOOOOOON !! LACHEZ-MOI !! AAAAH !!

 

 

 SAS27-70.jpg

 

 SAS26-40--2---800x600-.jpg

 

  SAS26-31--1024x768-.jpg        

 

    SAS26-32--1024x768-.jpg

  -      Qu'est-ce que c'est que ça ?!?

  -      Ne vous inquiétez pas ! Le tigre est en plastique !

 

 SAS26-33 (1024x768)

  -      Quoi ?! Mais... Je vous connais ! Vous êtes le père de Damoiselle Galia ! On vous cherche depuis des jours ! Qu'est-ce qui se passe ici ? Qu'est-ce qu'il nous veut ?

-       Je ne sais pas !! Ecoutez, je ne sais rien !!... Oh non... Pas ça...

 

SAS26-34--1024x768-.jpg 

 

  SAS26-20.jpg

 

SAS26-35--1024x768-.jpg

  -     HAAAAAAAAAA !!! 

 

SAS26-26--2-.jpg

 -     Le pilote : Commandant, il y a un Grand juste devant nous ! Il a capturé des mini-gens et il est armé !! Euh... Non, c'est un appareil photo !... Il nous a vus !!

-     Voix de Danlo : Etrell ! Foutez le camp ! 

SAS27-73.jpg 

 

SAS27-72.jpg

SAS26-27--1024x768-.jpg

  -     Le pilote : On est touché !! Je perds les commandes de l'appareil ! On va s'écraser ! Sasgarion, ici Colibri 5 !! A l'aide !!

 

SAS26-28--1024x768-.jpg

 

SAS27-65.jpg 

 

 SAS27-66.jpg

 

SAS27-67.jpg

 

SAS27-68.jpg

 

SAS27-69.jpg

 

SAS26-222--1024x768--copie-1.jpg

 -     Docteur Simon : C'est affreux !

-     Gytring : ...Contact radio et radar perdu ! Danlo !... 

 

SAS26-23--1024x768---2-.jpg

 -     Danlo : Docteur ! Branchez-nous sur la transmission OVMD !  

 -     Voix synthétique de l'OVMD : Tnit-tnit ! Tnit-tnit ! Garde de Sécurité Milan Hilton, interruption des signaux vitaux. Pilote Gustave Etrell, transmission défaillante. Tnit-tnit ! Transmission OVMD Mission colibri 5 interrompue.

 

SAS26-24--1024x768---2-.jpg

-     Docteur Simon : Le pilote a peut-être survécu, mais il est impossible de le savoir maintenant. Les bracelets doivent être détruits.

-     Gytring : Je pense que l'hélicoptère est tombé dans l'étang...

-     Myrmécias : Je suis navré, Commandant...   

-     Danlo : ...Contactez Le Colonel Von Bulot. Je compte aller dans la colonie...  

 

Centre opérationnel de la sécurité

 

SAS26-41--800x600-.jpg

SAS26-42--800x600-.jpg 

 -        Colonel Salicorne : Vous aurez la liaison avec Von Bulot dans quelques secondes.

-        Myrmécias : Ne vous attendez pas à climat consensuel avec lui…

-        Danlo : Oui, bin, je ne sais pas ce qu’il veut, le Bubul, mais je vais le calmer vite fait.

 

SAS26-43--800x600-.jpg

  -        Von Bulot : Je suis là, Commandant Hédrone…

 

 SAS26-44 (800x600)

 -        Myrmécias : …C’est un clown, comme tout l’état-major du temps de Diride. Un clown obtus et individualiste, ce sont les pires. Il fait beaucoup rire les Oyatsines, cela dit, c’est bon pour leur moral.

-        Danlo : Sa présence ici est une de ces bizarreries diplomatiques que l’on a laissé faire sans penser plus loin aux conséquences possibles. Il met en danger toute la colonie, c’est de l’incompétence pure, ou bien un goût débridé pour un petit pouvoir. Et s’il faut le virer de force, on y pensera.

-        L’opératrice : Liaison dans 3 secondes, Commandant. 2… 1…

 

 SAS26-45--800x600-.jpg

 -        Danlo : Bonjour Colonel. Nous connaissons votre situation et nous venons d’en vivre les effets les plus dramat…

-        Von Bulot : Commandant ! Ainsi que le Seigneur Myrmécias a dû vous le dire, nous avons pris des mesures efficaces contre l’intrusion des Grands. La plupart des installations de surface ont été évacuées et détruites. La colonie vit recluse, mais en sécurité, dans une cave secrète sous les anciennes écuries. Nous contrôlons cette situation.

 

 SAS26-46--800x600---2-.jpg

 -        Danlo : Colonel, avec tout le respect que je vous dois…

-        Von Bulot : Vous faites bien de le dire…

-        Danlo : …La réalité est que vous ne contrôlez plus rien. Vous vous adaptez par la force des choses, vous réduisez au fur et à mesure votre environnement, mais on ne peut pas parler de contrôle ! Plus de 20 personnes ont disparu ces dernières semaines, enlevées par un Grand, qui semble être toujours le même. Nous venons de perdre un engin de reconnaissance et 2 hommes dans une rencontre avec lui. Au-delà de la sécurité même des mini-habitants du château, ce problème concerne la discrétion des civilisations miniatures et le secret de leur existence.

 

 SAS26-47--800x600-.jpg

 -        Von Bulot : Comme vous l’avez dit, il ne s’agit pour l’instant que d’UN Grand. Nous avons les moyens d’agir contre ce danger et nous mettons une procédure en place. Votre intervention est inutile et ne fait que compliquer davantage les choses.  Nous pouvons résoudre ce problème en toute indépendance, et même en toute discrétion, sans l’aide du célèbre et précieux Sasgarion.

-        Danlo : Vous voulez « agir » ?!... Vous voulez quoi ? Le tuer ? C’est absurde, on ne fait pas ça, jamais, nous ne sommes pas dans une logique de conquête !

-        Von Bulot : Il ne s’agit pas de conquête, mais de résistance. On nous attaque, donc nous allons nous défendre.  Le château est à nous et il doit le rester. Presque tous les colons sont d’accord là-dessus. Si vous voulez vraiment entreprendre une évacuation, j’autoriserai les plus poltrons d’entre nous à se réfugier à votre bord.

 

 SAS26-48--800x600-.jpg

  -        Danlo : Je ne peux pas vous laisser faire ça. Vous mettez en danger l’existence de 160 000 mini-gens et plus ! Sans compter ceux que nous n’avons pas encore découverts !

 

 SAS26-49--800x600-.jpg

 -        Von Bulot : Le danger est déjà, Commandant. Laissez baguenauder ce Grand en toute impunité sur notre territoire et les découvertes qu’il a déjà faites ne seront que les premières d’une longue et douloureuse série. Vous aviez raison, l’adaptation a ses limites. Il est donc temps de voir notre protection autrement que par la passivité et le repli. Je vous laisse. Commandant, j’ai du travail. Pour des raisons de sécurité, il n’est pas possible de faire atterrir la Cité Volante dans le parc. Un Gecko suffira à transborder les quelques personnes qui voudront partir… De même, cessez de faire de la reconnaissance sur le terrain. Et au moins, songez à nous en accorder un peu… Au revoir.

 

 SAS26-50--800x600---2-.jpg

 -        Mymécias : Voilà… On en est là… Je ne suis pas surpris.

-        Danlo : Il a l’air sûr de lui et de la confiance des colons oyatsines.

-        Myrmécias : Les Oyatsines lui accordent sa confiance parce qu’il les protège.

 

  SAS26-51--800x600-.jpg

 -        Salicorne : Pourtant, leur situation n’a cessé de s’aggraver. Et je croyais qu’ils se moquaient de lui.

-        Myrmécias : Il suffit à Von Bulot d’affirmer que sans lui, les choses auraient été encore pires. Et je vous avoue que tout le monde est assez tenté par un usage encore inédit de la force. Une sorte de psychose collective s’est emparée d’eux. Ils pensent que la solution ne peut venir que d’eux-mêmes et qu’il est temps d’agir sur les événements plutôt que de les subir. Ne vous y trompez pas, c’est un état d’esprit qui se répand dans les petites colonies précaires, isolées en pleine campagne, mais qui est encore inconnu dans les colonies très structurées et avancées comme Arrochelle : Dès le départ, cela pose un problème de communication.  

 

  SAS26-52--800x600-.jpg

 -        Myrmécias : Bien sûr, ils ont toujours peur des Grands. Mais ils commencent à transcender cette peur en une paranoïa agressive qui leur fait lâcher les freins de la prudence la plus élémentaire, leur fait oublier des enjeux plus larges que leur petite vie locale… Qui leur fait même oublier la réalité de notre taille et de notre réelle impuissance dans un monde fait pour les Grands !... Voilà ce que j’ai pu constater après 6 mois passés à les étudier. Je… Je n’ai pas encore eu l’occasion de vous dire que les propriétaires du château ont disparu depuis 2 jours…

 

 SAS26-53--800x600-.jpg

 -        Danlo : Comment, « disparu » ?!

-        Myrmécias : Von Bulot a lui aussi des engins de reconnaissance.  Ils ont paraît-il observé au milieu de la nuit l’intervention des pompiers dans le pavillon nord, celui qui est habité. Plusieurs Grands ont été emmenés sur des civières. De loin, perché sur un pan de mur en ruine, je n’ai pu discerner que la ronde des lumières des ambulances sur les façades… Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais je pense de plus en plus que les hommes de Von Bulot n’ont pas fait qu’observer de loin et envoyer un rapport. Ils sont sûrement à l’origine de cet incident qui a peut-être coûté la vie aux Grands…

 

SAS26-54--800x600-.jpg

  -        Danlo : …Je vois… Que diriez-vous d’aller enquêter sur place ? Nous trouverons bien une fenêtre ouverte…

 

SAS26-55--800x600-.jpg

 

 Pendant ce temps, le vaissseau est mis en pré-alerte. Corridor 9, niveau C. 

 

SAS26-000000.JPG

-     Danika : C'est fou, cette histoire ! Vous avez entendu ? Le Grand avait un appareil-photo. Il essaie peut-être de réunir des preuves avant de vendre son scoopà la presse.

-     Professeur Chardonville : Ces captures de colons sont tout aussi inquiétantes... Mais ça fait des semaines que ça dure, c'est un peu long pour lancer un scoop de cette taille... Si je puis dire... J'ai une idée curieuse en tête, et je n'arrive pas à m'en débarrasser... Allons voir Monsieur Kernogel, il faut vérifier ça !

 

Colonie souterraine des anciennes écuries du château - 14h20.

 

dsc05239-1.jpg

 

dsc05238-1.jpg

 

SAS26-59BIS (800x600)

-      Von Bulot : C'est parfait. combien de temps avant que la quantité d'explosifs prévue soit produite ?

-     Le technicien : Encore 72 heures, en travaillant jour et nuit. Il faudra sans doute réquisitionner d'autres colons... 

-      Von Bulot : Ce n'est pas un problème. Continuez.

-      Le major :  Colonel, la station d'observation signale un Gecko en vol vers le pavillon nord, le logement des propriétaires.

 

 SAS26-60.jpg

-     Von Bulot : Déjà ? Ils n'ont pas traîné... N'ayons pas d'inquiétude. Ils ne trouveront rien. La police des Grands a dû enlever tous les aliments susceptibles d'avoir provoqué l'empoisonnement.

-      Le major : En tout cas, cela prouve que ce commandant ne lâchera pas l'affaire comme ça. 

-     Von Bulot : Certainement... Donc, il est temps de lui faire deux démonstrations : une de notre force et une de la confiance de notre peuple. Nous allons nous montrer de bonne composition et accueillir une délégation du Sagarion demain. Un petit meeting fera du plus bel effet. Je vais écrire un discours ce soir.

 

SAS26-58.jpg

-      Von Bulot : De votre côté, faites suivre discrètement ce Gecko, on ne sait jamais. Soyez prêts à neutraliser ces intrus s'ils trouvent quelque chose... Le Sasgarion n'osera pas réagir et nous attaquer : Une guerre, ça fait du bruit ! Où en sommes-nous de l'opération David-et-Goliath ?

-     Le major : Pour ce qui est de ce Grand photographe, notre piège est en place. Dès qu'il réapparaîtra, nous enverrons les leurres.

-     Von Bulot : C'est parfait. Nous avons besoin d'un vrai succès sur ce coup-là. Pour marquer les esprits dans les mini-nations et redonner un bon coup de fouet à tout ça !

-     Le major : Les gens ici attendent surtout de meilleures conditions de vie. Si le château retourne à l'abandon, nous pourrons revoir le soleil en sécurité. La mise en faillite du domaine et l'arrêt des visites sont déjà un bon début...

 

SAS26-59.jpg 

 -          Von Bulot : C'est clair ! Nous en avons tous marre de vivre chichement, terrés comme des blattes dans un bout de cave ! Pour autant, votre commando de sabotage ne doit rien perdre de son expertise. Il faut continuer à intervenir sur la plomberie, et surtout les installations électriques. Maintenant que tout est éteint, nous ne provoquerons plus d'incendies dans les deux pavillons. Alors, profitez-en, lâchez-vous !

 

SAS26-56.jpg 

-     Von Bulot : Au travail, messieurs ! Tenez-moi informé de tout ce qui se passe. 

 

SAS26-57.jpg

  -       Le domestique : Monsieur le Colonel désire-t-il déjeuner ?

-        Von Bulot : Bien sûr ! Les complots, ça donne faim ! Et vous me ferez couler un bain, aussi. 

 

Vers où le jusqu'au-boutisme des colons mini-sellois les emmènera-t-il ? Au moins jusqu'au 27ème épisode !  

 

 A SUIVRE...

  

 SAS27-71.jpg

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 19:00

 

Juin 2012 / Gérardmer, dans les Vosges

 

 

 

P1010016f.JPGP1010017f.JPGP1010020w.JPGVO-15.JPGVO-17.JPGVO-3.JPGVO-8.JPG

 

VO-7.JPG


VO-10.JPG


VO-11.JPG


VO-12.JPG


VO-13.JPG


VO-14.JPG

 

"C'est bon, on est 3, on peut y aller"

 

 VOS-1

VOS-3.JPG

 

Le 27 juin, une expédition est décidée vers un des sommets entourant Gérardmer. La station de communication autonome n° 5 décolle avec 6 personnes à bord.  

 

VOS-2.JPG

 

VOS-4

 

Durant les premières heures de la mission, le vol se déroule selon le plan prévu. Tout est calme à bord. Statcom 5 se faufile entre la cîme des arbres qui tapissent les collines. La forêt est vierge de toute présence de Grands.

 

VOS-5

 

 

 VOS-6

 

 

 VOS-7

 

 Et soudain, la base perd le contact aux environs du lieu dit "La Basse des Rupts". Que s'est-il passé ? L'appareil s'est-il écrasé ? Une mission de sauvetage doit être organisée, dans des conditions difficiles, et doit couvrir un périmètre très large.

 

VO-19

 

Si l'équipage a survécu, il pourra tenir plusieurs semaines sur ses réserves. Peut-être les naufragés de la montagne auront-ils la force de guider les sauveteurs et de leur indiquer le site de l'accident. 

 

VOS-8

 

 Alors, comme dans "Indiana Jones", un "X" marquera l'emplacement...

 

 VOS-9

 

 

 Juillet : Les dunes de la Côte d'Opale, entre Berck et Merlimont, et dans la Baie de l'Authie.

 

 authie.jpg

 

14 juillet : Le vert plie devant le gris, mais ne rompt pas. 

 

Base de départ : L'Hôtel Le Voltaire, chambre n° 313.

 

 SASVOLTAIRE2.JPGdunejui1.JPG

 

dunejui2.JPG

 

 dunejui3.JPG

 dunejui4.JPGdunejui5.JPG

 

dunejui8.JPG

 

dunejui9.JPG

 

dunejui6.JPG

 

dunejui7.JPG

 

dunejui14

 

dunejui20.JPG

 

dunejui15 

 

dunejui16.JPG

 

dunejui17.JPG

 

dunejui18.JPG

 

dunejui19.JPG

 

 Et maintenant, un ch'tit tour dans l'excellent musée de Berck, avec ses tableaux d'artistes qui ont peint la vie berckoise d'autrefois....

 

musee1.JPG

 

musee3.JPG

 

musee4.JPG

 

musee6.JPG

 

 musee9.JPG

 

 musee16.JPG

 

 musee17.JPG

 

 musee18.JPG

 

 musee21.JPG

 

 musee20.JPG

 

Ses maquettes de bateaux, ses galeries archéologiques...

 

 musee5.JPG

 

 musee12.JPG

 

 

Ses expositions, souvent consacrées à la sculpture sur verre (Marcoville, Domancich, etc...)

 

uusee2.JPG

 

 

 musee7.JPG

 

musee8.JPG

 

 musee10.JPG

 

musee11.JPG

 

Les dossiers noirs des naufrages de pétroliers ou incendies de plates-formes qui ont affecté l'environnement ces quarante dernières années.

 

 musee13.JPG

 

 musee15.JPG

 

 ...Et quelques anciennes enseignes de boutiques disparues.

 

 

musee19.JPG

 

 musee14.JPG

 

A bientôt pour la suite de nos programmes. 

 

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 11:41

 

SAS25-91.JPG

 

BJORN10.JPG

 

P1010019w.JPG

 

SAS21-4.JPG

 

Bonjour, moi c'est Daniel et je suis né le 18 mai 1968. Mais en réalité, ma vie a vraiment commencé vers 1995-96, à peu près. En fait, c'est ma deuxième. Je pense donc avoir un certain retard à l'allumage. Depuis tout ce temps, j'ai rusé pour faire semblant de grandir, et j'ai trouvé ça, entre autres modes d'expression. Voici donc une petite présentation de ce blog. 

 

P1010007w.JPG

 

SAS21-26.JPG

 

SAS21-43.JPG 

 

Le Monde Miniature de Sasgarion et ses mises en scènes sont la partie la plus aboutie, la plus concrète, la plus visible de cette soupe démesurée qui bouillonne dans ma tête depuis 35 ans. Et qui n'a qu'un seul but : m'éloigner du réel et d'une vie où j'ai encore du mal à trouver ma place. Elle est déjà bien avancée et je ne l'ai pas encore trouvée, ma place... Il restera au moins ça. Et autour de 3 000 photos jetées au hasard sur le net.

 

 

 Photo-078.jpg

 

Photo-133.jpg

 

Des dizaines de pays imaginaires, des centaines de textes et de cartes, des romans réservés à un auditoire restreints, des chansons, de décors consruits et détruits, des jouets jamais jetés, comme ces milliers de petits personnages en plastique qui ont, par groupes ou isolément, une histoire, un vécu... Oui parce que tout cela est vivant, pour ainsi dire. En tout cas, c'est grâce à eux si je le suis encore, donc il doivent l'être un peu aussi.  

 

DSCN0083.JPG

 

Photo-141.jpg

 

Photo-199.jpg

 

Cela n'a rien à voir avec la nostalgie de la magie de l'enfance. Nooon, je déteste l'enfance et les enfants !! Même quand j'en étais un !

Ce n'est pas non plus l'expression d'une passion démesurée pour le modélisme, même si j'adore ça (surtout les décors de villes et les bateaux). Enfin si, l'amour de ce loisir était là, l'envie aussi, mais ni les moyens ni la place...

Mais j'avais un truc qui était là, disponible, qui pouvait être développé en faisant travailler l'imagination et les mains ; un loisir suffisamment décalé pour servir de soupape de sécurité, d'échappatoire permanent.

 

Photo-094.jpg

 

3089259907_1_11_85cf4sN7.jpg

 

Aujourd'hui, l'essentiel des décors de la Cité Volante des Montvilliens, dernière période de la longue histoire des mini-gens, est stocké dans des boîtes ; une partie est exposée sur une commode, mais un peu à l'ombre, sous le pan de toit incliné à 45 degrés. C'est toujours là, présent, intégré à la vie quotidienne d'une studette parisienne classique, mais un tout petit peu en retrait : Mes visiteurs ne doivent pas non plus voir que ça...   

 

P1010276

 

De nos jours, les mini-gens sont à la mode chez plein de photographes : ils marchent sur des légumes, font du kayak dans des mares de lait concentré, font du ski sur du plâtre ou rêvent au soleil couchant assis sur des fleurs...

 

Ces gens sont des Artistes. Et sur leurs sites, on ne lit que des mots d'extase de visiteurs conquis par cette idée merveilleuse et... si neuve de mettre en scène sommairement des petites gens au 1/87ème. Ces gens n'ont donc jamais vu de décors de trains électriques ?... On en fait des albums qui se vendent très cher, des expos, des badges, de la pub pour une marque de luxe qui vend des sacs fabriqués en Asie, et même une application pour l'i-phone...

 

P1010083wg2

 

SASVOLTAIRE.JPG

 

Photo-075.jpg

 

C'est mignon, j'adore ce qu'ils font, mais c'est un peu répétitif et, finalement, peut-être pas si créatif. Ce sont les mêmes personnages que l'on trouve partout, les mêmes mises en situation ou très similaires, excepté pour certains qui ne donnent pas que dans la facilité et que j'apprécie beaucoup. Bref, juste des mini-gens mis en perspective avec un objet de taille "réelle", mais sans la richesse des dioramas. Et ça, des dios, on en trouve partout de magnifiques et qui sont bien davantage de l'art, du vrai... A mon avis. Voir à ce sujet le blog http://dioramaho.over-blog.com   qui est un fabuleux annuaire sur ce qui existe dans le monde sur ce thème des univers à échelle réduite, réalistes ou pas. 

Egalement, un de ces artistes, Jean-Joseph Renucci, très sympa et que je suis allé voir en expo.

 

  Mon "travail", lui, va sans doute rester définitivement ignoré. Bof... Est-ce si important ? 

C'est peut-être parce que je ne suis pas photographe, et ça se voit. Ou bien leroman-photo de science-fiction miniature est un sous-genre trop spécialisé pour intéresser les pros  :D  :D 

 

 

P1010256

 

SAS24-07.JPG

 

BJORNCRABE12.JPG

 

BJORNCRABE29.JPG

 

BJORNCRABE17.JPG

 

BJORNCLEM17.jpg

 

BJORNCLEM22.jpg

 

Revenons au sujet : L'équipage du Sasgarion, dont les aventures font références à mes anciennes histoires et à quelques bons souvenirs de rencontres, de lecture et de télévision, sont tous des survivants des époques passées. Celles en particulier où j'avais la place pour créer un vrai décor de ville, fait d'éléments constamment recyclés, comme dans ma chambre à Saint-Brice, par exemple.

 

Photo-202.jpg

 

Photo 203

 

 Photo-100-copie-1.jpg

 

BJORNCLEM5.jpg

 

BJORN-GLACE14

 

C6.jpg

 

S2-22B-copie-1.jpg

 

Faute de place à présent, il a fallu faire vivre tout ça autrement. Certains de ces personnages m'accompagnent depuis la fin des années 70 et surtout les années 80, quand ils ont commencé à avoir chaun un nom... C'est l'époque où je découvrais les Petits Hommes d'Eslapion sous Ravejols en BD et la série télé Cosmos 1999. Le Sasgarion est un peu leur fils caché.

 

Quant aux décors, ils sont l'oeuvre d'un implacable souci de la récup' et du recyclage systématiques.

C'est aussi parce que je n'ai jamais eu le fric qu'il fallait pour nourrir ma passion de ce qu'offre le commerce.

Quant aux appareils photos successifs, que du basique cheap pour néophyte endurant. L'un d'eux a été assassiné en plein service par le cruel et trop fin sable berckois. 

 

P1010252.jpg

 

P1010054sg2

 

P101000501.jpg

 

P1010108sm

 

SAS23-16A

 

Alors l'histoire, c'est quoi ? En résumé, les Mini-gens existent vraiment. Dans une autre réalité.

 

Ils ont pris vie il y a plus de 700 ans à cause d'un clampin qui avait trop d'imagination. Depuis, cette espèce humaine particulière évolue parallèlement à la nôtre, mais plus bas, au ras du sol. Elle nous a même dépassés sur le plan technologique, justement grâce à sa capacité d'adaptation à des conditions de vie si dures !

 

Il est vrai que la petite civilisation montvillienne (donc née à Montville, Seine-Maritime) a aussi bénéficié de l'aide discrète de quelques hommes et femmes de notre taille, que les Mini-Montvillien appellent "les Grands".

Formés en réseau à travers toute la France, ils hébergent ici où là des communautés miniatures qui prospèrent tranquillou, dans des jardins, ou des décors de train électrique... Mais parfois aussi, elles se combattent. Car, qu'ils soient Grands ou Minis, les hommes restent des hommes...    

 

En 2011, après un hiver terrible en Savoie, une colonie montvillienne décide d'évacuer le site du lac d'Aiguebelette, en urgence, à bord d'une cité volante appelée Le Sasgarion, qui est un condensé des connaissances scientifiques et techniques et de l'expertise des Mini-gens.

Parvenu, en volant la nuit et en se cachant le jour, sur la Terre Promise, à Berck-sur-Mer, le Sasgarion y pose les bases d'une nouvelle colonie miniature. Mais il est aussi confronté à de nouveaux ennemis, de nouvelles convoitises, à des découvertes étranges... Et ce sont les aventures de son équipage qui sont ici racontées.

 

Voici donc, dans les articles ci-dessous, les 25 épisodes consacrés à cette douce folie, répartis en 3 "saisons". Et aussi quelques autres petits scénars.  La saison 3 (épisodes 19 à 25) est conçue de façon à pouvoir se lire en comprenant tout sans se farcir celles d'avant... Si jamais vous êtes pressés.

 

Voilà.

 

Y aura-t-il une quatrième saison de la Quête du Sasgarion ?

Pourquoi pas ?

 

(ajout du 17 septembre 2012 : pour la Saison 4, c'est fait ! découvrez par la même occasion le Château de Selles-sur-Cher, cadre de ces nouvelles aventures - épisodes 26 à 29.)

 

base-26-5.jpg

 

P1010292.jpg

 

SAS19-180-copie-1.jpg

 

SAS19-55-copie-1.jpg

 

3090685179_1_3_ufKiv5IA.jpg

 

SAS19-11-8.JPG

 

Les "saisons" de La Quête du Sasgarion :

 

- Saison 1, épisodes 1 à 12 : Après le long et terrible hiver 2011 en Savoie, le Sasgarion s'envole vers le nord. Mais il est encore impacté par les conflits locaux entre les peuples miniatures, au bord du lac d'Aiguebelette. Chemin faisant, il gagne sa liberté et découvre près de Berck-sur-Mer une petite civilisation encore inconnue et bien agressive, les Oyatsines. Par la suite, le Sasgarion disparaît, détourné lors un acte de piraterie organisé par des Grands. 

 

- Saison 2, épisodes 13 à 18 : A peine libres et installés dans un jardin près de Berck, les Montvilliens affrontent un péril carrément métaphysique. Seul le Mini-Docteur, une entité un peu excentrique qui voyage à travers les dimensions, pourra sauver le monde miniature et ce qui est à son origine : La Pensée Créatrice.

 

- Saison 3, épisodes 19 à 25 : Le Jardin d'Arrochelle est devenu la 25ème Colonie de la Fédération des Peuples Miniature. Le Sasgarion est toujours opérationnel et il remplit les missions les plus étranges et les plus dangereuses. Et il fait toujours l'objet de toutes les convoitises.

 

- Saison 4, épisodes 26 à 31 : D'abord, nous avons là 4 épisodes dont l'action se situe dans le château de Selles sur Cher, en Sologne, que je connais bien. Une colonie entre en révolte et le Sasgarion est envoyé pour faire de la médiation. Evidemment, ça tourne mal. Les mises en scène sont plus ambitieuses, avec beaucoup plus de figurants que d'habitude et davantage de scènes en extérieur. Les deux derniers épisodes nous ramènent au bord de la mer avec la découverte d'une civilisation miniature très avancée qui donne de nouvelles clés aux Arrochelliens pour comprendre le mystère de leurs origines.

 

- Saison 5, épisodes 32 à 39 : Toute l'histoire nous fait suivre la Cité Volante Miniature expédiée dans le passé et dans une autre dimension, parmi les Mini-Suisses et les Juges Guisards, jusqu'à son échouage à Bora-Bora. Nouveaux effets spéciaux, une grande bataille mise en scène, nouveaux décors et la qualité des photos tend globalement à s'améliorer tranquillou... La Quête du Sasgarion s'achève là, après un ultime épisode qui voit disparaître certains des rôles principaux... 

 

 

P1010031b.JPG

 

P101029099.JPG

 

BJORN-GLACE12

 

BJORN-GLACE13

 

P1010308-copie-1.JPG

 

311475_247590955287361_247589031954220_659753_1692-copie-1.jpg

 

SAS23-06.jpg

 

69208_394941033878467_1117639227_n.jpg

 

P1010053sg.JPG

 

SAS23-15A.jpg

 

SAS24-37.jpg

 

SAS24-41.jpg

 

SAS25-106

 

SAS23-19H-copie-1.jpg

 

sasgarion-638.jpg

 

E96.JPG

 

P1010064cc.JPG

 

S2-55A

 

BJORNEXP7.jpg

 

Entre autres curiosités, retrouvez aussi les 2 épisode des aventures de Clématitsia Moutettovna et les 4 épisodes de "Des mots ne meurent jamais".

 

 

CALOGINE9.jpg 

 

CALOGINE16.jpg

 

BJORN90.jpg

 

CALOGINE10.jpg

 

 bjorn107

 

BJORN122.JPG

 

BJORN114.JPG

 

P1010059wg.JPG

 

CALOGINE5.jpg

 

BJORN103.jpg

 

 

L'EQUIPAGE DU SASGARION VOUS DIT A BIENTÔT !

 

SASFIN1.JPG

 

SASFIN2.JPG 

 

SASFIN4.JPG

 

Daniel

 

sasgarion@orange.fr

 

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 10:39

 

 

Et voici le dernier épisode de la Saison 3 de "La Quête du Sasgarion". 

Cette saison va de l'épisode 19 au 25 et comprend donc 7 épisodes pour le prix de 6. Retrouvez le monde miniature montvillien, avec une ambiance et des aventures en parties inspirées de quelques vieilles séries de science-fiction, dont ma préférée "Cosmos 1999".

Découvrez le résultat de 30 ans de névrose et de décalage avec le réel, et un monde miniature tellement présent qu'il en est presque vivant. C'est d'ailleurs le thème de cette série en photorama : suffit-il d'imaginer fortement des choses pour les imprimer dans une réalité alternative ?

Pour mettre en scène cette question grave, inutile et vaine, voici les comédiens, les décors et les effets spéciaux les moins chers du monde !

 

Et bientôt, peut-être, la Saison 4...

 

Résumé de l'épisode précédent : Heidi GAGA, la reine du peuple des Mini-Vosgiens, entend capturer le Sasgarion et sa fabuleuse collection de mini-cerveaux. Elle veut ainsi enrichir son monde trop petit d'un nouveau potentiel, afin de développer son contrôle sur la Pensée Fondatrice des Mondes Miniatures... En clair, elle fout le bordel et les Montvilliens vont devoir à nouveau se défendre... 

 

SAS25-01.JPG 

 

SAS25-02 

-          Danlo : Comment ça se présente ?

-          Dydrar : On a de la chance de ne pas s’être fracassé, mais le Gecko ne re-décollera plus.

 

SAS25-03.JPG 

 

-          Danlo : Professeur ! Vous êtes blessé ?

-          Gélagnac : Non, ça va bien… Mais qu’est-ce qui s’est passé ?

-          Danlo : Un jeune Grand nous a abattus en vol. Nous nous sommes pris une bonne claque ! C’était donc vrai : les Mini-Vosgiens occupent aussi les Pensées des Grands qui les entourent…

 

SAS25-04.JPG

 

-          Soulève doucement de ton côté.

 

SAS25-05.JPG

 

SAS25-06.JPG

 

-          Danlo : Docteur ?...

-          Docteur Simon : …Elle… Elle est morte.  

 

SAS25-07.JPG

 

-          Danlo : Là ça commence à suffire !! Prenez tous vos armes ! Nous attaquons à pied !

-          Gélagnac : C’est de la folie ! Ce jeune Grand va nous écraser d’un coup de pompe !

 

 SAS25-08.JPG

 

-          Docteur Simon : Branchez le mégaphone ! Il faut lui parler !

-          Le technicien : Il ne marche plus !

 

SAS25-09.JPG

 

-          Docteur Simon : Alors aidez-moi, s’il vous plaît ! Sortez l’ampli !

-          Danlo : Ce n’est pas prudent du tout de sortir, Docteur.

 

SAS25-10.JPG

 

-          Docteur Simon : C’est pourtant ce que vous vous apprêtiez à faire ! Nous sommes autant en danger ici que dehors ! Laissez-moi tenter de négocier avec ce Grand, d’éveiller sa curiosité et son bon sens.

-          Danlo : Alors, le bon sens voudrait que vous mainteniez le Grand devant nous, dans l’axe de tir du laser anti-mouette.

 

SAS25-11.JPG

 

SAS25-12.JPG

 

-          Danlo : Au moindre pépin, on ouvre le feu.

-          Dydrar : Un tir sur un jeune Grand de 65 kilos avec notre mini-laser fait pour éloigner les mouettes, ça va être radical, c’est sûr !!

 

 SAS25-13.JPG

  

-          Docteur Simon : Ecoutez-moi !! N’ayez pas peur et écoutez-moi ! Je sais que vous êtes perdu, troublé par ce qui vous arrive. Nous existons vraiment et nous sommes vos amis. Ne suivez pas cette impulsion qui vous pousse à nous faire du mal et concentrez-vous sur ce que je vous dis !

-          Le Grand : Mais qu’est-ce qui se passe ?! Qu’est-ce que vous êtes ?!

-          Docteur Simon : Nous sommes comme vous ! Nous sommes juste plus petits, et surtout bien plus fragiles !... Je… Non-non-non, ne faites pas ça !!

 

SAS25-13BIS.JPG 

 

SAS25-15.JPG 

 

-          Dydrar : Il va les écraser, cet abruti !!

-          Danlo : Je mets toute la gomme !

 

SAS25-13TER.JPG

 

SAS25-14.JPG 

 

-          Le Grand : RHAAAAAÏÏÏÏÏÏÏÏ !!!!

 

 

SAS25-19.JPG

 

-          Danlo : Vous allez bien ?!

-          Gélagnac : Cette créature monstrueuse a bien failli vous ratatiner ! On ne peut pas lui faire entendre raison !

-          Docteur Simon : Il a juste peur… Et il n’est pas libre de ses pensées.

-          Danlo : Le laser est déchargé. Je me demande quel moyen d’action il nous reste, maintenant.

 

SAS25-19BIS.JPG

 

-      Dydrar : Ouf ! J'ai eu peur pour vous !

-      Le technicien : Ah ?... Euh, c'est gentil... mais là, c'est vous qui m'écrasez...

 

 

Pendant ce temps, à bord du Sasgarion, Poste Principal.

 

SAS25-30.JPG 

 

-          Heidi Gaga : Vous êtes tous à moi, je vous ai conquis !! Et maintenant… QUE LE TRANSFERT COMMENCE !!! Entendez ma voix, mes amis !!

 

 

SAS25-31.JPG 

 

-          Heidi Gaga : Soyez en paix, gens du Sasgarion ! Accueillez avec confiance votre destinée !

 

SAS25-32.JPG 

 

SAS25-33.JPG

 

-          Heidi Gaga : Vous allez vers un monde délivré des soucis et de la peur. Vos esprits vont nourrir et renforcer la vaste palpitation de notre énergie commune. Une douce et définitive quiétude vous tend les bras : acceptez-la. 

 

SAS25-34.JPG 

 

SAS25-36.JPG

 

-          Heidi Gaga : Ceux d’entre vous qui seront choisis en raison de leurs connaissances et de leurs capacités cérébrales verront leur sacrifice honoré par l’amplification de notre Pensée à laquelle rien ne pourra résister ! Quelle joie immense pour vous que de faire ce don de vous-mêmes au profit de la survie de la communauté !

 

SAS25-37.JPG

 

SAS25-35.JPG 

 

-          Heidi Gaga : Les autres seront nos fidèles compagnons, ils nous serviront avec un attachement serein et sans limites, et bientôt, d’autres les rejoindront ! …

-          Le blessé : Eh, ho… Ho-ho… Je suis là !

 

 Dans la cité des Mini-Vosgiens

 

SAS25-50.JPG 

 

SAS25-51.JPG

 

-       Bakaloréééaaa... Aaah ! Aaaah ! Bakaaloréééaaa... Aaah ! Aaah !

 

SAS25-52 

 

SAS25-53 

 

-      Bakaloréééaaa...Aaah ! Aaah ! Bakaloréééaaa... Aaah ! Aaah ! Bakaloréééaaa... Aaah ! Aaah !

 

SAS25-29.JPG

 

-          Totoro : C’est la fin de cette vie, mes amis !! Notre monde est né de la pierre et il y retourne ! Conscience et immobilité !! Souffrance muette inertie froide !! Désespoir et résignation minérale !! Tu t’es trompée, orgueilleuse Reine Heidi Gaga !! LE RIDEAU TOMBE !! 

 

SAS25-54.JPG

 

SAS25-54BIS.JPG

 

SAS25-54TER.JPG

 

-      Unissez vos vos esprit pour faire briller la Pensée Fondatrice ! Que la magie s'accomplisse !

 

SAS25-55.JPG

 

-         Totoro : NOOOOOON !!!! NE FAIS PAS CA !!!!   

  

SAS25-22.JPG 

 

-          Ddyrar : Danlo ! Là, au-dessus de nous ! C’est le Sasgarion !

-          Gélagnac : Incroyable ! Ils ont réussi à rendre le transfert presque instantané ! Stupéfiant !

 

SAS25-23.JPG

 

-          Danlo : Il se matérialise… S’il est déjà là, c’est foutu !

-          Gélagnac : Et quand Elsa Mausweiler arrivera, ils risquent d’annuler aussi sa volonté ! Leur pouvoir est fabuleux quand il canalisé convenablement !

-          Danlo : Arrêtez de vous extasier ! C’est agaçant !

 

SAS25-24.JPG 

 

-          Gélagnac : Je crois qu’on peut tenter quelque chose ! Allumer un contre-feu ! Essayer de penser plus fort que les Mini-Vosgiens pour les contrer !

-          Danika : Hein ?...

-          Gélagnac : Suivez-moi…

 

SAS25-25.JPG

 

-          Gélagnac : Notre appareillage qui utilise l’onde de la Pensée est toujours en fonction. Et il est connecté à celui du Sasgarion, qui est en mode veille depuis notre départ. Ce qui fait que le vortex alimenté pour franchir 460 grands-kilomètres est toujours ouvert alors que notre vaisseau est à présent juste là, à portée de vue ! Je peux solliciter le système du Sasgarion avec une commande à distance. Cela faisait partie du projet : il fallait prévoir une procédure d’activation extérieure en cas de retour non programmé.

-          Danlo : Et ça fait quoi ?...

-          Gélagnac : On peut demander automatiquement au Sasgarion de mettre le maximum d’énergie dans le flux entre les deux sources, ce qui peut altérer, et peut-être même annuler le contrôle exercé par la pensée extérieure des Vosgiens.

 

SAS25-26.JPG

 

-          Danlo : « Peut-être » ?... Et quoi, sinon ?...

-          Gélagnac : Euh… Le vaisseau peut aussi s’écraser, mais j’en doute. Il doit être en vol automatique. Mais il faut donner à l’équipage l’occasion de se réveiller pour qu’il reprenne les commandes…

 

SAS25-27.JPG

 

-          Danika : C’est une décision difficile…

-          Danlo : Et je la prends ! Ouvrez ce lien avec le Sasgarion. Soyez prêts à communiquer avec lui et à lui ordonner de lancer les Geckos de combat dès que possible !

 

SAS25-28.JPG 

 

-          Le technicien : Activation à distance du chargement…

-          Gélagnac : C’est OK. Le système du Sasgarion répond et le chargement de la machine s’effectue. Le flux a besoin d’un effet d’écho pour ouvrir le vortex au maximum, donc de l’équipement de notre appareil. C’est une manœuvre délicate de si près : Nous devons donner le maximum aussi pour ne pas risquer d’être téléportés n’importe où à bord de la Cité Volante !

-          Le technicien : Le lien est opérationnel. Ouverture du vortex dans 3… 2…   

 

SAS25-38

 

-          Heidi Gaga : Un dernier effort !! Les ultimes secondes ! Et au bout, notre victoire !!

 

SAS25-39.JPG

 

-          Heidi Gaga : Je faiblis… Pourquoi ?...

 

SAS25-56BIS.JPG 

 

SAS25-56TER.JPG

 

-       HAAAAA !!!!

 

 SAS25-39BIS.JPG

 

-          Heidi Gaga : Hhhhhaaaaaaaaa !!!!

 

SAS25-56-copie-1.JPG

 

SAS25-57.JPG

 

SAS25-58.JPG

 

SAS25-59.JPG

 

SAS25-80A.JPG

 

-          Danlo : Qu’est-ce qui se passe ?!

-          Gélagnac : C’est le choc des mondes, Danlo ! Notre Pensée est en train de les faire taire !

 

SAS25-59BIS.JPG

 

SAS25-39TER.JPG

 

SAS25-39QUART.JPG

 

SAS25-39QUINT.JPG

 

-          Gytring : Elle s’est changée en pierre ?... Que se passe-t-il dehors ?...

-          Chardonville : Pfouf… J’ai l’impression de sortir d’un rêve… Qu’est-ce que c’est que ce truc ?...

 

 

SAS25-80BIS.JPG

 

-      Chardonville : Eh ben ça alors... C'est sûrement un coup de Gélagnac... Quand je vous disais que, parfois, il me fait peur... 

 

SAS25-81.JPG 

 

-          Gytring : Il faut faire le point ! Ici le contrôleur Gytring ! Je veux un rapport immédiat de toutes les sections ! Mademoiselle Sandra Matizet, avez-vous des rapports ?

-          Sandra Matizet : Mouais, 1 ou 2 fois par semaine…

 

  SAS25-82

 

-          Gytring : Des rapports d’observation, Sandra… 

-          Sandra Matizet : Nous avons été transférés… Il y a une ville miniature, mais elle paraît déserte. Nous survolons une clairière parsemée de cailloux. Il n’y a pas le moindre mouvement au sol… Il y avait des gens là, en bas, c’est certain, et ils sont devenus… des pierres. C’est quoi, une malédiction ?

-          Gytring : Et là, ce ne serait pas l’appareil du Commandant ? Envoyez une unité de secours et lancez les Geckos armés pour une inspection de toute la zone.

 

  SAS25-83.JPG

 

-          Salicorne : Alors ?... On est dans la merde ou bien on s’en est sorti ? Je ne sais plus, moi.

-          Gytring : Je suis un peu perdu aussi… J’imagine que le Commandant nous en apprendra un peu plus, ce qui démontrera une fois de plus qu’il est indispensable.

 

 

 

A bord du Sasgarion, Unité Expérimentale n° 3 - le 7 mai 2015, 11h00.

 

SAS25-70.JPG

 

-          Danlo : Alors vous deux ? J’espère que vous avez une théorie croustillante pour expliquer ce qui s’est passé…

-          Chardonville : Les archives trouvées dans la ville des Mini-Vosgiens nous ont bien aidés. La vérité est que la roue de leur Histoire a fait un tour complet. Ils sont revenus à leur point de départ. Leur petite civilisation et l’essentiel de leurs connaissances sont perdus à jamais… Et c’est plus ou moins de notre faute.

-          Danlo : …Mais leur pouvoir sur la Pensée qu’ils appelaient « Fondatrice » ?... Pourquoi ne les a-t-il pas protégés ?

 

SAS25-71.JPG

 

-          Chardonville : Leurs pouvoirs, exercés et améliorés depuis si longtemps, n’avaient pas de concurrence. Mais leur Pensée, oui. Ce qui nous montre que la nôtre recèle des possibilités encore largement insoupçonnées. Notre propre Pensée Fondatrice a agi comme une sorte de prédateur sur un terrain où il n’y en avait pas auparavant. Jusqu’à ce que ces êtres ouvrent un vortex psychique et fassent venir ici le Sasgarion.

-          Gélagnac : Oui, certains des sujets de Heidi Gaga devaient s’en douter. Mais faute d’un précédent, d’une première expérience de rencontre entre deux Pensées, s’en douter n’est pas savoir. Et la Reine n’en a fait qu’à sa tête…

 

 SAS25-72.JPG 

 

-          Danlo : Elle va rester dans cet état ?

-          Chardonville : C’est son état de nature premier, enfin celui de son peuple... Cette pierre émet encore une forte énergie psychique. Mais pas assez forte pour nous hypnotiser. Elle semble même un peu… désordonnée. C’est très intéressant. Nous pensons qu’il sera possible de communiquer avec elle.

-          Gélagnac : Oui. Ecoutez ces variations régulières de fréquences et ce que nous donne le convertisseur vocal.

 

SAS25-73.JPG

 

-          I've had enough / This is my prayer that I’ll die livin’just as free as my hair / I've had enough / I’m not a freak / I just keep fightin’ to stay cool on the streets…

 

SAS25-74.JPG 

 

-          Danika : Elle chante ?...

 

SAS25-75.JPG

 

-          Danlo : Donc, elle est en vie…

-          Chardonville : Oui. Une conscience résiduelle subsiste, enfermée dans la forme d’origine de ce peuple. Et c’est sans doute définitif.

 

SAS25-76.JPG

 

-          Danlo : Ces… choses ont été assez malines pour se donner une autre forme de vie à elles-mêmes. Elles l’ont perdue, mais rien ne dit qu’elles ne retenteront pas leur chance… Vous avez raison… C’est intéressant.

 

 Un peu plus tard, quartiers du Commandant Hédrone.

 

SAS25-40.JPG

 

-          Danlo : Je pense que Mademoiselle Mausweiler devrait ramasser toutes les pierres qu’elle peut trouver et les mettre à l’abri chez elle. Il n’y en a que 3 000 environ… Mais comment les différencier des autres, celles qui n’ont jamais vécu ?... Nous allons en prélever quelques unes aussi. Et il faudrait détruire la cité des Mini-Vosgiens. Pour ce qui est des Grands, à présent qu’ils sont libérés du contrôle mental, ils ont sans doute déjà tout oublié ou occulté. De toute façon, ne prenons pas de risques : On efface toutes les traces de cette aventure, on nettoie !

 

SAS25-41.JPG

 

-          Gytring : Il va être temps de repartir, alors ?

-          Danlo : Oui…Mais accordons-nous d’abord quelques jours de vacances bien méritées à Gérardmer ! Ensuite, nous pourrions faire un essai de transfert physique par la Pensée pour rentrer à Berck. Ce sera toujours plus rapide que dans le fourgon de Monsieur Canlers !

-          Gytring : C’est la première fois que je vous entends dire un truc pas raisonnable, Commandant… Perso, je préfère rentrer avec Monsieur Canlers, puisqu’il est venu quand même…

-          Danlo : Je plaisantais, Gytring. Nous avons assez donné dans le pittoresque pour le moment…

 

 

8 mai, 21h00

 

 SAS25-108.JPG

 

-          Elsa : Voilà, Commandant... La cité des Mini-Vosgiens est rasée. J’ai sauvé ce que j’ai pu et tout mis dans des cartons et dans ma voiture. Et tout ce qui concerne leur histoire et leur culture dans la soute du Sasgarion.

 

SAS25-91.JPG

 

-          Danlo : Merci beaucoup de votre aide, Elsa, et désolé du dérangement.

-          Elsa : Je vous en prie ! C’est toujours un bonheur un peu spécial de se trouver impliquée dans la vie d’une civilisation miniature secrète et bien plus avancée que celle des Grands. J’ai un peu l’impression d’être en deal avec des extra-terrestres !

-          Danlo : Comme quoi, il n’y a pas besoin d’aller chercher bien loin l’exotisme et le merveilleux ! Il suffit de bien scruter le sol… Et pour ce jeune Grand qui défendait la cité ?

 

SAS25-92.JPG

 

-          Elsa : Il n’a pas tout oublié. Il est inquiet, il me pose beaucoup de questions. Mais je le crois capable d’admettre et de gérer une étonnante révélation dans ce goût-là.

-          Danlo : Si votre mère, Monsieur Canlers et vous êtes d’accord là-dessus, vous pourrez l’initier. Vous l’aiderez de votre mieux.

-          Elsa : Jean-Louis et moi allons rester encore quelques jours à Gérardmer, ça vous fera aussi des vacances. Il faut prendre du temps avec Damien pour l’habituer à ce qui lui arrive. Ce ne sera pas facile. D’ailleurs ça ne l’est jamais…

 

SAS25-90

 

-          Danlo : Je crois que ça ne sera jamais plus difficile que ça l’a été pour vous, quand vous avez découvert le secret que votre père entretenait dans la cave de votre maison, après son décès. Vous avez fait un travail formidable depuis. On ne vous remerciera jamais assez pour ça.

-          Elsa : C’est inutile ! Je trouve déjà très gratifiant de vivre dans les rêves d’un autre et d’en assurer la protection ! 

 

 

Poste principal, 10 mai– 20h25

 

 

SAS25-95.JPG 

 

- Danlo : …Journal de bord du Poste Principal, Contrôle des Missions Extérieures. Le 10 mai 2015.

Cher Journal… Je vais te raconter une étrange histoire, qui aurait pu être belle si nous n’avions pas perdu plusieurs des nôtres dans cette aventure.

Dans les années 1700, un enfant d’une famille de paysans jouait avec des cailloux. Il s’était proclamé Roi du Pays des Pierres. Il régnait sur des centaines de cailloux, exactement 400, qui avaient tous un nom, un métier, une maison, puis un caractère, un vécu, un passé… Gustav faisait partie de ces très rares humains capables de donner vie aux fruits de son imagination trop fertile...

 

SAS25-96.JPG

 

Ses sujets minéraux et inertes devinrent non plus des choses mais des êtres pensants. Ils ressentirent le besoin de vivre plus encore et ils parvinrent ensemble à se donner une forme animée. Sans savoir pourquoi, ils se changèrent en humains de très petite taille, ce qui était un progrès un peu déconcertant, mais un progrès tout de même… Les 400 pierres de Gustav ne savaient pas que leur transmutation en mini-gens avait été influencée par l’existence d’une autre Pensée, bien plus puissante que la leur, celle qui avait créé les mini-mondes et tous ces peuples destinés à vivre au ras du sol dans les jardins, comme les Montvilliens, ou sous terre, comme les Oyatsines, ou encore dans les hautes branches des arbres, comme les Rumonaques…

 

SAS25-97.JPG

 

Les pierres vosgiennes avaient en tout cas gagné leur pari collectif. La vie prenait tout son sens et toute sa saveur à partir du moment elle avait acquis la mobilité et la faculté d’agir mécaniquement sur l’environnement. Ils continuèrent à explorer les pouvoirs de la Pensée. Devenus êtres de chair, ils purent aussi se reproduire et démarrer le cycle de perpétuation d’une nouvelle race, qu’ils croyaient unique.

 

SAS25-98.JPG

 

Leur récente découverte d’Arrochelle et du pouvoir encore embryonnaire détenu par le Sasgarion devait être, pour les Mini-Vosgiens si fiers de leurs dons immenses, l’occasion de consacrer l’universalité de la Pensée, mais aussi de la régénérer à un moment ou elle donnait des signes de défaillance.

Hélas, confronté à la Pensée des Origines, leur pouvoir les abandonna brusquement et leur monde fut absorbé par une réalité alternative plus forte que la leur, sans que nous l’ayons nous-mêmes soupçonné…

Les Mini-Vosgiens sont redevenus des pierres. Cette fin s’inscrivait dans une cruelle logique des choses, dans le résultat fatal du rapport de ces forces inconnues et subtiles en présence. Nous ne la souhaitions pas à nos ennemis. Et ils n’étaient pas vraiment nos ennemis.

 

 

SAS25-99.JPG 

 

Nous avons décidé de garder à bord ce qui fut la Reine Heidi Gaga. Nous n’avons aucune rancœur envers elle. Cette pierre émet des ondes encore bien vivaces, une radiation désespérée qui lutte contre l’enfermement définitif de cette condition ingrate. Elle nous permet de mieux comprendre, pour mieux aussi nous préserver de ses risques, le fabuleux pouvoir de la Pensée Fondatrice des mondes miniatures.

 

SAS25-101.JPG

 

Nous serons, je l’espère, moins ambitieux dans nos recherches et nos desseins que ne l’ont été les Mini-Vosgiens. Et nous ne ferons pas de la question du devenir de notre monde une obsession dangereuse. J’ai plutôt envie d’un idéalisme simple, qui accueille le futur jour après jour, comme il se doit. Les événements dramatiques que nous venons de vivre nous rappellent la constante nécessité d’être modestes et courageux, honnêtes et confiants, solidaires et déterminés. Et ainsi, la question du sens de notre vie, comme le sens des rêves qui nous ont créés, aura déjà un début de réponse satisfaisant… 

 

SAS25-100.JPG

 

-          Danika : Avec tout ce que nous avons vécu, nous pourrions écrire une belle mythologie à l’intention des générations futures de mini-gens. La Légende du Sasgarion et de Danlo l’Intrépide !

-          Danlo : Je ne sais pas… Notre vie de tous les jours est déjà tellement absurde…

-          Danika : C’est vrai ! Tous les jours, je crois que tu vas m’inviter à dîner, et le lendemain, j’y crois encore ! C’est absurde !

 

 SAS25-102.JPG

 

-          Danlo : Ha ! Ha ! Ha ! L’avantage de cette mythologie, c’est qu’elle sera vérifiable, en dehors des archives vidéo. Il restera toujours un témoin direct de ces aventures terribles et merveilleuses, du moins tant que la Pensée lui prêtera vie : Ce caillou qui est dans l’Unité Expérimentale n° 3… Qui sait si un jour, Heidi Gaga ne reprendra pas forme mini-humaine pour parler de tout ça.

 

SAS25-103.JPG

 

-          Danika : Elle en fera peut-être une chanson…

 

SAS25-104.JPG

   

-          Danlo : Bon… On va dîner ?

 

 SAS25-105BIS.jpg

 

  FIN

 ...de la saison 3

C'était : La Quête du Sasgarion, épisode 25.

Avec, en apparition spéciale et floutée : Alexandra. 

 

SAS25-106.JPG 

 

 

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 10:37

 

Résumé de l'épisode précédent : Comme prévu, le Commandant Danlo Hédrone et ses amis sont dans la merde. Une mini-civilisation inconnue, et qui possède des superpouvoirs, a décidé de mettre le grappin sur la Cité Volante Montvillienne, le Sasgarion. Cette histoire va-t-elle bien finir ? Il y a des chances. Mais pas pour tout le monde...

(Apparition spéciale et à peu près floutée de Damien, un authentique vosgien, mais pas miniature.) 

 

SAS24-02.JPG 

 

-          Danlo : Je suis le Commandant Danlo Hédrone, responsable de la Cité Volante Montvillienne le « Sasgarion ». Merci pour l’aimable invitation, mais j’ai l’estomac un peu noué, là ! Qui que vous soyez, vous avez un grand pouvoir, c’est certain. Mais que signifient ces attaques à distance ?! Vous avez bombardé mon vaisseau, tué et blessé des membres de mon équipage ! Sans parler des civils enlevés dans le Jardin d’Arrochelle ! Pourquoi ?!... Nous sommes pacifiques !! Nous n’avons pas mérité un tel traitement !!

-          Heidi Gaga : Je l’avoue, certains d’entre nous se méfient des Montvilliens et ils ont eu peur. La peur est mauvaise conseillère et elle les a poussés à agir sans mon assentiment. Ils ont tenté, par la magie collective, de vous effrayer, de vous dissuader de poursuivre vos investigations après notre première expérience de transfert psychique en direction d’Arrochelle… Je regrette ce qui vient d’arriver au Sasgarion. Mais pour ce qui est des gens transférés par accident, soyez rassuré, Commandant : ils sont tous là. Comme vous le voyez, ils sont bien traités. Ils se plaisent parmi nous. Grâce aux bienfaits de la Pensée mise en commun, ils n’éprouvent plus aucune angoisse, aucune peur, ils ne se posent plus de questions. Nous pensons pour eux et ça les rassure... Ils assurent le service de ce banquet en votre honneur.

 

 SAS24-01

 

-          Danlo : Je vois. Vous aussi la faculté de les hypnotiser, et de les priver de tout jugement critique sur leur propre intérêt, donc de liberté ! C’est très fort, mais pas très honorable à mes yeux !

-          Heidi Gaga : Vos yeux voient la réalité primaire qui s’impose à vous, mais vous ne connaissez pas encore la liberté que peut donner le contrôle collectif de la Pensée Fondatrice. 

-          Gélagnac : Comment avez-vous réussi cela ?

-          Heidi Gaga : Nos ancêtes étaient un peu... différents de ce que vous voyez de nous aujourd'hui... C'est le résultat d'un cheminement lent mais ingénieux et déterminé. Lorsque les plus doués des gens de notre peuple comprirent, il y a plus de 3 siècles, que notre monde miniature devait son existence à des Pensées créatrices, à l’imagination d’un Grand qui était assez puissante pour s’imprimer dans une réalité alternative inconnue de presque tous, ils étudièrent ce phénomène. Ils l’apprivoisèrent…

 

 SAS24-03.JPG

 

-           Heidi Gaga : …Ils développèrent leur esprit par une discipline spéciale qui leur permit de commander à cette Pensée Contrairement à la vôtre, notre petite civilisation n’a pas développé de technologies avancées. Le contrôle de la Pensée Fondatrice est par nature une disposition présente en chacun des êtres miniatures existants, mais vous l’ignorez encore. C’est lui qui nous a permis de nous protéger des Grands qui nous entouraient, en influençant mentalement le regard qu’ils avaient sur nous, ou pour détourner ce regard et nous rendre imperceptibles.

-          Danlo : Vous les influencez ?... Vous agissez directement sur leur comportement ?... Nous n’avons pas eu besoin de faire ça avec nos Grands Protecteurs…

 

 SAS24-04.JPG

 

-          Heidi Gaga : Vous avez eu beaucoup de chance… C’est l’exploration de la Pensée et la façon dont elle voyage dans le temps et l’espace qui nous a révélé, il y a quelques années seulement, l’existence des Montvilliens et des autres mini-peuples. Et de toutes ces colonies que vous possédez en France. Bientôt, nous serons en force pour explorer aussi l’Europe et le reste du monde… Nous avons pu comprendre que nous n’étions pas seuls, sans pour autant établir d’échanges directs avec vous. Mais nous savons aussi qu’Arrochelle est au centre de tout dans votre civilisation et qu’elle est le siège de la Pensée qui vous a créés. Vous avez réussi à la contrôler par des moyens techniques. Vous détenez le pouvoir, sans l’avoir encore utilisé.

-          Gélagnac : Nous l’avons découvert il y a 4 ans seulement. Nous avons pu transposer la Pensée chez un seul des nôtres pour sauver notre monde menacée d’extinction. Nos moyens techniques paraissent limités en face des pouvoirs psychiques collectifs que vous avez développés depuis 3 siècles, mais ils nous ont quand même permis d’arriver dans les Vosges… Ce n’était pas gagné.

-          Heidi Gaga : Je vois cette réussite comme la ravissante promesse d’une fructueuse association ! Je fonde de grands espoirs là-dessus !

 

SAS24-05.JPG

 

-          Heidi Gaga : Là, c’est mon palais. Il est invisible pour les Grands, même ceux qui nous connaissent. Et il l’était aussi pour vous jusqu’à cette minute. A présent, vous pouvez voir notre cité, parce que je le veux ainsi.

-          Danlo : C’est gentil. Mais notre association démarre plutôt mal !

-          Heidi Gaga : Acceptez toutes mes excuses pour ce qui s’est passé à bord de votre vaisseau. Nous allons ensemble lisser les angles et dissiper les craintes. Vous pourrez partager notre enseignement et vous nous apporterez votre renfort technologique. Nous sommes un peuple peu nombreux, tout au plus 3 000 personnes. Quelques centaines d’entre nous seulement sont initiés au contrôle de la Pensée. Nous avons besoin de votre aide et vous de la nôtre ! Rejoignez-nous, Commandant ! Vous et les vôtres. Nous unirons nos esprits pour assurer une paix et une sécurité éternelles au Monde Miniature !

 

 SAS24-06.JPG

 

-          Heidi Gaga : Nous existons aujourd’hui, grâce au pouvoir de l’imagination, et nous prenons ça comme une évidence définitive. Nous sommes vivants et passionnés. Pourtant, nous venons de rien, et nous y retournerons peut-être. Pourquoi sommes-nous là, si ce n’est pour continuer ? Où allons-nous ? Que restera-t-il plus tard de notre monde si cette réalité s’éteint ? Que laisserons-nous ? Quelle réalisation majeure, ou même, quel souvenir ?

-          Danlo : Ces questions sont les mêmes dans tous les mondes imaginaires.

-          Heidi Gaga : C’est pourquoi il est naturel et nécessaire d’unir nos forces.  

 

 SAS24-06BIS.JPG

 

-          Danlo : Les choses ne sont pas aussi simples, Reine Gaga. Nos gouvernements doivent d’abord se rencontrer pour étudier la question, former des commissions tripartites avec des experts, des parlementaires et des ministres, préparer un traité, vous envoyer une ambassade…

-          Heidi Gaga : Comme tout cela est donc compliqué !! Ha ! Ha ! Ha ! Commandant !... On dirait que vous ignorez encore le pouvoir de la Pensée sur les masses ! Si vous voulez, je peux me rendre en personne sur votre vaisseau et convaincre son équipage de faire le voyage, ce qu’il fera avec optimisme et allégresse !

-          Danlo : Si je veux ? Non, je ne veux pas ! Vous voulez les envoûter et les capturer, pas les convaincre !

 

 

SAS24-07.JPG 

 

-         Danika : ...?

-       Heidi Gaga : Commandant, l’ordre des choses suit un chemin logique qui est la quête d’une certaine perfection. Et la logique veut que nous vous fassions bénéficier du pouvoir qui est le nôtre et que vous contribuiez à cette grande œuvre en envoyant le Sasgarion dans le mini-monde des Vosges.

-          Gélagnac : Il me semble que, dans un premier temps, vous cherchiez surtout à priver Arrochelle de ses moyens d’action sur les vortex de transfert psychique… Ce n’est pas ce sens-là que nous donnons à la notion de partage.

-          Danlo : C’est notre soumission que vous voulez ! Sommes-nous vos prisonniers ?

-          Heidi Gaga : Ne prononcez pas des mots si méchants… Nous sommes faits pour nous entendre. Nous sommes des rêves, des rêves de Grands, Commandant, vous, moi et tous nos gens. Des rêves vivants ! Et n'est-ce pas, "il faut bien qu'on vive, il faut bien qu'on aime, il faut bien qu'on boive, il faut bien qu'on meure"* (*chanson de Barbara). Toutefois, même le rêve a besoin de se renouveler, de s'entretenir. Et repeupler mon mini-monde avec les rêves des autres, c'est ça mon idée ! 

 

 

SAS24-10.JPG 

 

-          Allez, les gars… Donnez-nous vos armes.

-          Lieutenant Judlo : Non !

-          Allez, quoi… Soyez sympas, rendez-vous sans faire de manières !

 

SAS24-11.JPG 

 

-          Judlo : Je ne suis pas quelqu’un de sympa ! Feu ! Rayon assommant !

 

SAS24-12 

 

SAS24-13.JPG

 

-          Judlo : Repli dans la vallée ! Evacuez les otages !

 

SAS24-14.JPG

 

-          Heidi Gaga : Arrêtez !! Cette violence est parfaitement inutile !!

-          Judlo : Je vais la griller, la poulette !

-          Danlo : Judlo, ne tirez pas !

 

SAS24-15.JPG 

 

-          Judlo : NOOON !!!

-          Danlo : On ne gagnera pas comme ça ! On file !

 

SAS24-16.JPG

 

-          Elles sont belles, mes fleurs, elles sont belles ! Messieurs-dames, de belles fleurs pour offrir, c’est le moment ou jamais !

 

SAS24-17.JPG

 

-          Judlo : CREVE, ORDURE !!!

   

SAS24-18.JPG

 

-          O ma Reine. Tiens-tu vraiment à une alliance avec ces êtres obtus et violents ?! S’ils viennent dans les Vosges, ils détruiront notre monde !

-          Heidi Gaga : Oui, cher Premier Ministre… C’est vrai, ils sont incorrigibles... Mais il le faut. Nous avons besoin d’eux…

-          Nous avons besoin de ces bourrins ?!

-          Heidi Gaga : Mm-mm. Absolument. Leur matériel de contrôle de la Pensée ne peut pas être ailleurs qu’ici, ce serait une folie de leur laisser ce pouvoir. Nous devons d’urgence les mettre de notre côté pour renforcer aussi le nôtre, à commencer par Arrochelle. Et donc, c’est le moment de leur parler le seul langage qu’ils comprennent…

 

SAS24-19.JPG

 

-          Danlo : Je n’ai rien contre le fait de montrer les muscles quand il le faut, mais j’aimerais bien que mes officiers me parlent avant de prendre des initiatives.

-          Judlo : Dans ce cas, ça ne s’appelle plus des initiatives. C’est quoi ce foutu pays rempli de magiciens fascistes ?! Que va faire la reine ?

-          Danlo : Je crains le pire. Encore une qui veut nous faucher le Sasgarion ! J’vous l’dis, je ne serai pas le dernier Commandant de la Cité Volante !

 

SAS24-20.JPG

 

-          Danlo : Danika... On s’en est sorti… Pour l’instant.

-          Danika : C’est horrible… Nous avons perdu l’assistant du professeur et un des prisonniers. Et une femme a disparu du groupe.

-          Danlo : Ils l’ont sans doute reprise. Calme-toi... J’imagine que tu ne trouves plus ce pays aussi romantique ?

-          Danika : C’est une question d’angle… On ne doit pas être sur le bon.

 

 SAS24-21.JPG

 

-          Danlo : Yoris… Appelez Gecko 12. Dites à Dydrar de venir nous chercher au pied de cet arbre. Et qu’il contacte le Sasgarion. Une autre attaque est à redouter. Ou quelque chose de plus pernicieux… Il faudrait aussi joindre cette famille des Grands Protecteurs alsaciens. Pour nous, la première chose à faire est de trouver un coin calme où nous pourrons faire le point à l’abri…

 

 SAS24-22

 

 

 

A bord de Gecko 12, le 6 mai 2015 – 16h20

 

  SAS24-23.JPG

 

-          Danlo : Ici Gecko 12 au Sasgarion. Gytring ?

 

 SAS24-24.JPG 

 

-          Gytring : Ici le Sasgarion. Content de vous voir, Commandant ! Finalement, ce passage vers un autre plan d’existence est moins pittoresque que l’on croyait. Vous êtes seulement partis… dans l’Est.

 

 SAS24-25.JPG

 

-          Danlo : C’est dangereux malgré tout. Nous sommes devant une clique de magiciens qui vit recluse depuis des siècles et qui a développé d’immenses capacités dans l’usage de la Pensée. Ces gens convoitent notre vaisseau et son appareillage. Autant pour nous en priver que pour enrichir encore leur pouvoir. Vous avez déjà eu un aperçu de ce qu’ils savent faire… Ce sera pire la prochaine fois. Il faut s’y préparer. Le vaisseau ne doit à aucun prix passer sous leur contrôle !

 

SAS24-26.JPG 

 

-          Gytring : Que comptez-vous faire de votre côté ?

-          Danlo : Nous avons installé une base provisoire dans la forêt pour mettre les rescapés à l’abri. Je vais repartir avec le Gecko pour tenter une ultime négociation… Même si je sais que c’est illusoire. Il semble qu’ils contrôlent aussi des Grands. Nous allons essayer d’en savoir plus à ce sujet. Je vous tiens au courant. Bonne chance. Terminé.

 

 Dans la cité des Mini-Vosgiens...

 

 SAS24-27

 

-       Heidi Gaga : ...J'aime ce jardin... Je m'y sens comme en famille... Les Montvilliens sont incorrigibles... Ils ne veulent pas comprendre qu'un séjour volontaire leur permettrait de partager notre pouvoir, nous n'aurions même pas besoin de contrôler durablement l'esprit de tous les gens de l'équipage, d'effacer leur libre arbitre. Au lieu de ça, ils veulent dramatiser la situation et résister. Ils se sont réfugiés dans leur Gecko et ils préparent une contre-attaque... 

 

SAS24-28.JPG

 

-          Heidi Gaga : Il ne faut pas leur laisser le temps de réagir. Je me rends à bord de la Cité Volante immédiatement pour charmer mon nouveau public ! Tu sembles faire la moue, Mage Totoro…

-          Totoro : Je t’en prie Ma Reine ! J’ai un très mauvais pressentiment ! Le granit va se répandre dans les cœurs, il m’étouffe déjà ! Le silex m'enflamme, le calcaire m'entartre !

 

 SAS24-30.JPG

 

-          Totoro : Tu ne dois pas faire venir les étrangers et leur maudite machine ici !

 

SAS24-31.JPG 

  

-          Totoro : NOOOON !!! A AUCUN PRIX !!! JAMAIS !!!

 

 SAS24-32.JPG

 

-          Totoro : ET TOI, TU NE DOIS PAS Y ALLER NON PLUS !!!

-          Heidi Gaga : Mmm… Mon pauvre Rototo… Totoro, j’aime beaucoup tes transes prédictives, mais là, tu te trompes. Je serai très prudente. La Pensée m’aidera à bloquer chez les Montvilliens toute volonté de résistance… Et va dire aux ministres Naruto et Issey Miyake ceci : je veux que mes sujets dépositaires du pouvoir collectif se rassemblent ! Le transfert d’un vaisseau de 4 grands-mètres de long nécessite une charge d’énergie psychique exceptionnelle ! Et autant pour vider définitivement la tête de plus de 300 personnes !

 

 

SAS24-33

  

-          Totoro : NOOOOON !!!...

 

SAS24-34.JPG

 

-          Heidi Gaga : En voilà assez ! Tu m’exaspères ! Tu ne comprends donc pas ? Si nous ne renouvelons pas nos pouvoirs sur la Pensée, notre monde dépérira à court terme. Nous avons maintenant l’explication des faiblesses constatées depuis 3 ans : Il y a d’autres mondes miniatures, d’autres Pensées Fondatrices ! Nous devons les réunir et nous sommes les seuls à pouvoir exercer ce contrôle parfait ! Notre peuple s’épuise, les cerveaux craquent… De nombreuses personnes ont déjà perdu 30 à 50 points de QI et il en est même qui commencent à trouver Marine Le Pen sympa ! Nous sommes en grand danger !

 

  SAS24-35.JPG

   

-          Totoro : C’est de toute façon ce qui arrivera, Ma Reine, si ces intrus débarquent ici ! Nous ne sommes pas en force ! Il se produira un retour fatal sur nous-mêmes… Ce sera un retour à l’Age des Pierres !!

 

SAS24-36.JPG

 

-          Heidi Gaga : Absurde ! Laisse-moi et obéis ! Je dois me concentrer…

 

 

 A bord du Sasgarion...

 

SAS24-37.JPG

 

SAS24-38.JPG

 

SAS24-39.JPG

 

-          Ici la Section Technique ! Monsieur Gytring, les ordinateurs de maintenance sont en rideau ! La plupart des systèmes de navigation sont inactifs, à part le la procédure automatique d’urgence qui nous maintient en vol statique !

 

SAS24-40.JPG 

 

-          Gytring : En clair, quelque chose nous immobilise dans la zone du vortex. Unité Expérimentale, quoi de neuf de votre côté ?

 

 SAS24-41.JPG

 

-          Chardonville : C’est inquiétant… Le vortex se dilate, les niveaux Gamma atteignent le seuil critique. C’est peut-être une nouvelle attaque !

 

  SAS24-42.JPG

 

-          Gytring : Alerte rouge pour tout le vaisseau ! Sécurité… Colonel Salicorne, vous m’entendez ?!

 

 SAS24-43.JPG  

 

  SAS24-43BIS

 

SAS24-43TER

 

 SAS24-44

 

-          Hooooooo !!!

 

SAS24-45.JPG 

 

-          Heidi Gaga : Bonjour chers amis Montvilliens ! Je suis la Reine des Vosges Heidi Gaga ! Je viens vous porter un message de paix et d’éternité ! Monsieur Gytring, votre officier ne répondra pas : J’ai pris le contrôle de vos communications internes, pour que vous ne laissiez pas la peur vous dicter de mauvaises réactions, et pour que vous puissiez tous m’entendre… Vous n’écoutez plus que la douce musique de ma voix, laissez-vous bercer, détendez-vous, et vous aurez plaisir à me satisfaire en toute chose…

 

SAS24-47.JPG 

 

-          Heidi Gaga : N’ayez pas peur ! Votre Commandant ne m’a pas comprise et il a été victime de sa propre peur !... Ou du moins ça ne saurait tarder… Entendez-moi ! Accompagnez-moi pour un passionnant voyage vers l’accomplissement ultime de vos vies pour enrichir la Pensée ! Vous êtes les bienvenus dans mon monde et nous saurons vous accueillir et vous utiliser avec amour !

 

 

SAS24-50.JPG 

 

-          Le technicien : Ici Gecko 12, j’appelle le Sasgarion… Ici Gecko 12 ! Répondez !

-          Gélagnac : Et voilà, ça commence… On a quand même une bonne nouvelle : La fille de Madame Mausweiler est en route.

-          Danlo : Envoyez les coordonnées GPS à la Grande. Elle en a pour un moment avant d’arriver ici, j’espère qu’il ne sera pas trop tard.

 

SAS24-51.JPG 

 

-          Danlo : Dydrar, tu vois quelque chose ?

-          Dydrar : On dirait qu’il y a une manif’ en bas, dans cette clairière…

-          Gélagnac : Bien sûr… Ils rassemblent toute leur énergie pour opérer le transfert de la Cité Volante.

 

SAS24-52.JPG 

 

-          Danlo : Mais ils ne peuvent pas tout gérer à la fois. Nous sommes les seuls à pouvoir intervenir.

-          Dydrar : A mon avis, ils le savent déjà…

 

 SAS24-100.JPG

   

 SAS23-54.JPG

 

-          Dydrar : Un Grand !! Devant nous !!

-          Danlo : Manœuvre d’évitement !

 

 SAS23-55.JPG

 

SAS23-56.JPG

 

SAS23-58.JPG

 

 SAS24-57BIS.JPG

 

-          Haaaaaaa !!!

 

SAS23-59-copie-1.JPG 

 

 SAS24-60-copie-2.JPG

 

SAS24-61.JPG

 

A suivre... 

 

Repost 0
Published by SASGARION
commenter cet article